Phil49

PHD2 part en vrille, help !! :-(

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Hier soir, je profitais de ces rares soirées claires ou exploitables même pour des réglages techniques.

 

Je voulais finaliser mes réglages sur mon RC 8 et en voulant mesurer l'incidence de la rotation de la bague de mon porte oculaire, j'ai perdu PHD2 malgré de nombreuses tentatives !

 

Pour fixer le cadre, si vous regardez ma signature, j'ai une AZ EQ6 qui marche très bien, j'avais déjà fait des soirées avant celle-ci depuis l'année dernière, et pas plus tard que la veille.

 

La chaine otique était composée de mon OAG Large Player One, un porte filtre avec un Optolong L Pro, et la Player One Artemis C-Pro déjà utilisée les quelques nuits claires précédentes.

 

Je pilote l'imagerie avec mon miniPC Mele Quieter 3C qui marche parfaitement également, mon setup est alimenté sur secteur en passant par une alimentation de labo, car je suis dans mon observatoire, bref, des conditions de prises de vues idéales.

Un poil de vent très très léger, mais pas plus que les nuits précédentes, par ailleurs je suis bien protégé dans l'observatoire.

 

Comme d'habitude, je fais mon alignement polaire avec TPPA (Three Point Polar Alignment) dans NINA, je fais un goto vers Dubhé et une astrométrie pour vérifier que tout est ok, et je pointe ensuite vers une cible étoilée pour faire ma manip de rotation de la bague de mon P.O.

 

C'était NGC 7000.

 

Première image à 30 secondes...

 

image.png.6c260548d722265abb63a9c14f1a0248.png

 

PHD2 avait commencé à tourner, on était dans une moyenne de 0.6/0.7 en RMS,  pas le meilleur guidage mais correct pour les conditions de cette nuit.

 

image.png.1c0d2fdaefd05577a0ba6ecc55c29a0d.png

 

Je reviens à mon RC 8, je fais 2 ou 3 rotations de la bague de P.O et vérifie le résultat en direct avec NINA dans l'assistant cadrage, le cadrage me parait plaisant, et je décide de faire quelques clichés en lançant une séquence avancée de quelques images.

 

Mais quand je retourne sur PHD2, c'est la catastrophe !

 

Je stoppe celui-ci avec le panneau stop, je revérifie les réglages qui n'avaient pas changé, je relance, mais pareil !

 

Il part dans des directions invraisemblables, j'arrête proprement NINA, je redémarre mon miniPC, je refais mon alignement polaire, je relance mon goto, mon astrométrie, je pointe à nouveau sur NGC 7000, la bague de mon P.O était restée sur la dernière position, et je relance une séquence avancée me disant que je serai fixé puisqu'il fera la totale de toute manière.

 

Et là, rebelote !

 

J'ai stoppé la séquence, j'ai essayé de modifier les valeurs qui avaient bien fonctionné la veille et malgré une demi douzaine d'arrêts redémarrages, déconnexions de la monture et de la camera dans PHD2 rien à faire ! :-(

 

La seule chose que je n'ai pas fait c'est d'arrêter électriquement la monture et de retester, mais cela aurait il changé quoi que ce soit...

 

Je joins à ce post le fichier log de PHD 2, on voit toutes les tentatives...

 

image.png.75cab696425786e846d3604e0414addd.png

 

J'avoue que je ne comprends pas ce qui a pu  ce point "détraquer" PHD2 qui ne m'avait jamais fait cela !

 

Et je n'ai pas le commencement d'une piste logique.

 

Est-ce le fait d'avoir tourné la bague de mon P.O ??

 

Invraisemblable, non !?

 

Merci pour vos aides !

 

Philippe

 

 

PHD2_GuideLog_2024-06-08_225054.txt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Le guidage est bien avec OAG ??

Le fait de tourner la bague PO donc  l’ensemble cam astro et guidage modifie la calibration du guidage

Il faut donc refaire la calibration PHD2 après chaque rotation du po importante

Daniel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Daniel,

 

Merci pour ton retour rapide !

 

Oui, j'utilise bien un OAG !

 

Sur mes lunettes et mon Mak (pour lui, pas besoin de PHD2, je fais du lunaire avec une image de la surface de la Lune qui occupe le cadre totalement) j'étais repassé à des lunettes guides..

 

Je pensais (naïvement) que le fait de maintenir solidaire la chaine optique suffisait....

 

Avant, avec une autre camera et un autre OAG ma fenêtre de cadrage était à peu près horizontale, cela me convenait bien pour la plupart des cadrages, mais là, si je positionne la camera de guidage perpendiculaire au sol et pointant vers le haut (comme avant avec mon autre OAG et mon autre caméra d'une autre marque) cela me fait un cadrage à la verticale, pas très pratique sur beaucoup de cibles...

 

J'étais loin de penser que la rotation de la bague induisait une perte de repère pour PHD2 après calibration, mais en y réfléchissant cela semble logique...

 

Bon, ben c'est pas cool, et à 1 624 mm de focale pas vraiment envie de repasser à la lunette guide, donc va falloir trouver un cadrage avec l'angle que je souhaite, et en espérant que le tilt ne soit pas trop prononcé et refaire la calibration, youpi... :-(

 

En un sens si tu as raison, cela me rassure, car je ne voyais pas ce qui pouvait soudainement avoir détraqué PHD2 qui fonctionne admirablement bien !

Je savais qu'il y avait 9 chances sur 10 que ce soit moi qui avais fait une boulette...

 

Philippe

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Daniel a tout à fait raison,  si tu as une bague rotative, et un diviseur optique placé à l'arrière de la bague, à chaque mouvement de celle ci,  tu dois impérativement refaire une calibration dans PHD2...

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Sébastien,

 

Dans d'autres cas, on pourrait avoir plusieurs explications, mais là il ne doit y avoir que celle-ci qui est la plus évidente, et à n'en pas douter, la prochaine nuit, cela sera résolu !

 

C'est ma faute, je n'ai pas complètement assimilé la notion de calibration, car je le faisais pour améliorer le suivi, j'avais bien compris son importance, mon manque de recul et de perspicacité m'auront fait perdre une nuit, mais comprendre un point important...

 

Philippe

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour
Voici quelques ides a vérifier auprès d’autres astram
Je préfère que le guidage soit bien orthogonal
Je choisi mon cadrage avec stellarium
Avant la séance de prise de vue en fin de journée je choisi  une cible lointaine
Je vérifie l’orthogonalité de la camera de guidage
Ensuite je choisi une étoile pour la calibration du guidage avec une déclinaison proche de zéro et proche du méridien et  du même cote E/W que la prise de vue
Je fais un étalonnage phd2 avec la bonne focale renseignée et un déplacement suffisant
Si la calibration est bien nette avec une bonne orthogonalité je l’accepte
Ensuite ne pas modifier le train optique j’arrive a guider avec un C8 a F/D 10 et un oag sans pb
Daniel


 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, teko38 a dit :

Bonjour
Voici quelques ides a vérifier auprès d’autres astram
Je préfère que le guidage soit bien orthogonal
Je choisi mon cadrage avec stellarium
Avant la séance de prise de vue en fin de journée je choisi  une cible lointaine
Je vérifie l’orthogonalité de la camera de guidage
Ensuite je choisi une étoile pour la calibration du guidage avec une déclinaison proche de zéro et proche du méridien et  du même cote E/W que la prise de vue
Je fais un étalonnage phd2 avec la bonne focale renseignée et un déplacement suffisant
Si la calibration est bien nette avec une bonne orthogonalité je l’accepte
Ensuite ne pas modifier le train optique j’arrive a guider avec un C8 a F/D 10 et un oag sans pb
Daniel
 

 

Daniel,

 

C'est pareil pour l'orthogonalité, j'ai eu un truc un peu curieux il y a une semaine ou deux, je ne comprenais pas, et en fait, je me suis rendu compte que GSServer que j'utilise était resté sur un mode que j'avais testé et que je continuerai de tester plus tard, le PPEC !

 

Et la doc le disait bien, NE PAS LAISSER LA CASE PPEC COCHEE !, je ne m'en étais pas rendu compte quand j'ai commencé ma calibration et j'ai eu des messages d'erreur qui m'ont laissé dubitatif !

 

Une fois le PPEC décoché, c'était déjà nettement mieux, c'est d'ailleurs là où j'en étais avant la soirée d'hier...

 

66659984073e7_11Resultatsassistantcalibration.jpg.888b8478cbf08e9ad1881901fec7198b.jpg

 

Bon ma prochaine bataille sera de faire baisser l'erreur en DEC car elle fait toujours le double de la R.A, mais Pierrot Astro à, qui j'ai demandé m'a dit que compte tenu de ma monture, il ne fallait pas trop espérer obtenir mieux...

 

J'ai déjà fait mieux, mais avec mes lunettes, peut-être qu'avec le RC 8 c'est plus difficile...

 

Pour la calibration, je le faisais manuellement, et je me plaçais comme on me l'avait conseillé, mais finalement, avec la dernière version de PHD2,  l'assistant de calibration gère lui-même ce point et bien mieux en théorie que moi (je ne parle pas de ceux qui maitrisent parfaitement le sujet qui n'utilisent pas cet assistant).

 

66659cf064a55_10Resultatsassistantcalibration.jpg.f02ef6cc70ebecb30a89ccc3a03aa775.jpg

 


Ensuite, je lance l'assistant de guidage pour voir la tendance de départ et ensuite je corrige un peu si besoin, mais si j'ai trouvé des valeurs correctes, je ne relance pas systématiquement cet assistant.

 

66659c460627c_Assistantguidageresultatjeu.jpg.f656873c3f87592ae5a128aa10fc59aa.jpg

 

Les valeurs sont supposées durer un peu pour moi quand j'ai trouvé les bonne valeurs car je ne touche plus à ma chaine optique !

 

Il y a juste l'angle de rotation  qui va me poser problème si je dois refaire une calibration au moindre ajustement hélas...

 

Philippe

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Tant qu'on parle de PHD2, dernièrement j'ai eu d'excellent résultat en guidage grâce à quelques principes simple et efficaces.

- Passer à GSserver, ça marche nickel

- Utiliser l'assistant de guidage pour utiliser le bouton "Pointer". Il va orienter le scope dans la zone idéale pour une calibration.

- Utiliser l'algorithme Predictive PEC, les résultats sont incomparablement meilleurs. J'avais une erreur périodique de 13s et quelques dont je n'arrivais pas à me défaire et qui a complètement disparu.

 

Avec ces quelques points de réglage je suis passé de 1"0/1"2 à 0.5"/0.8" sur une nuit complète !

Edited by Tromat2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, Tromat2 a dit :

Tant qu'on parle de PHD2, dernièrement j'ai eu d'excellent résultat en guidage grâce à quelques principes simple et efficaces.

- Passer à GSserver, ça marche nickel

- Utiliser l'assistant de guidage pour utiliser le bouton "Pointer". Il va orienter le scope dans la zone idéale pour une calibration.

- Utiliser l'algorithme Predictive PEC, les résultats sont incomparablement meilleurs. J'avais une erreur périodique de 13s et quelques dont je n'arrivais pas à me défaire et qui a complètement disparu.

 

Avec ces quelques points de réglage je suis passé de 1"0/1"2 à 0.5"/0.8" sur une nuit complète !

 

Salut,

 

Pour le premier point, oui, il fait vraiment le taf et ajoute des fonctionnalités qui ne sont pas présentes dans l'interface ASCOM standard, il vaut vraiment la peine !

 

Pour le deuxième pont, oui, c'est la nouveauté qui est apparue avec la dernière version de PHD2, seul reproche, c'est la boite noire, on ne sait pas vraiment ce qui se fait dedans, on a juste une indication approximative du résultat !

 

Pour le troisième point, justement, je voulais tester les deux approches :

- PHD2

- GSServer

 

Il faut bien évidemment ne pas utiliser les deux en même temps !

 

J'avais visionné une excellente vidéo (Vincent d'Astro Tuto) mais il faut quand même savoir ce que l'on fait !

 

image.png.fcdcbffad572751434f1d7ca630db307.png

 

A part mettre le cycle de ma VSF sur mon AZ-EQ6, je suis un peu dubitatif pour les "pondérations"!

 

Tu as réglé comment ces paramètres pour obtenir le résultat final ?

 

Su GSServer, il faut lancer une période d'apprentissage dont la durée est calculée par l'appli qui éteint un témoin pour dire quand c'est fini, puis ensuite cocher l'option PPEC pour qu'il prenne la main.

 

J'ai essayé une fois ou deux mais je n'ai pas vraiment noté de changements importants, peut-être le manque d'expérience, ou des conditions très hétérogènes de seeing, pas impossible...

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Phil49 a dit :

Pour le deuxième pont, oui, c'est la nouveauté qui est apparue avec la dernière version de PHD2, seul reproche, c'est la boite noire, on ne sait pas vraiment ce qui se fait dedans, on a juste une indication approximative du résultat !

Attention, je parle uniquement du bouton "pointer". Avant je faisais la calibration sur la cible ce qui est une erreur, il faut en réalité viser la zone la plus contraignante, à savoir au croisement du méridien et de l'équateur céleste. Le bouton "Pointer" va justement viser dans cette zone, donc tu le lances, tu attends qu'il se stabilise et tu lances la calibration. C'est tout con, deux clics de bouton mais le résultat est nickel !

Pour le réglage du Predictive PEC, comme tout le reste, je laisse tout par défaut sans me prendre la tête et ça marche très bien. Tu peux aider l'outil en indiquant la période de la VSF, ce que je n'ai absolument pas fait. J'ai laissé la valeur de 200s par défaut et il s'en débrouille sans problème. Vu le temps que met la nuit à vraiment s'installer en ce moment, je lance l'autoguidage, je prépare ma séquence dans NINA, et je programme un délai avant le lancement de la prise de vue mais j'active le guidage. Ça laisse le temps à l'algorithme de s'entrainer sur les premières étoiles en attendant que la nuit tombe vraiment.

Je n'ai pas testé la fonction dans GSS, j'utilise uniquement PHD2 pour ça.

Edited by Tromat2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les conseils ci-dessus sont bons.

Ce que je remarque : la compensation est convergente puis divergente. L'agressivité du réglage est trop forte.

Ré-invention d'un automatisme instable : la machine a donner des baffes.

image.png.d92971a241f981ee63f6616e878088a2.png

https://www.youtube.com/watch?v=ljYRbx4XipQ

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Tromat2 a dit :

Attention, je parle uniquement du bouton "pointer". Avant je faisais la calibration sur la cible ce qui est une erreur, il faut en réalité viser la zone la plus contraignante, à savoir au croisement du méridien et de l'équateur céleste. Le bouton "Pointer" va justement viser dans cette zone, donc tu le lances, tu attends qu'il se stabilise et tu lances la calibration. C'est tout con, deux clics de bouton mais le résultat est nickel !

 

 

Oui, tout à fait, c'est exactement ce que j'expliquais ! ;-)

 

En fait j'avais posé la question sur un forum dédié à PHD2 et c'est le développeur de PHD2 qui m' carrément répondu en me disant que le bouton pointer était justement fait pour cela et que je n'avais pas à pointer manuellement sur la zone adaptée au croisement du méridien et de l'équateur galactique ! 

 

il y a 18 minutes, Tromat2 a dit :

Pour le réglage du Predictive PEC, comme tout le reste, je laisse tout par défaut sans me prendre la tête et ça marche très bien. Tu peux aider l'outil en indiquant la période de la VSF, ce que je n'ai absolument pas fait

 

Oui, c'est ce que j'avais fait en indiquant les 478,7 qui correspond à la durée d'un cycle de la VSF pour l'AZ EQ6 !

 

il y a 20 minutes, Tromat2 a dit :

Vu le temps que met la nuit à vraiment s'installer en ce moment, je lance l'autoguidage, je prépare ma séquence dans NINA, et je programme un délai avant le lancement de la prise de vue mais j'active le guidage. Ça laisse le temps à l'algorithme de s'entrainer sur les premières étoiles en attendant que la nuit tombe vraiment.

 

Mais normalement il y a une étape où il faut cocher "Période d'auto ajustement", tu ne t'en es pas préoccupé non plus ?

 

Tu as "simplement" choisi l'algorithme "PEC Prédictif" et zou sans rien de plus  !?

Etonnant...

 

Philippe

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, lyl a dit :

Les conseils ci-dessus sont bons.

Ce que je remarque : la compensation est convergente puis divergente. L'agressivité du réglage est trop forte.

Ré-invention d'un automatisme instable : la machine a donner des baffes.

image.png.d92971a241f981ee63f6616e878088a2.png

https://www.youtube.com/watch?v=ljYRbx4XipQ

 

 

Bonjour lyl,

 

LOL ! j'ai dû mettre le décodeur !

 

De quels chiffres parles tu ? Le taux d'agressivité RA ou DEC, les deux ?

 

Je n'aime pas mettre à environ 80% qui étaient les derniers chiffres qui donnaient des résultats corrects (pas transcendants, mais corrects) alors des deux dernières séances.

 

Avec mes lunettes je suis plutôt à 50 ou 60%, mais comme il y a le MnMo a aussi ajuster, c'est plus compliqué quand on vient du monde ASIair...

 

Philippe

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Phil49 a dit :

Mais normalement il y a une étape où il faut cocher "Période d'auto ajustement", tu ne t'en es pas préoccupé non plus ?

 

Tu as "simplement" choisi l'algorithme "PEC Prédictif" et zou sans rien de plus  !?

Je crois que l'option "Période d'auto ajustement" est cochée par défaut, mais sinon oui je laisse tout par défaut et roule.

Je pars du principe que les valeurs par défaut des logiciels (quel qu'ils soient) sont le meilleur compromis trouvé par le développeur et qu'il faut les ajuster uniquement si on voit clairement qu'il y a moyen de faire mieux. Se lancer à tout bidouiller avant même de tester par les valeurs par défaut est souvent le meilleur moyen pour que tout parte en couille et qu'on y perde son latin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Tromat2 a dit :

Je crois que l'option "Période d'auto ajustement" est cochée par défaut, mais sinon oui je laisse tout par défaut et roule.

Je pars du principe que les valeurs par défaut des logiciels (quel qu'ils soient) sont le meilleur compromis trouvé par le développeur et qu'il faut les ajuster uniquement si on voit clairement qu'il y a moyen de faire mieux. Se lancer à tout bidouiller avant même de tester par les valeurs par défaut est souvent le meilleur moyen pour que tout parte en couille et qu'on y perde son latin.

 

C'est pas faux, en règle générale c'est ce que je fais, je laisse et je teste, mais parfois j'anticipe en appliquant des conseils lus ou vus, et souvent ça se passe bien d'autres fois cela peut effectivement ne pas être adapté à mon cas...

 

Ca m'arrange également, je testerai ! :-)

 

Merci pour le tuyau, car cela fait un moment que je voulais mettre en pratique mais j'avais commencé par GSServer...

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Phil49 a dit :

De quels chiffres parles tu ? Le taux d'agressivité RA ou DEC, les deux ?

Le rouge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Hier soir, pas mal de petits changements.

 

J'ai affiné mon réglage sur étoile de mon RC8, j'ai refait ma calibration et j'ai basculé l'algorithme de Hystérésis à PEC !

 

Les données de la calibration d'abord :

 

A la première tentative j'ai obtenu ce message :

 

6666b98503338_1erecalibration.jpg.f09ea905a2af03402128f4b50ede4b8a.jpg

 

J'ai fait une deuxième tentative dans la foulée et cette fois ci l'assistant m'a indiqué que la calibration était bonne !

Etonnant...

 

Côté données calibration prise en compte, voici ce que cela donne :

 

image.png.61e9893bfad832cd8b8cc9cc4aa38ac5.png

 

Par curiosité, comment est-ce que je peux rendre les deux axes parfaitement orthogonaux ?

 

Est-ce lié à la position de la caméra de guidage ou c'st le résultat des calculs et cela dépend d'autres facteurs ?

 

J'ai ensuite changé l'algo, j'ai voulu lancer l'assistant de guidage mais il n'a pas vraiment pu suivre l'étoile l'a perdue et j'ai donc dû stopper.

 

Je suis revenu vers l'ouest, j'ai ciblé une étoile, Muscida, et j'ai relancé l'assistant de guidage après avoir fait une astrométrie et laissé le suivi quelques dizaines de secondes pour se stabiliser.

 

Il m'a donné cela après avoir appliqué les suggestions et avant que je n'aille me coucher :

 

6666baa9ae1e5_Finautoguidage09062024.jpg.84d0213fb5e92aa3907a2b48b8b29bb4.jpg

 

Pour ce qui est de la collimation, en dépit d'une réglage qui s'approche de quelque chose de pas trop mal :

 

6666bb2b6a2ff_CollimationDubhe.jpg.cc940cb7450f0a03fcaf930f60a8199a.jpg

 

Les images sont affectées d'un tilt monstrueux... :-(

 

6666bc20465b2_TiltM101.jpg.f2e019158e77517c13eb7ac47db5eb5e.jpg

 

C'est la mauvaise nouvelle de la soirée...

 

On ne peut pas dire que c'est le suivi dans le cas présent, ou alors il y a un sacré problème...

 

P.O ? Caméra ?

 

Il faut que je creuse...

 

Philippe

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By jeffbax
      Bonjour à tous,

      Assez patienté, de toute façon j’en peux plus l’image est mûre et si je la touche encore je vais la gâcher… Voici donc la 4e image faite début juillet par la Team Omicron avec le T1000 du C2PU à F/3.2.

      Il s'agit de la très connue nébuleuse de la trompe d’éléphant, alias IC 1396 dans la constellation de Céphée.

      L’idée de capturer une région avec des poussières me trottait dans la tête depuis quelques temps. Je pressentais que l’absence de filtre IR cut en luminance alliée à la sensibilité du capteur de la QHY 600 M dans l’infrarouge permettrait de révéler des étoiles au sein de ces poussières ainsi que de détailler les structures.
      Un test d’une heure dans la nuit du 11 juillet nous a ravis. Non seulement un cadrage esthétique était possible, mais effectivement les structures au sein de la nébuleuse étaient déjà bien visibles.

      Quand j’ai montré ma trompe à @Superfulgur, il m’a dit « Vas-yyyyyyyyy ». . J’ai compris que sa fibre esthétique légendaire avait été touchée. Donc go !

      Il est toujours difficile de s’attaquer à un objet aussi classique. L’un des plus photographiés, avec et sans filtres à bandes étroites. Néanmoins, comme à chaque fois, nous avons essayé d’apporter une vision nouvelle. En LRVB pur, avec un traitement colorimétrique équilibré et un travail sur les contrastes permettant de mettre en valeur les volutes subtiles et l’aspect de relief. Les prises de vues par filtre ont dès le début été optimisées en pensant au résultat final. Plus de R et un mixage 0,75xL + 0,25xR pour la luminance. Il y a 2h de L et RVB = 100/61/45 mn avec un filtre Sloan SDSS g’ pour le bleu.

      On est super contents de cette image. Les couleurs, le relief, les structures complexes,...
       
      J’espère qu’elle sera également à votre goût. Un gros merci à toute l’équipe du C2PU. Ce type d’image ne serait pas possible sans la confiance de notre ami JP Rivet qui dirige ces instruments incroyables.
       
       
      La full donc :
       

       
       

      Et quelques crops à 250% pour les flemmards du clic, qui n’ont aucune excuse :
       

       

       
       

      Le petit lien Astrobin :
       
       

      Bons ciels et … A bientôt.
       
      JF
       
    • By Romain Guillou
      "La nébuleuse de l'Iris, également connue sous le nom de NGC 7023, est une nébuleuse par réflexion située dans la constellation de Céphée. Découverte par William Herschel en 1794, elle est située à environ 1 400 années-lumière de la Terre. La nébuleuse de l'Iris tire son nom de la couleur bleue brillante produite par la réflexion de la lumière des étoiles voisines sur les grains de poussière interstellaires.
      Cette nébuleuse est particulièrement remarquable pour son aspect visuel saisissant, avec un centre brillant entouré de nuages de poussière sombres et complexes. Au cœur de la nébuleuse se trouve une étoile jeune et chaude de type spectral B, appelée HD 200775, qui éclaire la nébuleuse environnante et en accentue les détails."
       
      Photo prise la nuit du 24/07/24 en Charente (depuis mon jardin)
       
      Exifs :
      Canon 60d Défiltré + Filtre CLS Telescope SW Quattro 250P Monture EQ6 r Pro Auto Guidage Lunette 60mm GPcam Altair 80x120s à 800 iso de brutes DOF 25 Traitement et complication : Siril + LR

      Version lissée et en dessous la version retraité avec mon commentaire :
       

    • By jeffbax
      Bonjour amis astronomes,
       
      Comme vous l'avez déjà compris dans les 2 posts de @Superfulgur, nous avons la chance d'avoir eu de belles nuits avec le T1000 du C2PU début juillet. Il y a encore des données en cours de traitement. 
       
      Cette fois, la Team a décidé de combler un vide dans sa collection : un amas ouvert. Ces objets sont un peu délaissés parfois lorsqu'ils ne sont pas accompagnés de nébulosités. Pourtant certains valent vraiment le détour, comme l'amas du canard sauvage.
       
      Nous avons choisi M11, pour ses étoiles aux couleurs riches, sa compacité et l'océan d'étoiles de la voie lactée qui l'entourent.
       
      J'ai commencé les prises le 5 juillet et Serge l'a terminé le 12.  Il y a tout juste 1h30 de données en RVB = 30/25/35 au foyer du T1000 à F/3.2. La couche bleue provient d'un filtre SLOAN SDSS gp et l'ensemble est ensuite calibré photométriquement avec SIRIL. Une version complètement résolue, en pur RVB pour le plaisir des yeux. J'espère qu'elle vous plaira.
       
       
      L'image Full :
       

       
       
       
      Le crop des flemmards du clic :
       

       
       
       
       
      Et, le petit lien Astrobin : 
       
      Bon ciel,
      et restez dans les parages cet été, y'en a encore à venir 
       
      JF
    • By Cosmonaute fantome
      Salut a tous  
       
      L'été semble enfin se décider de pointer le bout de son nez dans les Vosges !
      Du coup petit test d'une monture de fabrication maison qui me permet de faire des time lapse avec une rotation lente de la caméra, tout en aillant la possibilité de synchroniser le déclenchement et la rotation.

       
      Ca permet d'avoir une rotation bien fluide à la vitesse que je veux avec en plus un petit effet de parallaxe sur les objets du premier plan.
      Ca donne un petit truc en plus des time lapse sur trépieds classique.
       
      Voilà la vidéo du time lapse avec une présentation de la monture + quelques plans au drone de nos belles montagnes :
       
      Pas si simple de faire le traitement des images :
      Après traitement DOF sous Siril, la dynamique des images d'origines était pas mal écrasée et que ce soit avec PixInsight ou Siril, je n'arrivais pas à scripter l'expansion de dynamique auto. 
      J'ai donc fini par demander à ChatGPT de m'écrire un script python qui va cliquer automatique sur les bons endroits dans Siril pour faire l'expansion de dynamique auto, puis enregistrer l'image et ensuite charger la suivante.
      C'est très long et complètement inefficace, mais ca fonctionne bien !
       
      A noter que chaque image du time lapse a été passée par noise exterminator. 
       
      _______________________________
       
      Et puisque j'ai tout un tas d'images de la voie lactée avec une pollution lumineuse relativement faible, j'ai aussi fait un petit empilement de 20 images du time lapse (20*15s ISO1250) 
      Il fallait juste trouver celles sans cirrus, puisqu'il y en a presque toujours un qui traine 

       
      Pour la partie ciel : noise et blur exterminator sous Pixinsight, une extraction de gradient sous siril et un peu de jeu avec les courbes sous Gimp et hop ! Ca le fait nickel ! 
      Pour la partie paysage, c'est tout simplement l'image brut de référence de l'empilement, traiter avec DOF + compositage sous Gimp.
       
      Images prises non loin de la station de ski du lac blanc.
      - Optique : Sigma ART 14mm F1.8 ouvert à F2.2
      - Caméra : Canon 90D défiltré par EOS for Astro
       
      Et voilà 
      A la prochaine 
    • By Benjamin Poupard
      Bonjour à tous,
       
      Un peu plus tôt cette semaine, j'ai imagé le Soleil en H-Alpha avec l'idée de faire un time-lapse de son activité de surface : un film de 100 images toutes les minutes, pendant une heure, et au final, une petite soixantaine d'images traitées - magie du traitement par lot
       
      Globalement, après un passage à la moulinette de Registax (pour le traitement par lot) et de PIPP (pour réaligner mes 60 images), j'obtiens un résultat sympa.
       
      Mais comme j'ai imagé en alt-az, reste le souci de la rotation de champ ... Et impossible de trouver la solution dans ma boite à outils informatique - les seules solutions d'alignement/rotation que j'ai pu trouver ne concernent que les images stellaires.
       
      Pour l'instant, ça ressemble à ça :
       
       
      Vous avez des idées ?
       
      (Et oui, faudra également que je m'occupe de virer les poussières de mon capteur !)
       
      Benjamin
  • Upcoming Events