Nico69

Essai Galaxie du Tournesol en poses courtes sous forte Lune

Recommended Posts

Je voulais tester l'effet de la Lune (nuit du 18-19/05, illumination lune 75%) sur les poses courtes (Dobson ES400, Starizona 0.75, focale résultante 1350mm, F/D 3,3, aucun filtre, table équatoriale)

4000 x 1s sur ZWO ASI533MC PRO -15°C

 

Bon c'est pas l'image de l'année, les couleurs ça a été compliqué, j'ai pas trop tiré les histogrammes, et j'ai fait du retrait de gradient en 3 fois (sur les brutes calibrées, sur les stacks intermédiaires et sur le stack final), le cadrage bizarre est contraint par mes stacks dans tous les sens et la volonté de garder le max de brutes pour limiter le bruit. Mais bon, c'était ça ou rien ce soir là... ça permet de tester les limites du système.

D'ailleurs j'en profite (que vous soyez là), je n'ai pas de filtre UV/IR cut ni large bande (je me pose la question du L-Quad, pensez vous que ça ait un intérêt dans un système de poses courtes ? (pour la balance des couleurs je me dis que c'est peut-être utile...)

m63ttt.jpg

  • Like 8
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A part le fait qu'elle tourne à l'envers, c'est un test plutôt réussi :)

Par contre, côté filtre, IrCut ou Lquad ou anti pollution quelconque, il faut un truc qui coupe les IR ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 avec Alain.

Je teste en ce moment le L-quad, marche bien mieux que le L-pro. (voir mes images sorties récemment sur le forum)

Prévoir au minimum un ircut.

Ton ciel est comment niveau pollution lumineuse?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo, bel essai transformé. Pour des poses courtes avec un réflecteur moins sensible au chromatisme en Ir on cherche a avoir le maximum de signal.Les galaxies emmettent beaucoup en Ir en plus tu as un capteur très sensible pour cela. Pour moi c'est contre productif avec les poses courtes et un réflecteur de couper du signal. Tu as tout le loisir de refaire la balance en postraitement. Je suis plus seul à faire de l'astrophoto avec un ES400 ! Quelle table eq as tu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Et voilà la galaxie remise sur le droit chemin, merci pour tous ces commentaires encourageants. mon ciel est bortle 5 (sans Lune)

 

il y a une heure, olivedob a dit :

Bravo, bel essai transformé. Pour des poses courtes avec un réflecteur moins sensible au chromatisme en Ir on cherche a avoir le maximum de signal.Les galaxies emmettent beaucoup en Ir en plus tu as un capteur très sensible pour cela. Pour moi c'est contre productif avec les poses courtes et un réflecteur de couper du signal. Tu as tout le loisir de refaire la balance en postraitement. Je suis plus seul à faire de l'astrophoto avec un ES400 ! Quelle table eq as tu ?

Merci Olive, je dois dire que je me suis largement inspiré de tes posts pour réfléchir sur mon setup. l'idée générale est de faire un système performant en visuel et en photo (il y a des sacrifices à faire néanmoins). OK pour les filtres (ou plutôt leur absence), c'est bien l'idée que j'avais, celle de maximiser mon signal pour permettre autant que possible les poses courtes, mais je trouve très difficile le réglage des couleurs au traitement, la photométrie sous siril ne donnant pas des résultats très convaincants pour le moment (mais je débute), alors l'idée de couper les IR m'a traversé l'esprit.

J'ai une table astrothingy (c'est une table alu, bien costaud et légère) qui est bien mais bien sûr pas guidable, 1 seul axe. Je crois que toi tu as la Tom O avec 2 axes et guidable + une AO ? c'est sûr que ça pourrait représenter une évolution de matériel dans l'avenir, mais là j'ai bcp à apprendre déjà avec ce que j'ai. Le Starizona reducer (que j'ai fait faire sans collerette par les ricains pour régler mon manque de backfocus) c'est le truc le plus formidable qui permet de faciliter la photo avec le dobson (élargissement du champ, cible plus longtemps dans le cadre, baisse du F/D).

Merci du partage communautaire, c'est top

 

Nico 

 

m63ttt.jpg

Edited by Nico69
  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un test très concluant :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Oui c'est une Tom O 2 axes et j'ai fabriqué un autre jeu de barres plus court de 7 cm qui me permet de passer mon train optique (91 mm de BF quand même avec le correcteur de coma Baader RCC1) et une binoculaire en natif sans glasspath. Ça vignette le primaire a 380 mm mais ça a 2 avantages (champ de pleine lumière meilleur car secondaire plus illuminé donc moins de vignettage, et suppression des problèmes de bord rabattu).

Je peux suivre avec la plateforme équatoriale pendant 1h25 maximum. Le guidage quand à lui s'effectue à haute fréquence (plusieurs fois par seconde) avec une optique active Starlight Express SXVAO-LF 80% du temps, sinon lorsque la  vitre en verre atteint son déplacement maximum, PHD2 envoi un ordre classique de guidage en ST4 sur les moteurs AD et DEC de la plateforme. L'avantage de cette optique active permet de ne quasiment pas avoir à bouger tout le dobson posé sur sa plateforme car cela devient vite compliqué au niveau qualité de guidage avec les moments d'inertie mis en action avec la masse de l'engin et les bras de leviers importants.

Le principe de ce système de guidage est basé sur vitre en verre qui est inclinée de + ou - 0.15 mm avec 4 moteurs piézoélectriques qui dévie le flux lumineux de l'image (basé sur une étoile guide) avec un rafraîchissement beaucoup plus rapide que du guidage classique ( de 2 à 10 corrections par secondes au lieu de 0,3 ou moins en guidage classique par exemple )
Tout fonctionne parfaitement avec PHD2. J'utilise une 224C en bining 1 ou une 462mc comme caméra de guidage sur le diviseur optique à 1850 mm de focale donc échantillonné à 0.42 ou 0,32 arcsec / pixel suivant la caméra de guidage utilisée.

Je suis plutôt ravi car le principe de motoriser et de faire de l'autoguidage classique sans optique active avec un Dobson sur une table équatoriale est plus complexe voir impossible pour des poses > 7 secondes car l'erreur périodique est rapide, les moments d'inerties et flexions trop importants, les axes Ra et dec ne sont pas orthogonaux sauf sur le méridien nord sud et l'angle varie en cours de la rotation complète de la plateforme. La calibration en début de capture n'est plus valable 1 h 20 après en butée de plateforme. L'AO permet de contourner le problème car il est sur le chemin optique sans rotation de champ alors que les axes RA et DEC de la plateforme sont soumis à une erreur d'orthogonalité suivant l'azimut ou je pointe. Le plus critique est la ligne est ouest ou les axes sont parallèles donc le guidage classique avec les moteurs est impossible.
Cela  me permet de faire de longues poses unitaires. J'ai déjà essayé des poses de 10 minutes, les étoiles sont rondes !
J'arrive avec une étoile à 45 degrés de hauteur et un seeing moyen à 0,7 arcsec Rms en RA et Dec en moyenne si il n'y a pas de rafales de vent supérieures à 15 km/h.

Avec ce système je peux faire des poses longues sans limite de temps.

Une fois la plateforme arrivée en butée, je peux remettre la plateforme en position de départ. Il faut recentrer l'objet qui aura subi une rotation de champ (par contre pendant une session complète il n'y a pas de rotation de champ car le suivi est bien équatorial). Pour cela j'utilise le platesolving ou un Memstar avec une première approche au Telrad pour centrer les objets (cela prends 5 minutes maxi). Mais cela demande de connaitre et savoir s'orienter dans le ciel.

Pour l’instant je n'utilise par de bague de rotation pour tourner le champ afin d'aligner les poses entre 2 rotations.

Comme toit je pense que l'avantage du Dobson entre son diamètre et son rapport F/D est de permettre de diviser les temps total de pose par 5 ou 10 par rapport à une lunette standard sur le même champ et de n'avoir très peu de chromatisme ou halos autours des étoiles si les filtres et le correcteur de coma sont de qualité bien sur et cela sur tout le spectre.

C'est l’instrument à tout faire (visuel, EAA, planétaire en haute résolution, ciel profond ( l'immense majorité des objets sont de petite taille) mais contraignant coté transport, et cela demande un bon niveau pour piloter l'ensemble mais rien d'impossible.

Je possède un réducteur correcteur ASA, mais pour l'instant je ne l'ai pas trop utilisé car coté backfocus je ne peux pas mettre l'AO derrière avec une caméra. Par contre c'est idéal pour les objets qui nécessitent du champ et plus de signal grace au F/D réduit en pose courte. Sinon ça aide aussi à avoir un échantillonnage moins touchy.

Sinon  l'autre solution pour faire de l'astrophoto CP hrs pose courte au Dobson est de laisser le dobson en AltAz et utiliser un dérotateur Pegasus ou autre.

On arrive à des résultats sympa, par exemple ma dernière M106 en 1h de pose unitaires de 60 secondes.

 

M106JPG_GraXpert.thumb.jpg.8678fb921823de13a1e223cb5e0bb000.jpg

Edited by olivedob
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

😁

oui l’ao ça me fait vraiment envie mais j’ai vu les backfocus des différents systèmes c’est bloquant pour moi pour le moment (raccourcir les tubes je suis pas prêt psychologiquement), et le RCC1 est obligatoire pour avoir le backfocus post correcteur.
pour la table il est clair que c’est l’erreur périodique le principal inconvénient et les backlashes (40kg de matos sur un petit moteur!).
C’est sûr que ta config est une forme d’idéal qui permet d’accéder à des focales assez longues avec beaucoup de signal (le gros diamètre peu commun en photo) et la résolution avec l’ao et le guidage.

Donc j’en reste à de la pose courte sur focale réduite ce qui je pense va permettre déjà pas mal de choses. Il va juste falloir que je muscle mon pc (pour m63 un total de 10h de prétraitement sous siril) 

une autre cible classique faite récemment en seulement 30 min d’acquisition (en poses de 1s) sans filtre avec un peu de vent (sans lune cette fois, ciel bortle 5). Je suis super content de pouvoir faire des choses comme ça 

 

m51.jpeg

Edited by Nico69
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

 bravo pour ces belles images nico! :)

 polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By pleclech94
      Bonjour,
       
      je vous propose ici une luminance de cette galaxie proche de la Voie lactée qui n'est pas très imagée et qui pourtant regorge de nébuleuses.
      Je vous mets ici un premier jet de 9h de luminance.
      J'arrive à résoudre pas mal d'étoiles mais je pense que je peux faire mieux que cela.
      La couleur suivra. J'ai déjà des prises de vue mais elles ne sont pas en assez grand nombre et la qualité a été fluctuante.
      J'espère que vous apprécierez. On voit aussi pas mal d'IFN.
      Matos C8 EDGE HD
      AM5
      ASI533MM Pro

       
       
    • By nonolepetitrobot
      Bonjour, j'espère que vous allez tous bien ?
       
      Voilà une petite photo de la voie lactée en direction du Sagittaire, elle a été réalisée avec mon smartphone, un redmi note 9 pro. Son temps de pose était de 30 secondes au format raw, traitée sur mon portable grâce à lightning.
       
      Bon visionnage 😊

    • By sebseacteam
      Bonjour,
       
      Image difficile à traiter, cible petite, télescope pas hyper bien réglé ( c'était les débuts avec tilt bien présent entre autre...) mais à la fin on obtient une image montrable, je vous la partage donc bien volontiers  
       
      La galaxie du Têtard (ou UGC 10214) est une galaxie spirale barrée particulière située dans la constellation du Dragon. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 9 349 ± 3 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 137,9 ± 9,7 Mpc (∼450 millions d'al).
      UGC 10214 figure dans l'atlas des galaxies particulières d'Halton Arp sous la cote Arp 188.
       
       
      UGC 10214 est célèbre pour sa morphologie particulière qui présente notamment un long panache d'étoiles et de gaz, semblant s'échapper de la galaxie et qui a valu son surnom. Cette longue trainée, que l'on appelle une queue de marée, s'étend sur environ 120 kpc (∼391 000 al) en direction de l'est et résulte du passage rapproché d'une petite galaxie naine « intruse » avec UGC 102145. Lors de cette rencontre, il y a une centaine de millions d'années, les forces de marée engendrés par le passage de la galaxie compagnon ont éjecté une grande quantité d'étoiles et de nuages de gaz, dispersés à présent autour de la galaxie spirale sur de vastes distances comme nous le montre la présence de la queue.
      La queue de marée d'UGC 10214 contient de nombreux amas stellaires abritant de jeunes étoiles bleues. L'âge de ces amas varie entre 3 et 10 millions d'années. Au milieu de la queue se trouvent deux vastes nœuds d'étoiles, le plus grand ayant un rayon d'environ 161 pc (∼525 al)6, qui pourraient correspondre à des galaxies naines naissantes. Le reste de la galaxie présente lui aussi une structure très perturbée comme le suggère le bras spiral sud à demi disloqué et au niveau duquel se trouve encore la petite galaxie responsable de ce chaos.
       

       
      Les infos:
      SCT Meade 10"  (254/2500) au foyer  @ 2785mm 
      Player One Artemis-c imx294 + filtre Optolong L-quad Enhance
      Monture HEQ5 kit courroie Rowan
      Autoguidage via lunette guide 60/270, Asi290mm / PHD2
      Map auto avec EAF
      Acquisition NINA
       
      56 x 60s 
      Gain 120
      capteur -10°C
       
      Traitement Siril, Pixinsight.

      une brute de 60s: 
       

       
       

       
      A refaire avec bien plus de poses, et en LRGB ce serait surement mieux  
       
       
    • By Guillaume Do
      Salut à tous,
      Voici une image acquise depuis Palaiseau le 9 juin avec un C9.25 sur AltAz avec une Moravian C2-3000.
      On a 300x5s de L + 100x5s de RGB
       

       
      J'ai tout traité avec SIRIL. Difficile de rendre la teinte naturelle de ces piliers , on a tellement en tête les images de Hubble ou du JWST.
       
      Bon dimanche !
      Guillaume
    • By COM423
      Salut à toutes et tous,
       
      J'ai un truc bizarre sur une de mes photos de NGC7814, on dirait le sabre laser de Luke Skywalker :

      La couleur  et les contours sont si prononcés qu'on dirait un truc rajouté à la main dans la photo et pourtant c'est une copie d'écran de la brute !
      Quelqu'un a une idée de ce que çà peut être ?
       
      Merci d'avance.
      Très bon dimanche
  • Upcoming Events