Arno C

Séquence aurore AllSky 360° : c'est hypnotique, vivant , à regarder sans modération !!! Complète (couché/levé du soleil)

Recommended Posts

Super vidéo  !

Tu es à quelle durée d'image unitaire avec ta allsky ? Et quelle cadence ? Tu as mis un filtre IR cut sur la 224MC ?

 

JP

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

quelques spécifications de prise de vue:

 

- camera ASI224mc

- objectif de 1.14 mm de focale

- pas d'IRCUT, donc full spectre

- logiciel de prise de vue : Allskeye pro

- temps d'intégration 10s en continue du couché au levé du soleil

- gain à 250

note le capteur n'est pas dans l'axe mécanique de la caméra 

mode startrail:

2024-05-10To2024-05-11.jpg.a3ac50177894ffbc04131f4b254e4931.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent, l'embrasement est spectaculaire !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe ! Il serait interessant d'ajouter un time-code pour pouvoir mieux comparer avec nos photos.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Envoutant est bien le mot pour cette nuit magique (dire que j'ai raté ça .... :o)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Fred_76 a dit :

Superbe ! Il serait intéressant d'ajouter un time-code pour pouvoir mieux comparer avec nos photos.

 

j'ai toujours pas trouvé l'astuce pour dater les images, je le regrette ...

si quelqu'un sait :) 

arno

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo magnifique sous cet angle ! merci! :)

 polo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Arno C a dit :

note le capteur n'est pas dans l'axe mécanique de la caméra 

 

Merci pour ta réponse, mais là, je ne vois pas trop ce que tu veux dire. Tu as un montage particulier ou c'est le capteur qui n'a pas été bien monté par ZWO dans le boitier de la caméra ?

JP

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 22 heures, Arno C a dit :

 

j'ai toujours pas trouvé l'astuce pour dater les images, je le regrette ...

si quelqu'un sait :) 

arno

 

Tu devrais demander à @Eric_B comment il fait avec sa AllSky :

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique !!
J'ai loupé ça...

C'est vu depuis quel endroit ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour votre passage, :) 

je prépare quelques courtes animations et une présentation des plus belle images de cette nuit mémorable.

arno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique!

Le 13/05/2024 à 13:27, sebseacteam a dit :

dire que j'ai raté ça .

on va monter un club! :D

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/05/2024 à 11:41, Fred_76 a dit :

 

 

Tu devrais demander à @Eric_B comment il fait avec sa AllSky :

 

 

C'est directement dans le software de ma Allsky... c'est une haut de gamme de chez Alcor System avec laquelle je peux paramétrer un peu ce que je veux.
Mais ta vidéo est super belle aussi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Alnilam
      Lors du précédent maximum du cycle solaire j'étais déjà allé à la chasse aux aurores à Tromso (Norvège) en octobre 2013 puis en Islande en février 2015. Cette année j'avais programmé un séjour d'une semaine à Sirkka (Laponie, Finlande) début mars (pas de lune) mais depuis que je surveillais la situation là-bas j'étais dépité avec un ciel très souvent couvert et une activité aurorale médiocre. Finalement, j'ai eu de la chance car pour ma 2ème nuit sur place (dimanche 3 mars), tous les signaux sont passés au vert avec un ciel prévu clair (pas à Sirkka même mais à environ 30km au nord-ouest près du lac Jerisjärvi) et des indicateurs d'activité très prometteurs : Kp vers 5, densité du vent solaire importante (18 particules/cm3) et champ magnétique interplanétaire (Bz) orienté sud. D'ailleurs, cette nuit-là des aurores ont été vues depuis la France : https://www.cieletespace.fr/actualites/la-premiere-aurore-boreale-vue-en-france-de-2024.
      Le spectacle était grandiose et j'ai engrangé quelques centaines de photos (poses automatiques pour faire ensuite des time-lapse). Voici une petite sélection :

       

      Technique (pour les 2) : Canon EOS 6D mark 2 avec fisheye Zenitar 16mm sur trépied, pose unique de 3s à 2.8 et 6400 ISO. Traitement très léger avec un simple "contraste automatique" PhotoShop.
       

       


       

      Technique (pour les 4) : Canon EOS 6D avec zoom 24-105 à 24mm sur trépied, pose unique de 6s à 4.0 et 6400 ISO. Traitement très léger avec un simple "contraste automatique" PhotoShop
       
      Comme on me fait souvent remarquer que les couleurs révélées par les photos ne sont pas perceptibles à l'œil nu, j'ai bricolé sous PhotoSHop ce petit comparatif :
       

      Au centre l'image telle que sortie du 6D. A droite après augmentation du contraste sous PhotoShop. A droite une simulation de la perception visuelle en gris verdâtre principalement des zones vertes (maximum de sensibilité de nos bâtonnets en vision nocturne), les rouges étant quasiment invisibles sauf si très intenses.
       
      J'ai commencé à composer un 1er time-lapse résumant environ 1h de prise de vues (fisheye) et vous pouvez trouver une version béta ici : http://www.mfavret.fr/Astro/Aurores/2024/Finlande720p.mp4
       
      Les "flash" sont les voitures qui passent sur la route au bord de laquelle on avait trouvé un parking pour s'arrêter observer et vers la fin les images se voilent en raison du givre qui se formait sur l'objectif (j'ai dû "jeter" 20% de la série).
    • By RIGEL33
      Lors des NAT 2024 (Nuits astronomiques de Touraine), à l’apéro du vendredi midi, Fabrice Mottez nous annonce que quelques aurores pourraient faire leur apparition dans la nuit, les prévisions de KP étant très élevées. Pour ma part, je reste prudente pour ne pas être déçue. Nous avions déjà depuis mardi dernier, une super météo qui nous permettait enfin pratiquer notre passion après quasi 5 mois de pluie ou de ciel nuageux. Je trouve que le coup de bol est déjà immense… comment espérer mieux ?
       
      Le soir venue, alors que le soleil vient juste de se coucher et que chacun s’affère à préparer sa soirée, tout en préparant mes instruments, je piste du coin de l’œil les nuages au nord. Non pas que je craigne une invasion de ces derniers mais surtout pour voir si le ciel commence à rougir. Effectivement les nuages sont rosés mais peut-être est-ce dû au soleil couchant.
       
      Il est 22h30, cela fait à peine 1h que le soleil était couché… Des astrams présents autour de nous commencent à évoquer les aurores… Il est vrai que le ciel au nord, au fur et à mesure qu’on avance vers la nuit noire, prend des teintes rosées plus prononcées. Certains se mettent à aller très rapidement sur l’autre pré. Avec Denis, Joël, Laurent, Sandrine et Frédéric, on décide de les suivre armés de nos APN. A l’approche du passage, on entend des clameurs de joie et de surprise… on passe vite la lisière du petit bois et on tombe sur ce ciel rouge-rosé aux horizons mieux dégagés.
      Chacun y va de son cliché… certains cherchent des conseils, d’autres en donnent… Denis me montre ses épreuves sur son petit écran d’appareil photo… c’est super beau… on voit du vert sur la photo, vert invisible à l’œil nu. Par contre, on perçoit bien le rouge au nord. Frédéric aussi me montre ce qu’il a réalisé. Les miennes à côté font pâle figure mais elles sont jolies quand même. Sandrine aussi me montre ces clichés sur son tout nouveau smartphone… superbes ! Les notifications du discord d’AG33 font sonner mon téléphone. Un rapide coup d’œil me montre que les astropotes restés en Gironde et Lot-et-Garonne sont aussi à la fête. Des photos commencent à apparaitre. J’en mets rapidement une des miennes prises au smartphone.
       

      (cliquez sur l’image pour voir la full)
       
      Les aurores bougent… elles vont vers le nord-est. Encore des clameurs de joie qui fusent de tous les côtés… c’était magique… on partage ce spectacle avec environ 200 astronomes amateurs dont 80% au moins n’ont jamais vu d’aurores de leur vie… pour moi aussi c’est une première.
      On discute, on rit, on image… tout le monde a la banane jusqu’aux oreilles. On a les émotions à fleur de peau et des larmes de joie montent à nos yeux. Que c'est beau !!!
       
      Les aurores se déplacent encore… elles reviennent au nord, puis vont vers le nord-ouest… plus d’une heure qu’on était là… il est minuit passé.
      Notre groupe repart vers l’observatoire pour pouvoir faire des clichés avec les coupoles… encore quelques photos par ci par là, surtout au smartphone que je pose sur tous les supports que je trouve sur mon chemin pour tenter de trouver un peu de stabilité et éviter des images trop flous.
      Au bout d’un moment, la tempête aurorale semble se calmer. La couleur rouge est bien moins marquée. On pense que c’est la fin. On échange sur nos vues, nos émotions, nos connaissances sur les aurores, on se montre nos photos. Je prends mon APN, peste sur le fait de ne pas avoir porté mon chargeur de batterie. Je n’ai plus que la moitié d’une batterie car on entend dire que ce n’est pas fini.
      Je reviens jeter un coup d’œil au discord d’AG33… les copains sont toujours à la chasse. Certains demandent où se rendre pour mieux les capter. Apparemment on les voit de partout, même dans les villes polluées par la lumière. Je suis contente qu’ils puissent en profiter autant que nous.
       
      Puis j’entends quelqu’un crier : « les aurores reviennent » ! Je regarde le ciel et de grands piliers gris/blanc lumineux s’élèvent du sol vers le ciel en direction du nord. Je fais un cliché qui montre la couleur rouge/bleu, pour ne pas dire mauve, de ces colonnes de lumière. A l’œil nu, c’est blanc et gris. Et ces piliers durent un bon moment, se déplaçant de gauche à droite, s’intensifiant et s’affaiblissant au gré de leur balade dans le ciel.
       

      (cliquez sur l’image pour voir la full)
       
      Puis à nouveau une pause… plus rien... enfin pas vraiment rien car la moindre photo en direction de l’ouest, du nord, de l’est et vers le zénith révèle un ciel rougit. 
      Je décide de poser mon APN un peu plus loin des coupoles pour le cas où ça recommencerait. Je programme des poses de 4s avec mon intervallomètre… je fais une mise au point à l’arrache… je verrais bien ce que cela donne. Avec le peu de batterie restant, je ne me leurrais pas… Au moment où les cris de joie reprennent, je lève la tête et vois que les piliers sont réapparus. Je lance la télécommande… on verra bien ce que cela donnera au final.
       
      Il est 2h. La constellation du Cygne trône au-dessus des coupoles de l’observatoire. Je décide de pointer à la lunette la comète C/2021 S3 (Panstarr) qui est juste au-dessus Deneb (queue de la poule en arabe), l’étoile la plus brillante de la constellation. Je capte la boule de neige sale assez rapidement, effectue un cadrage qui la centralise sur l’image et lance des poses d’une minute. Le fond du ciel est bien rouge mais tant pis, je ne peux pas louper l’opportunité de prendre cette comète. J’abandonne mon setup et retourne vers les aurores.
       

      (cliquez sur l’image pour voir la full)
       
      J’ai l’idée de prendre mon oculaire OVNI pour voir ce que cela donne… sans augmenter l’intensité lumineuse, cela affine les piliers et permet de voir plus de détails. Je partage mon observation avec mes camarades. Sur le discord d’AG33, ça se calme, les copains sont partis se coucher. Puis j’ai envie de retourner voir les astropotes sur le pré voisin. Il est 3h. Il y a encore quelques clameurs mais moins prononcés. Certains se sont déjà couchés, fatigués de leur journée et de l’émotion de la vision de ces aurores.
      Avec Denis, Sandrine et Joël, on continue de marcher vers le fond du pré, là où Yves observe avec son Dobson 600. Pendant notre progression, j’entends mon prénom. C’est Nicolas qui est là, bien emmitouflé, imageant lui aussi les aurores. On compare nos clichés. Il nous montre ses tentatives d’imagerie sur la galaxie M51. Elle baigne dans une soupe rouge sang. Même si la galaxie est très fine et super bien détaillée, le fond du ciel risque d’être compliqué à rétablir.
      On discute un moment avec lui. On admire à ses côtés ces piliers qui montent parfois jusqu’au zénith. C’est vraiment spectaculaire. Puis nous continuons notre chemin et atteint le 600 d’Yves. On partage quelques minutes avec lui nos sentiments et un peu d’observation sur son immense Dobson.
       
      Il est 4h passé quand on le quitte, revenant vers notre camp de base. Tout le monde est heureux… fatigués, pour certains mal au dos, d’autres mal aux pieds, mais qu’importe… les aurores sont toujours là, dansant au-dessus de nos têtes. On se rend compte de la chance incroyable on a. D’abord, le beau temps qui s’installe depuis mardi, puis cette tempête aurorale… franchement, quel bol !!
      Les aurores se calment à nouveau. Il est 4h30. Je vais chercher mon APN et constate que la batterie a rendu l’âme et de la buée a envahi l’objectif.
       

      (cliquez sur l’image pour voir la full)
       
      Denis part se coucher, épuisé. Je reste encore un peu pour pousser les poses sur la comète jusqu’au maximum. Mais à 4h45, il faut que je me résolve a arrêter. Je stoppe les acquisitions, vérifie les dernières, tout en gardant un œil sur le ciel au nord où les piliers sont revenus. Je fais encore un cliché sur ces belles aurores, mais les couleurs changent déjà dû à la lumière du jour qui arrive. Le ciel blanchit peu à peu et les piliers s’estompent. Le rêve prend fin. Je finis de ranger, je bâche ma lunette. Un dernier coup d’œil sur le ciel, comme pour les faire réapparaitre mais rien n’empêche la lumière du jour de s’intensifier. Je pars alors me coucher à mon tour, gardant dans mon esprit le souvenir de ces belles voilures de lumière que la nature a bien voulu nous offrir.
       
      Après avoir passer en revue les poses prises, que ce soit au smartphone qu’à l’APN, je m’aperçois qu’elles sont floues ou « bougées »… mon empressement à immortaliser le moment allié à l’excitation d’un spectacle inédit et rarissime, m’a fait perdre de vue la préparation nécessaire à la réalisation d’une belle image ou d’un time-lapse sympathique. Mais ces images floues restent pour moi l’empreinte d’un instant de ma vie, d’une nuit de folie où j’entends encore les clameurs des participants tout aussi émerveillés que moi.
      Pour une fois, nous étions au bon endroit, au bon moment !
       
      Photos prises dans la nuit du 10 au 11 mai 2024 à Tauxigny (37) – VirtualDub – Camera RAW
      Canon 400D objectif Sigma 18-200, focale à 18 mm, ouvert à f/3.5, sur trépieds photo – poses uniques de 3 à 4 secondes, ISO 1600. 
      Smartphone « photo nocturne » ISO 1600 – poses uniques 4 secondes.
       
       
    • By Fred_76
      Bonjour
       
      Voici le panorama finalisé effectué dans la nuit de vendredi à samedi 10-11 mai 2024 à Etretat. Les détails suivent sous la photo :



      Le Soleil suit un cycle d'activité, également appelé Cycle de Schwabe, d'environ 11 ans. Nous sommes actuellement au pic d'activité, qui devrait se maintenir jusqu'en 2025. C'est pourquoi il est intéressant de s'abonner à des sites et applications d'alertes aurores (comme Spaceweather et My Aurora Forecast) et de rejoindre des groupes spécialisés sur les réseaux sociaux, tels que le groupe 'Aurores Boréales en France' sur Facebook.

      Depuis le 8 mai, SpaceWeather rapportait une activité solaire intense et soudaine. Mes sens étaient en alerte, et j'avais préparé mon matériel pour une sortie dès que possible. Par chance, nous étions en période de nouvelle Lune, avec un ciel magnifique, presque sans nuages, qui plus est pendant les jours fériés.

      Le vendredi 10 mai, vers 18 heures, tous les sites ont lancé une alerte aurore. La prévision indiquait un indice Kp supérieur à 8 pour la nuit du 10 au 11, entre 3 heures et 6 heures du matin. J'ai donc prévenu mon épouse que je partirais vers 2 heures du matin pour Étretat, l'un de mes endroits préférés à moins de 30 minutes de route de chez moi. Il était 22h30, et je m'apprêtais à me coucher. Par précaution, j'ai pris une photo du ciel nordique avec mon téléphone. À ma grande surprise, on distinguait clairement  un halo rougeâtre dans le ciel encore teinté des lueurs crépusculaires, ce qui m'a décidé à partir aussitôt.
       

       
      Une fois à Étretat, impossible, comme d'habitude, de trouver une place pour me garer. En plus une fête foraine était installée sur le plus grand parking ! J'ai quand même touvé une place sur un trottoir large. En chemin vers la Manneporte, je rattrape deux jeunes, sac à dos, marchant d'un pas décidé. Ce sont deux campeurs qui ont décidé de passer quelques jours sur le chemin des douaniers entre Etretat et Antifer. Ils ignorent complétement que des aurores sont visibles dans le ciel. Ils avaient décidé de camper sur la falaise d'Aval, mais craignant d'être géné par leurs éclairages, je les ai convaincu de s'installer plus loin à la Manneporte. Il n'y a que 10 minutes de marche donc ça ne changeait pas grand chose pour eux. Bien m'en a pris car leur tente apportera beaucoup à l'image !
       
      Arrivé sur place un peu avant 23h20, on pouvait déjà voir à l'œil nu une large bande claire, un arc auroral, qui barrait l'horizon d'est en ouest. Sur l'écran de mon téléphone, cette bande apparaissait verdâtre et était surmontée de halos rouges et roses. Quatre photographes hollandais étaient déjà présents. L'un d'entre eux, peu discret, décrivait le phénomène en hurlant, si bien qu'on devait l'entendre jusque dans la ville !
       
      L'activité aurorale augmentait lentement, puis soudain, un peu avant 00h10, le hollandais a lancé un "What the f*ck !" tonitruant, suivi d'un concert d'autres "WTF" de ses compatriotes. J'avais l'impression d'être au milieu d'une partie de jeux vidéo entre préadolescents... Le ciel s'est illuminé et des piliers d'aurore sont montés de bleu au rouge sombre, évoluant rapidement d'est en ouest, tels des doigts balayant le ciel.
       
      Ces deux photos prises à 11 minutes d'intervale avec mon téléphone montrent l'évolution radicale de l'activité aurorale :
       

       
      J'ai réveillé les deux campeurs installés à proximité, qui n'avaient pas réalisé ce qui se passait et se demandaient pourquoi il y avait autant de bruit. Je leur ai demandé de laisser leur tente faiblement éclairée de l'intérieur, ses couleurs bien accordées avec celles de l'aurore offraient un superbe plan pour immortaliser ce spectacle.

      L'aurore a illuminé le ciel jusqu'à environ 1h30-2h00 du matin, atteignant son paroxysme vers 1h. Même le ciel du sud était éclairé par ce magnifique phénomène. Ensuite l'activité a progressivement baissé.

      C'est vers 1h30-2h00 du matin que d'autres photographes sont arrivés, certains d'Abbeville, d'Arras, d'Yvetôt, de Rouen... Ils n'ont pour certains, pas pu profiter du pic d'activité arrivé 3 heures plus tôt que prévu. J'ai quitté le site vers 3h15.
       
      J'ai commencé une liste des photographes présents cette nuit, n'hésitez pas à visiter leurs pages :
      - Matthieu Soudet, 
      - Maxime Berger-Deschamps,
      - Julien Looten,
      - la Dutch Team, championne du WTF à la minute  : Gijs de Reijke. Calvin Musch, Rick Bekker, accompagnés de Daphne Oudman, 
      - Blas Garcia qui est venu le lendemain et a réussi un cliché moins impressionnant certes, mais qui illustre bien l’exceptionnelle durée du phénomène.
       
      Voici quelques photos que j'ai prises lors de cette soirée mémorable. L'une d'elles a fait la couv du journal local "Paris-Normandie".
       
      Matériel : Trépied Sirui et tête pano Nodal Ninja, Canon R6 mk II, objectif Sigma 14 mm f/1.8 Art (images 2, 3, la 4 est un pano de 7 tuiles) et Sigma 50 mm f/1.4 Art (images 1 et 5, en panorama de plusieurs tuiles)
      Poses de 5 à 8 s, f/2.0, sensibilité de 100 à 800 ISO.
       

       
      C'était le moment où les aurores prennaient leur envol jusqu'au zénit et recouvraient le ciel sur 360°.

       
      Ma préférée !

       
      Celle-ci a fait la Une de Paris-Normandie le dimanche 12 mai (c’est le même pano mais réalisé rapidement pour la publication) :

       
      À droite Julien Looten, je vous laisse découvrir ses superbes photos sur sa page FB.



      A+
       
      Fred
    • By Cay2
      Bonsoir à tous.
      Bien loin d’égaler les maîtres photographes qui publient ici, et là, j’ai tenté aussi de capturer le moment. 
      Je sors dans le jardin pour mater le ciel comme je fais toujours avant le lit et les limbes… et mince !!! Le ciel rose bonbon !!!
      Plein nord, donc pour moi dans les lueurs parisiennes (60 km sud de Paris). Hm, bizarre, je me jette sur le web voir si il y a alerte aurores… confirmation !!!
      Branle bas de combat, aux armes !!! Je réveille toute la famille, les amis, et connaissances du village !!! Excité comme un adolescent qui va à son premier bal, certains me prennent pour un fou.  
      Je fouille, trouve mon vieux trépied, mon vieil EOS 600D, batterie morte et une autre à 25%, un objo 12 mm f2.8 tout poussiéreux, et zou !!! Direction les champs alentours ! Ou il n y a pas de lumière, que du calme, le bruit des cerfs, des sangliers, et des chouettes… 
      Tout en manuel, on appuie on attend, on appuie on attend… et pendant ce temps le ciel n’est que magie… ça change tout le temps, il y a du rose du bleu du vert du blanc du gris des filaments des torrents des nuages luminescents furtifs !!! La grande fête des cieux 
      Inoubliable...
      Bon le ISO était sur 3200 et j avais pas fait gaffe, donc y a du bruit.
      J’en tiré cette fort modeste contribution.
      Bien à vous.
      Bons cieux !
       
       
    • By Jean-Paul OGER
      Bonsoir a tous, Je vous ai fait un petit gif sur seulement 6 images mais prises à 15 secondes d'intervalle de suite. Totalisant 90 secondes on peut voir la rapidité des aurores boréales.
      Smartphone sur trépied, mode pro, f/2.2, 15 secondes, 1600 ISO.
      Lieux : Fourmies, Nord , 50.00° latitude
      ( Je tiens à préciser les photos ne sont pas retouchées, pur de sortie )
      Prise a 00h37 juste à côté de ma maison .
      Qui aurait cru que j'aurai pu faire cela au pied de chez moi 🥰😍
       
       
       
       
       

  • Upcoming Events