Sign in to follow this  
acrux974

Rosetta sur la ligne de départ

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

J'ai vraiment hâte qu'elle parte cette mission. Un échec d'Ariane serait vraiment un beau gâchis pour ce projet ambitieux et prometteur.
Je ne comprends pas d'ailleurs l'entêtement à lancer avec ARIANE V, il y avait des propositions Russes et Américaines je crois.
Le tir sera t il diffusé en direct sur le web ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
voir http://perso.wanadoo.fr/pgj/Rosetta-Churyumov-Gerasimenko.htm, il y a plein d'infos sur la mission dont la retransmission sur le site d'arianespace :

quote:

Le VidéoCorner d'Arianespace diffusera le décollage en direct sur le site www.arianespace.com avec commentaires Anglais et Français.
La diffusion sur Internet commencera 20 minutes avant le décollage programmé, et sera interrompue 15 minutes après le décollage. Elle reprendra 1h 15mn plus tard et se terminera environ 2h30 après le décollage.

et arrivée en ... 2014 pfiou, ça nous laisse du temps ça

M@tthieu

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yes suite à une plage météo défavorable en cas de soucis si j'ai bien compris.
A demain Rosetta...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le lancement du "chasseur de comètes" Rosetta à nouveau reporté


KOUROU (AFP), le 27 fev - Le lancement de la sonde scientifique européenne Rosetta, qui devait avoir lieu vendredi matin à Kourou (Guyane), a été à nouveau reporté, cette fois pour une raison technique, a annoncé l'Agence spaciale européenne (ESA).

"Le lancement, qui était programmé pour 07H36 GMT, a été annulé après la découverte d'un morceau détaché d'isolant lors de l'inspection finale du principal réservoir de carburant", a déclaré un porte-parole de l'ESA, Franco Bonacina.

"Ce n'est rien de très grave", a-t-il ajouté, précisant que la date du prochain lancement serait annoncée plus tard. Il s'agit du second report du lancement de la sonde en 24 heures. Le premier avait été décidé en raison de vents violents en altitude qui auraient pu faire dévier la fusée Ariane de sa trajectoire.

La sonde européenne doit atteindre la comète Churyumov-Gerasimenko après un voyage interplanétaire de plus de dix ans. Construite par EADS-Astrium dans le cadre du programme d'exploration du système solaire de l'Agence spatiale européenne (ESA), elle doit atteindre sa cible en août 2014. Elle doit alors se placer en orbite autour de "sa" comète et entamer la phase principale de sa mission: étudier le noyau de Churyumov-Gerasimenko et son environnement.

En novembre 2014, un robot-atterrisseur, Philae, emporté par le vaisseau-mère, doit procéder à l'opération la plus spectaculaire de la mission en se posant sur le noyau cométaire pour tenter de fournir des informations sur sa nature et sa composition. Rosetta doit impérativement partir dans un créneau de lancement limité à 21 jours à partir du 26 février. Au-delà, la sonde ne serait plus en mesure d'atteindre sa cible. Mais les opérations de navigation sont si complexes que le lancement doit être effectué à la seconde près, sans possibilité d'attendre un affaiblissement des vents. "Nous ne disposons pas de fenêtre de tir, juste d'un moment pour le tir", a souligné le patron d'Arianespace.

La mission sera également le premier vol de l'année pour Ariane-5, dont trois exemplaires seulement ont été lancés l'an dernier. Cette année, en fonction de la disponibilité des satellites, quatre à six lancements sont prévus. L'échec de la version "dix tonnes" du lanceur européen, en décembre 2002, avait bouleversé la mission Rosetta, qui avait initialement rendez-vous avec une autre comète, Wirtanen.

Pour rejoindre sa cible, la sonde devra ricocher comme une boule de billard, grâce à quatre assistances gravitationnelles: Terre, Mars, Terre, Terre. Elle doit suivre cette trajectoire afin de pouvoir profiter de l'effet de "fronde gravitationnelle" que lui procureront les passages répétés dans le champ d'attraction des deux planètes et lui donneront l'élan nécessaire pour la suite de son vol. Cette stratégie, qui impose un voyage de dix ans, sera mise à profit pour survoler des astéroïdes.

Le reste du temps, pour réduire les coûts et économiser ses forces, Rosetta demeurera en mode dormant, sans échange d'information avec la Terre, une technique déjà utilisée avec la sonde européenne Giotto, qui avait réalisé en 1986 un survol rapide de la comète de Halley. La mission a plusieurs objectifs inédits: se placer en orbite autour du noyau d'une comète, accompagner une comète dans son parcours vers le système solaire, examiner de près comment une comète de glace se transforme par la chaleur solaire.

L'engin principal mesure 2,8 x 2,1 x 2,0 mètres. Au lancement, le véhicule pèsera 3.000 kg, dont 165 kg de charge scientifique pour l'orbiteur et 200 kg pour l'atterrisseur. Dès que Philae se posera, deux harpons seront actionnés pour l'accrocher à la surface, en raison d'une gravité extrêmement faible. L'atterrisseur étudiera la structure du noyau de la comète et les éléments entrant dans sa composition, à la surface et immédiatement sous la surface.

La solidité, la densité, la texture, les propriétés thermiques de cette surface intriguent les scientifiques qui veulent conduire des investigations au microscope de "grains" cométaires. L'orbiteur emportera 21 expériences fournies par des laboratoires scientifiques européens et américains.

La France est impliquée dans "tous les champs d'exploration" de cette mission, dont le potentiel est "spectaculaire", a souligné l'astrophysicien français Jean-Pierre Bibring, responsable scientifique de l'atterrisseur. Elle le sera au travers des participations techniques à l'orbiteur - par le biais de sa contribution à l'Agence spatiale européenne (ESA) - et à l'atterrisseur, mais aussi au travers de participations scientifiques aux instruments embarqués sur l'orbiteur et l'atterrisseur. La contribution française atteint 220 millions d'euros, soit 22% de ce que coûte la mission à l'Europe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et dire qu'il faut attendre 36 heures, le temps que la colle sèche...
Le site de l'esa prévoit un tir mardi ou mercredi, temps donné au lanceur Ariane 5 de rentrer " à la maison " dans le hall d'assemblage pour recoller le morceau d'isolant thermique ( 10x15 cm )et à la colle de sécher...
Croisons les doigts parce que c'est quand même le premier tir de qualification de la fusée après l''explosion de l'Ariane 5 Evolution.
Quelqu'un a t il un "grigri" spécial mission interplanétaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
On peut pas accélérer le séchage au sèche-cheveu ?

Vi moi j'ai des grigris pour tout ça mange pas de pain... c'est comme le pari de Pascal mais en plus païen, ça vaut ?

Cathie

Share this post


Link to post
Share on other sites
On y est presque !

Lancement en bonne voie ... phase balistique en cours, il ne "reste" plus qu'a mettre la sonde sur la bonne trajectoire. Ensuite ce sera a Rosetta de jouer.

C'est vraiment le pied un lancmenet en direct. Vive Internet (au moins pour ca).

[Ce message a été modifié par Tony (Édité le 02-03-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this