Phil49

SW Mak 180, alignement polaire, calibration et MAP !?

Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour à tous,

 

Je vais essayer de la faire courte.

 

Décembre achat d'un Mak 180 d'occase, accompagné d'un P.O Omegon d'occase, d'une nouvelle caméra Player one Mars C-II , une barlow 2x Baader VIP (pas encore montée on verra après).

Une lunette guide un peu légère je le concède, une SVBony de 200mm avec une ASI 22M montée dessus.

 

IMG_20240412_132024.thumb.jpg.e85c9308fbf7154c8c476001b1c77fa2.jpg

 

Ma monture, une AZ EQ6 qui tourne bien et revenue de chez P.A il y a un an.

 

Point d'observation : mon observatoire..

 

Pilotage : mon miniPC Mele Quieter 3Q avec NINA et FireCapture installés et à jour.

 

J'ai naïvement pensé que mon expérience avec mon RC 8 et ses 1 624mm de focale et F/D10 allaient me donner un point de repère.

 

Avec lui, P.A, calibration, et tout le toutim en DSO, pas de soucis, que ce soit avec NINA ou un ASIair.

 

Mais avec le Mak, une vraie cata !

 

Je sais que pour la phoo lunaire, (usage exclusif auquel je le destine pour le moment), on n'a pas besoin d'un P.A , d'une calibration etc. aux petits onions.

 

Mais je pensais quand même faire un minimum...

 

Le P.A, bah impossible, on ne voit qu'une étoile ou deux au mieux, alors je vois bien une ou deux étoiles (je fais tous mes tests sur l'étoile polaire), mais je laisse 5 ou 10 secondes, peut-être pas suffisant !?

 

Pas de P.A , donc impossible de faire au moins une calibration même si je sais qu'après pour la Lune on s'en fiche je suppose !

 

Je n'ai pas d'adaptateur dédié pour faire passer ma Player One Mars C-II à la place de la ASI 220MM en 1.75'' sur la lunette guide, il faut que je regarde si cela existe mais je crois que j'avais réussi à trouver un adaptateur, mais je n'arrivais pas à faire la MAP sur la lulu guide, ballot..

 

Enfin, je me disais, bon eh bien on va essayer de paramétrer la MAP sur NINA (pour affiner), bah que nenni !

 

J'ai affiné au max avec le bouton de MAP du Mak, puis lancé le module de NINA, mais rien, une courbe à encéphalogramme plat !

 

66191a513d65b_FocusNINA.jpg.a3aa5f423a72009511e7ae5242c7f0da.jpg

 

J'ai essayé plein de valeurs de step size, de 10, 20, 50 , 100, 200, rien !

 

Laurent d'Explore Astro utilise l'ASIair pour le tracking et fait l'aller et retour avec son PC et FireCapture, n'y a t'il pas d'autre solution ?

 

Voilà, déjà qu'en 5 mois je n'ai eu que de3 ou 4 nuits max dont celle d'hier, une vraie torture ! :-(

 

Help !

 

Philippe

 

 

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne connais pas et je n'utilise pas toute cette informatique. Juste pour mieux comprendre, c'est quoi "PA" et "DSO" ?

 

J'ai aussi un Mak 180 et une monture dont je n'utilise pas le Goto d'ailleurs. 

De mon côté, n'ayant pas de poste fixe, donc démontage / remontage de tout le matériel à chaque fois, je fais la mise en station en mettant la polaire dans le viseur polaire (plus ou moins précisément, c'est variable :)) ou à la boussole pour du solaire. Cela est largement suffisant pour du planétaire (soleil, Lune et planètes).

J'installe le tube sur la monture, mise en route de l'alimentation et c'est tout ;) Le plus long est d'attendre la mise en température du Mak ! :D

 

Pour du planétaire, pas besoin de lunette guide. Je ne me préoccupe pas de l'erreur périodique de ma monture, le logiciel d'alignement des images s'en charge... ;)

 

Pas besoin de se compliquer la vie ! ;) Faire simple.

 

En poste fixe, ta mise en station est faite. Donc je ne comprends pas trop ce que tu veux faire d'autre à part motoriser la mise au point. Sur ce point, est-ce le même matériel que pour le RC8 ?

 

Jérôme

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'utilise pas NINA.... mais j'aurais tendance a dire que c'est prevu pour une étoile avec la PSF..pas pour une surface comme la Lune.

Avec mon mak 180 pareil que Jérome ..mise en station rapide et MAP sur l'écran du pc ..

ça marche parfaitement bien !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout comme Jérome, au C11 sur une EQ6, j'oriente la monture vers le pôle, l'alignement polaire se contente de placer l'étoile +/- dans le petit cercle et c'est très largement suffisant pour faire des poses de quelques dizaines de ms.

Pas de Nina, pas de lunette guide (poids inutile), j'ai juste un chercheur 50mm que j'installe de temps à autre, et avec des expositions aussi courtes la mise au point se fait en direct, sur ce que tu veux imager. La mise au point électrique c'est un confort certain mais pas une nécessité.

 

Marc

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour messieurs,

 

Alors petites explications...

 

@Sonne P.A = polar Alignment = Alignement sur la polaire avec les outils disponibles sur les applications que ce soit l'ASIair, NINA? Stellarmate, etc...

En gros positionnement en visant la polaire et 2 ou 3 astrométries selon les logiciels ! ;-)

Désolé pour l'anglicisme et l'abréviation !

 

Autre point que je n'ai pas mentionné pour la faire courte et ne pas perdre le précieux temps de ceux qui répondent, je suis dans mon observatoire, donc pas besoin de démonter à chaque fois !

 

Ma monture n'est pas sur un pilier coulé sur la dalle et séparée d'une isolant pour les vibrations, j'ai fait pour le moment le choix (économique) de passer par un pied colonne SW qui me va bien.

 

Donc orientation, niveau, c'est déjà ok, mais j'affine toujours parce que, comme dit pus haut, depuis 5 ans que j'ai commencé l'astrophoto, je n'ai fait que du "ciel profond" (= DSO = Deep Sky Object, désolé encore un anglicisme !).

 

De ce que j'ai lu, pour la photo lunaire, effectivement, pas besoin d'un alignement polaire, d'une calibration aux petits onions, mais par principe, j'aime bien faire un minimum, d'autant plus pour pointer via un pilotage à distance de ma monture, le télescope vers sa cible.

 

J'ai tenté hier soir plusieurs manipulations pour essayer de comprendre et solutionner mon problème : j'ai finalement découvert que l'adaptateur 1.75 de ma caméra P.O Mars C-II (IMX 662) était bien présent, mais ils ont fort astucieusement intégré celui ci en mode coulissant dans l'adaptateur 2'' !

 

J'ai donc retiré mon ASI 220MM sur ma lunette guide, j'ai mis la Mars C-II sur la lunette guide, et j'ai pu faire la MAP qui était différente bien entendu.

 

J'ai alors vu beaucoup plus d'étoiles, j'ai donc essayé avec NINA de faire un alignement polaire avec TPPA (utilitaire que les utilisateurs de NINA connaissent bien, voir capture écran ci-dessous) et j'ai vu que lors de l'astrométrie, ASTAP que j'ai laissé par défaut galérait comme un malade !

 

J'ai monté le gain, j'ai monté les poses jusqu'à 50 secondes (40 sec sur la capture écran ci-dessous), rien n'y faisait, il plafonnait à 39 étoiles et en passant ses catalogues un par un de 1' à 9'' (on voit la fenêtre en haut à gauche qui s'affiche au fur et à mesure des essais)  il n'est jamais parvenu à résoudre le coin de ciel !

Donc pas possible de faire ses deux astrométries pour l'alignement polaire...

 

661a3c22d7b3b_NINAettentativeASTAP.jpg.df9792da6098248313dfb09e3e5621b8.jpg

 

Je ne maitrise pas encore assez bine les subtilités d'ASTAP et les paramétrages dans NINA, si quelqu'un a un petite idée je suis preneur !

 

Peut-être essayer un autre solveur qui marche mieux sur des champs aussi étroits !?

 

En tout cas j'avais chargé un maximum de catalogues pour ASTAP lors de l'installation de NINA...

 

N'y parvenant pas, j'ai donc eu recours à l'astuce de Laurent de la chaine Explore Astro sur Youtube, qui passe par... l'ASIair pour l'alignement et le pointage.

 

 

 

Etant à peu de chose près dans la même configuration (hormis la barlow, car c'est déjà bien suffisamment compliqué à 2 700mm !) , j'ai donc remis en service mon ASIair, connecté ma monture et ma caméra Mars C-II sur la lunette guide en caméra imagerie dessus et sur l'ASIair, et j'ai pu, après quelques réglages du temps de pose, du gain, lancer l'alignement polaire en quelques minutes là où j'ai échoué pendant des heures sur NINA ! :-(

 

J'ai ensuite vérifié en lançant un goto sur un objet, Bode, et je suis arrivé dessus pile poil, ce que j'ai vérifié par astrométrie ! 

 

Mais je ne peux pas croire que NINA ne soit pas capable de me permettre d'arriver au même résultat !

 

La nuit étant encore claire et douce (trois mois et demi d'attente pour faire tout cela !) alors que des nuages de haute altitude devaient complètement couvrir le ciel, j'ai poursuivi et je me suis attaqué à la mise au point !

 

J'avais déjà affiné au maximum avec la molette du Mak, j'ai ensuite tenté de nouveau avec le module de MAP de NINA, mais encore la même chose que la veille, une ligne droite !

 

J'avais beau faire varier la taille des pas, le temps d'expo (jusqu'à 50 secondes), le gain, rien !

 

Et en regardant la molette micrométrique de mon porte oculaire Omegon, j'ai enfin compris !

 

J'entendais le moteur de l'EAF, je voyais parfois celle-ci légèrement tourner, mais en fait ce n'était que dans certains cas !

 

Je pense que le tube du focuser est en butée ou alors la fixation du coupleur de l'EAF ne doit pas être correcte !

 

Je vais donc ramener le Mak à la maison et démonter et vérifier le couplage et le serrage et la course disponible en avant et en arrière du dernier pont de MAP hier soir si je ne le perds pas... 

 

Vous pouvez vous demander pourquoi je me donne tant de mal à vouloir automatiser les phases préparatoires, et bien c'est simplement pour pouvoir piloter à distance mon setup depuis mon bureau quand la météo est plutôt fraiche ! ;-)

 

Je ne sais pas si d'autres astrams ont déjà tenté ces étapes, je pense que oui, je suis preneur pour vos conseils !

 

Philippe

 

 

 

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Philippe pour la signification des abréviations. :)

 

Pour la mise en station, en poste fixe, tu peux faire un bigourdan. C'est un peu long mais tu le fais une fois. Et tu pilotes ensuite la monture avec le logiciel carte du ciel... J'avais envisagé cette solution pour les astéroides. Mais pas mis en œuvre pour l'instant.

 

Le plus important en planétaire est d'avoir très peu de turbulence et un échantillonnage adapté. A priori, sauf erreur dans les caractéristiques de la caméra (cherché rapidement), tu n'as pas besoin de barlow.

 

Il y a 21 heures, Phil49 a dit :

vérifier le couplage et le serrage

Oui, c'est peut-être çà. Je ne sais pas comment est faite la liaison. Problème de serrage entre l'axe du moteur et le couplage à l'axe du focuser donc pas d'entrainement. L'axe du moteur tourne dans le vide. Ou un problème de jeu entre la crémaillère et le pignon... 

 

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Bon, exceptionnel, cette troisième soirée, j'ai pu en profiter pour continuer ma prise en main du Mak 180, mais dès ce soir, on reprend la bonne vieille habitude depuis 5 mois...

 

Première chose : c'est confirmé, je pense que le serrage du coupleur (petit cylindre de fixation entre l'EAF et l'axe de la molette du porte oculaire de mon Omegon, a dû se desserrer (voir photo ci-dessous, ce n'est pas mon P.O, mais une photo trouvée sur le Net)!

 

Curieux, j'ai 4 instruments, c'est la première fois que ela m'arrive...

 

661b887706462_CoupleurEAF.jpg.3771b6d347c6fe9298c1a9dd7209aa25.jpg

 

J'ai enfin pu obtenir un début de courbe, j'ai pu affiner les valeurs, et j'ai fini avec environ 40/50 de "step size", "valeur de pas", et 100 en valeur de jeu "OUT" sur NINA.

 

J'ai obtenu par contre cette étrange courbe que je ne m'explique pas :

 

661b87eee3f71_CourbeMAPMak180etEAF.jpg.f3930a21411149c13dade623d8775883.jpg

 

J'avais déjà affiné au maximum avec la molette de MAP du Mak, je n'ai pas vu de patinage comme observé la nuit d'avant, j'en conclue que l'EAF fait le taf, mais pourquoi cette courbe est inversée et pourquoi autant de points avec des croix !? o.O

 

Le gain ou le temps de pose pas suffisant ?

 

Le résultat me semble cohérent pourtant :

 

661b898f2eadf_MAP13042024.jpg.ee9a6436d8c2bbf494486ed1e4163272.jpg

 

Peut-être qu'il aurait fallu cocher le mode "Reverse" pour l'EAF dans l'outil de Zwo pour paramétrer l'EAF ?

 

Sinon, pour l'astrométrie, j'ai repris la même approche qu'hier, ASIair connecté et prise en main via BlueStack, plate solving effectué rapidement et avec succès malgré le fait que je me suis pris la mise à jour de l'ASIair en pleine astrométrie, sympa !

 

Un goto ok, donc je peux à minima me baser sur cette approche pour "dégrossir" le ciblage de la Lune et il me faudra voir sur les détails de la Lune avec les turbulences, pour me familiariser avec la MAP en direct...

 

J'essaierai de tenter un alignement polaire avec NINA mais je n'ai pas grand espoir d'y parvenir sans devoir échanger les cameras de guidage et d'imagerie et encore...

 

Il faudra ensuite prendre en main FireCapture que je n'ai pas encore eu l'occasion de tester en direct sur La Lune...

 

A voir comment cela va se passer pour l'autoguidage !

 

Faut-il l'activer mais il sera en anomalie car la Lune empêchera de voir une quelconque étoile dans le champ, donc faut il juste mettre à la valeur Lunaire ?

 

661b8c028fd74_GuidagePHD2.jpg.0cc0516d7286e95a2b591dabfdb1c36c.jpg

 

Philippe

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, tu peux essayer à la main, c'est plus simple et rapide :D... Passeque là, bah bah bah, que de noeuds au cerveau :o...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Franck,

 

Ce serait trop simple !  :D

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/04/2024 à 09:58, Phil49 a dit :

A voir comment cela va se passer pour l'autoguidage !

Pourquoi utiliser l'autoguidage ? Sur une étoile ? Sur une étoile, cela ne fonctionnera pas. Et sur la Lune, je ne sais pas si c'est possible, jamais testé car inutile. :)

 

Pourquoi faire de l'astrométrie ?

 

Je ne comprends pas tout. Comme tu es en poste fixe, tu fais la mise en station de la monture une fois pour toute, à l'aide de la Polaire dans le viseur polaire ou Bigourdan.

A chaque fois que tu veux observer, tu mets en route ta monture, tu sélectionnes la vitesse de suivi lunaire puis tu pointes la Lune. C'est tout.

Si tu veux observer au chaud, tu sors pour ouvrir l'observatoire, tu pointes la Lune (en quelques secondes avec le chercheur) puis tu rentres dans la maison pour la prise de vue.;)

 

Lorsque je faisais du ciel profond, même méthode. J'utilisais en plus un Synguider pour l'autoguidage afin de compenser une mise en station qque fois moins précise et surtout, pour l'erreur périodique. Je ne pouvais pas utiliser de PC car pas accès à l'électricité au "milieu des champs". :D

 

Jérôme

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jérôme,

 

En fait j'aime bien partir sur de bonnes bases !

 

Tous ces questionnements, cela interloque tout le monde, et je peux comprendre ! :D

 

En, théorie, de ce que j'ai pu lire, je ne devrais pas me prendre la tête, mais c'est probablement parce que je n'ai pas encore commencé à "shooter" la Lune !

 

Franck me connait un peu, et d'autres, je me pose beaucoup (trop) de questions avant de commencer.

 

J'ai un peu peur que le "manuel" entraine des difficultés lors la prise des vues, enfin des films.

 

Une question que je pose à chaque fois mais qui passe en dessous du radar des réponses c'est : si j'ai un point de référence approximatif, disons un alignement polaire à la mano via le viseur, que je n'ai pas de suivi ou que le force a "lunaire" sur l'ASiair ou FireCapture (faut que je revérifie ce point d'ailleurs je dis peut-être des bêtises),  que va t'il se passer quand je vais vouloir filmer 30, 60 sec ( + ?) !

 

A la vitesse où ça va avec 2 700mm de focale (et pire avec une barlow 2x, mais on verra après, chaque chose en son temps), la Lune ; plus précisément la zone d'intérêt dans ce cas précis, puisqu'à 2 700 mm on a déjà la Lune plein cadre ; sera sortie du champ avant la fin du film !?

 

Si vous me dites que non, bah c'est cool, pas besoin de me prendre plus la tête, j'ai ma solution de secours, celle de Laurent de la Chaine Astro histoire de me rassurer (même si dans son exemple, il est sur Saturne et Jupiter, donc là, ça se justifie).

 

Philippe

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Phil49 a dit :

En fait j'aime bien partir sur de bonnes bases !

parfaitement inutile en photo planétaire.
t'es juste entrain de te prendre la tête pour..... rien!
après si t'aime de faire des noeuds au cerveau pour du vent ..libre à toi, mais t'attend pas à avoir une réponse à chacune de tes questions vu que ..ba en planétaire ..on s'en contre fout , niveau "utilité" on est au zéro absolue ;)



 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Philippe !

 

Quelques réponses basées sur mon expérience en lunaire :

Normalement si la MAP est faite sur une étoile elle sera bonne sur la Lune. T. legault a écrit un truc assez bref la dessus :

Mais dans la pratique, je fais la MAP sur le limbe ou sur des petits cratères et je la refais régulièrement puisqu'elle bouge avec la variation de température. C'est très rapide, certainement plus que de la faire avec une Vcurve de NINA sur une étoile puis cadrage sur la Lune puis passer sous FireCapture pour l'acquisition.
L'autofocus avec NINA sur une étoile est évidemment possible.. après t'être bien pris le chou pour régler ça au foyer (le stepsize, l'algo etc) et tu pourras tout reprendre quand tu auras mis une barlow (rebelote quand tu va la retirer).. Normalement si tout se passe bien tu seras prêt au lever du jour :) Tu pourrais la faire à distance avec ton EAF mais ça va être très très sportif, j'y reviendrai après au chapitre FireCapture.
 

Un Asiair pour du planétaire/lunaire c'est juste bon à rien. Inutile d'avoir une caméra capable d'acquérir des ser à plusieurs dizaines de fps si c'est pour avoir derrière un système qui sauvegarde 2 images/seconde.. Donc pour l'acquisition c'est un PC avec un SSD qui pulse. Suivant les caméras, les ser peuvent être très volumineux, par exemple avec une 178M 15 secondes c'est 3.6 Go. Aussi je te conseille un SSD externe qui pédale genre Samsung T7 de 1To. Je traite directement dessus ensuite, ça évite les transfert d'un ordi à un autre : celui de ton obs vers celui de ton bureau au chaud en passant par un SSD, 3 copier/coller qui peuvent être assez longs vu les volumes de données en jeu.. 

 

FireCapture, logiciel qui va super bien pour les captures en lunaire (Sharpcap aussi mais je ne connais pas) peut directement piloter ton EAF. Le soucis c'est que ce moteur a un backlash épouvantable.. Ce n'est même pas la peine d'y penser en faisant des IN/OUT quand tu seras proche du point de focus, ça pompe dans le backlash et tu n'y arrivera pas, promis ! NINA en CP sort d'une valeur supérieure au backlash pour rattraper les jeux avant de tracer la V curve en rentrant tout le temps, c'est la grosse différence CP-NINA/Lunaire-FireCapture ! Tu peux renseigner la valeur du backlash mais dans les faits c'est pas super (et sur mon EAF il augmente régulièrement). J'ai essayé en solaire pour voir.. puis j'ai vite démonté l'EAF.

Si tu cherches un moteur de MAP zéro backlash, il faut aller voir chez Pegasus. C'est celui que j'ai mis sur la molette de mon C9 puisqu'il a aussi une vocation CP (un jour prochain), c'est nickel : https://pegasusastro.com/products/focuscube-zero-for-scts/
Il a une raquette de commande qui nécessite de fait d'être à côté du télescope mais c'est aussi pilotable via le logiciel Unity ou FireCapture ou même NINA et donc à distance par TeamViewer ou équivalent.

 

FireCapture permet de faire un guidage sur les cratères. Contrairement au CP où les durées d'acquisition sont longues et donc supérieures au temps de scrutation pour le guidage (d'où la deuxième caméra pour ça). En lunaire la capture du ser c'est à quelques 1/100 de seconde et donc le guidage devient possible par la même caméra. Je ne m'en sers pas (en fait ça a toujours fini par merdouiller) et je recentre manuellement la petite dérive qui finit toujours par se produire même après une super mise en station. En fait ça dérive plus ou moins suivant l'altitude de la Lune, j'ai même l'impression que la Lune tourne autour de la Terre.. ou que le suivi vitesse lunaire n'est pas super précis sur une focale importante.

 

Mais bon, le lunaire c'est fait pour prendre l'air et de toutes manières tu n'arrêteras pas de tripatouiller le setup soit pour tourner la caméra pour un cadrage qui va bien ou pour ajouter une barlow puis une autre ou la retirer, refaire la MAP, passer éventuellement un petit coup de sèche cheveux sur la lame de fermeture du Mak (ou du SC) etc..

 

Tu devrais essayer des acquisitions lunaire à côté du setup pour te rendre compte qu'à distance ça va être assez compliqué ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/04/2024 à 13:32, Phil49 a dit :

Ma monture, une AZ EQ6

Je ne connais pas ta monture mais est il possible de conserver la mise en station sur plusieurs étoiles?.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, Jean-Marc_M a dit :

Quelques réponses basées sur mon expérience en lunaire :

Normalement si la MAP est faite sur une étoile elle sera bonne sur la Lune. T. legault a écrit un truc assez bref la dessus :

 

Re Jean-Marc,

 

Un grand merci d'avoir pris le temps de tout détailler !

 

je vais essayer de faire court et pas prise de tête, mais c'est déjà mort je le sens...

 

Pour la MAP, ok, donc vu qu'à part cette forme très curieuse de ma courbe de MAP que je ne m'explique pas, les quelques rares étoiles étaient au mieux de ce que j'ai pu obtenir, on va dire que je n'aurai que des ajustements à la marge.

 

Prochaine nuit, je vais regarder au bahtinov si la MAP fournie par NINA est cohérente avec lui, et tant pis si la courbe est biscornue et inversée !

 

Il y a 1 heure, Jean-Marc_M a dit :

 

Mais dans la pratique, je fais la MAP sur le limbe ou sur des petits cratères et je la refais régulièrement puisqu'elle bouge avec la variation de température. C'est très rapide, certainement plus que de la faire avec une Vcurve de NINA sur une étoile puis cadrage sur la Lune puis passer sous FireCapture pour l'acquisition.
L'autofocus avec NINA sur une étoile est évidemment possible.. après t'être bien pris le chou pour régler ça au foyer (le stepsize, l'algo etc) et tu pourras tout reprendre quand tu auras mis une barlow (rebelote quand tu va la retirer).. Normalement si tout se passe bien tu seras prêt au lever du jour :) Tu pourrais la faire à distance avec ton EAF mais ça va être très très sportif, j'y reviendrai après au chapitre FireCapture.

 

Oui, en fait, comme je le disais depuis le départ, je voulais juste partir sur de bonnes bases, donc pas passer mon temps en effet à ajuster la Vcurve car comme tu l'expliques très bien et c'est tout à fait ce que j'avais constaté dans les vidéos Youtube, avec la turbu c'est sportif ! ;-)

Je ne veux pas retomber dans le piège de ma lulu et de son OAG...

 

Il y a 1 heure, Jean-Marc_M a dit :

Un Asiair pour du planétaire/lunaire c'est juste bon à rien. Inutile d'avoir une caméra capable d'acquérir des ser à plusieurs dizaines de fps si c'est pour avoir derrière un système qui sauvegarde 2 images/seconde.. Donc pour l'acquisition c'est un PC avec un SSD qui pulse. Suivant les caméras, les ser peuvent être très volumineux, par exemple avec une 178M 15 secondes c'est 3.6 Go. Aussi je te conseille un SSD externe qui pédale genre Samsung T7 de 1To. Je traite directement dessus ensuite, ça évite les transfert d'un ordi à un autre : celui de ton obs vers celui de ton bureau au chaud en passant par un SSD, 3 copier/coller qui peuvent être assez longs vu les volumes de données en jeu.. 

 

Oui, absolument d'accord avec toi, et pour avoir lu de temps en temps sur le fil en face de notre ami Michel, les avis éclairés de ceux qui pratiquaient le ciel profond et le planétaire, il est utopique (aujourd'hui du moins) de se baser sur l'ASIair !

 

Comme tu le sais je suis passé à NINA depuis le printemps 2023, j'utilise aujourd'hui très peu l'ASIair, par contre vu que j'ai été incapable de faire un P.A avec NINA avec le Mak et ses 2 700mm  de focale et son F/D de cul de bouteille (là tu as peut-être des billes ?), c'est la raison pour laquelle je suis passé au plan B, avec la méthode de Laurent d'Explore Astro sur Youtube, qu'il a certes décrite pour du planétaire Style Jupiter/Saturne, plus que pour du lunaire, mais de fait, en 4mn le P.A était torché, je savais que j'étais bon pour mon point de départ et le Goto vers un objet me confirmait le bon calage après astrométrie pour vérifier !

 

L'idée là encore, c'est de juste me caler, et ensuite laisser le suivi en lunaire puis utiliser FireCapture sur le miniPC pour le reste !

S'il gère bien le suivi comme un grand et que je peux gérer la MAP depuis son interface, ça me va très bien !

 

Pour le SSD, oui, hélas, je pense que je vais devoir encore investir, pour le moment je n'ai que le SSD de mon Mele Quieter 3Q, et 125 Go (dédiés à la partoche DATA) c'est clair que cela ne permettra pas de faire beaucoup de vidéos vu la place que cela prend et surtout gérer les FPS, mais là je risque d'être contraint par la carte mère du miniPC...

 

Il y a 1 heure, Jean-Marc_M a dit :

FireCapture, logiciel qui va super bien pour les captures en lunaire (Sharpcap aussi mais je ne connais pas) peut directement piloter ton EAF. Le soucis c'est que ce moteur a un backlash épouvantable.. Ce n'est même pas la peine d'y penser en faisant des IN/OUT quand tu seras proche du point de focus, ça pompe dans le backlash et tu n'y arrivera pas, promis ! NINA en CP sort d'une valeur supérieure au backlash pour rattraper les jeux avant de tracer la V curve en rentrant tout le temps, c'est la grosse différence CP-NINA/Lunaire-FireCapture ! Tu peux renseigner la valeur du backlash mais dans les faits c'est pas super (et sur mon EAF il augmente régulièrement). J'ai essayé en solaire pour voir.. puis j'ai vite démonté l'EAF.

 

Donc on laisse de côté NINA pour la suite et on reste complètement sur FireCapture ! Ok !

 

Il y a 1 heure, Jean-Marc_M a dit :

Si tu cherches un moteur de MAP zéro backlash, il faut aller voir chez Pegasus. C'est celui que j'ai mis sur la molette de mon C9 puisqu'il a aussi une vocation CP (un jour prochain), c'est nickel : https://pegasusastro.com/products/focuscube-zero-for-scts/
Il a une raquette de commande qui nécessite de fait d'être à côté du télescope mais c'est aussi pilotable via le logiciel Unity ou FireCapture ou même NINA et donc à distance par TeamViewer ou équivalent.

 

Je n'en pense que tu bien de Pegasus, j'ai déjà le PowerAdvance et j'utilise Unity, je connais bien ! ;-)

 

Mais hélas les tarifs sont costauds, mais je ne désespère pas, un jour je tomberai surement sur une bonne occase, j'en ai déjà vu passer...

 

Il y a 1 heure, Jean-Marc_M a dit :

FireCapture permet de faire un guidage sur les cratères. Contrairement au CP où les durées d'acquisition sont longues et donc supérieures au temps de scrutation pour le guidage (d'où la deuxième caméra pour ça). En lunaire la capture du ser c'est à quelques 1/100 de seconde et donc le guidage devient possible par la même caméra. Je ne m'en sers pas (en fait ça a toujours fini par merdouiller) et je recentre manuellement la petite dérive qui finit toujours par se produire même après une super mise en station. En fait ça dérive plus ou moins suivant l'altitude de la Lune, j'ai même l'impression que la Lune tourne autour de la Terre.. ou que le suivi vitesse lunaire n'est pas super précis sur une focale importante.

 

C'est justement le point qui me pose question, mais parce que je n'ai pas encore pratiqué, cela ne va pas tarder, je voulais juste partir avec de bonnes bases et ne pas cumuler les merdes dès le départ...

 

Il y a 1 heure, Jean-Marc_M a dit :

Mais bon, le lunaire c'est fait pour prendre l'air et de toutes manières tu n'arrêteras pas de tripatouiller le setup soit pour tourner la caméra pour un cadrage qui va bien ou pour ajouter une barlow puis une autre ou la retirer, refaire la MAP, passer éventuellement un petit coup de sèche cheveux sur la lame de fermeture du Mak (ou du SC) etc..

 

Tu as raison Jean-Marc, mais toi tu as ta terrasse ! ;-)

Je sais que tu fais aussi du nomade, je te taquine ! ;-)

 

Mais en hiver on aime bien son petit confort, cela dit j'ai passé trois nuits dehors en fin de semaine dernière pour me préparer avec tous mes tests et je compte bien y retourner maintenant que la Lune va monter un peu plus, mais à condition que je ne reparte pas sur 3 ou 5 mois sans nuit claire ! ;-)

C'était du pas vu depuis 5 mois !

 

Merci merci pour tes explications toujours claires et complètes ! ;-)

 

il y a 52 minutes, bon ciel a dit :
Le 12/04/2024 à 13:32, Phil49 a dit :

Ma monture, une AZ EQ6

Je ne connais pas ta monture mais est il possible de conserver la mise en station sur plusieurs étoiles?.

 

Bonjour Bon ciel!

 

Honnêtement, cela ne me dit rien !o.O

Je ne crois pas...

 

Philippe

 

 

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Phil49 a dit :

Franck me connait un peu, et d'autres, je me pose beaucoup (trop) de questions avant de commencer.

xD Pareil, un ami m'avait dit que je me posais beaucoup de questions (hors astro) !

 

Il y a 4 heures, Phil49 a dit :

En, théorie, de ce que j'ai pu lire, je ne devrais pas me prendre la tête, mais c'est probablement parce que je n'ai pas encore commencé à "shooter" la Lune !

Oui, à l'occasion, un soir, essaye de faire qques films lunaires de façon très simple. En plus, il fait bon en ce moment au niveau température. Je comprends si c'était par -5°C. ;)

 

@Jean-Marc_M a très bien résumé la situation !

 

Tu relies la caméra au PC portable. Tu la mets au foyer du Mak. Je suppose que la mise en station est déjà faite. Tu allumes ta monture. Choix de la vitesse de suivi en lunaire. Avec le chercheur (déjà aligné avec le tube), tu pointes la Lune. Normalement, tu la vois sur l'écran du PC. Tu peux mettre un oculaire à la place de la caméra avant pour vérifier le centrage. Cela te permets aussi de vérifier la turbulence et la mise en température (30 mn minimum suivant la saison). Si quasiment pas d'ondulation de l'image en visuel à 200x par exemple, c'est bon, tu peux faire de l'imagerie. Sinon, tu peux aller dormir... :DCe point est très important !  Je ne fais pas de films si les conditions sont mauvaises. 

Tu replaces la caméra et tu fais la mise au point à la main. Le tube aura des vibrations mais avec l'habitude, cela se gère. Réglage de l'exposition.  Tu peux faire un ou plusieurs film(s). Voilà, c'est tout ! ;)

 

Personnellement, mes films dépassent rarement 25 s. La cadence de ma caméra est de 56 img/s. Cela suffit. Je fais 2-3 films par région. Si j'ai un doute sur la mise au point, je la refais entre chaque film. Mais c'est surtout pour la turbulence car des fois, elle peut varier au cours du temps. Donc, la durée de prise de vue lunaire est de l'ordre de 30 mn à une heure maxi (en fonction si mosaique ou pas, etc...).

Je n'ai jamais filmé 60 s sur la Lune ! Pour Jupiter, oui. Et aucun problème pour un mise en station approximative. Si il y a une légère dérive, je recentre avant le film suivant.

Pour Jupiter, je fais un ROI (recadrage en 640x480 par exemple à la prise de vue). Le film est moins gros et la cadence plus élevé. Le noir autour de la planète ne sert à rien. Sauf si je veux cadrer avec les satellites à côté. Là par contre, je vois plus facilement la dérive à cause de la mise en station et surtout, l'erreur périodique de la monture. Mais je recentre la planète régulièrement...

Cela peut être pire en solaire car j'utilise une boussole pour la mise en station. Quelque fois, c'est parfait, et d'autres jours, j'ai une légère dérive... Mais aucune incidence avec des films souvent plus court qu'en lunaire. :)

 

Il y a 1 heure, Jean-Marc_M a dit :

ou que le suivi vitesse lunaire n'est pas super précis sur une focale importante.

C'est possible... Et le cas d'une alimentation sur batterie peut aussi avoir une influence (si batterie presque déchargée, etc...), à voir...

 

Il y a 5 heures, Phil49 a dit :

Une question que je pose à chaque fois mais qui passe en dessous du radar des réponses c'est : si j'ai un point de référence approximatif, disons un alignement polaire à la mano via le viseur, que je n'ai pas de suivi ou que le force a "lunaire" sur l'ASiair ou FireCapture (faut que je revérifie ce point d'ailleurs je dis peut-être des bêtises),  que va t'il se passer quand je vais vouloir filmer 30, 60 sec ( + ?) !

 

A la vitesse où ça va avec 2 700mm de focale (et pire avec une barlow 2x, mais on verra après, chaque chose en son temps), la Lune ; plus précisément la zone d'intérêt dans ce cas précis, puisqu'à 2 700 mm on a déjà la Lune plein cadre ; sera sortie du champ avant la fin du film !?

Pour la suite de ma réponse, la monture est seule avec sa raquette. Aucune liaison à un asiair ou autre.

Donc mise en station "manuelle" : la polaire dans le viseur, dans ou proche du rond.

Avec la raquette de commande de la monture, tu sélectionnes le suivi "sidéral" ou mieux "lunaire". Le moteur de l'AD va se mettre à fonctionner. Si la caméra cadre un cratère, celui restera dans le champ :

- si mise en station parfaite et vitesse lunaire : toute la nuit ou presque ! :D  En tout cas, plus de deux heures...

- si mise en station "approximative" (étoile polaire dans le viseur, un peu au pif) et vitesse lunaire : il y aura une légère dérive. Le cratère sortira du champ au bout de 2 ou 4 minutes, variable suivant l'importance de l'erreur de la mise en station...

Donc c'est largement suffisant pour faire des films. Mais recentrage entre chaque film.

 

Le seul point qui peut être un plus confortable, c'est la motorisation de la mise au point. Mais bon, cela fait plus de 20 ans que je m'en passe... ;) et cela ne m'empêche pas de faire la mise au point.

 

Jérôme 

 

   

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Phil49 a dit :
il y a une heure, bon ciel a dit :
Le 12/04/2024 à 13:32, Phil49 a dit :

Ma monture, une AZ EQ6

Je ne connais pas ta monture mais est il possible de conserver la mise en station sur plusieurs étoiles?.

 

Bonjour Bon ciel!

 

Honnêtement, cela ne me dit rien !o.O

Je ne crois pas...

 

Je ne comprends pas trop.

En poste fixe, on fait la mise en station avec mise à niveau du trépied, orientation de l'azimut et de la hauteur pour avoir la polaire au bon endroit dans le viseur polaire. Comme la monture ne bouge plus, la mise en station est conservée !

 

il y a une heure, bon ciel a dit :

Je ne connais pas ta monture mais est il possible de conserver la mise en station sur plusieurs étoiles?.

"sur plusieurs étoiles" ? C'est pour calibrer le Go-to, non ?

Pour trouver la Lune (diamètre apparent de 0,5° et une magnitude de -10), pas besoin de goto ou de plate solving !!! :oxD

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Phil49 a dit :

par contre vu que j'ai été incapable de faire un P.A avec NINA avec le Mak et ses 2 700mm  de focale et son F/D de cul de bouteille (là tu as peut-être des billes ?)

Il faut avoir chargé la base du niveau FOV résultant que donne ton setup (focale et dimension du capteur). Avec mon C9 au foyer (2350 mm de focale) et la Player One Neptune-M (IMX178) j'ai un FOV de 0.12° x 0.18° > D80 database et j'ai dans l'idée que ça doit être celui dont tu as besoin pour 2700 mm de focale. Le téléchargement c'est ici.

image.png.60905f23d0364a36b2b154b3bdf67761.png

 

il y a 36 minutes, Phil49 a dit :

C'est justement le point qui me pose question, mais parce que je n'ai pas encore pratiqué, cela ne va pas tarder, je voulais juste partir avec de bonnes bases et ne pas cumuler les merdes dès le départ...

C'est pas une évidence à mettre en marche.. Il faut que le capteur soit bien aligné par rapport aux axes de la monture.

En fait ça ne sert pas souvent en dehors des poses longues en planétaire (plusieurs minutes) pour faire de la dérotation Winjupos ou pour faire des time lapse en solaire (protus et tâches) mais pourquoi pas en lunaire.. les ombres.

En gros, garde ça pour ta deuxième année de lunaire !

 

il y a 40 minutes, Phil49 a dit :

Pour le SSD, oui, hélas, je pense que je vais devoir encore investir, pour le moment je n'ai que le SSD de mon Mele Quieter 3Q, et 125 Go (dédiés à la partoche DATA) c'est clair que cela ne permettra pas de faire beaucoup de vidéos vu la place que cela prend et surtout gérer les FPS, mais là je risque d'être contraint par la carte mère du miniPC...

Attention, il y a SSD et SSD.. Je me suis pris le Samsung T7 pour sa vitesse en écriture et lecture (lecture pour le traitement direct sur le SSD). Et il faut aussi que l'USB du PC laisse passer le flux (ton mini PC..?), par exemple un hub peut faire goulet d'étranglement. FireCapture permet de régler un tampon de mémoire mais c'est à double tranchant, il garde bien les images en mémoire le temps de tout écrire mais tu ne peux pas lancer la capture suivante tant que ce n'est pas écrit.

 

il y a 46 minutes, Phil49 a dit :

Mais en hiver on aime bien son petit confort

Le lunaire ça se vit ! L'hiver je suis sur ma terrasse en tenue de ski, heureusement que le voisin ne me voit pas :)

Et quand tu t'es bien caillé et que tu commences à traiter tes ser, c'est bonheur, le salaire de ton travail.. sauf si tu les a foirés évidemment !

 

Tu vas voir, le lunaire c'est miam et pas si évident qu'il n'y parait !

 

il y a 16 minutes, Sonne a dit :

Le seul point qui peut être un plus confortable, c'est la motorisation de la mise au point. Mais bon, cela fait plus de 20 ans que je m'en passe... ;) et cela ne m'empêche pas de faire la mise au point.

C'est un confort dans le sens ou tu ne fais pas gigoter le tube en touchant la molette mais je l'ai fait longtemps à la main et ça va très bien, surtout si comme Philippe tu as un focuser au cul du tube. Là j'ai motorisé la molette de mon C9 uniquement parce que j'ai un projet CP avec ce tube et que la MAP bouge relativement rapidement.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Sonne a dit :

Tu relies la caméra au PC portable. Tu la mets au foyer du Mak. Je suppose que la mise en station est déjà faite. Tu allumes ta monture. Choix de la vitesse de suivi en lunaire. Avec le chercheur (déjà aligné avec le tube), tu pointes la Lune. Normalement, tu la vois sur l'écran du PC. Tu peux mettre un oculaire à la place de la caméra avant pour vérifier le centrage. Cela te permets aussi de vérifier la turbulence et la mise en température (30 mn minimum suivant la saison). Si quasiment pas d'ondulation de l'image en visuel à 200x par exemple, c'est bon, tu peux faire de l'imagerie. Sinon, tu peux aller dormir... :DCe point est très important !  Je ne fais pas de films si les conditions sont mauvaises. 

Tu replaces la caméra et tu fais la mise au point à la main. Le tube aura des vibrations mais avec l'habitude, cela se gère. Réglage de l'exposition.  Tu peux faire un ou plusieurs film(s). Voilà, c'est tout ! ;)

 

 

Merci merci Jérôme ! :)

 

Décidément que d'infos très intéressantes et super utiles !

 

A vous deux, vous venez de répondre à quasiment toutes mes interrogations, par, rapport à mes trois soirées que je considère de préparation/prise en main du matos et celles à venir pour me jeter à l'eau (le soft, FireCapture, c'est la suite !) :-)

 

Merci merci ! :-)

 

il y a 58 minutes, Jean-Marc_M a dit :

Il faut avoir chargé la base du niveau FOV résultant que donne ton setup (focale et dimension du capteur). Avec mon C9 au foyer (2350 mm de focale) et la Player One Neptune-M (IMX178) j'ai un FOV de 0.12° x 0.18° > D80 database et j'ai dans l'idée que ça doit être celui dont tu as besoin pour 2700 mm de focale. Le téléchargement c'est ici.

 

Trop fort comme d'hab ! :D 

 

Tu as raison, je pensais avoir chargé plus de catalogues que cela, mais je n'avais chargé que le D50 ! :(

 

Je viens de télécharger le D80 (merci la fibre !) en 1mn !

Je vais donc retenter un P.A dès que je pourrai, pour voir !

De toute manière pour moi c'était inconcevable qu'ASTAP ne puisse pas faire aussi bien que le solver de l'ASIair !

Par contre, ils disent qu'il ne faut qu'une base de données, je ne sais pas s'il faut désinstaller la D50 ou si ASTAP va savoir laquelle utiliser...

Edit : je l'ai quand même désinstallée, le désinstallateur a bien fait le job !

On verra si cela permet une astrométrie...

 

il y a 58 minutes, Jean-Marc_M a dit :

C'est pas une évidence à mettre en marche.. Il faut que le capteur soit bien aligné par rapport aux axes de la monture.

En fait ça ne sert pas souvent en dehors des poses longues en planétaire (plusieurs minutes) pour faire de la dérotation Winjupos ou pour faire des time lapse en solaire (protus et tâches) mais pourquoi pas en lunaire.. les ombres.

En gros, garde ça pour ta deuxième année de lunaire !

 

Eh oui, je suis déjà un peu intimidé par l'interface de FireCapture, mais j'ai regardé pas mal de bonnes vidéos pour déjà cocher les bonnes cases que les pros indiquaient et puis avec toutes ces bonnes infos, je me sens d'attaque !

 

il y a 58 minutes, Jean-Marc_M a dit :

Attention, il y a SSD et SSD.. Je me suis pris le Samsung T7 pour sa vitesse en écriture et lecture (lecture pour le traitement direct sur le SSD). Et il faut aussi que l'USB du PC laisse passer le flux (ton mini PC..?), par exemple un hub peut faire goulet d'étranglement. FireCapture permet de régler un tampon de mémoire mais c'est à double tranchant, il garde bien les images en mémoire le temps de tout écrire mais tu ne peux pas lancer la capture suivante tant que ce n'est pas écrit.

 

Oui, ça c'est ma partie, je connais bien, d'où le bémol que je mentionnais, à tester donc..

Je ne serai fixé que quand je vais sérieusement commencer à maitriser donc à enregistrer..

 

il y a 58 minutes, Jean-Marc_M a dit :

Le lunaire ça se vit ! L'hiver je suis sur ma terrasse en tenue de ski, heureusement que le voisin ne me voit pas :)

Et quand tu t'es bien caillé et que tu commences à traiter tes ser, c'est bonheur, le salaire de ton travail.. sauf si tu les a foirés évidemment !

 

T'as toujours ta grue !? ;-)

 

il y a 58 minutes, Jean-Marc_M a dit :

Tu vas voir, le lunaire c'est miam et pas si évident qu'il n'y parait !

 

Euh,  ce n'est franchement pas la première pensée qui me vient à l'esprit même si c'est moins galère (à première

vue) que le CP, mais les impressions sont parfois trompeuses...

Je n'y vais pas la fleur au fusil comme tu le vois !

 

il y a 58 minutes, Jean-Marc_M a dit :

C'est un confort dans le sens ou tu ne fais pas gigoter le tube en touchant la molette mais je l'ai fait longtemps à la main et ça va très bien, surtout si comme Philippe tu as un focuser au cul du tube. Là j'ai motorisé la molette de mon C9 uniquement parce que j'ai un projet CP avec ce tube et que la MAP bouge relativement rapidement.

 

C'est un peu ce que j'avais en tête, ne pas faire bouger le bestiau et pouvoir piloter à distance, même si tu as probablement raison je vais vitre être fixé sur la possibilité ou non...

 

Jean-Marc, dernière question: tu utilises quoi comme caméra pour faire du planétaire ?

Je ne me souviens plus !

 

J'ai bien l'impression que le capteur de la Player one en IMX662 risque d'être quand même petit...

Je sais qu'il n'y a pas que la taille, les fps comptent, mais...

 

Philippe

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Phil49 a dit :

T'as toujours ta grue !? ;-)

M'en parle pas.. encore au moins 6 mois. Heureusement j'ai le sud de dégagé pour la Lune !

 

il y a 44 minutes, Phil49 a dit :

tu utilises quoi comme caméra pour faire du planétaire ?

J'ai une Player One Neptune-M, capteur IMX178 aux pixels de 2.4µm et de 7.4 mm x 5 mm.

J'ai souvent lu qu'un F/D de 5 fois la taille des pixels ça va pas mal ce qui fait 12 dans mon cas pour un C9 à F/D théorique de 10 (la focale du SC varie en fonction de position du primaire donc de la distance primaire/secondaire.. comme un RC).

J'ai aussi une 290M aux pixels de 2.9µm mais je préfère largement les images de l'IMX178 même si elle peut parfois produire une trame. Si tu dois mettre une barlow pour aller vers le F/D qui va bien, tu assombris l'image (l'histogramme baisse à gain et expo identiques entre au foyer et avec barlow). Pour compenser tu peux monter le gain (et donc le bruit) et/ou augmenter le temps d'expo unitaire (en ms) et perdre en fps. C'est peut être pour ça que l'IMX178 au foyer est meilleure dans mon cas que la 290M avec barlow. Si je devais en changer ce serait pour une caméra qui a des pixels de 2 µm comme la QHY5III678M mais j'attends (j'espère..) qu'elle arrive chez Player One ou éventuellement chez ZWO.

 

Pour les fps, l'importance ça ne me semble pas si évidente que ça. Plus tu captures d'images sur un temps donné et plus tu as de chance d'en avoir des bonnes en quantité. Mais si le seeing est bon tu auras aussi pas mal d'images de bonne qualité même avec un fps "moyen". Le temps de pose unitaire (en ms) a probablement plus d'importance, pour moi c'est le plus faible possible pour figer la turbu. 

 

Autre point, je préfère la mono en lunaire. Pour faire de la couleur, car la Lune a des couleurs, j'utilise des filtres Astronomik type 2c (FireCapture gère la RAF et les séquences LRVB). Mon objectif est d'arriver un jour à ce genre d'images en un peu moins flashy. Je ne sais pas encore comment il fait pour avoir ces couleurs.. Pour le 3D par contre, je sais :)

Comme tu peux le voir, la Lune ça peut être un peu technique, amusant et passionnant !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Phil49 a dit :

J'ai bien l'impression que le capteur de la Player one en IMX662 risque d'être quand même petit...

Je sais qu'il n'y a pas que la taille, les fps comptent, mais...

Comme je l'ai écris plus haut, ta caméra au foyer convient parfaitement. Avec une barlow, ca sera trop sur échantillonné. Donc pas de gain sur la visibilité des petits cratères, temps de pose plus long et/ou gain plus élevé, risque de fps plus faible, difficulté pour faire la mise au point, encore plus sensible à la turbulence, ... 

 

il y a 22 minutes, Jean-Marc_M a dit :

Pour les fps, l'importance ça ne me semble pas si évidente que ça. Plus tu captures d'images sur un temps donné et plus tu as de chance d'en avoir des bonnes en quantité. Mais si le seeing est bon tu auras aussi pas mal d'images de bonne qualité même avec un fps "moyen". Le temps de pose unitaire (en ms) a probablement plus d'importance, pour moi c'est le plus faible possible pour figer la turbu. 

Je suis d'accord.

Le plus important est d'avoir une faible turbulence. Cela facilite la mise au point, les films seront meilleurs (détails déjà visibles) et donc l'image finale.

Puis vient ensuite une bonne collimation, une bonne mise en température du tube (car sinon, cela créé de la turbulence interne et donc une image dégradée), le bon échantillonnage, une bonne mise au point,...

 

 

il y a 28 minutes, Jean-Marc_M a dit :

Pour faire de la couleur, car la Lune a des couleurs, j'utilise des filtres Astronomik type 2c

Je pense qu'une caméra couleur est plus simple pour montrer les couleurs. 

Ayant aussi une caméra monochrome et des filtres RVB, j'ai testé une fois sur la Lune, il y a qques années. Pas évident ensuite pour gérer les légers décalages entre les trois couches si il y a de la turbu... De mémoire, c'était un "échec". Je n'ai jamais réessayé depuis. La caméra couleur n'a pas cet inconvénient. :)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Sonne a dit :

Je pense qu'une caméra couleur est plus simple pour montrer les couleurs. 

Ayant aussi une caméra monochrome et des filtres RVB, j'ai testé une fois sur la Lune, il y a qques années. Pas évident ensuite pour gérer les légers décalages entre les trois couches si il y a de la turbu... De mémoire, c'était un "échec". Je n'ai jamais réessayé depuis. La caméra couleur n'a pas cet inconvénient. 

Plus simple, c'est évident. Meilleur ça n'a pas été mon cas avec une 462MC que je n'ai d'ailleurs pas gardée pour cette unique raison. Je trouve que les images de la Lune en couleur issues de caméras couleur sont moins pêchues que celles des les mono + LRVB. Les décalages entre couches dépendent aussi beaucoup de la hauteur de la Lune.

J'ai une caméra couleur dédiée ciel profond qui me sert occasionnellement pour le disque lunaire complet (c'est mieux qu'à l'APN). C'est pas mal mais le limbe est quand même coloré rouge ou bleu.

J'ai aussi un ADC qu'il faudrait que je maitrise pour cette application, malheureusement le faible nombre de nuits dégagées ne m'incite pas à faire des essais..

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Sonne a dit :

tu fais la mise au point à la main

Hein ? :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 12 heures, Sonne a dit :

Je ne comprends pas trop.

En poste fixe, on fait la mise en station avec mise à niveau du trépied, orientation de l'azimut et de la hauteur pour avoir la polaire au bon endroit dans le viseur polaire. Comme la monture ne bouge plus, la mise en station est conservée !

là ce que tu décris c'est simplement un alignement sur la polaire qu'on appelle vulgairement parlant une  "mise en station". cela ne permet nullement d'avoir une précision de pointage et de suivi .si je lui posais cette question c'est que toutes les montures ne gardent pas en mémoires la mise en station sur plusieurs étoiles lorsque tu coupes le courant .

des le premier pointage la monture va pointer un plusieurs degrés de l'objet et sans chercheur ben c'est pas de la tarte avec une focale de 2700.

 

 

Edited by bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/04/2024 à 13:32, Phil49 a dit :

Mais avec le Mak, une vraie cata !

en effet c'est comment dire difficile : champs très petit , l'image est peu lumineuse et vu ta focale peu d'étoiles dans le champs.

si tu veux à minima un alignement et un suivi correct  il faut le faire avec ta lunette guide .

avec de telles focales quand je veux voir des planètes ou la lune,  je mets une vieille ASI 1600mm pro dans mon mak ;  je pointe l'objet ; j'ajuste sur le centre de capteur et enfin je met ma ASI 462mc pour profiter du spectacle .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By deep impact
      Bonsoir les z'amis,
       
      Session un peu particulière hier soir car les bonnes conditions se sont révélées vers 20h00.
      Je sort jauger le ciel et là, je vais pouvoir me taper une session lunaire.
      J'ai commencé au Lumix sur trépied en vidéo en Full HF à 60 i/s sur 3 prises de 20 s chacune, j'en ai gardé 2.
       
      Ensuite, le choix de l'instrument s'est fait venir, j'ai voulu essayer le newton 130/900...très bon choix finalement!
      La monture EQ2 très branlante sans moteurs, c'est sportif à donf mais on vas gérer!
       
      Finalement, j'ai rien gérer du tout!!!
      Que de catastrophes en chaîne!
      La 224 m'a fait des misères, elle s'est coupée sur 20 mns avec des traits et des points blancs partout, impossible d'avoir de l'expo!
      Connecter et déconnecter plusieurs fois, elle s'est enfin décider à partir, j'ai cru au crasch de la cam pour de bon.
       
      Souci 2, pas de moteurs, la lune bouge dans tout les sens...monture de merde mais bon tube.
      J'était perdu sur le quartier, j'ai failli tout arrêter et rentrer!
      Merde, pas question d'arrêter car pour une fois qu'il fait beau, peut pas louper, hein!
       
      Bien en route, c'est la batterie du pc qui se coupe, j'ai du brancher pour remettre en route, bon, j'ai récupérer mon morceau.
      La MAP n'a pas bougé d'un poil de la soirée, crémaillère et PO de merde, il n'a pas bronché.
       
      Finalement, belle session avec une belle surprise de ce 130 au miroir sphérique peu adapté à l'astrophoto mais collimation parfaite et lune bien haute.
       
      Une quarantaine de tuiles, j'ai couvert fort de 30s moyennant 1600 i environ en couleur.
      Stack avec AS4 et 50% de gardées.
      Sharpen uniquement niveau 30 avec astrosurface et cosmétiques habituels.
      Assemblage avec ICE.
       
       
       
      Pour le Lumix:
      Vidéo de 20s moyennant 1200 i environ.
      Stack avec AS4, 30% de gardées.
      Sharpen niveau 10 et cosmétiques traditionnels.
       
       

       
       

       
      J'espère que cette session vas vous plaire malgré les problèmes rencontrés mais qui s'est plutôt bien finis avec une lune particulièrement piquées malgré un pouvoir résolvant inférieur au 150.
      Je vais mettre le tube sur ma EQ3.2 et ranger la EQ2.
       
      Ce soir, c'est téloche car nuages gris et pluie demain.
      Bonne nuit à tous et bon ciel.
      Thierry.
    • By deep impact
      Bonsoir les z'amis,
       
      Session un peu particulière hier soir car les bonnes conditions se sont révélées vers 20h00.
      Je sort jauger le ciel et là, je vais pouvoir me taper une session lunaire.
      J'ai commencé au Lumix sur trépied en vidéo en Full HF à 60 i/s sur 3 prises de 20 s chacune, j'en ai gardé 2.
       
      Ensuite, le choix de l'instrument s'est fait venir, j'ai voulu essayer le newton 130/900...très bon choix finalement!
      La monture EQ2 très branlante sans moteurs, c'est sportif à donf mais on vas gérer!
       
      Finalement, j'ai rien gérer du tout!!!
      Que de catastrophes en chaîne!
      La 224 m'a fait des misères, elle s'est coupée sur 20 mns avec des traits et des points blancs partout, impossible d'avoir de l'expo!
      Connecter et déconnecter plusieurs fois, elle s'est enfin décider à partir, j'ai cru au crasch de la cam pour de bon.
       
      Souci 2, pas de moteurs, la lune bouge dans tout les sens...monture de merde mais bon tube.
      J'était perdu sur le quartier, j'ai failli tout arrêter et rentrer!
      Merde, pas question d'arrêter car pour une fois qu'il fait beau, peut pas louper, hein!
       
      Bien en route, c'est la batterie du pc qui se coupe, j'ai du brancher pour remettre en route, bon, j'ai récupérer mon morceau.
      La MAP n'a pas bougé d'un poil de la soirée, crémaillère et PO de merde, il n'a pas bronché.
       
      Finalement, belle session avec une belle surprise de ce 130 au miroir sphérique peu adapté à l'astrophoto m
       
       
    • By biver
      Voilà 2 photos prises au foyer du T407 au NATs:
      le 9 mai à 22h21 UT (162s de pose cumulées)
      et le lendemain le 10 mai à 24h04 UT (142s)
      Et oui, le ciel n'avait pas tout à fait la même couleur!
      Pourtant, contrairement à ma photo de M51
      je visais au-delà de la zone de ciel... polluée par l'aurore, mais cela diffusait partout!
      Cependant pour cette dernière une balance des blanc était encore possible, contrairement à M51.
      Nicolas
       


    • By dubedat thierry
      Bonjour mes amis je me lance  en 3d    un grand merci a fabrice qui m a permis de voir la video de gerard Finet   tres explicite  le probleme  est de telecharger le qgis qui marche  moi je fais avec la version 24   le plus difficile est de faire un bon georeferencemnt    car autant sur la photo   de depart c est clair et precis autant sur la carte de la nasa  c est pas clair du tout   et faire correspondre les details  parfaitement c est pas top mais on arrive avec de la patience a en tirer quelque chose  en attendant j adore   le tout est d avoir de tres bonnes photos   en esperant que que vous aimiez autant que moi!! .  la suite    bientot
       
       
       








    • By ngc_7000
      Bonjour
      Bon là , j'ai vraiment un souci !!
      la premiere fois j'ai cru que je ne maitrisai pas ma nouvelle camera .
      Mais là , j'ai changé de camera et j'ai le même pb.
      Mon setup : Meade SC 12" avec ASI462  + filtre IR 742 . Firecapture + Moonpanoramamaker. Fichier SER de ~6Go , bayer décoché
      FC v2.7.14 (x64) sous W10
      J'ai des lignes verticale uniquement quand le bord de l'image est éclairé.
      Je suis pourtant resté devant l'acquisition , l'image était bonne
      Comme ça :
      La vidéo est identique .Cad des rayures verticale

       
       
      Début de la séquence Moonpano
      L'image est bonne (la vidéo aussi) mais le bord commence par du noir
       

       
       
       
      J'ai toute la séquence qui est foutu sauf les contours qui ont "dégagé".
       
      Il y a même des choses étonnantes quand il y a du mix
       
       

       
      J'ai augmenté le tampon d'acquisition pour la prochaine fois ,
      et je regarderai les fichiers d'acquisition pendant l’acquisition afin de voir si le pb persiste .
      Mais ça fait la deuxième fois avec des cameras différente (la première fois avec la 174MM et la avec la 462) ,  je pense plus à un pb informatique !
       
      Si qq a déjà eu ce probleme ??
       
       
       
       
       

  • Upcoming Events