Sign in to follow this  
cbuil

Test de magnitude limite avec un smart-telescope (Vespera II)

Recommended Posts

Excellent Christian :)

Par contre, il seraient dus à quoi ces cercles concentriques ?

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

 bonjour et bravo christian ! :) très intéressant ! :)

 polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alaing, il faut se rappeler que tous ces télescopes sont atlaz et donc qu'il y a de la rotation de champ. Tout défaut cosmétique permanent sur le capteur produit potentiellement des artefact circulaires. Je n'ai pas identifié si cela provenait du signal d'obscurité ou d'un problème de PRNU (flat). J'ai tendance à voter pour cette dernière cause (chez moi je suis gaté avec le fond de ciel). Faut que je fasse un jour des observations sous un ciel noir (ca va venir cet été). Normalement vu le nombre de smart diffusé (je pense au seestar), ca devrait être un sujet un peu discuté - je crois que  mes conditions assez terribles sont responsables, mais en même temps je m'en fiche un peu, cela n'impacte pas la détectivité (je ne cherche pas ici à faire ce que l'on appelle habituellement "de la belle image").

Il y a possibilité de faire du dipering et le mode mosaique du Vespera est aussi un bonne parade. Il y a du grain à moudre !

 

Christian

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonsoir,

 

Je voulais répondre sur FB vu que tu as mis le post il y a peu aussi Christian. Comme j'ai le Vespera (1 !), il faudrait que j'essaie de mon côté sur le même champ sous mon ciel plus préservé (Bortle 3).

 

En revanche, tu ne sembles pas avoir utilisé le mode CovalENS vu les cercles sur l'image ?

 

Bonne soirée.

 

 

Edited by BL Lac
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Pour être franc je ne pose la question du bien fondé d'un tel équipement de 50 mm de dIametre (avec une caméra) qui vaut quand même plus de 1500 euros.

Bref quel est son intéret ?  son encombrement peut être ? Faire de la spectro ? On peut faire mieux avec moins de pose cumulée et pour un tarif équivalent avec un petit 100 ou 150 mm sur une monture et une petite cam, je n'ai pas tout lu ou  il y a quelques chose  que je n'ai pas compris ?

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eternel débat... je comprend que l'on ne puisse pas obligatoirement comprendre. sur un forum comme celui-ci où il y a quant même pas mal d'équipement, un nid d'observateurs pointu, à forte expérience et ultra motivé astro. Mais on n'est pas seul au monde, il y a un autre public, qui mérite tout autant de découvrir le ciel, mais avec une autre approche, mais aussi une forte envie de se mettre à l'astro.

 

De toute manière cette années il s'est vendu un nombre bien plus considérable de smart-télescope qu'un "petit" 100 ou 150 mm. Ca doit avoir une certaine signification, à méditer Ca ne veut bien sur pas dire que le 100 mm / 150 mm est dépassé, et il est même indiscutablement plus performant, bien entendu.

 

Mais au fait, c'est quoi la définition d'un télescope performant ? N'est-ce pas aussi un télescope d'appoint comme je m'en sert (je ferais pas d'images d'illustration sans lui  - trop lourd de gérer deux montures équatoriales), n'est ce pas un télescope que l'on n'hésite pas à mettre en place dès la moindre bout de ciel clair, n'est pas un télescope que l'on transporte sur une montage dans un sac à dos, n'est-ce pas un télescope qui démarre tout seul alors que l'on est crevé après une longue journée de boulot, immédiatement, sans le moindre problème de cablage, n'est pas un télescope qui facilite l'animation grand public.... 

 

L'histoire du prix, ce n'est pas non plus une simple addition comptable... 

 

Et puis... franchement, j'essaye de le montrer, mais ca perfuse pas trop bien, normal, c'est un peu contre nature, mais moi j'ose même parler science. On en recausera.

 

Christian

  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 14 heures, christian_d a dit :

Bonsoir,

 

Pour être franc je ne pose la question du bien fondé d'un tel équipement de 50 mm de dIametre (avec une caméra) qui vaut quand même plus de 1500 euros.

Bref quel est son intéret ?  son encombrement peut être ? Faire de la spectro ? On peut faire mieux avec moins de pose cumulée et pour un tarif équivalent avec un petit 100 ou 150 mm sur une monture et une petite cam, je n'ai pas tout lu ou  il y a quelques chose  que je n'ai pas compris ?

 

 

 

Bonjour,

 

Christian a déjà bien répondu... Il suffit d'aller voir sur les forums astro les débats depuis la sortie et même avant, l'annonce de ces instruments pour avoir de la lecture sur le sujet. Il y a 5 ans, tout le monde les regardait 'de haut' y compris aux RCE, ajd la plupart des clubs astro en ont acheté et ceux qui n'en ont pas ou ont peu de moyens font des demandes de subventions pour en acquérir. Il y a sûrement une raison... Après Unistellar et Vaonis, le phénomène s'est accentué avec le ZWO Seestar a moins de 700e, le premier 'low cost' du circuit. D'ici qq mois, Celestron va élargir les performances sur un budget supérieur mais surtout sur 6" de diamètre tout en ayant un grand champ. Hormis le 'grand public', de nombreux astrams avancés ou plus simplement mordus ou passionnés en ont acheté car c'est une autre manière de faire de l'astronomie, notamment pour un setup rapide à mettre en place par exemple (si tu te lèves 1 ou 2h en pleine nuit pour suivre un objet, ce qui parfois/souvent est mon cas maintenant vu la météo incertaine, comètes, supernovae...) et 'fast' concernant le F/D. Pas besoin non plus de suivre un cours sur la 'gestion des câbles' car on en est arrivé là inversement. Suffisant pour de l'imagerie esthétique et vraiment très surprenant pour de la science participative (image restituée utilable, magnitude atteinte). Les visuelleux ciel profond y voient aussi pour certains un support à l'observation et la possibilité de ramener un 'souvenir'. Enfin on vieillit tous et pas mal d'astrams aussi dans mon entourage ne veulent plus ou malheureusement ne peuvent plus utiliser des setup lourds (dos, vue...). Les chasseurs d'éclipses solaires ont également trouvé ici un instrument adapté au transport planétaire et il n'est pas nécessaire d'emmener des contrepoids (ou mettre une bouteille d'eau/de sable) et faire une mise en station...

 

 

Edited by BL Lac
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'habite en Belgique près de Bruxelles et j'ai reçu le seestar le 15 octobre 2023 . C'est le seul instrument que j'ai pu utiliser depuis 6 mois . Je vois une éclaircie, je le sort et il est près en 5 minutes .  

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, comment se gèrent les flats avec ce type d'instruments ? J'imagine que la compensation de la rotation de champ est faite par la rotation du capteur ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a pas de flat car le système est fermé. Et pas de rotation du capteur sur le seestar en tout cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, roland a dit :

J'imagine que la compensation de la rotation de champ est faite par la rotation du capteur ?

Sur le ZWO Seestar, la rotation de champ n'est pas gérée (pour l'instant). Sur le Vaonis Vespera (1 et 2), il y a une dérotation logicielle (voir la réponse de @cbuil dessus) et l'appli est améliorée en permanence ; il faut toutefois choisir les cibles au mieux ou attendre qu'elles soient bien placées quand on peut le faire. Chez Vaonis, il y a un mode dit "Mosaïque" (CovalENS dans leur vocabulaire, voir leur site pour le descriptif) qui est particulièrement performant et utilisé par la plupart des utilisateurs (notamment pour l'imagerie esthétique) ; le mode Normal/Basique correspond au fonctionnent du Seestar. Il n'y a donc pas de dérotation mécanique/optique comme cela existait pour d'autres équipements.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, j'imagine que la derotation logicielle se fait lors de l'alignement des images avant empilement, du coup il doit y avoir un crop des images, par contre la durée d'exposition unitaire doit être limitée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

@roland: il y a en effet un léger ''crop'' des images puisque la zone homogène d'intégration est, au pire, située à l'intérieur du cercle inscrit dans le champ du capteur. En pratique, on va seulement perdre les coins, ou plus, selon le temps d'intégration.

D'autre part, la dérotation logicielle est à peine plus coûteuse en temps calcul que l'alignement : il suffit de pouvoir détecter seulement deux étoiles communes par couple d'images successives pour calculer les coefficients  d'une matrice de translation + rotation (au lieu d'une seule étoile dans le cas d'une simple translation). Les opérations qui suivent (interpolation) sont à la portée de la plupart des chips embarqués qui,  par exemple, sont capables de faire un lissage numérique en temps réel.

J'ajoute que cet angle de ''dérotation'' est  astronomiquement et a priori déterminé si l'on connaît la direction visée (variation de l'angle parallactique). On peut donc simplement en tenir compte au cours de l'opération d'alignement.

Je ne sais pas ce qui est réellement implanté dans les Vaonis ou autre Seestar.

Alx.

Edited by alx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant. Merci pour le partage. 👍

 

Ces petits instruments intégrés sont assurément en train de trouver leur place .

 

JF 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this