• 0
FoxOriginally

Problème transfert d'images AsiAir vers USB

Question

Bonjour, j'ai essayé pour la première fois mon AsiAir plus, j'ai fais mon polar alignment avec succès et 1er problème,  je n'arrive pas à dépasser les 30s de pose sans filé et encore je dois en jeter environ 2 sur 5 qui en ont.

Ensuite j'ai fait mon empilement depuis l'asiair pour essayer mais je préfère faire le tri sur pc donc j'ai décidé de transférer mes images sur clé usb, je  la branche - move to - usb ect, le transfert se fait bien, je retire la clé comme il faut et quand j'ouvre sur l'ordi mes images la résolution est passé en 244 / 160, et rien a faire. j'ai essayé avec une autre clé, changer d'ordi, j'ai copier au lieu de déplacer... enfin bref je ne trouve pas la solution.

en vous remerciant par avance de vos réponses ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

8 answers to this question

Recommended Posts

  • 0
il y a une heure, FoxOriginally a dit :

je n'arrive pas à dépasser les 30s de pose sans filé et encore je dois en jeter environ 2 sur 5 qui en ont.

Quelle est ta monture?

 

il y a une heure, FoxOriginally a dit :

j'ai décidé de transférer mes images sur clé usb,

Clé de l'asiair ou une autre?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Citation

Quelle est ta monture?

j'ai un 150/750 sur AVX

 

Citation

Clé de l'asiair ou une autre?

j'ai branché une clé usb que j'avais déja auparavant, comment ça clé de l'asiair ?

ensuite j'ai transféré les images qui étaient sur le eMMC vers cette clé

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 13 heures, FoxOriginally a dit :

comment ça clé de l'asiair ?

Ah oui au temps pour moi, j'ai raisonné par rapport à l'asiair pro qui possède une clé USB spécifique. Je ne pourrai donc pas vraiment t'aider au sujet de l'asiair plus.

En revanche j'ai moi même une monture AVX. Avec l'asiair plus es-tu obligé de passer par la raquette NexStar+ pour faire la connexion avec l'asiair?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 4 heures, polorider a dit :

es-tu obligé de passer par la raquette NexStar+ pour faire la connexion avec l'asiair?

Oui tout à fait, après une fois la connexion faite tu n'y touche plus donc ça gêne pas vraiment, ça prend une place sur l'usb ...

Et pour les 30 sec de pose max tu penses que c'est normal ? Il faut passer au guidage pour aller au delà je suppose 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)
Le 06/06/2024 à 14:16, FoxOriginally a dit :

Et pour les 30 sec de pose max tu penses que c'est normal ?

Perso je pose régulièrement à 30 secondes voir 60 secondes sans filé. Mais j'ai remarqué qu'il ne faut pas lancer les captures tout de suite après le goto, je diffère d'une dizaine de secondes, sinon j'ai des captures avec du filé. Je pense que c'est une histoire de backlash de la monture.

 

Le 06/06/2024 à 14:16, FoxOriginally a dit :

Il faut passer au guidage pour aller au delà je suppose 

Je pense que tu veux parler de l'autoguidage. Perso j'ai le matériel pour l'autoguidage, j'ai fait quelques essais mais je ne maitrise encore pas totalement :$

Edited by polorider

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 38 minutes, polorider a dit :

je diffère d'une dizaine de secondes, sinon j'ai des captures avec du filé

C'est à dire ? Tu lance ta séance photos une dizaine de secondes après avoir pointé ton objet ? Ou tu laisses une dizaine de secondes entre chaques photos ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)
il y a 9 minutes, FoxOriginally a dit :

Tu lance ta séance photos une dizaine de secondes après avoir pointé ton objet ?

Oui. Ça laisse le temps à la pignonnerie de rattraper les jeux de fonctionnement. De

Edited by polorider

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Dans le tuto de Colmic (ASIAIR PRO Expliqué par Webastro and M Colmic VERSION 3), on lit ceci :

 

"Exportation des fichiers capture :
Dans le but de traiter les images ou vidéo capturées avec l’ASIAir sur son PC en utilisant son logiciel de post-processing favori, l’ASIAir supporte le stockage sur support externe. Il est recommandé d’utilisé ce support externe (USB stick, SSD…) pour stocker les captures et pouvoir ainsi directement les connecter au PC et transférer son contenu.
L’utilisation de la carte micro-SD via un lecteur de carte impose de s’assurer de l’arrêt et la de-énergisassions de l’ASIAir avant d’extraire et manipuler la carte micro-SD.
Dans cette optique, prendre connaissance de la section sur le backup de la carte micro-SD et sa restauration.
Dans la section ‘image Management de la carte SD, il y a moyen de prévisualiser les images (pareil si sur USB Stick/SSD) mais surtout de les sélectionner et copier directement dans l’ASIAir vers une clé USB (qu’on aurait connecté après sa session de capture). Certainement plus pratique et moins risqué pour l’intégrité de la carte micro-SD.
Via Wi-Fi si l’ASIAir est en ‘station mode’, il faut récupérer l’adresse IP de l’ASIAir :
• Windows : entrer l’adresse IP dans la barre adresse de l’explorateur de fichier.
• MacOS : dans le Finder ->Go->Connect to Server-> entrer l’adresse IP.
Vous trouverez un répertoire partagé ASIAIR, en lecture seule (pour raison de sécurité), vous pouvez seulement copier les fichiers a partir de la sur votre PC. Il est conseiller d’effacer après le fichiers depuis l’Appli AIAIR.
Direct sur l’ASIAir Wi-Fi : similairement mais utiliser l’adresse IP \\10.0.0.1
Via Ethernet : même process que ‘Station Mode’, mais l’adresse IP se trouve sous le sous-menu ‘Wired Ethernet’

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By jeffbax
      Bonjour à tous,

      Assez patienté, de toute façon j’en peux plus l’image est mûre et si je la touche encore je vais la gâcher… Voici donc la 4e image faite début juillet par la Team Omicron avec le T1000 du C2PU à F/3.2.

      Il s'agit de la très connue nébuleuse de la trompe d’éléphant, alias IC 1396 dans la constellation de Céphée.

      L’idée de capturer une région avec des poussières me trottait dans la tête depuis quelques temps. Je pressentais que l’absence de filtre IR cut en luminance alliée à la sensibilité du capteur de la QHY 600 M dans l’infrarouge permettrait de révéler des étoiles au sein de ces poussières ainsi que de détailler les structures.
      Un test d’une heure dans la nuit du 11 juillet nous a ravis. Non seulement un cadrage esthétique était possible, mais effectivement les structures au sein de la nébuleuse étaient déjà bien visibles.

      Quand j’ai montré ma trompe à @Superfulgur, il m’a dit « Vas-yyyyyyyyy ». . J’ai compris que sa fibre esthétique légendaire avait été touchée. Donc go !

      Il est toujours difficile de s’attaquer à un objet aussi classique. L’un des plus photographiés, avec et sans filtres à bandes étroites. Néanmoins, comme à chaque fois, nous avons essayé d’apporter une vision nouvelle. En LRVB pur, avec un traitement colorimétrique équilibré et un travail sur les contrastes permettant de mettre en valeur les volutes subtiles et l’aspect de relief. Les prises de vues par filtre ont dès le début été optimisées en pensant au résultat final. Plus de R et un mixage 0,75xL + 0,25xR pour la luminance. Il y a 2h de L et RVB = 100/61/45 mn avec un filtre Sloan SDSS g’ pour le bleu.

      On est super contents de cette image. Les couleurs, le relief, les structures complexes,...
       
      J’espère qu’elle sera également à votre goût. Un gros merci à toute l’équipe du C2PU. Ce type d’image ne serait pas possible sans la confiance de notre ami JP Rivet qui dirige ces instruments incroyables.
       
       
      La full donc :
       

       
       

      Et quelques crops à 250% pour les flemmards du clic, qui n’ont aucune excuse :
       

       

       
       

      Le petit lien Astrobin :
       
       

      Bons ciels et … A bientôt.
       
      JF
       
    • By Romain Guillou
      "La nébuleuse de l'Iris, également connue sous le nom de NGC 7023, est une nébuleuse par réflexion située dans la constellation de Céphée. Découverte par William Herschel en 1794, elle est située à environ 1 400 années-lumière de la Terre. La nébuleuse de l'Iris tire son nom de la couleur bleue brillante produite par la réflexion de la lumière des étoiles voisines sur les grains de poussière interstellaires.
      Cette nébuleuse est particulièrement remarquable pour son aspect visuel saisissant, avec un centre brillant entouré de nuages de poussière sombres et complexes. Au cœur de la nébuleuse se trouve une étoile jeune et chaude de type spectral B, appelée HD 200775, qui éclaire la nébuleuse environnante et en accentue les détails."
       
      Photo prise la nuit du 24/07/24 en Charente (depuis mon jardin)
       
      Exifs :
      Canon 60d Défiltré + Filtre CLS Telescope SW Quattro 250P Monture EQ6 r Pro Auto Guidage Lunette 60mm GPcam Altair 80x120s à 800 iso de brutes DOF 25 Traitement et complication : Siril + LR

      Version lissée et en dessous la version retraité avec mon commentaire :
       

    • By jeffbax
      Bonjour amis astronomes,
       
      Comme vous l'avez déjà compris dans les 2 posts de @Superfulgur, nous avons la chance d'avoir eu de belles nuits avec le T1000 du C2PU début juillet. Il y a encore des données en cours de traitement. 
       
      Cette fois, la Team a décidé de combler un vide dans sa collection : un amas ouvert. Ces objets sont un peu délaissés parfois lorsqu'ils ne sont pas accompagnés de nébulosités. Pourtant certains valent vraiment le détour, comme l'amas du canard sauvage.
       
      Nous avons choisi M11, pour ses étoiles aux couleurs riches, sa compacité et l'océan d'étoiles de la voie lactée qui l'entourent.
       
      J'ai commencé les prises le 5 juillet et Serge l'a terminé le 12.  Il y a tout juste 1h30 de données en RVB = 30/25/35 au foyer du T1000 à F/3.2. La couche bleue provient d'un filtre SLOAN SDSS gp et l'ensemble est ensuite calibré photométriquement avec SIRIL. Une version complètement résolue, en pur RVB pour le plaisir des yeux. J'espère qu'elle vous plaira.
       
       
      L'image Full :
       

       
       
       
      Le crop des flemmards du clic :
       

       
       
       
       
      Et, le petit lien Astrobin : 
       
      Bon ciel,
      et restez dans les parages cet été, y'en a encore à venir 
       
      JF
    • By Cosmonaute fantome
      Salut a tous  
       
      L'été semble enfin se décider de pointer le bout de son nez dans les Vosges !
      Du coup petit test d'une monture de fabrication maison qui me permet de faire des time lapse avec une rotation lente de la caméra, tout en aillant la possibilité de synchroniser le déclenchement et la rotation.

       
      Ca permet d'avoir une rotation bien fluide à la vitesse que je veux avec en plus un petit effet de parallaxe sur les objets du premier plan.
      Ca donne un petit truc en plus des time lapse sur trépieds classique.
       
      Voilà la vidéo du time lapse avec une présentation de la monture + quelques plans au drone de nos belles montagnes :
       
      Pas si simple de faire le traitement des images :
      Après traitement DOF sous Siril, la dynamique des images d'origines était pas mal écrasée et que ce soit avec PixInsight ou Siril, je n'arrivais pas à scripter l'expansion de dynamique auto. 
      J'ai donc fini par demander à ChatGPT de m'écrire un script python qui va cliquer automatique sur les bons endroits dans Siril pour faire l'expansion de dynamique auto, puis enregistrer l'image et ensuite charger la suivante.
      C'est très long et complètement inefficace, mais ca fonctionne bien !
       
      A noter que chaque image du time lapse a été passée par noise exterminator. 
       
      _______________________________
       
      Et puisque j'ai tout un tas d'images de la voie lactée avec une pollution lumineuse relativement faible, j'ai aussi fait un petit empilement de 20 images du time lapse (20*15s ISO1250) 
      Il fallait juste trouver celles sans cirrus, puisqu'il y en a presque toujours un qui traine 

       
      Pour la partie ciel : noise et blur exterminator sous Pixinsight, une extraction de gradient sous siril et un peu de jeu avec les courbes sous Gimp et hop ! Ca le fait nickel ! 
      Pour la partie paysage, c'est tout simplement l'image brut de référence de l'empilement, traiter avec DOF + compositage sous Gimp.
       
      Images prises non loin de la station de ski du lac blanc.
      - Optique : Sigma ART 14mm F1.8 ouvert à F2.2
      - Caméra : Canon 90D défiltré par EOS for Astro
       
      Et voilà 
      A la prochaine 
    • By Benjamin Poupard
      Bonjour à tous,
       
      Un peu plus tôt cette semaine, j'ai imagé le Soleil en H-Alpha avec l'idée de faire un time-lapse de son activité de surface : un film de 100 images toutes les minutes, pendant une heure, et au final, une petite soixantaine d'images traitées - magie du traitement par lot
       
      Globalement, après un passage à la moulinette de Registax (pour le traitement par lot) et de PIPP (pour réaligner mes 60 images), j'obtiens un résultat sympa.
       
      Mais comme j'ai imagé en alt-az, reste le souci de la rotation de champ ... Et impossible de trouver la solution dans ma boite à outils informatique - les seules solutions d'alignement/rotation que j'ai pu trouver ne concernent que les images stellaires.
       
      Pour l'instant, ça ressemble à ça :
       
       
      Vous avez des idées ?
       
      (Et oui, faudra également que je m'occupe de virer les poussières de mon capteur !)
       
      Benjamin
  • Upcoming Events