loulou13

Caméra planétaire *couleur*

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Juste pour avoir un petit état des lieux à aujourd'hui, en préparation de la saison planétaire 2024/25 !

Post qui de facto aura une durée de vie réduite, car ds 6 mois, ça aura certainement changé...!

 

En mode rapide (planétaire ou ciel profond poses courtes) plutôt IMX664 ou 585 ? (au delà de la taille des capteurs =  pour une sensibilité en visuel, et IR aussi).

Je pense que 662 n'a pas vraiment de sens maintenant que 664 est sorti (mieux en IR) ?

 

Ou est-ce que tout ce petit monde est désormais tellement proche que le choix est finalement sans grande importance ?

 

Merci pour vos avis éclairés !

 

François

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut François,

A vrai dire le choix n'a plus vraiment son importance depuis quelques années, du moins en planétaire.

C'était il y a à peu près 8 ans, quand la ZWO 120MC sortait avec pour la première fois un débit qui dépassait les 100ips.

Comme le débit est roi, sans jeu de mot, les jeux étaient faits.

Maintenant, j'ai même l'impression que toutes les caméras sont polyvalentes, avec la sensibilité qui a carrément explosé.

Edited by ValereL
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces deux capteurs me semblent être de la même famille, la courbe de QE est la même. 
Néanmoins le bruit de lecture est plus favorable sur la 664

e690e704f3a08b8e85108f8d86b88529.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, jldauvergne a dit :

Néanmoins le bruit de lecture est plus favorable sur la 664

Bonjour,

Est-ce que tu peux donner un peu de détail ici, je n'ai jamais compris comment lire ce genre de tableau.

 

Tu parles du "Readout Noise" mais comment on interprète les valeurs? il faut comprendre que plus le range indiqué est faible moins il y aura de bruit? ici 0,48-5,8e mais quid des valeurs entre parenthèses qui sont plus grandes avec le 1,9 contre 3,2...

 

Pareil pour le full well, faut-il un chiffre élevé ou pas :( 

 

Bref j'ai toujours été un peu perdu avec ce genre de tableau, donc si tu as le temps ou un bon lien qui explique simplement, je suis preneurn merci d'avance.

 

GreG.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut François.

 

Perso j'ai choisi l'imx585 pour son capteur 4K. Cela permet de choisir plus de cadrages qui incluent les satellites (sympa quand on fait de la dérotation d'avoir une image avec satellite pour la mesure d'image dans WinJupos). Le grand capteur facilite aussi l'utilisation de l'ADC. ça permet de la conserver parfois dans le champs et d'imager à cet endroit.

Il n'est pas exactement de la même famille que le 664 avec théoriquement un peu de bruit de lecture plus avantageux, mais assez comparable au gains classiques

ASI585

image.png.a9a2bb76c50c123addd23f1d411c3851.png

ASI664

image.png.4d6f0c04806cbdf479578d39c9b6e428.png

 

Sensibilité dans le bleu à l'avantage de l'IMX585 et dans le rouge pour l'IMX664

 

IMX585

image.png.9927d5222a6fc5889efaa254962e96b1.png

IMX664

image.png.3c725f18821c9113fc94d4cbf151775f.png

 

Avantage de l'IMX664 selon ce qu'on veut imager : il devient transparent dans l'infrarouge avec une grande sensibilité à 800nm.

Dans les 2 cas, un IR cut est nécessaire pour la lumière visible.

 

Xavier

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 20 minutes, ALF a dit :

u parles du "Readout Noise" mais comment on interprète les valeurs? il faut comprendre que plus le range indiqué est faible moins il y aura de bruit? ici 0,48-5,8e mais quid des valeurs entre parenthèses qui sont plus grandes avec le 1,9 contre 3,2...

Dans mon post plus haut, tu vois le détail du bruit de lecture qui varie avec le gain. ça permet de comparer à gain équivalent.

il y a 20 minutes, ALF a dit :

Pareil pour le full well, faut-il un chiffre élevé ou pas :(

Le full well indique le nombre de photons qu'un photosite peut enregistrer avant d'être saturé.

Donc plus c'est grand, plus on a de la finesse dans les niveaux d'intensité donc plus de dynamique dans les contrastes. En planétaire c'est parfois moins grave qu'en CP, mais en lunaire c'est sympa pour ne pas saturer les zones plus éclairées et quand même enregistrer les zones plus sombres près du terminateur. Pour saturne par exemple, cela permet de mieux enregistrer les faibles anneaux internes.

Attention que le nombre de niveaux d'intensité final sera moyenné par l'ADC (analogic to digital converter) qui va lisser les mesures en un nombre de bit définis. Ici 12 bits soit 4096 niveaux d'intensités entre 0 et 100%. En planétaire, 12 bit ça passe. En CP, moins. Mais ça n'enlève rien à l'avantage d'un full well  élevé.

Edited by Xavier Meex
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, ALF a dit :

Est-ce que tu peux donner un peu de détail ici, je n'ai jamais compris comment lire ce genre de tableau.

Tu obtiens la dynamique en divisant la capacité de charge par le bruit de lecture. 
Le bruit de lecture si c'est compliqué pour toi tu peux retenir que plus il est bas mieux c'est, même si c'est un peu plus compliqué que ça dans la pratique.

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@jldauvergne ben voilà, il me manquait ce beau tableau, merci !

 

@Xavier Meex si je résume ton retour :

a) 585 plus équilibré en visible, et en particulier plus sensible dans le bleu

b) 664 devient 'monochrome' après 800 (tout en restant sensible), donc parfait pour faire de l'IR > 800 (alors que le 585 s'écroule très vite)

 

(je passe les notions de taille de capteur)

 

Ce qui est aussi intéressant, c'est la coupure des pixels bleus sur le 585 significativement meilleure, ...

...et dans les deux cas, la fuite dans les rouges des pixels verts...en gros, si on fait de la couleur avec ces caméras, le canal vert, c'est 2/3 de vert, mais 1/3 de rouge...!

(ça me saute à chaque fois aux yeux en regardant de près ces graphes).

 

(et si on veut faire plus 'rigoureux', on revient sur monochrome + filtres passe bande de qualité).

 

---

 

Conclusion, faudrait les deux, en tout cas si on veut faire de l'IR...

 

Merci pour vos éclairages !!

 

François

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, loulou13 a dit :

585 plus équilibré en visible

Je ne dirais pas vraiment plus équilibré. De toute façon, les deux nécessiteront un filtre IR cut pour un équilibre des couleurs en visible.

Et oui tu vois bien que l'analyse des courbes est intéressant selon ses objectifs.

Perso je présuppose qu'avec une cam couleur, on fait du visible donc c'est bien de regarder sur les bords (UV/IR), mais si on cherche ça, on passe en mono.

Concernant la taille du capteur, c'est sympa en lunaire aussi quand même.

Et concernant les vitesses d'acqusition, c'est pareil avec le même ROI

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, loulou13 a dit :

si je résume ton retour :

Je me suis royalement planté.

Je n'ai pas pris le bon schéma pour l'IMX664. Pour le Quantum efficency on obtient la même chose que lIMX 585.

Donc ben pareil, quoi.

Sorry

 

image.png.74386cb7251baf285cc0fe5aa47c77da.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, jldauvergne a dit :

Tu obtiens la dynamique en divisant la capacité de charge par le bruit de lecture. 

Je t'adore JLD, j'ecris que je n'y comprends pas grand chose et bim tu me balances cette magnifique phrase :D:D:D:D 

 

il y a une heure, jldauvergne a dit :

Le bruit de lecture si c'est compliqué pour toi tu peux retenir que plus il est bas mieux c'est, même si c'est un peu plus compliqué que ça dans la pratique.

Ah bah voilà, a c'est mieux ;)  merci d'avoir pris le temps de répondre et de te mettre à mon humble niveau :) (Au cas ou la tonalité de mes phrases et imote ne sont pas assez claires, ce sont des phrases positives, je taquine un peu c'est tout ;)

 

 

Il y a 1 heure, Xavier Meex a dit :

Dans mon post plus haut, tu vois le détail du bruit de lecture qui varie avec le gain. ça permet de comparer à gain équivalent.

Alors, c'est exactement le problème, la lecture de ce genre de courbe... Donc, si on prend l'exemple du premier graph, avec un gain à 0 le read noise est disons 11 pour faire simple alors qu'il est à quasi 1 pour 250 de gain.

Donc plus la valeur du read noise est faible plus il y a de bruit? correct? 

 

Encore merci JLD et Xavier, et je m'excuse si j'ai pollué ton post loulou... mais le sujet m'intéresse car je souhaite également changer de cam pour un capteur plus grand (surtout pour le lunaire, j'en peux plus de faire 50 tuiles pour une lune en entier :D:D )

 

GreG.

 

Edited by ALF

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, ALF a dit :

Donc plus la valeur du read noise est faible plus il y a de bruit? correct? 

Read noise = bruit de lecture. Donc plus il bas ... plus il est bas. :D

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arghhhh j'y comprends rien... désolé je suis une putain de quiche... un exemple simple, quand je pousse le gain avec ma cam, le bruit de lecture augmente, ici on ne parle pas de la même chose?

 

GreG.

 

image.png.835428dfef2e564a3b0ba798e3979e72.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Xavier Meex a dit :

Je n'ai pas pris le bon schéma pour l'IMX664. Pour le Quantum efficency on obtient la même chose que lIMX 585.

 

ah okokok. c'était le 462MC ?

 

donc : 585 = 664 = 662, juste la taille change ?

 

a+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 17 minutes, loulou13 a dit :

 

ah okokok. c'était le 462MC ?

 

donc : 585 = 664 = 662, juste la taille change ?

 

a+

c'était un autre paramètre de la 664.

 

Il sont presque les mêmes à la taille près, le bruit de lecture est effectivement un peu plus avantageux sur la 664. Le full well un peu plus avantageux sur la 585.

Je pense que tu ne feras pas d'erreur en choisissant la 664 ou la 585. Pas besoin des deux.

Mon choix pour la 585 était principalement lié à la taille 4K du capteur.

Edited by Xavier Meex
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, ALF a dit :

Arghhhh j'y comprends rien... désolé je suis une putain de quiche... un exemple simple, quand je pousse le gain avec ma cam, le bruit de lecture augmente, ici on ne parle pas de la même chose?

 

GreG.

 

image.png.835428dfef2e564a3b0ba798e3979e72.png

Tu confonds bruit d'image et bruit de lecture.

Le bruit que tu vois dans une image a plusieurs sources possibles. L'une d'elle est le bruit de lecture. C'est lié à l'incertitude de la mesure au moment de sa numérisation et dépend du capteur.

Avec un double ampli, ces caméras diminuent cette incertitude à partir d'un certain gain (c'est la cassure dans la courbe). On va donc préférentiellement utiliser ce gain.

Mais d'autres sources de bruits augmentent avec le gain effectivement. Le bruit total augmentera.
Je pense que quelques liens externes t'aideront à la compréhension des différentes sources de bruit. ;-)

 

Xavier

 

Edited by Xavier Meex
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Xavier Meex a dit :

Tu confonds bruit d'image et bruit de lecture.

Ah ! tu mets le doigt sur un truc intéressant, merci 

 

Encore merci pour tes explications, je vais essayer de trouver comme tu l'écris "des liens externes" même si généralement ça part vite dans des trucs complexes ;) 

 

GreG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je me permet d’ajouter mon grain de sel, pour le bruit de lecture. Attention, les graphs présentés plus haut sont obtenus en 12bits. Il se trouve qu’en 8bits ma camera (une ASI678) ne donne pas les mêmes résultats: le HCG n’est pas actif et le bruit de lecture est doublé en 8 bits lorsque le gain est à 200. J’avais posé la question il y a quelques mois sur CN, le résultat semble être que le bruit de lecture est négligeable en planétaire. https://www.cloudynights.com/topic/913177-read-noise-8-or-16bits-for-planets/

 

Donc la différence c’est que le 585 est plus grand, donc plus polyvalent pour le cadrage.

Edited by Caius

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, ALF a dit :

Je t'adore JLD, j'ecris que je n'y comprends pas grand chose et bim tu me balances cette magnifique phrase :D:D:D:D 

L'autre façon de le dire, c'est que si tu as sur ton pixel 10 électron par exemple, avec un bruit de 1 électron, tu liras de temps en temps 9 au lieu de 10, de temps en temps 11. Tu comprends bien que si le bruit de lecture est de 10 électrons (ce qu'on avait il y a 15 ans), tu ne seras plus vraiment capable de détecter ce signal. Donc c'est fondamental en pose courte. En revanche si tu fais de la pose longue avec pas mal de signal, l'image devient vite dominée par le bruit de photon et non pas le bruit de lecture. (Si tu as 10 électron, le bruit de photon n'est pas négligeable non plus). 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Caius a dit :

le résultat semble être que le bruit de lecture est négligeable en planétaire

ça tout dépend dans quel régime tu travailles. Quand tu fais de l'imagerie dans le méthane, je peux te dire que le bruit de lecture c'est le nerf de la guerre. Et même la sensibilité au signal thermique. 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, ALF a dit :

quand je pousse le gain avec ma cam, le bruit de lecture augmente, ici on ne parle pas de la même chose?

Non il diminue, ce qui augmente c'est l'incertitude sur le signal que tu mesures. Le bruit de photo est la racine du nombre de photon. Si tu as 100 photons, le bruit de photon est de 10 photons, et tu as un rapport signal/bruit de 10
Si tu n'as que 2 photon, le bruit de photon est de 1,4, le rapport signal sur/bruit s'effondre à 1.4. C'est pour ça qu'une photo à haut iso est granuleuse, tu as capté moins de photons donc le bruit est plus visible. 
Et quand tu as 100 photons, le bruit de lecture à moins de 1 électron tu t'en fous. Quand tu n'as plus que 2 photons, le bruit de lecture en plus du bruit de photon fait que tu es dans la bouillasse. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci JLD pour les infos complémentaires, je suis en train de regarder si je trouve des trucs sur le net (des trucs simples ;)) pour mieux m'y retrouver.

 

Encore merci à Xavier également.

 

GreG.

Edited by ALF

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu sais Greg, y'en a qui pigent bien les courbes, mais sont des quiches sur le terrain ou/et sur le traitement...:D

Donc, t'inquiète, c'est pas grave.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Une 662 en occase au cas où. Il faudra juste négocier un peu le prix.

 

Edited by Xavier Meex
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, ValereL a dit :

Tu sais Greg, y'en a qui pigent bien les courbes, mais sont des quiches sur le terrain ou/et sur le traitement

Je suis bien d'accord. Quand je vois les photos de Juju de Greg au C8, c'est plus qu'honorable pour faire un doux euphémisme. Donc ma foi, pas grave pour les courbatures :D

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By jeffbax
      Bonjour à tous,

      Assez patienté, de toute façon j’en peux plus l’image est mûre et si je la touche encore je vais la gâcher… Voici donc la 4e image faite début juillet par la Team Omicron avec le T1000 du C2PU à F/3.2.

      Il s'agit de la très connue nébuleuse de la trompe d’éléphant, alias IC 1396 dans la constellation de Céphée.

      L’idée de capturer une région avec des poussières me trottait dans la tête depuis quelques temps. Je pressentais que l’absence de filtre IR cut en luminance alliée à la sensibilité du capteur de la QHY 600 M dans l’infrarouge permettrait de révéler des étoiles au sein de ces poussières ainsi que de détailler les structures.
      Un test d’une heure dans la nuit du 11 juillet nous a ravis. Non seulement un cadrage esthétique était possible, mais effectivement les structures au sein de la nébuleuse étaient déjà bien visibles.

      Quand j’ai montré ma trompe à @Superfulgur, il m’a dit « Vas-yyyyyyyyy ». . J’ai compris que sa fibre esthétique légendaire avait été touchée. Donc go !

      Il est toujours difficile de s’attaquer à un objet aussi classique. L’un des plus photographiés, avec et sans filtres à bandes étroites. Néanmoins, comme à chaque fois, nous avons essayé d’apporter une vision nouvelle. En LRVB pur, avec un traitement colorimétrique équilibré et un travail sur les contrastes permettant de mettre en valeur les volutes subtiles et l’aspect de relief. Les prises de vues par filtre ont dès le début été optimisées en pensant au résultat final. Plus de R et un mixage 0,75xL + 0,25xR pour la luminance. Il y a 2h de L et RVB = 100/61/45 mn avec un filtre Sloan SDSS g’ pour le bleu.

      On est super contents de cette image. Les couleurs, le relief, les structures complexes,...
       
      J’espère qu’elle sera également à votre goût. Un gros merci à toute l’équipe du C2PU. Ce type d’image ne serait pas possible sans la confiance de notre ami JP Rivet qui dirige ces instruments incroyables.
       
       
      La full donc :
       

       
       

      Et quelques crops à 250% pour les flemmards du clic, qui n’ont aucune excuse :
       

       

       
       

      Le petit lien Astrobin :
       
       

      Bons ciels et … A bientôt.
       
      JF
       
    • By Romain Guillou
      "La nébuleuse de l'Iris, également connue sous le nom de NGC 7023, est une nébuleuse par réflexion située dans la constellation de Céphée. Découverte par William Herschel en 1794, elle est située à environ 1 400 années-lumière de la Terre. La nébuleuse de l'Iris tire son nom de la couleur bleue brillante produite par la réflexion de la lumière des étoiles voisines sur les grains de poussière interstellaires.
      Cette nébuleuse est particulièrement remarquable pour son aspect visuel saisissant, avec un centre brillant entouré de nuages de poussière sombres et complexes. Au cœur de la nébuleuse se trouve une étoile jeune et chaude de type spectral B, appelée HD 200775, qui éclaire la nébuleuse environnante et en accentue les détails."
       
      Photo prise la nuit du 24/07/24 en Charente (depuis mon jardin)
       
      Exifs :
      Canon 60d Défiltré + Filtre CLS Telescope SW Quattro 250P Monture EQ6 r Pro Auto Guidage Lunette 60mm GPcam Altair 80x120s à 800 iso de brutes DOF 25 Traitement et complication : Siril + LR

      Version lissée et en dessous la version retraité avec mon commentaire :
       

    • By jeffbax
      Bonjour amis astronomes,
       
      Comme vous l'avez déjà compris dans les 2 posts de @Superfulgur, nous avons la chance d'avoir eu de belles nuits avec le T1000 du C2PU début juillet. Il y a encore des données en cours de traitement. 
       
      Cette fois, la Team a décidé de combler un vide dans sa collection : un amas ouvert. Ces objets sont un peu délaissés parfois lorsqu'ils ne sont pas accompagnés de nébulosités. Pourtant certains valent vraiment le détour, comme l'amas du canard sauvage.
       
      Nous avons choisi M11, pour ses étoiles aux couleurs riches, sa compacité et l'océan d'étoiles de la voie lactée qui l'entourent.
       
      J'ai commencé les prises le 5 juillet et Serge l'a terminé le 12.  Il y a tout juste 1h30 de données en RVB = 30/25/35 au foyer du T1000 à F/3.2. La couche bleue provient d'un filtre SLOAN SDSS gp et l'ensemble est ensuite calibré photométriquement avec SIRIL. Une version complètement résolue, en pur RVB pour le plaisir des yeux. J'espère qu'elle vous plaira.
       
       
      L'image Full :
       

       
       
       
      Le crop des flemmards du clic :
       

       
       
       
       
      Et, le petit lien Astrobin : 
       
      Bon ciel,
      et restez dans les parages cet été, y'en a encore à venir 
       
      JF
    • By Cosmonaute fantome
      Salut a tous  
       
      L'été semble enfin se décider de pointer le bout de son nez dans les Vosges !
      Du coup petit test d'une monture de fabrication maison qui me permet de faire des time lapse avec une rotation lente de la caméra, tout en aillant la possibilité de synchroniser le déclenchement et la rotation.

       
      Ca permet d'avoir une rotation bien fluide à la vitesse que je veux avec en plus un petit effet de parallaxe sur les objets du premier plan.
      Ca donne un petit truc en plus des time lapse sur trépieds classique.
       
      Voilà la vidéo du time lapse avec une présentation de la monture + quelques plans au drone de nos belles montagnes :
       
      Pas si simple de faire le traitement des images :
      Après traitement DOF sous Siril, la dynamique des images d'origines était pas mal écrasée et que ce soit avec PixInsight ou Siril, je n'arrivais pas à scripter l'expansion de dynamique auto. 
      J'ai donc fini par demander à ChatGPT de m'écrire un script python qui va cliquer automatique sur les bons endroits dans Siril pour faire l'expansion de dynamique auto, puis enregistrer l'image et ensuite charger la suivante.
      C'est très long et complètement inefficace, mais ca fonctionne bien !
       
      A noter que chaque image du time lapse a été passée par noise exterminator. 
       
      _______________________________
       
      Et puisque j'ai tout un tas d'images de la voie lactée avec une pollution lumineuse relativement faible, j'ai aussi fait un petit empilement de 20 images du time lapse (20*15s ISO1250) 
      Il fallait juste trouver celles sans cirrus, puisqu'il y en a presque toujours un qui traine 

       
      Pour la partie ciel : noise et blur exterminator sous Pixinsight, une extraction de gradient sous siril et un peu de jeu avec les courbes sous Gimp et hop ! Ca le fait nickel ! 
      Pour la partie paysage, c'est tout simplement l'image brut de référence de l'empilement, traiter avec DOF + compositage sous Gimp.
       
      Images prises non loin de la station de ski du lac blanc.
      - Optique : Sigma ART 14mm F1.8 ouvert à F2.2
      - Caméra : Canon 90D défiltré par EOS for Astro
       
      Et voilà 
      A la prochaine 
    • By Benjamin Poupard
      Bonjour à tous,
       
      Un peu plus tôt cette semaine, j'ai imagé le Soleil en H-Alpha avec l'idée de faire un time-lapse de son activité de surface : un film de 100 images toutes les minutes, pendant une heure, et au final, une petite soixantaine d'images traitées - magie du traitement par lot
       
      Globalement, après un passage à la moulinette de Registax (pour le traitement par lot) et de PIPP (pour réaligner mes 60 images), j'obtiens un résultat sympa.
       
      Mais comme j'ai imagé en alt-az, reste le souci de la rotation de champ ... Et impossible de trouver la solution dans ma boite à outils informatique - les seules solutions d'alignement/rotation que j'ai pu trouver ne concernent que les images stellaires.
       
      Pour l'instant, ça ressemble à ça :
       
       
      Vous avez des idées ?
       
      (Et oui, faudra également que je m'occupe de virer les poussières de mon capteur !)
       
      Benjamin
  • Upcoming Events