Sign in to follow this  
ALTAIR

annonce ESA

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

L'annonce en question fait référence à un article publié dans la revue Nature. Cette revue, prestigieuse, a une politique extrêmement stricte d'exclusivité : rien ne doit filtrer tant que l'article n'est pas paru. C'est assez archaïque de nos jours, où les articles sont en général disponibles avant d'être publiés dans les revues, à tel point qu'un nombre croissant de personnes ne soumettent pas leurs papiers dans Nature car cela freine la diffusion des connaissances, et le prestige de la revue ne compense pas forcément ces inconvénients.

Après, les gens et organismes qui ont contribué à ladite découverte (je sais laquelle, mais je ne suis pas censé en parler) souhaitent évidemment occuper le devant de la scène, car il serait bien évidemment dommage qu'on cite plus le nom du journal Nature que les gens qui ont pemis cette découverte. Tout le monde est donc dans les starting block, y compris des gens de France 3 qui sont en train d'interviewer à côté de mon bureau un des signataires de ce papier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Intéressant,si le mystère est à la hauteur de la découverte(direct ou indirect avec photo a l'appui ?).
Donc ce ne serait pas une découverte par l'ESO mais par un satellite ou donnée d'un satellite de l'ESA...
attendons la date fatidique......
merci pour l'info dg2 mais chuuuuutt!

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai mon meilleur allié à Santiago, je l'envoie à la quête aux rumeurs
C'est vrai que c'est un peu frustrant de ne pas avoir l'information tout de suite...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cette nouvelle concerne les planetes extra terrestres ? C'est surement une vraie découverte mais on sera décus, plus le mystère est grand, plus on s'imagine des choses....

Share this post


Link to post
Share on other sites
d'après les infos que j'ai pu avoir,il s'agirait de la découverte,par une équipe française,d'une planète extrasolaire de la taille de la terre,(info à vérifier),la reue nature doit l'annoncer demain ou jeudi.
affaire à suivre donc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
aaaaaaaaaaah moi je sais
En fait j'avais eu l'info depuis quelques mois déjà, mais bon, comme vous le savez peut-être, il faut vérifier, rédiger l'article... Pas toujours immédiat.
Pour ne pas trop dévoiler le "secret" (si secret il y a, mais ici c'est un forum d'amateurs, ca ne servirait à personne) en effet une planète extrasolaire de faible masse a été détectée par une équipe composée entre autres de français, en exploitant une technique indirecte de détection, un peu délicate à comprendre d'ailleurs. Donc vous risquez d'être déçus, pas de photos. Mais en tout cas, cela montre qu'il est possible de trouver des planètes extrasolaires grâce à cette méthode.
Chais pas si je peux vous en dire plus?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben on s'y attendait quand même un peu non ?
Après tout, c'est ce type de découvertes (planètes morpho-terrestres) qui a motivé la recherche d'exoplanètes...
Pasque les géantes à 2 minutes-lumière de leur étoile, ça plait 5 minutes, mais de s'imaginer qu'une boule de caillasse bien comme il faut ai pu être détectée, alors ,on est encore plus content....
Reste plus qu'un défi technique, faire un spectre de cette planète pour voir si elle peut abriter la vie, ou si elle la contient déjà.
Comme ça Arecibo saura maintenant où il faut viser....!

Share this post


Link to post
Share on other sites
la méthode c'est la détection par microlentilles, une belle application de la relativité. En fait ils ont déjà détecté des planètes joviennes par cette méthode, mais pas de planètes de masse terrestre, forcément plus difficiles à trouver.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vois le genre de la decouverte, détection indirecte d’un objet a une certaine distance, d’une certaine masse minimum, supposé êtres autres chose qu’une étoile de faible masse, suivit de toute une série d’interprétation des données suivant les différentes équipes par le monde qui s’occupent des recherches exoplanetaire.
Du deja vu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
pourquoi être si blasé alors que l'on n'a pas encore les résultats? Je pense au contraire que c'est prometteur pour une technique originale.
N'imaginez pas avoir dans les années à venir une détection directe d'une planète extrasolaire de type terrestre, la précision nécessaire est loin d'être atteinte! Même avec OWL (s'il est construit un jour) ca sera difficile...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Celine,

Microlentille...gravitationnelle
ou
Microlentille facon Labeyrie en interfero ? (elargissement du peigne)

En tout cas, je guette ESO TV cet aprem

Merci de l'info

Share this post


Link to post
Share on other sites
C’est vrai celine,cela suffit ce pessimisme ambiant général !
Je vais suivre cela sur EBS dans le cas que ce soit une technique révolutionnaire, donc historique....

Share this post


Link to post
Share on other sites
(C'est dingue le nombres de conneries que je débite à la seconde.... )

Oui, non mais, voilà quoi !
Moi, je dis juste que la chasse aux planètes, c'est bien beau, mais ça soutend des schémas compétitifs entres labos qui n'est pas sans rappeler l'illusoir course à la reconnaissance scientifique.
Maintenant, on le voit bien, si celà oblige et motive les chercheurs à utiliser d'autres outils physiques, c'est un bien pour un mal...
Enfin, ça n'est que mon avis (d'ailleurs on s'en fout, et moi le premier)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Embargo annoncé (aujourd'hui et vendredi) sur cette "Major scientific discovery"... Why ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je profite de l'occasion pour exprimer mon sentiment à propos de cet embargo que je trouve inadmissible concernant ce type de recherche financée par des fonds publics et dont les résultats devraient être logiquement entièrement accessibles au dit public qui a doit au minimum à un droit de regard sur l'utilisation de ces impôts ...
Aussi inadmissible qu'il faille s'abonner à un prix fort élevé à une revue introuvable dans le commerce pour avoir accès aux dits résultats détaillés ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oups, désolé

[Ce message a été modifié par Kaptain (Édité le 25-01-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Apparemment, il s'agirait d'une exoplanète de type tellurique située à 25000 al, un monde glacial à -200 °C aux dires du journaliste.
Pascal

[Ce message a été modifié par PPAQU (Édité le 25-01-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Texte: Le Monde du web: "Une nouvelle planète a été découverte hors de notre système solaire. Elle a été baptisée OGLE-2005-BLG-390Lb, à partir du nom de son étoile, OGLE-2005-BLG-390.
L'équipe internationale d'astronomes qui la présente dans la revue Nature du 26 janvier, lui trouve des caractéristiques qui "se rapprochent" de celles de la Terre bien qu'elle se situe à quelque 25 000 années-lumière de notre planète.
Cette nouvelle planète, solide, composée probablement de roches et de glace, est la plus petite jamais mesurée hors du système solaire, avec "seulement 5 masses terrestres" d'après Jean-Philippe Beaulieu, de l'Institut d'astrophysique de l'université Paris I, qui a dirigé les scientifiques du réseau Probing lensing Anomalies network (Planet), rassemblant plus de trente établissements scientifiques de douze pays différents.

La nouvelle exoplanète est trois fois plus éloignée de son étoile, autour de laquelle elle tourne en dix ans, que la Terre du Soleil. La température à sa surface est estimée à moins 220 degrés Celsius. Pour Pascal Fouqué, du laboratoire d'astrophysique de Toulouse et Tarbes, cette donnée"extrême" "empêche probablement l'émergence d'une forme de vie" sur cette planète.
La découverte d'OGLE-2005-BLG-390Lb a été faite en comparant l'éclat de son étoile à des périodes différentes avec l'aide de cinq télescopes répartis dans l'hémisphère sud. La variation ainsi observée par les 73 astrophysiciens de Planet a pu être attribuée au passage d'une exoplanète."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, je peux vous donner l'annonce de séminaire que j'ai reçue.

Seminaire IAP

Jean-Philippe Beaulieu
(Institut d'Astrophysique de Paris)

vendredi 27 janvier 2006 a 11h00
Salle des Seminaires "Francois Arago" (IAP)

"Decouverte d'une planete de 5.5 (+5.5/-2.2) masses terrestres en
orbite autour d'une naine M par microlentille gravitationnelle."

*********************************************************************
* ATTENTION : ARTICLE NATURE SOUS EMBARGO JUSQU'AU 25 JANVIER A 19h *
*********************************************************************

Autour des naines M, les etoiles les plus abondantes de notre galaxie,
les modeles de formation des systemes planetaires par accretion de
coeur favorisent la formation des planetes de masse Terre-Neptune, sur
des orbites de 1 a 10 UA. A ce jour, plus de 170 exoplanetes ont ete
detectees, principalement par la methode des vitesses radiales,
couvrant une large gamme de masses et de separations orbitales. Les
resultats de la methode des vitesses radiales et des microlentilles
suggerent une faible abundance de planetes geantes gaseuses autour des
naines M. De plus, les planetes de la masse de Neptune ont seulement
ete detectees a des separations inferieures a 0.15 UA. Apres avoir
presente la methode de recherche de planete par effet de microlentille
gravitationnnelle, je presenterai la recente decouverte d'une planete
de 5.5 (+5.5/-2.2) M_Terre, en orbite a 2.6 (+1.5/-0.6) UA autour
d'une naine M de 0.22 (+0.21/-0.11) M_Soleil (Beaulieu et al., Nature,
26 janvier 2006). Cette detection suggere que les petites planetes
froides de ce type sont plus frequentes que les geantes gaseuses.


Share this post


Link to post
Share on other sites
> Je profite de l'occasion pour exprimer mon sentiment à
> propos de cet embargo que je trouve inadmissible concernant
> ce type de recherche financée par des fonds publics et dont
> les résultats devraient être logiquement entièrement
> accessibles au dit public qui a doit au minimum à un droit
> de regard sur l'utilisation de ces impôts ...
> Aussi inadmissible qu'il faille s'abonner à un prix fort
> élevé à une revue introuvable dans le commerce pour avoir
> accès aux dits résultats détaillés ...

Euh, Nature ça coûte pas les yeux de la tête. Si la revue est introuvable dans le commerce, c'est que dans le pays de la langue de Molière, une revue scientifique pointue et intégralement en anglais a peu de chances de trouver un distributeur. L'abonnement à la revue coûte 200 Euros, par an, ce qui fait dans les 4 euros le numéro, donc il faut pas charrier non plus, c'est tout-à-fait abordable. D'autre part, il serait naïf de croire que tous les résultats d'une manip sont publiés dans Nature quand on voit les limites de taille des articles qui sont imposées. Enfin, Nature ne fait qu'imposer un embargo avant sa publication, pas après, ce qui est certes un peu archaïque, mais il y a quinze ans, avant l'arrivée d'Internet c'était comme ça et personne ne s'en est jamais plaint. Selon tout vraisemblance, l'article de Nature sera sur astro-ph dans les jours qui viennent (c'est autorisé, même que je l'ai fait), éventuellement avec un texte significativement plus long que l'original de Nature.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this