Sign in to follow this  
sbab

Astro a l'école : on y vient !

Recommended Posts

Salut a tous ,beaucoup d'entre nous (amateurs d'astronomie) pensent que l'astronomie est oubliée en classe et que l'éducation nationale pourrait faire un effort.
Ma fille est en CM2 et a eu droit un trimestre "astronomie" en sciences,bien sur les enfants n'accrochent pas tous ,mais dans l'ensemble le sujet plait !(A priori une approche de l'astronomie est obligatoire en cycle 3 ,CE2 ,CM1 ,CM2..)
Ma femme est instit, ou professeur des écoles,et nous avons déja planifié quelques sorties astro ,autant vous dire que les enfants sont ravis !On avait fait sensations l'an passé avec le transit de Vénus,d'ailleurs le directeur de l'école s'est mis a l'astro depuis,du coup en fin d'année une petite soirée astro avait été organisée ,soirée réussie ,enfants ravis, peut etre quelques vocations d'amateurs astro se sont elles profilées au loin ,et en classe le sujet est d'autant plus apprecié et moins "rébarbatif" pour les éleves !
Tout ca pour dire : ne désesperez pas, l'astro a l'école n'est pas une utopie !
Bye, bon ciel a tous !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Super ces initiatives pour faire découvrir l'astro aux plus jeunes !!
Mais c'est vrai que l'astro est toujours enseigné et l'a toujours été.Ce que nous, astrams, regrettons c'est que cet enseignement est resté superficiel.
C'est tout à fait ce type de sorties en planétarium et observatoir qui plait le plus, après les sorties en forêt.
Celà prouve bien une chose, que les gosses s'émerveillent de ce que nous, adultes, nous nous lassons....
A suivre et à transposer à d'autres écoles.
Céleste salutation

Share this post


Link to post
Share on other sites
"A priori une approche de l'astronomie est obligatoire en cycle 3 ,CE2 ,CM1 ,CM2..)"
l'astronomie est au programme depuis quelques années, mais les instits n'ont pas a chaque changement de programme le gout ou les possibilitées de ce former.j'interviens dans les classes de CM1 CM2 depuis 5 ou 7 ans et je dois dire que les enfants sont toujours partant.Mais pour ce qui est des sortie noctures c'est plus dure a mettre en place. alors vive le pst et le filtre solaire à l'ouverture.
A+
betelgeuse

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une partie du programme de 4e de Physique est consacrée à l'astronomie : phases de la Lune, éclipses, système solaire et distances dans l'univers. J'ai toujours constaté un grand intérêt des enfants pour ces chapitres, peut-être parceque j'y mets plus de conviction que pour les autres chapitres en tout cas ils adorent et je n'hésites pas à approfondir ces chapitres J'ai fait acheté un 150/750 et observons régulièrement le soir avec un groupe de volontaires, depuis peu même les parents sont de la partie !
Vincent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout a fait d'accord,le sujet est souvent survolé en classe,peut etre ne merite t'il pas plus d'intentions aux vues de certains profs/instits ,n'empeche que certains de la nouvelle génération fraichement sortis de l'IUFM,s'y interessent un tant soit peu pour une meilleure approche en classe !!
Nous avons deux sorties "terrain" avec des professeurs des écoles en fin de formation ,ils ont tous été séduits par le sujet qu'il ne connaissaient pour la plupart quasiment pas ,m'est idée que certains approfondiront la chose en classe !
Astronomiquement votre....Sbab !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je rajouterais aussi mes souvenirs de Term S (il y a 2 ans) où nous avons vu les lois de Képler et autres réjouissances de ce genre. Bien sympathique tout ça. C'est la seule fois où j'ai cartonné en méca dans tout ma scolarité d'ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi, ma mprof de physic a dit que la Lune était une planète...
Elle a dit, l'an passé la distance des pléïades, mais la distance était erronné ( il n'y a pas longtemps, on a découvert une erreur dans la distance de m45. )
C'est dommage que l'astro ne sois presque pas évoqué ( on a rien fait dessu!!! ) et ça ne permet pas aux copains de ma classe de s'y interressé.
Par contre, ils ont fait l'an passé un truc ( je ne sais pas le nom exact, mais je l'ai sur le bout de la langue!! ) avec une classe, ils ont fait des shémas de la distance terre lune, ont calculé la distance terre-soleil... ça devait êtres intéressant! mais je n'était pas dans cette classe, et peut êtres que pour moi, qui pratique l'astro depuis longtemps, aurrait été peut instructif.
Sinon, quand on parle au jeune de Pollution lumineuse, même en expliquant, ils se fouttent de toi ( du vécu )même en expliquant bien!!
Sinon, chez un copains qui habite plus en campgane, j'avais emmenner mon scop pour montrer a lui et a 2 autres copains le ciel, mais eux, ils courraient partoutà côté, il se tappaient dessu, donc je n'est réussi à rien faire avec!
Bon, ceci est juste une énumération de quelques déceptions après des essaies de communications

E espérant ne pas avoir embrouillé mes propos

@+

B.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne te décourage pas Boris, tu es dans le vrai.
Vaut mieux avoir raison seul que tort avec les autres

Mais si un jour tu peux montrer à tes potes ce que l'on peut voir avec ton scope, tu verras, ils ne se moqueront plus.

jeanlg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui c'est sûr, l'approche reste trop superficielle...au lieu de nous enseigner des trucs que nous reverrons jamais ds notre vie (en maths c'est courant ) feraient mieux de faire découvrir un peu l'astro à l'école.

Moi en primaire, je me souviens on avait fait un gnomon ds la cour avec un baton, et on allait tracer avec une craie l'ombre au sol...

Sinon a la fac, on nous en propose seulement en deuxième année

On en discutais un peu avec mon prof de physique que j'avais au collège (ça fait déja un bail ), et il a dit que l'année prochaine, il zapperait un peu d'electricité pour s'atarder un peu sur l'astro. Il m'a dit qu'une approche pratique serait bien aussi, je lui ais dit que j'étais d'accord à condition qu'il ne m'ammène pas plus d'une classe par semaine ds mon jardin!

Y'en aura bien quelques uns dans le lot qui vont mordre à l'hameçon, enfin j'espère!

seb

[Ce message a été modifié par Moindrot Sébastien (Édité le 22-06-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi j'ai 33 ans depuis quelques jours et je dois bien avouer que je n'ais rien fait en primaire ou apres ,qui touche de pres ou de loin a l'Astro !!
C'est un prof de de college qui m'a refilé le virus un soir d'été en fin d'année de quatrieme...
S'en est suivi un p'tit bouquin,puis deux,puis trois ,etc,etc..jusqu'a la petite lunette,etc ,etc...
Un parcour normal en somme !! ;-))

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'astro se retrouvce un peu dans les programmes:
- cycle 3 (CM2)
- 4ème en physique (essentiellement abordé pour la formation des ombres, explication des eclipses)
- et surtout au début du programme de seconde (style "la Terre dans l'univers") mais souvent mes collégues zappent bien vite cette partie car 1 - ils n'y trouvent aucun intérêt, 2 - ils n'y connaissent rien - 3 difficile d'utiliser l'approche officielle et indépassable de la démarche d'investigation en ce domaine.
- également en geographie (les saisons)

Pour ceux qui organisent des sorties, chapeau, la plupart de mes collagues en physique et SVT n'en font plus, tout simplement pour ne pas se retrouver à assumer légalement la responsabilité ds risques divers et variés. Alors des sorties nocturnes....
(attitude typique: alors que je proposai à un prof de physique d'aporter mon petit maksutov pour montrer aux élèves le transit de venus par projection, il a refusé tout net car 1 - pas traité dans mon prgramme actuellement et 2 - peur de voir un élkève jeter un coup d'oeil à l'oculaire (et se faire fondre un oeil...).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Visiblement il y a beaucoup d'initiatives par ci par là.

Je ne sais pas si ma situation de non enseignant m'autorise à participer à ce post, toujours est-il qu'en discutant assez régulièrement avec eux, pour compléter ce qui a été dit, je constate que :

- L'astro intéresse peu les profs pour les raisons que N°6 évoque et surtout aussi parce que la pratique a lieu après les cours et qu'après le travail eux aussi ont une vie personnelle.
De plus comme ils ont le sentiment de donner déjà pas mal à l'institution qui ne le leur rend pas, ils ne voient pas l'utilité de persister.

- Egalement à cause des problèmes de responsabilité qui annihile les meilleures volontés dans les activités de ce type.

Mais il y a aussi d'autres raisons, par exemple :
- Les parents sont toujours prêts à tomber sur le malheureux prof au moindre incident dans ce qu'il organise. Il y a des difficultés pour obtenir des accompagnateurs parents d'élèves. Les déplacements coûtent cher en groupe et les principaux cherchent à réduire les activités coûteuses.

- Beaucoup de parents d'élèves ne sont pas prêts à conduire, puis aller chercher leur rejeton au club du collège ou du lycée. Surtout quand il y a Starac à la télé. C'est le prof ou l'animateur qui souvent achemine et ramène l'astronome en herbe à titre bénévole. Il paye de sa poche la diffusion d'une science en remplacement de l'institution.

- L'astronomie est une science qui se pratique dans l'obscurité et à ce titre un de mes amis se refuse à prendre des jeunes gens non majeurs dans une coupole, car il ne veut pas d'histoire à cause de gestes (qu'il commettrait par inadvertance en ce qui le concerne) ou de gestes volontaires de quelqu'un de l'assistance sur les jeunes (ou entre eux) qui iraient ensuite se plaindre à tort ou à raison.
Ne jamais rester seul avec un élève, N°6 dois connaître cela. En deux temps trois mouvements le prof est à l'ombre et avant que la justice lui donne raison si elle le fait, il se passe trois ans et une vie gachée.

Les programmes :
Les programmes d'astronomie de l'école sont très complexes et médiocres, en cela qu'ils intéressent peu les élèves et qu'ils (mais ça dépend aussi du prof) ne génèrent pas d'émotion chez eux et souvent ne provoquent pas de réflexion personnelle sur notre environnement cosmique. En ce qui concerne le primaire, je ne sais pas. Mais je connais peu d'élèves qui ont eu une initiation dans ce cursus ou ils n'en ont rien retenu.

La reconnaissance des efforts :
Le rôle des IA IPR de spécialités (corps d'inspection) est à quelques exceptions près négatif à ce sujet. Je veux dire qu'un prof qui se lancera dans la mise en œuvre d'un club de collège ou de lycée, qui prendra du temps pour diffuser de la culture astronomique, ne sera pas reconnu pour autant, pas appuyé, pas remercié, quand il ne sera prié de rentrer dans le rang par son IPR ou les autres profs qui y voient une activité hors du cadre strictement scolaire.
Et ce genre d'activités gène incontestablement.
Quelques profs dem..de ont quand même réussi à obtenir des heures de décharge pour animer une structure mais cela reste assez rare.

Autres réflexions :
L'association des sciences biologiques et des sciences de la Terre telle qu'elle est pratiquée chez nous, est à mon sens une erreur.
On est ou biologiste ou géologue aujourd'hui dans l'état de ces sciences. A la rigueur il y a 50 ans on pouvait jongler avec les deux. Voir par exemple Théo. Monod mais c'est une exception, une rareté scientifique en même temps qu'une relique de la science des Lumières.
Même si des parties de ces sciences peuvent se recouper, les spécialités et surtout la démarche intellectuelle est assez différente. Les anglo-saxons ont compris cela.
Le contenu des SVT est d'une lourdeur effarante. Beaucoup d'éléments concernant la biologie ne seront plus jamais revus au cours des études scientifiques et proprement oubliés puisque d'aucune utilité immédiate dans la vie courante.
C'est moins le cas avec les sciences de la terre ou l'astronomie mais ceci demande à être précisé.
C'est pour cette lourdeur qu'un biologiste prof sera tenté de zapper sur certains aspects du programme de géologie.
Le contraire paraît moins fréquent si l'on tient compte des origines universitaires des enseignants.
La solution viendrait plutôt dans des matières à options, en conservant toutefois pour la spécialité exclue, une initiation.

Le recrutement :
Quant au concours de recrutement des profs de SVT, je le trouve débile.
Ce qu'on arrive à demander à un capes ou une agreg est proprement sidérant et tout cela au détriment de la pédagogie. On privilégie le bachotage de spécialité pour passer un concours au détriment du savoir être et du savoir faire du futur enseignant.

L'astronomie, outil de sélection :
Au capes externe de 2004 (je crois) une question a soulevé des interrogations des candidats. Il s'agissait d'analyser et commenter des lames minces de brèches choquées d'un astroblème (Rochechouart).
Les géologues et originaires des sciences de la Terre et de l'Univers ont déjà queuté sur la reconnaissance, c'est quand même pas courant en géologie ce genre de question, mais alors aucun des biologistes n'a percuté…
Certains examinateurs et fournisseurs de sujets sont de vrais malades psychopathes, gardes chiourmes de leur caste, démagogues du savoir...
A la suite de l'incident, ils ont répondu que c'est au programme ! (en seconde je crois) = 3 minutes dans le cours.
Et avec ça, on détermine la vie d'un futur prof, qui aime les enfants et poursuit une vocation mais qu'on renvoie à la maison quand il ne connaît pas ce qu'est un PDF's !!

Voilà quelques réflexions. Il serait temps d'envisager d'améliorer le sort de l'astronomie dans l'enseignement général et ne pas attendre bac + 3 ou 4 avant de démarrer quelque chose.

Je précise que je ne suis pas prof et que j'ai donc un regard extérieur peut-être pas totalement impartial en ce qui concerne l'astro.
Mais on est là pour discuter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je confirme tout ce que JLouis Pons vient de dire, vu de l"intérieur" cette fois...
En effet, jamais seul avec un élève, et même deux... et jamais dans le noir, les "accidents" sont si vite arrivés... sans parler des collégues parfois prompt à mener une cabale pour faire muter un prof génant (cela c'est vu....)

En effet, le recrutement des profs est archaïque, mais y toucher, ou le critiquer est un blasphème qui vaut excommunication (tout comme d'autres dogmes de l'éducation nationale: la primauté du travail de groupe, la démarche pédagogique officielle, les programmes, les manuels....)

On en est à recruter de façon tatillonne de grands "mémorisateurs" : toute proportion gardée, c'est comme si un mécanicien était engagé sur sa connaissance encyclopédique de "la clé à pipe à travers les âges"...
Alors bien entendu l'astro, ça ne "passe pas" (vu les programmes, rien d'étonnant) ou bien on fait une "impasse" (et les IPR, biologistes ou geologues, sont contents!).

J'arrive à réliser des présentations pour "tenir au courant" mes élèves (Mars, Titan ect....) il y a de l'intérêt, mais je ne peut faire celà que lorsque j'ai un peu d'avance dans les programmes (hum.... lorsque je fais semblant d'avoir un peu d'avance...).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour être un bon prof il faut êtres communicatifs et ne pas ce contentés simplement du programme de base obligatoire.Les meilleurs matière pour exploiter l’astro sont les cours histoire geo voir science physique pour les primaire et secondaire.Ce n’est pas évident pour un prof qui ne connaît pas un domaine de l aborder surtout avec le flot de questions qui va le noyé car il faut bien dire que l’astro amène des questions très variées surtout chez les jeunes qui attendent des réponses précises.
Parmi vos études de base combien avez vous eu de prof qui avait le mérite d’êtres passionnant ?Pour ma part je n’en vois qu’un seul.
Ne pas sous estimer le coté religieux de certaine reponses qui vont froisées voir plus certain parents de certaine religions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rien n'est simple,quand ce n'est pas l'éducation nationale qui met un frein aux peu de moyens donnés au profs ,ce sont donc les préjugés ,les suspicions de "profs vicieux",etc,etc,etc....
Donc pour l'astro a l'école ,je vous invite donc a attendre l'an 2150 ,en esperant que les mentalités aient évolué !
Quel dommage,prendre conscience de ce qui entoure notre planete : galaxie,espace,univers, etc.. aide a prendre conscience de la place que nous avons dans cet univers et peut etre aussi a prendre conscience qu'il est grand temps d'y faire attention a cette petite terre, si fragile et qui doit abriter la vie en son sein encore de nombreux millénaires...
Enfin c'est mon avis et il n'engage que moi !
Bon ciel a tous !

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai l'impression d'être un "enfant gâté"!

Né aux Pays Bas, j'ai effectué toute ma scolarité là-bas avant de partir travailler en France il y a 9 ans.

Dès l'école primaire (environ 7 ans) mon professeur nous enseignait l'astronomie....!! :
Qu'est-ce la Lune? Quelles planètes tournent, en plus de la Terre, autour du Soleil? En fait: c'est quoi, le Soleil? Les autres planètes, ont elles des lunes elles aussi? L'anneau de Saturne, les astéroïdes, Kuiper (un Hollandais ) bref: l'astronomie de base, compréhensible pour enfants. J'adorais!
Par contre: pas d'observations en classe. Ce qui m'a donné envie d'acheter une lunette. Economies, économies....
Je l'ai toujours, ma vieille Ganymède.

Après: lycée classique.
Cours de physique en avant-dernière et dernière année: Physique des étoiles, nucléaire, calculer les distances, les lois de Képler....
Ma matière préférée!! N'étant pas suffisamment doué en mathématiques, j'ai laissé tomber mon rêve d'enfant d'étudier l'astronomie à l'université. Mais quelle passion depuis 25 ans!
Et ce grâce à mon professeur d'école d'antan, Harrie!

Amicalement.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu n'es pas un enfant gâté, tu as eu la chance d'arriver dans un pays de type anglo-saxon-vicking-germanique qui a toujours tenu le haut du pavé en science et en particulier dans les sciences de l'univers. Je pense à Christiaan Huygens, Jan Oort par exemple mais il doit y en avoir d'autres.
De notre côté on en eu aussi quelques uns, malheureusement aujourd'hui rares sont les célébrités mondiales chez nous…
Les Pays Bas cherchent (avec difficultés) à tenir leur rang dans le monde de l'astronomie.

Tout commence à la maternelle pour donner l'envie aux enfants. Ce dont tu as bénéficié sans doute.
Chez nous à part quelques profs très motivés*, l'astro reste un domaine confidentiel sur le plan de l'enseignement et encore plus en matière de recrutement post doc.
C'est sur que notre objectif ce n'est plus d'avoir des prix Nobel. De temps à autres il y en a bien un qui arrive à percer.
Notre objectif c'est les jeux olympiques. On retourne à la bonne époque de Néron et Caligula, du pain, des jeux, chez nous ; des allocs, des jeux.

La France est un pays sans projet scientifique, rien qui nous boosterait un peu sur le plan psychologique. Bush a bien compris cela, il promet la Lune aux américains et Mars ensuite.
Pour nous se sera les jeux. (Lire l'article du Monde http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3242,36-400822,0.html et le commentaire dans http://1libertaire.free.fr/Contre-JO-01.html )

Je te mets ceci, si tu as des velléités de repartir. 70 recrutements en astro !!!!!

++ La fondation néerlandaise pour la recherche en Astronomie (ASTRON) envisage d’étendre ses effectifs de 180 a 250 personnes dans les années a venir. A cette fin, elle démarre un cours pour les astronomes et les constructeurs d’antennes paraboliques a Assen (Drenthe). Ce cours est nécessaire pour former le personnel pour l’installation de LOFAR (voir BE Pays-Bas 17), un grand parc d’antennes satellites déployés sur les provinces de Groningue, Friesland et Drenthe. Les signaux, reçus de l’espace via les antennes paraboliques permettent aux scientifiques de regarder dans le passé. Avec LOFAR et ses successeurs, ASTRON espère pouvoir remonter jusqu’au Big Bang Il y a actuellement une grande pénurie de spécialistes dans le domaine de l’astronomie et des antennes paraboliques. ASTRON est donc en phase de recrutement a l’échelle mondiale. Les recrutés participeront au cours "Connected Sensor Technologies" avec 150 places pour les étudiants. Sources : NIS News Bulletin, 04/04/2005 ++


*(mais il y en a quand même, --un salut et un grand souvenir au passage à un de ceux là que j'ai connu, Gaston B. prof de math dans les années 70 au lycée de Hyères dans le Var. Il a enchanté la jeunesse de nombreux élèves)

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
ALTAIR>
quote:
Parmi vos études de base combien avez vous eu de prof qui avait le mérite d’êtres passionnant

Pour ma part, aucun. Tous plus ou moins nuls, plus ou moins dégoûtés, plus ou moins psychotiques. Les plus remarquables étaient les psychotiques, parce que leurs comportements étaien imprévisibles (comme ce prof de Français de 6e qui pratiquait régulièrement le lancer de craie, ou cette prof d' Anglais de seconde qui faisait des mots croisés pendant les cours, ou bien cette prof de musique de 4e qui nous passait ces photos de vacances au states au lieu de tenter d' enseigner le solfège à une classe de 30 qui s' en foutait.

En ce qui me concerne, j' était persuadé que tous les profs étaient nuls (qu' est-ce qu' on peut être rapide à tirer des conclusions quand on est jeune ! 7 ans de profs plus ou moins nuls, et on généralise), jusqu' à ce que j' arrive en prépa. Et là, miracle ! Tous les profs étaient bons !! Ils se défonçaient tous pour qu' on réussise, répondaient aux questions au lieu de faire comme s'ils n' avaient pas entendu, prenaient du temps après les cours pour expliquer les points mal compris ...

Bizarre, comme coincidence, non ?

Hélas, les profs qui ont suivi les 2 ans de prépa sont redevenus "normaux".

Tout ça, c' est pas d' hier, je ne sais pas comment a évolué la situation, mais si j' en juge par l' échantillon de profs de 6e de ma fille, c' est dans le bon sens : La prof d' Anglais était pas mal, les autres ... 1 prof correct, c' est mieux qu' aucun ...

Sinon, concernant l' astronomie, je ne me souviens pas en avoir entendu parler, sauf en physique (lois de Kepler etc)

A+
--
Pascal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
PascalD: ma femme aussi, elle n'est pas mal

Prof d'anglais en plus...

PONS Jlouis: merci des renseignements, mais non je n'irais plus habiter, travailler ou faire quoi que ce soit là haut!
Ma femme et mes enfants étant français, le choix est fait: vive la France!

Et en plus: vous ne pouvez pas savoir, mais là où se trouvent ces radio-téléscopes, c'est pire que la Somme . C'est le désert, c'est vide, il n'y a rien quoi!


[Ce message a été modifié par Sjoerd Rutten (Édité le 26-06-2005).]

[Ce message a été modifié par Sjoerd Rutten (Édité le 26-06-2005).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
moi j' ai était dans une école pour montrer vénus devant le soleil

Share this post


Link to post
Share on other sites
tiens, je n'avais pas vu ce post
Je voulais juste vous signaler, pour les parents d'élèves et professeurs, qu'il est possible d'avoir un parrainage sur un an avec des enseignants chercheurs de l'observatoire de Paris-Meudon http://www.obspm.fr/~ufe/parrainages
Cela peut permettre à l'enseignant d'avoir de l'aide pour monter un projet en astronomie, personnellement je trouve que c'est une bonne méthode pour ramener l'astronomie à l'école! Et d'après ce que j'en ai entendu, les chercheurs sont très contents de cette expérience, et les élèves très curieux!
J'imagine que d'autres expériences de ce type existent ailleurs...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marrant ces post qui remonte .
J'essaye de faire observer mes copains, mais à chaque fois ils sont libres quand c'est la Pleine Lune... donc beaucoup moin intéressant; et ya toujours en dernière minute "peux pas venir film" "peux pas venir war"...

B.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Moi j'ai était dans une école pour montrer Vénus"...fait allusion effectivement à une intervention non prémeditée que j'ai réalisée auprés d'une école primaire.Je devais initialement rejoindre mon club d'astro(photos de cette matinée visible sur le site du club d'Imphy/58)mais j(ai fait demi-tour et je peux témoigner que le directeur s'est montré trés compréhensif.Il pouvait effectivement se retrancher derrière la supposée dangerosité de cette observation.Cette matinée auprés de tous ces gosses reste un souvenir unique et je répéte que j'ai trouvé auprés des enseignants un écho plus que favorable.
Pour conclure,"hamilton junior" va prendre (encore)une grosse engueulade et je vais de ce pas lui rappeler que l'accés à notre internet familial doit obéir à des règles élémentaires et notamment celle de ne pas usurper mon pseudo!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this