Sign in to follow this  
yveslabidouille

Qui croire dans les distances de M31

Recommended Posts

j'ai cherché la distance de M31 sur le net et dans les bouquins, et à ma grande surprise, j'ai remarqué que toutes les sources sont loin d'être d'accord.
M31 serait située entre 2,1 AL et 2,9 AL ce qui fait beaucoup tout de même. Dans le superbe bouquin de S.Brunier sur les constellations j'ai trouvé 2,9 AL
sur les estimations de l'UAI de 2000, 2,1

qui croire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

2,2AL dans le Burnham's..

Pour les objets eloignés ont peu pas utilisé la mesure de la paralaxe car celle ci est trop faible et les donnés trop variable.

On determine la distance de M31 avec les cepheides ou avec son redshift...
C'est peu etre a cause des differentes techniques de mesure que tu recoit des resultats proche,mais pas identiques...

J'ai bon là??

P't'etre pas,Hipparcos nous la fout a 2,55AL (a 2% pres)
Et là: http://www.astr.ua.edu/keel/galaxies/distance.html elle revient a 0.68 Mpc soit 2,2 AL a vue de nez..!!!

------------------
Dobson 300mm perso

[Ce message a été modifié par Bluedob (Édité le 19-08-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est là le bins, qui croire ?
va voir sur: http://www.obspm.fr/messier/f/m031.html
la source semble sérieuse non ?
même donnée dans l'Atlas des Etoiles de Serge Brunier ed Bordas, 2,9 M AL

avec le net et le fait louable qu'on recopie des données plus ou moins anciennes, on va faire une soupe de données erronnées incommensurables d'ici peu...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beuh, si on venait à mesurer la distance de M31 avec son redshift, on la trouverait à une distance un peu surprenante... (vu que M31 a un "blue shift"). Pour la mesure des céphéïdes, c'est un exercice interessant, que j'ai regardé de près lors d'un travail avec une classe de première il y a quelques années...
Le pb est que lorsqu'on regarde des céphéïdes dans une galaxie, on ne sait jamais si elles sont "devant" ou "dans" la galaxie. Donc on mesure une période (ca, c'est assez facile), et on applique une relation période luminosité, et on trouve donc une magnitude absolue, que l'on compare à la magnitude apparente, et zou, en théorie on a le module de distance. Sauf que si la céphéïde est "dans" la galaxie, elle peut être absorbée de plusieurs magnitudes. Donc on fait ça sur plein de céphéïdes, et on trouve une relation période luminosité qui ressemble plus à un gros nuage qu'une belle droite. En fait ca serait même du genre à être des points partout, sauf dans deux des coins opposés...
Les premières mesures de Baade dans M31 ont été faites dans trois zones de plus en plus éloignées du centre de la galaxie, et n'a obtenu que des mesures très mauvaises, sans corrélation. Il a ensuite pris une quatrième zone, qui est en fait bien en dehors du disque classique des images de M31, dans laquelle l'absorption était moins forte et variable. Malgré tout, les mesures ont beaucoup de dispersion. On peut retrouver l'article en cherchant sur l'ADS (astrophysical data systems) sur le web.
De nos jours on fait les mesures en CCD en I, voir directement en infrarouge,pour justement diminuer l'effet de l'absorption dans la galaxie.
Quand à Hipparcos, ca a été vendu pour faire beaucoup de choses, mais ca a fait bien un certain nombre, et pour les céphéïdes, les gens qui travaillent dessus n'utilisent pas Hipparcos (bon, et on ne parlera pas des pléïades.. ). Les céphéïdes sont brillantes, rares, et en général loin de nous, et les mesures d'hipparcos sont vraiment dans le bruit, il faudra attendre Gaïa... De nos jours, on utilise encore la méthode de Baade Wesselink, qui revient à mesurer la vitesse d'expansion de la céphéïde en spectro et donne donc la variation de taille (variation de la largeur des raies du spectre), que l'on compare à la variation de brillance. J'avais justement pour le projet des céphéïdes dans M31 tenté de sortir les céphéïdes du catalogue de Hipparcos, et la grande majorité ont des parallaxes qui sont dans le bruit, certaines ont même des parallaxes négatives, ce qui n'est pas mal..
Pour la distance de M31, tu prends ce que tu veux, moi j'ai en tête 2.4 millions d'AL, et personne ne m'a jamais prouvé que j'avais tort... c'est quand même pas évident à faire comme mesure, alors 2.2, 2.5... on est quand même dans la bonne zone. De toute façon, c'est pas pour planifier un voyage ?
Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui,il faut lire MAL...
A 2 ou 3 Al,on aurait pas eut autant de soucis pour determiner sa distance!!!

------------------
Dobson 300mm perso

[Ce message a été modifié par Bluedob (Édité le 19-08-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
En cherchant dans la NASA Extragalactic Database, j'ai trouvé cette note, extraite d'un article scientifique (issu de l'"ApJS" - Astrophysical Journal of S... ?) de 2001 :

« The Andromeda galaxy, a member of the Local Group, is
a disk system, type SA(s)b, ~690 kpc in distance »

Bon, 690 Kpc, ça fait 2,25 Mal. Oui, c'est bien ce que j'ai toujours lu : 2,2 Mal.

Les différences que tu as notées doivent venir de ce que certaines sources sont plus anciennes que d'autres. À mon avis il ne faut conserver que les données les plus récentes. Même des livres récents peuvent se référer à d'anciennes sources, donc attention. Je pense qu'on peut faire confiance, par contre, aux articles scienfiques (j'espère !)

Mais bon, la valeur de 2,9 Mal, je pense que c'est une faute de frappe.

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 20-08-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
bon, c'est pas pour faire un voyage, ca ferait un peu loin, c'est juste pour essayer de me tenir au courant vaguement de ce qui se dit. Et c'est bien ce que je pensais, chacun peut choisir la valeur qui lui convient, entre 2,2 M AL et 2,9 M AL (des millions bien sur ;-)

donc extrait du site http://www.obspm.fr/messier/f/m031.html
j'ai trouvé une réponse après une lecture attentive
voici:
"Malgré la masse de connaissances accumulées aujourd'hui sur la Galaxie d'Andromède, sa distance n'est pas réellement bien déterminée, même si elle est parmi les mieux connues au niveau intergalactique. En effet, s'il est bien établi que M31 est environ 15 à 16 fois plus éloignée que le Grand Nuage de Magellan (LMC), la valeur absolue de cette mesure reste encore incertaine, habituellement donnée entre 2,4 et 2,9 millions d'années-lumière. Ceci est une conséquence de l'incertitude sur la distance du LMC ainsi que sur l'échelle générale des distances intergalactiques. C'est ainsi que la (relativement) récente correction, à partir des données recueillies par le satellite astrométrique Hipparcos de l'ESA, a augmenté cette valeur de plus de 10 %, soit de 2,4 à 2,5 à environ 2,9 millions d'années-lumière que nous utilisons ici."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Passer de 2,45 à 2,9 Mal, c'est pas 10 % d'augmentation, c'est 20 % ! Bizarre ça, vu que les scientifiques semblent conserver la valeur de 2,2 Mal. C'est peut-être une mesure controversée ?

En tout cas, je préfère faire confiance aux scientifiques (la source directe).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur le ciel et espace de Aout dans l'exellent dossier "50 objets du ciel d'été" .tres chouette dossier pratique pour preparer la soirée publique ,elle est "donnée" à 2,9 mAL.
C'est vrai que y aussi des ecarts sur les nébuleuse planétaire et les amas globulaire d'un bouquin à l'autre.Pour la nuit des étoiles j'ai donné les chiffres du Larousse astronomie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le site est peut-être hébergé par l'observatoire de Paris-Meudon, mais c'est une traduction du site du SEDS, et « SEDS is an independent, student-based organization which promotes the exploration and development of space. »

Bref, je ne sais pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this