Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour,

 

ayant récemment testé un objectif photo 500mm stabilisé, j'ai été impressionné par le résultat.

Je me prends alors à imaginer un montage à lentilles stabilisées, qui viendrait s'insérer dans le chemin optique d'une lunette astronomique, de façon à pouvoir l'utiliser à main levée...

 

Mais la question est : comment faire ? Est-ce seulement envisageable ?

Certains parmi-vous ont déjà imaginé/envisagé une telle réalisation ?

Quel groupe de lentilles faut-il implanter dans le chemin optique ?

Trouve-t-on des modules tout-faits (lentilles, capteurs, moteurs) pour pouvoir les monter soi-même dans des prototypes d'étude ?

 

Je détaille ci-dessous tout le cheminement qui m'a conduit à cette réflexion (je devrais plutôt dire transmission  ;o)

 

 

1) Mes prises de vues avec le 500mm

 

Ma config :

Zoom Nikon 200/500mm FD5.6,  réglé à 500mm.

Autofocus ON

Plage de mise au point : limitée

Stabilisateur : ON

Boitier : D7200 Nikon

Multiplieur de focale : 1.4

Focale résultante : 700mm

FD résultant : 8. à cette valeur, on est à la limite de ce que l'autofocus peut accepter. Il se peut qu'il ne fonctionne pas bien. Et en effet, les prises de vues vont le confirmer.

De plus comme le boîtier est au format DX, on peut alors considérer que la focale finale obtenue est de 1.5 * 700 soit 1050mm.

 

Objet photographié : lune du 17 Avril

 

Réglage boitier :

ISO fixe : 100

Vitesse : 1/80s

Format : RAW

 

Prise de vue : à main levée bien-sûr

Heure : 21h20

Orientation : lune très haute dans le ciel. L'appareil est donc en visée presque verticale, ce qui n'est pas très agréable.

 

Mais le maintien dans l'axe de la lune est sans doute plus facile que si la visée était horizontale, car le bras gauche qui soutient l'objectif par l'avant, n'a pas à exercer un couple de rappel trop important. En visée horizontale le couple de rappel serait beaucoup plus important et ajouterait davantage de micro-mouvements que devrait compenser le stabilisateur de l'objectif.

 

Par contre  en visée verticale, la main droite qui tient le boîtier et dont l'index appuie sur le déclencheur, doit supporter tout le poids de l'appareil et rester souple pour ne pas provoquer de crampe par exemple.

 

J'ai pris 27 images à main levée.

 

a) Plusieurs problèmes constatés lors de la prise de vues

 

- la mise au point est très laborieuse : l'autofocus est vraiment à la peine. Lors de l'appui à mi-course du déclencheur, l'autofocus fait de nombreux va-et-vient. Mais lorsque soudainement la mise au point est bonne, j'appuie alors vigoureusement pour prendre la vue. Parfois cela prend plus de temps pour certaines vues.

Évidemment je pourrais éliminer ce défaut en retirant le multiplieur 1.4. Mais dans ce cas je réduirais aussi la résolution atteinte.

 

- Tentative de prise de vue en live view : on suit l'image alors directement sur l'écran arrière du boîtier.

Problème : on n'est pas capable d'apprécier aussi bien la mise au point qu'à travers le viseur optique. Des vues sont floues, il faut alors les rejeter.

 

Autre possibilité : On bloque la mise au point en manuel.

Malheureusement elle bouge légèrement. Je pense que je n'ai pas encore bien la maîtrise de ce zoom qui requiert un certain apprentissage.

 

L'autre souci dans ce type de prise de vue, ce sont les sollicitations importantes que subit la mécanique du boitier. J'aurais pu prendre 100, voire 300 images, mais l'idée n'est pas de faire usage du boîtier Nikon comme d'une caméra astro pour le planétaire, comme on fait en prenant des centaines d'images. Car on éprouverait alors sérieusement la mécanique de l'obturateur et du miroir.

 

b) Traitement :

i) PIPP

- Cropp avec centrage sur lune pour réduire la taille des images.

- export en Tif pour traitement ensuite dans Autostakkert 3.

 

ii) Autostakkert :

- drizzle : 3x

- dans la fenêtre de visualisation, en passant en revue les 27 images, on voit qu'il y a de la rotation de champ, car à main levée, on bouge imperceptiblement. Et cela se voit parfaitement dans Autostakkert. L'avantage avec Autostakkert, c'est qu'il est justement capable de compenser la rotation de champ entre chaque vue. Un régal de la savoir à l'avance.

- toutes les images sont conservées.

 

iii) registax 6

Wavelets :

- réhaussement des contours

- contraste et luminosité

Résultat : voir image.

 

c) Mes impressions :

- mise en place du setup : 5mn

- Prise de vue assez tranquille et même excitante car on se dit qu'en si peu de temps de mise en place, on est alors déjà en capacité de saisir un phénomène, ce qui est un exploit avec une focale résultante de un peu plus d'1m. Je me dis alors que je vais attendre le passage d'un avion. Mais malheureusement, après environ 20mn d'attente, les avions me narguent tous en passant parfois tout près, mais jamais devant la lune.

 

Le traitement avec seulement 27 vues est très satisfaisant. Mais pas à la hauteur de ce que l'on pourrait avoir si l'on avait plusieurs centaines de vues.

 

En contemplant l'image finale, je voie quand même que je suis bien loin de ce que pourrait faire un tube de 90mm d'ouverture et 1m de focale.

Mais pour un premier essai c'est déjà satisfaisant.

 

J'imagine alors une caméra astro montée en lieu et place du boitier Nikon D7200.

Mais peut-être qu'avec un peu d'entraînement, je devrais pouvoir améliorer l'utilisation du mode live view.

En lisant le manuel du boitier D7200, je voie qu'en mode miroir relevé, l'autofocus ne fonctionne plus. Il faut donc parvenir à bien verrouiller la mise au point une fois pour toutes aussi.

 

Je me dis que la solution idéale consisterait à reproduire la mécanique du stabilisateur du Zoom 200/500, dans un tube optique dédié pour l'astro.

 

 

2) Conception d'un tube optique stabilisé

 

Une lunette est constituée d'un objectif et d'un oculaire.

Comment parvenir à stabiliser l'image dans le chemin optique d'un tel instrument ?

 

Le stabilisateur optique fonctionne comment ?

Sur le site "les numériques" un schéma montre le principe implémenté dans les objectifs photos nikon :

https://www.lesnumeriques.com/photo/la-stabilisation-pu101497.html

 

Extrait :

 

"C’est le procédé le plus ancien. Il est apparu avec le Nikkor VR 38-105 mm f/4-7,8 en 1994, suivi l’année d’après par le Canon EF 75-300 mm f/4-5,6. Deux gyromètres piézo-électriques détectent les vibrations, et une lentille flottante qui leur est asservie se déplace perpendiculairement à l’axe optique pour rétablir la fixité de l’image.

 

Ce type de système a depuis connu des progrès importants, par exemple pour permettre de supprimer les vibrations lorsqu’on suit un sujet en mouvement.

 

Dans ce cas, les capteurs différencient les mouvements volontaires des trépidations qui ne le sont pas, et adaptent en conséquence la stabilisation.

 

Cette différenciation est évidemment indispensable pour un appareil tenue à main levée. Celle-ci était moins efficace sur les premiers objectifs stabilisés, le gain de stabilité était ainsi moins important.

 

Le système anti-bougé des zooms Fuji de la série X comme le 18-55 mm ou le 40-150 mm est destiné à supprimer à la fois les vibrations rapides de l’appareil et les mouvements involontaires un peu plus amples, tout en ignorant les mouvements volontaires que le photographe veut imprimer à son appareil, par exemple pour suivre un sujet qui se déplace. Illustration *

Les objectifs stabilisés sont maintenant bien au point, de telle sorte qu’ils se sont imposés. Ce qui ne veut pas dire qu’ils soient sans inconvénients par rapport aux objectifs classiques… lorsque ces derniers sont encore en vente. Ils sont un peu plus fragiles, nettement plus lourds et plus encombrants que leur équivalents non stabilisés. On perd aussi, dans le cas de certains zooms, un bon demi-diaphragme sur la plus longue focale. Ils sont également un peu plus chers. C’est bien entendu dans le cas des téléobjectifs que la stabilisation est la plus intéressante."

 

 

Merci de vos retours,

Gilles

 

20240417__Lune_gibbeuse.jpg

Schema_Stabilisation.jpg

Edited by Gilles Pascal
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Gilles Pascal a dit :

Je me prends alors à imaginer un montage à lentilles stabilisées, qui viendrait s'insérer dans le chemin optique d'une lunette astronomique, de façon à pouvoir l'utiliser à main levée...

 

Quelle serait l'utilisation ? La photo animalière ?

 

 

Le plus simple c'est de considérer un boîtier avec stabilisation par le capteur, cela fonctionne avec toutes les optiques (même si le temps de réaction est peut-être un peu plus long).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, danielo a dit :

 

Quelle serait l'utilisation ? La photo animalière ?

 

- En effet, c'est aussi l'idée.

 

Le plus simple c'est de considérer un boîtier avec stabilisation par le capteur, cela fonctionne avec toutes les optiques (même si le temps de réaction est peut-être un peu plus long).

 

- Ma première idée est liée au boitier Nikon que j'ai déjà.

Sinon en effet, il faut peut-être plutôt prendre un boîtier qui intègre la stabilisation au niveau du capteur.

 

La seconde idée ce serait d'accéder au planétaire à main levée, donc avec un setup ultra-rapide : pouvoir monter une caméra astro sur une lunette stabilisée, et pouvoir faire de l'imagerie à main levée. Un setup de quelques minutes pour prendre une vue sympa sans passer trop de temps et d'énergie à devoir installer la monture équatoriale, mise en station, etc...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gilles Pascal a dit :

La seconde idée ce serait d'accéder au planétaire à main levée, donc avec un setup ultra-rapide : pouvoir monter une caméra astro sur une lunette stabilisée, et pouvoir faire de l'imagerie à main levée. Un setup de quelques minutes pour prendre une vue sympa sans passer trop de temps et d'énergie à devoir installer la monture équatoriale, mise en station, etc...

 

Ça me paraît bien utopique vu le grandissement nécessaire en planétaire. D'ailleurs par besoin d'une équatoriale, une altaz motorisée suffit.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne comprends pas trop. 

Je ne vois pas trop l'intérêt de photographier une cible comme la Lune à main levée.  

Et quand bien même on voudrait le faire, à quoi bon réinventer la poudre alors qu'il existe d'excellents systèmes sur étagère ?

Le seul intérêt de stabilisation que l'on a en astro c'est le guidage et là on a des solutions y compris optique, il y avait les AOL et ao7 chez sbig. 

L'idée du planetaire à main levée est absurde.

Je ne vais pas me moquer, il n'y a pas de question bête mais rien que porter à main levée un t200 par exemple et être assez stable pour qu'une stabilisation ne décroche pas à 4 m de focale, ça n'a vraiment aucun sens.

Au mieux il serait intéressant de compenser les vibrations du vent sur une monture quand il y en a. En vitesse de correction je ne sais pas si c'est possible.

En somme gérer plus de 600 mm à main levée c'est mort stabilisation ou pas. Donc si on veut faire des choses sérieuses on prend  une monture et un telescope qui pèsera minimum 10kg avec les accessoires.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

maintenir une planète dans le champ d'une caméra planétaire (dont le capteur fait typiquement quelques mm) à une focale de 1000 mm ou plus, je ne vois qu'une seule personne qui en soit capable xD

 

image.png.cf2708d5d30ea32d81afc4cf22495af7.png

 

Il y a 8 heures, Gilles Pascal a dit :

a) Plusieurs problèmes constatés lors de la prise de vues

 

- la mise au point est très laborieuse : l'autofocus est vraiment à la peine. Lors de l'appui à mi-course du déclencheur, l'autofocus fait de nombreux va-et-vient. Mais lorsque soudainement la mise au point est bonne, j'appuie alors vigoureusement pour prendre la vue. Parfois cela prend plus de temps pour certaines vues.

Évidemment je pourrais éliminer ce défaut en retirant le multiplieur 1.4. Mais dans ce cas je réduirais aussi la résolution atteinte.

 

- Tentative de prise de vue en live view : on suit l'image alors directement sur l'écran arrière du boîtier.

Problème : on n'est pas capable d'apprécier aussi bien la mise au point qu'à travers le viseur optique. Des vues sont floues, il faut alors les rejeter.

 

au concours Lépine quelqu'un vient de présenter un truc hyper innovant, ça se place sous l'appareil en un temps très court (moins d'une minute ! O.o) et ça évite les vibrations, on espère que ça aura de l'avenir 9_9

 

image.png.df4ad2116c287f2cca1ab59a0352e690.png

 

Il y a 8 heures, Gilles Pascal a dit :

De plus comme le boîtier est au format DX, on peut alors considérer que la focale finale obtenue est de 1.5 * 700 soit 1050mm.

 

non, la focale est ce qu'elle est indépendamment du capteur qu'on place au foyer. C'est le champ qui est réduit, pas l'échantillonnage. Sinon on pourrait dire qu'avec un capteur d'ASI462 avec 1000 mm de focale on aboutirait à 7000 mm de focale, ce qui n'aurait pas grand sens.

 

Edited by Thierry Legault
  • Like 3
  • Love 1
  • Thanks 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Thierry Legault a dit :

maintenir une planète dans le champ d'une caméra planétaire (dont le capteur fait typiquement quelques mm) à une focale de 1000 mm ou plus, je ne vois qu'une seule personne qui en soit capable xD

 

Il y a 3 heures, Thierry Legault a dit :

image.png.cf2708d5d30ea32d81afc4cf22495af7.png

Ben dis donc, tu es sacrément en forme ce premier mai Thierry xD

  • Haha 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Gilles Pascal a dit :

Focale résultante : 700mm

FD résultant : 8.

donc ~ 88mm le diamètre d'ouverture ?

La photo n'est pas à la hauteur ... on oublie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, lyl a dit :

donc ~ 88mm le diamètre d'ouverture ?

La photo n'est pas à la hauteur ... on oublie.

 

pas sûr que le drizzle 3 apporte quelque chose. De toute façon le planétaire/lunaire à l'APN, on sait bien qu'il ne faut pas en attendre des miracles :/

 

Et puis la position 500 de ce zoom n'est pas sa meilleure focale, a fortiori à pleine ouverture...Alors avec un convertisseur 1,4...

https://www.lenstip.com/544.4-Lens_review-Nikon_Nikkor_AF-S_200–500_mm_f_5.6E_ED_VR_Image_resolution.html

 

Bref, j'ai l'impression que tout ça grossit du flou plus qu'autre chose :/

  • Confused 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Thierry Legault a dit :

maintenir une planète dans le champ d'une caméra planétaire (dont le capteur fait typiquement quelques mm) à une focale de 1000 mm ou plus, je ne vois qu'une seule personne qui en soit capable xD

 

image.png.cf2708d5d30ea32d81afc4cf22495af7.png

😂😂😂

Sauf que ce gars n'a pas besoin de caméra ni de telescope... 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 01/05/2024 à 23:50, JB a dit :

Sauf que ce gars n'a pas besoin de caméra ni de telescope... 

Il a besoin de rien en fait.

-------

Plus sérieusement, je n'aime pas l'idée qu'on rajoute des bouts de verres supplémentaires quand on est à la recherche du piqué, il y a des exceptions en photo astro mais sur du grand champ.

Les alignements optiques ça devient vite un cauchemar pour rester à la limite de la résolution. Pour le dire autrement, c'est difficile de réagir à la précision luminique.

Le solutions actuelles c'est de raccourcir le temps de pose de choisir la référence et d'empiler statistiquement. (ne pas jouer en x,y,z mais sur l'axe temporel)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Gilles Pascal a dit :

un montage à lentilles stabilisées

un système différent mais qui permet d'avoir de meilleurs résultats : l'optique adaptative .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Thierry Legault a dit :

maintenir une planète dans le champ d'une caméra planétaire (dont le capteur fait typiquement quelques mm) à une focale de 1000 mm ou plus, je ne vois qu'une seule personne qui en soit capable xD

 

image.png.cf2708d5d30ea32d81afc4cf22495af7.png

 

Et encore tu passerais plus de temps à lui expliquer ce qu'est une planète.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

En revanche, si tu choisis la solution trépied, plutôt que la solution Chuck Norris, pense bien à désactiver la stabilisation....quoiqu'avec Chuck Norris....

Edited by Bretoc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos visites et commentaires, sérieux et humoristiques.

 

Cela me fait plaisir d'avoir vos retours et j'ai donc répondu à chacun ci-dessous.

 

Jean-Luc a soulevé le point auquel je pensais secrètement. je le développe sous son message ci-dessous.

 

 

 

 

Il y a 4 heures, Bretoc a dit :

En revanche, si tu choisis la solution trépied, plutôt que la solution Chuck Norris, pense bien à désactiver la stabilisation....quoiqu'avec Chuck Norris....

Et si je laisse la stab activée, c'est gênant ?

 

 

Il y a 6 heures, Astrowl a dit :

 

Et encore tu passerais plus de temps à lui expliquer ce qu'est une planète.

Il serait à ce point au niveau de JC Vandamme ?

 

 

 

Il y a 11 heures, bon ciel a dit :

un système différent mais qui permet d'avoir de meilleurs résultats : l'optique adaptative .

Ceci dit, je pense qu'un jour ce système va débarquer dans le monde des amateurs. Pour les gros tubes, évidemment.

Je sais que mon idée de stabiliser une lunette peut paraître neu-neu, mais je sais aussi que la turbulence ne devient gênante qu'à partir de 250mm.

 

 

Il y a 23 heures, Thierry Legault a dit :

 

pas sûr que le drizzle 3 apporte quelque chose. De toute façon le planétaire/lunaire à l'APN, on sait bien qu'il ne faut pas en attendre des miracles :/

 

Et puis la position 500 de ce zoom n'est pas sa meilleure focale, a fortiori à pleine ouverture...Alors avec un convertisseur 1,4...

https://www.lenstip.com/544.4-Lens_review-Nikon_Nikkor_AF-S_200–500_mm_f_5.6E_ED_VR_Image_resolution.html

 

Bref, j'ai l'impression que tout ça grossit du flou plus qu'autre chose :/

Merci pour ces précisions Thierry, en effet, je conviens que ce ne sont pas les conditions d'utilisations optimales de l'objectif.

 

 

 

Il y a 23 heures, lyl a dit :

donc ~ 88mm le diamètre d'ouverture ?

La photo n'est pas à la hauteur ... on oublie.

Ce qui est terrible, c'est qu'en terrestre, cet objectif est vraiment très bon.

Mais dès que l'on passe dans le monde de l'astro, la technique de prise de vue devient tellement sophistiquée (alignement, stacking, wavelets) que les méthodes de prise de vues terrestres ne sont plus à la hauteur.

 

 

 

Le 01/05/2024 à 21:47, wilexpel a dit :

 

Ben dis donc, tu es sacrément en forme ce premier mai Thierry xD

Oui, il a "fait" le premier Mai de tous avec ses propositions.

j'en ai bien ri moi-aussi :)

 

 

Le 01/05/2024 à 17:50, Thierry Legault a dit :

maintenir une planète dans le champ d'une caméra planétaire (dont le capteur fait typiquement quelques mm) à une focale de 1000 mm ou plus, je ne vois qu'une seule personne qui en soit capable xD

 

image.png.cf2708d5d30ea32d81afc4cf22495af7.png

 

 

au concours Lépine quelqu'un vient de présenter un truc hyper innovant, ça se place sous l'appareil en un temps très court (moins d'une minute ! O.o) et ça évite les vibrations, on espère que ça aura de l'avenir 9_9

 

image.png.df4ad2116c287f2cca1ab59a0352e690.png

 

 

non, la focale est ce qu'elle est indépendamment du capteur qu'on place au foyer. C'est le champ qui est réduit, pas l'échantillonnage. Sinon on pourrait dire qu'avec un capteur d'ASI462 avec 1000 mm de focale on aboutirait à 7000 mm de focale, ce qui n'aurait pas grand sens.

 

Excellent Thierry, on voit que tu pratiques l'humour à niveau aussi élevé que la technique photo astro :)

 

 

 

Le 01/05/2024 à 16:23, jldauvergne a dit :

Je ne comprends pas trop. 

Je ne vois pas trop l'intérêt de photographier une cible comme la Lune à main levée.  

Et quand bien même on voudrait le faire, à quoi bon réinventer la poudre alors qu'il existe d'excellents systèmes sur étagère ?

Le seul intérêt de stabilisation que l'on a en astro c'est le guidage et là on a des solutions y compris optique, il y avait les AOL et ao7 chez sbig. 

L'idée du planetaire à main levée est absurde.

Je ne vais pas me moquer, il n'y a pas de question bête mais rien que porter à main levée un t200 par exemple et être assez stable pour qu'une stabilisation ne décroche pas à 4 m de focale, ça n'a vraiment aucun sens.

Au mieux il serait intéressant de compenser les vibrations du vent sur une monture quand il y en a. En vitesse de correction je ne sais pas si c'est possible.

En somme gérer plus de 600 mm à main levée c'est mort stabilisation ou pas. Donc si on veut faire des choses sérieuses on prend  une monture et un telescope qui pèsera minimum 10kg avec les accessoires.

J'avoue qu'avec de tels arguments je n'ai plus grand chose à dire.

 

Mais dans la liste des points évoqués, il y a très justement le point sensible auquel j'avais pensé après avoir posté ce sujet :

En effet, quid de compenser par exemple les vibrations provoquées par la vis sans fin d'une monture équatoriale par un tel système ?

Je pense que l'idée prendrait alors tout son sens.

Exit les usinages et autres remplacements d'engrenages pour les changer par des courroies, etc...

Tous les problèmes d'usure de pièces en mouvement seraient compensés par un stabilisateur de faisceau optique.

Et cette idée pourrait alors s'installer aussi dans un newton.

Pour un Cassegrain ce serait plus compliqué.

Perso je pense qu'il y a là une piste sérieuse.

 

 

Le 01/05/2024 à 12:13, danielo a dit :

 

Ça me paraît bien utopique vu le grandissement nécessaire en planétaire. D'ailleurs par besoin d'une équatoriale, une altaz motorisée suffit.

Très bonne idée l'altaz motorisée. En effet, Autostakkert compense parfaitement la rotation de champ.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Gilles Pascal a dit :

Il serait à ce point au niveau de JC Vandamme ?

Les deux sont surement millionnaires et moi pas, alors qui est le plus intelligent et qui a raison au final :D ! 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Gilles Pascal a dit :

En effet, quid de compenser par exemple les vibrations provoquées par la vis sans fin d'une monture équatoriale par un tel système ?

 

si une monture équatoriale vibre, il faut la réparer ou la régler.

 

Quant aux irrégularités de suivi, ça s'appelle l'erreur périodique et c'est suffisamment lent pour qu'on s'en moque en planétaire. En ciel profond, ça se compense très bien avec l'autoguidage, un truc qui existe depuis plus de 30 ans.

 

il y a une heure, Gilles Pascal a dit :

Et cette idée pourrait alors s'installer aussi dans un newton.

Pour un Cassegrain ce serait plus compliqué.

Perso je pense qu'il y a là une piste sérieuse.

 

 Je ne vois pas le rapport avec le type de combinaison optique O.o

 

Dit sans méchanceté, je pense qu'il vaut mieux assimiler et expérimenter un minimum les techniques d'astrophoto avant de vouloir les révolutionner. Perso, je pense qu'on est en train de réinventer quelque chose entre l'eau tiède et l'eau déshydratée xD

 

Edited by Thierry Legault
  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Gilles Pascal a dit :

Et si je laisse la stab activée, c'est gênant ?

en principe oui, mais il faut voir si c'est encore vrai avec des stabilisation récentes.

 

Il y a 1 heure, Gilles Pascal a dit :

Ceci dit, je pense qu'un jour ce système va débarquer dans le monde des amateurs. Pour les gros tubes, évidemment.

Oui, mais pas de raison spéciale de restreindre aux gros. 

 

Il y a 1 heure, Gilles Pascal a dit :

Je sais que mon idée de stabiliser une lunette peut paraître neu-neu, mais je sais aussi que la turbulence ne devient gênante qu'à partir de 250mm.

Je ne sais pas d'où sort ce 250 mm. La turbulence gène à tous les diamètres, 100, 150, 200, 250, etc. Ce qui change juste, c'est le nombres de nuit par an où l'instrument peu être poussé à la performance maximale. 
Et si on parle de ciel profond en longue pose la réponse est simple : 0 nuits. En planétaire ça va dépendre de la luminosité de la cible, sa surface et son contraste; 

 

Mais en tout cas en planétaire je peux te dire qu'il y a un paquets de nuits où tu l'as dans l'os même avec 150 ou 200 mm. 

 

Il y a 1 heure, Gilles Pascal a dit :

Mais dès que l'on passe dans le monde de l'astro, la technique de prise de vue devient tellement sophistiquée (alignement, stacking, wavelets) que les méthodes de prise de vues terrestres ne sont plus à la hauteur.

Si tu te mettais sur trépied en désactivant la stabilisation, ça devrait très bien fonctionner, il n'y a pas de raison. Et en live veiw tu devrais pouvoir obtenir la meilleure mise au point. Il faut utiliser le picking si besoin si vraiment tu as une mauvaise vue. 
 

Il y a 1 heure, Gilles Pascal a dit :

En effet, quid de compenser par exemple les vibrations provoquées par la vis sans fin d'une monture équatoriale par un tel système ?

comme dit Thierry, si la monture vibre, il faut la changer ou la réparer. Le problème est assez rare. 

 

 

Il y a 1 heure, Gilles Pascal a dit :

Exit les usinages et autres remplacements d'engrenages pour les changer par des courroies, etc...

Parce que piloter des lentilles avec des piezzo asservis à des capteurs de vibration d'un sensibilité forcément très fine, .... tu trouves ça plus simple ? 
Le capteur à mon avis, n'existe pas, il faut sans doute asservir directement sur la cible.

 

 

Il y a 1 heure, Gilles Pascal a dit :

Perso je pense qu'il y a là une piste sérieuse.

Je ne vois aucun début de piste sérieuse. 
Tu veux adresser un problème que personne n'a (ou presque). 
Tu n'as sans doute pas le moindre de début de piste ou de compétence pour développer un tel système (concrètement, des vibration haute fréquence de l'ordre de la seconde d'arc j'ai un doute que ça puisse se corriger simplement, il faudrait sans doute passer par un miroir déformable. Ce genre de composant coûte à lui seul plusieurs milliers d'euros.)
En tout cas ce qui se rapprocherais le plus c'est de l'optique adaptative. Des gens travaillent là dessus et aimeraient pouvoir démocratiser le truc. Je participe à un projet qui va dans ce sens, mais c'est loin d'être simple et au final ce sera peut être jamais démocratique au sens des amateurs (pour les pros par contre il y a moyen de baisser les coûts fortement). Peut être que demain un geek énervé et surdoué sortira un système de son chapeau, c'est tout à fait possible. Mais ça demande quand même un gros corpus de compétences, il faut savoir coder, avec des notions d'optique assez poussées (jongler avec les polynômes de Zernike), plus les compétence d'ingénierie pour assembler un système qui marche. Tu peux ajouter la problématique du coût, ça ne peut pas être bon marché.
Et accessoirement dis toi bien que si ton 200-500 avait été fabriqué à l'unité en partant de 0 au niveau de ses systèmes de stabilisation, il aurait peut être coûté 1 million de dollars (sans doute plus).
 

 

 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Thierry Legault a dit :

Dit sans méchanceté, je pense qu'il vaut mieux assimiler et expérimenter un minimum les techniques d'astrophoto avant de vouloir les révolutionner. Perso, je pense qu'on est en train de réinventer quelque chose entre l'eau tiède et l'eau déshydratée xD

Oui +1 avec Thierry. Tes remarques sans vouloir être offensant montrent que tu ne maîtrises pas du tout le sujet que tu espères révolutionner.

Cette thématique évolue, Thierry ici présent l'a fait évoluée. J'essaye aussi d'expérimenter et ça fait aussi évoluer les pratiques des autres en partageant les petites choses que l'on trouve ici et là. 
Les développeurs de logiciel, bien plus que nous encore, font faire des pas de géant. Je pense bien entendu au gens derrière FireCapture, SharpCap, Autostakkert, Winjupos et Astrosurface. 

Bref si tu veux faire bouger des lignes c'est possible, mais il va falloir que tu fasses tes gammes avant je pense ;) 

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, jldauvergne a dit :


Le capteur à mon avis, n'existe pas, il faut sans doute asservir directement sur la cible.

Gyro fibre optique, on est au millième de degré soit 4 secondes d'arc, c'est déjà beaucoup,

gyro laser peut être, remarque de wikipédio, pour augmenter la précision, faut augmenter la taille.

Un prix sur aliexpress 2600 euros par axe pour un tout petit et du bas de gamme...

Doit y avoir des trucs potables montés sur les rafales. Demande à Safran, mais si tu leur raconte ton truc, ils vont penser que tu veut les enfumer et à leur place, dans le contexte actuel, je te signale aux services français direct.

 

 

Il y a 9 heures, Thierry Legault a dit :

quelque chose entre l'eau tiède et l'eau déshydratée xD

C'est tout à fait cela.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, crub a dit :

Un prix sur aliexpress 2600 euros par axe pour un tout petit et du bas de gamme...

Volà, donc il est plus économique d'acheter une bonne monture. 
Mon EM200 m'est revenue à 1500€. A 2600€x2 on est aussi en dessous du prix d'une AM5 ou d'une Pegasus.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Gilles Pascal a dit :

Et si je laisse la stab activée, c'est gênant ?

Oui. Pour une raison que je n'arrive pas à m'expliquer, la stabilisation n'aime pas quand ça ne bouge pas

https://www.lesnumeriques.com/reflex-hybride/fact-checking-photographie-au-trepied-doit-on-desactiver-la-stabilisation-a148065.html

En tous cas la stab doit impérativement être coupée si obj+caméra sont sur une monture motorisée

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu un monoculaire stabilisé et j'ai remarqué que ça vibrait très légèrement. C'était nettement mieux qu'à main levé, mais sur de l'astro photo où c'est nettement moins tolérant, ça pourrait ajouter un léger flou et masquer certains fins détails. Il est possible que l'exemplaire que j'avais, n'était non plus du haut de gamme.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Bretoc a dit :
Il y a 13 heures, Gilles Pascal a dit :

Et si je laisse la stab activée, c'est gênant ?

Oui. Pour une raison que je n'arrive pas à m'expliquer, la stabilisation n'aime pas quand ça ne bouge pas

https://www.lesnumeriques.com/reflex-hybride/fact-checking-photographie-au-trepied-doit-on-desactiver-la-stabilisation-a148065.html

En tous cas la stab doit impérativement être coupée si obj+caméra sont sur une monture motorisée

 

Effectivement, j'avais fait pas mal de tests avec/sans stabilisation sur monture équatoriale en prévision de l'éclipse annulaire de 2023. Et bien, avec la stab, on obtient des oscillations lentes, même si la monture ne bouge pas.

 

De façon plus précise, si on fait avec la monture un léger mouvement de recentrage, ce mouvement est interprété par le système de stab comme un bougé qu'il s'agit de combattre, et le système part en oscillations lentes très longues à amortir.

 

Même chose sur un trépied fixe.

 

Bref, pas de stab en astro ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Bretoc a dit :

Oui. Pour une raison que je n'arrive pas à m'expliquer, la stabilisation n'aime pas quand ça ne bouge pas

C'est juste que ce n'est pas programmé pour ça. Si on peut les couper ce n'est pas sans raison. 
A main levée tu auras toujours des changement de direction dans tous les sens et à fréquence assez élevée. Sur trépied non 

Il peut y avoir plein de raison. Soit que les piezzos ne se remettent jamais parfaitement à 0v, soit que le calibrage 0 n'est pas parfait parce que on s'en fout dans la vraie vie vu que ce n'est pas fait pour du 0 mouvement, soit le programme n'a pas de consigne pour le cas 0 mouvement parce que ce n'est pas son but.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By bricodob300
      Bjr
       Tout est ds le titre...
      Merci
    • By Goofy2
      Hello 😎
       
      Le Ouistiti (mon eVscope2 de chez Unistellar) a désormais un petit frère "le Little Baby" (un Vespera Pro de chez Vaonis). Plus petit, plus compact et plus léger.
      Tandis que le Ouistiti (diamètre 114 mm, focale 450 mm, F/D 3.95) capturera des objets plus petits, le Little Baby (diamètre 50 mm, focale 250 mm, F/D 5) capturera des objets plus grands et en champ plus large.
       
      Champs capturés:
      - eVscope: 34.2'x45.6' (capteur Sony IMX347, 4MP,  pixels de 2.4 µm)
      - Vespera Pro: 1.6°x1.6° ou en mode mosaïque automatique: 4.18°x2.45° à 3.2°x3.2° modulable (capteur Sony IMX 676 Starvis II, 12.5 MP, pixels de 2 µm)
      Tandis que l'eVscope 2 est un réflecteur (miroir), le Vespera Pro est un réfracteur quadruplet APO (lentille).
      Il est possible de placer devant l'objectif du Vespera Pro des filtres interférentiels (j'ai un CLS et un Dual Band).
       
      Le Vespera Pro pousse l'automatisme encore plus loin que l'eVscope 2:
      - mise au point automatique (y compris en cours d'acquisitions), pas de collimation à faire (lunette)
      - résistance chauffante dont la mise en route est automatique en fonction du taux d'humidité ambiante (capteur hygrométrique intégré).
      - une fois le Vespera Pro sur ON et connecté à la tablette en Wifi, je lui demande simplement de s'initialiser en toute autonomie (pointage à son initiative, reconnaissance du ciel auto, mise au point auto). Une fois l'initialisation réalisée, il est prêt pour faire des Goto à mon initiative (objets issus de la base de données incluse ou aux coordonnées équatoriales J2000 à saisir). Pour le live stacking, 2 modes: le mode normal (c'est le champ du capteur) ou le mode mosaïque automatique dont les dimensions sont ajustables sans toutefois dépasser les limites autorisées (en gros on peut aller jusqu'à 4 fois la surface couverte par le capteur).
       
      Exemple d'utilisation simultanées du Ouistiti et du Little Baby:
      Pendant que je fais de l'observation en vision amplifiée avec l'eVscope 2, le Vespera Pro fera une intégration de longue durée autonome sur un unique objet pendant toute la séance astro. Deux instruments connectés nécessitent l'usage deux tablettes indépendantes (ou smartphone).  
       
      Le Little Baby sur trépied Gitzo et platine de nivellement:

       

    • By loulou13
      Bonjour à tous,
       
      Juste pour avoir un petit état des lieux à aujourd'hui, en préparation de la saison planétaire 2024/25 !
      Post qui de facto aura une durée de vie réduite, car ds 6 mois, ça aura certainement changé...!
       
      En mode rapide (planétaire ou ciel profond poses courtes) plutôt IMX664 ou 585 ? (au delà de la taille des capteurs =  pour une sensibilité en visuel, et IR aussi).
      Je pense que 662 n'a pas vraiment de sens maintenant que 664 est sorti (mieux en IR) ?
       
      Ou est-ce que tout ce petit monde est désormais tellement proche que le choix est finalement sans grande importance ?
       
      Merci pour vos avis éclairés !
       
      François
       
    • By Crabs
      Bonjour,
       
      Je souhaite acheter un télescope solaire qui me permettrait de rester flexible et de pouvoir évoluer vers des diamètres plus grands aussi en double stack. Je suis axé sur du visuel vu que je débute, mais imager pourrait être possible dans le futur.
      L'idée serait d'acheter un filtre bloquant B1200 ou B1800 + un LS50FHa ainsi qu'un autre LS50FHa pour possibilité de double stack.
       
      De cette manière, je pourrais acheter par exemple une ED APO 80 mm f/7 (je ne trouve pas de diamètre plus petit, un diamètre de 50 serait suffisant vu que le LSFHa va quand même masquer à 50mm) et visser les deux étalons en position frontale comme sur cette photo. Avec cela, je devrais avoir l'équivalent d'une LS50THa si ma compréhension est correcte. Cela devrait me permettre d'avoir des vues du disque entier.
       
      D'un autre côté, le setup pourrait être flexible et je pourrais utiliser ce même matériel B1800 et deux LS50FHa (un seul investissement sur les filtres) sur une lunette plus grande via un montage télécentrique derrière une plus grosse lunette, par exemple cette 130mm F/D 7 couplée à un Baader Telecentric TZ-4. Il y aurait même également moyen de "double stacker" les deux filtres en télécentrique. Donc, avec ce setup, je pourrais bénéficier du double stack dans les deux configurations: frontale petit diamètre, télécentrique plus gros diamètre. Est-ce que ce raisonnement tient la route? Est-ce que ce setup est une bonne idée pour rester flexible?
       
      Maintenant, je suis en train de lire le livre "Astronomie Solaire" (https://astronomiesolaire.com/), et en page 203, il est indiqué qu'un montage télécentrique pour des étalons à lame d'air fait élargir la FWHM en fonction du rapport F/D. Un rapport F/D de 40 ou 50 est conseillé. Dans le cas de la 130mm ci-dessus, le F/D est de 7, et donc avec le TZ-4, cela ferait 28. Donc, au final, ma compréhension actuelle est que cette lunette de 130mm n'est pas adaptée car F/D final trop petit? Ou y a-t-il moyen d'ajouter quelque chose pour augmenter ce F/D? Faut-il masquer l'ouverture pour la réduire? Est-ce que ca augmentera le F/D? Les étalons en mica demandent un F/D plus petit de 30, mais au vu de la "loterie" niveau DayStar Quark, je ne privilégie pas cette solution.
       
      Enfin, pour du visuel principalement, est-il conseillé un montage télécentrique (perte de bande passante générale mais uniforme sur toute l'image) ou un montage collimaté (bande passante plus fine mais dans un sweet spot)?
       
      Merci!
    • By Blink
      Bonjour !
      J'ai acheté récemment un Celestron 9.25 XLT fastar d'occasion (fabriqué en 2015)
       
      Or il s'avère que le support du secondaire tourne : on lui fait faire facilement 360° à la main. D'où les questions épineuses suivantes : 
       
      -Vais-je pouvoir le collimater? (sur étoile)
      -Faut-il que ce support du secondaire soit fixe, et ne me sentant pas l'âme d'un aventurier de l'optique, sauriez-vous qui peut arranger cela (région bordelaise)?
       
      Merci pour les conseils
       

  • Upcoming Events