Sign in to follow this  
orion m42

aide pour le ciel profond

Recommended Posts

Je suis un observateur débutant et j'aimerai avoir quelques conseils pour pouvoir observer le ciel profond (amas, nébuleuses, galaxies...) pas trop dur a trouver car je ne dispose pas d'un matériel assez gros encore ( newton 125/900. J'arrive a observer les planètes (mars, vénus, saturne et jupiter) les pléiades la lune mais je suis bloquée là et l'observatoire de mon club d'astronomie est assez loin.

Merci d'avance pour vos conseils
Astroamicalement
Dim

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
salut orion 42,

Je me permets de te donner un 1er conseil pour naviguer un peu à la quête des objets les plus accessibles du ciel profond:utilise les cartes du ciel SUR LE TERRAIN(t'as pas un "go to" au moins?).Je parle en connaissance de cause car j'ai passé quelques heures,nez en l'air(+lampe rouge)à comparer et projetter sous la voute étoilée les constellations décrites dans les divers guides consultés.Tu intégres les échelles et tu arrives à te déplacer d'une figure mythologique à l'autre en repérant notamment les étoiles majeures(un peu comme une station "terminus" pour le métro)pour chaque constellation.
Quand tu commences à assimiler les ordres de grandeur d'un objet à l'autre,tu es plus à même de commencer à pointer tel amas,nébuleuse,étoiles doubles.
Exercice pratique pour la prochaine fois:à +ou- mi chemin entre arcturus(du bouvier) et l'étoile la +brillante des chiens de chasse(juste sous le manche de la grande casserole ou grande ourse)tu devrais pouvoir accrocher un amas globulaire qui te paraitras comme un boule cotonneuse.Je l'attrappe avec ma luntette de 83(avec ouclaire 17,5).
Autrement,les conseils d'un plus chevronné au club mérite de faire l'effort du déplacement.L'été peut être une belle occasion(fait meilleur)pour t'exercer à dénicher dans de beaux ojets accessibles(y comprs à moi!)

Amical encouragement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour tes conseils!!
Je n'ai pas de go-to sur mon télescope. Je repère déja bien les consellations j'arrive a reconnaitre telles ou telles étoiles par leurs eclat ou leurs couleurs mais je n'arrive pas avoir d'amas (je suppose que tu parlais de m3 non?)ou de nébuleuses. Cette hiver j'ai chercher par -5 dehors la nébuleuse d'orion mais je suis incapable de la trouver pourtant j'ai chercher!!! je reconnaissait bien la constellations, bétellgeuse, rigel ect.. mais je n'ai pas pu la trouver. je ne sais pas comment manipuler mon télescope pour "tomber dessus"...
dim

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,
pour commencer il te faut un atlas. On peut en télécharger ici (http://www.cloudynights.com/item.php?item_id=1052).
Ou alors, tu peux aussi télécharger le logiciel Cartes du Ciel (http://www.astrosurf.com/astropc/cartes/index.html) et imprimer toi même des cartes personnalisées.

En ce moment Saturne est dans le Cancer et proche de l'amas ouvert M44. Pas très loin, il y a ausi un autre amas ouvert M67.
Comme tu arrives à pointer Saturne, en t'aidant d'une carte, M44 devrait être facile à trouver et puis M67 aussi.

Mars est dans les Gémeaux et pas très loin, il y a un amas ouvert appelé M35 qui est grand et beau à observer.

+ tard dans la nuit, l'amas globulaire M13 est assez facile à pointer car situé sur un alignement de 2 étoiles brillantes du carré d'Hercule.

Ensuite, tu peux utiliser la méthode du saut d'étoiles pour pointer un astre du ciel profond. Sur la carte ou l'atlas,tu repères une étoile brillante proche d'un Messier par exemple. Ensuite tu pointes cette étoile et d'étoile en étoile, essaies d'atteindre le Messier.
J'explique + en détail 1 méthode ici: http://astrosurf.com/observation/repe/reperage.htm

A+
Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Re,
"je ne sais pas comment manipuler mon télescope pour "tomber dessus"..."

Déjà, avoir le chercheur bien aligné avec le tube du télescope.
Comme pour la Lune, dessere les freins, pointe le tube en te mettant derrière et vise au mieux ta "cible" (Lune, M42, une étoile brillante).
Ressere les freins.
En principe, la cible est dans le chercheur.
Centre la cible dans le chercheur.
En principe, la cible est visible dans l'oculaire (de + faible grossissement pour pointer).


A oui, attention à l'inversion des images entre la réalité et le chercheur et aussi à l'oculaire. Cela peut porter à confusion.
Je me fais encore avoir, après une longue période sans observation

[Ce message a été modifié par Patrick Y (Édité le 30-04-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bingo!

Je parlais bien de M3.Les conseils de Patrick sont judicieux et tu peux effectivement observer l'amas de la crèche(M44)en t'appuyant si j'ose dire sur saturne comme repère.A l'oeil nu,tu arrives à deviner une tache un peu floue en lieu et place de cet ams ouvert.
Règle no 2:exerce ton oeil!

Share this post


Link to post
Share on other sites
merci les gars vs m'avez bcp aidé. je vais essayer de mettre vos conseils a la pratique pour essayer enfin de pouvoir observer des amas, galaxies et nébuleuses...
Je pars en vacances la semaine prochaine, il y aura un beau temps...
Dim

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Orion M 42
Je suis débutant comme toi et je possède le meme télescope ou presque(un 130).
Quant on débute le pointage n'est pas aisé. J'ai passé des heures à chercher un objet que je n'ai jamais trouvé. Avec le peu d'expérience que j'ai, je te conseille quand tu recherches un objet précis, de pointer à peu près dans sa direction et de 'scanner" autour. exemple pour m 44. Tu pointes vers saturne, et ensuites tu déplace ton télescope qu'avec ton axe d'ascension droite, quand tu as parcouru quelques étoiles, tu reviens en arrière et tu bouges un petit peu en déclinaison et tu fais pareil.
En tout cas c'est comme cela que je procède.
Les autres, quelles sont vos techniques quand l'objet n'est pas visible dasn le chercheur?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

Pour trouver un objet invisible dans le chercheur il faut un atlas assez précis comme le Sky Atlas 2000 ou le Bobroff, viser une étoile proche de l'objet convoité et faire un cheminement d'étoiles en étoiles grâce au chercheur et à l'atlas. Il faut bien sûr avoir soigneusement aligné le chercheur au préalablement.
Un bon atlas papier est relativement onéreux (80-100€) mais reste un accessoire indispensable si on veut traquer les Messiers et NGC sans GOTO.
De plus c'est un bel objet qu'il sera toujours utile et agréable de consulter, un peu comme un atlas géographique avec comme avantage sur ce dernier de ne jamais devenir obsolète, les frontières des constellations ne changent jamais là haut .

François

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi je déconseille la méthode d'Olivier18. Par exemple pour chercher M44, il faut le pointer au chercheur (il y est facilement visible). Balayer autour, j'ai essayé quand je débutais, c'est une perte de temps.

Effectivement, le mieux est d'avoir de bonnes cartes. Il y a deux atlas à imprimer ici : http://www.asahi-net.or.jp/~zs3t-tk/atlas/atlas.htm et là : http://www.asahi-net.or.jp/~zs3t-tk/atlas_85/atlas_85.htm . Le second atlas contient les étoiles visibles au chercheur et servira pour le cheminement au chercheur, le premier servant pour apprendre les constellations à l'oeil nu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un carte du ciel
avec des jumelles pointes en direction de l'objet à observer exemple: M 42 qui est la plus visible , mais observable plus facilement au 1er trimestre , actuellement elle est en plein déclin à l'ouest
la lunette de visée est trés utile si bien réglée
M 44 à propximité de Saturne est visible à l'oeil nu avec grossissement entre 40x et 80x l'amas est splendide , les pleïades ( M 45 )

M 44

[Ce message a été modifié par dva (Édité le 01-05-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mieux à faire tu prends une carte de terrain et de chercher le objets les plus accessibles pour ton instruments. Tu a de la chance car j'ai un Newton 130/900 et j'ai eu un problème car je n'arrivais pas à pointer grâce au chercheur alors j'ai acheté un chercheur point rouge. Alors pour commencer les galaxies : les plus belles sont M31, M51, M81 et 82, M101, et M104. Prends la catalogue de Messier se sont des objets facilement repérables. Après les nébuleuses, M1, M8, M16, M17, M27, M42, M57. Puis il y a les amas d'étoiles, M11, M13, M30, M44, M52, M92. Tu dois reporter tous ça sur un altas. Et tu verras quand tu auras le coup, tu trouveras facilement.
Et puis :
BON CIEL

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'insiste sur un autre point.Cartes,atlas,jumelles,objets à reporter sur lesdites cartes k.Mais dés que tu le pourras,effectue une navigation de plein ciel avec un astronome plus chevronné.Franchement,tu vas gagner du temps;c'est en partageant l'expérience des autres fondus qu'on progresse.Les trucs et astuces de repérage en fonction de la saisonnalité des objets de Messier c'est aussi l'intérêt du club d'astro.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci les gars pour vos conseils!!!!! Je pense que ça va m'aider (j'ai pas encore observer depuis le debut : faisait pas bo!!). Quand il fera bo j'essayrais d'observer les premiers catalogue de messier!!
Est ce que vous connaisez un magazins ou il vende de bon chercheur a pas trop chers????(prix corects koi)
@+ Dimitri

Share this post


Link to post
Share on other sites
Orion, tu as quoi comme chercheur?
En ce moment, même si il va faire beau, il va y avoir la Lune ( qui va s'ajouter à la Pollution lumineuse ), donc les observations du ciel profonds vont êtres plus dure, mais en revanche tu pourras t'attaquer aux étoiles doubles, il y en a de belles dans le bouvier.
Pour observer l'objet tant qu'onvoiter, le repérage avec un atlas est très simple. Avec mon chercheur 6*30, je me fait des constellations sur mon uranometria, tu pointe une première étoile brillante, et grâce à ces mini-constellations tu te déplace, et bien souvent, l'objet apparaîtra dans le champs de ton oculaire ( il faut prendre le grossissement le moin élevé pour le trouver ). http://astrosurf.com/mad-mak/pages/observations.htm <= j'ai mis ici mes observations que j'ai faitent avec un mak 127 ( donc même diamètre que ton scope ), dans un ciel médiocre. Tu as accès à une vraie panoplie d'objets !
Tu verras, l'expérience viendra rapidement, si tu es motivé.

Bonne chance,

Boris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bruno, ben pourquoi tu dis que c'est une perte de temps de "scanner" ? Je le fais toujours... et souvent, on finit par trouver.
Le mieux, c'est de repérer un objet (le plus souvent une étoile) assez brillante près du truc que tu veux trouver, le centrer dans ton scope, ensuite de tourner ton scope dans la bonne direction. On peut faire ainsi du "star hopping", en "sautant" d'une étoile vers une autre, et enfin vers l'objet convoité.

[Ce message a été modifié par Kaptain (Édité le 08-05-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mieux pour trouver un objet, c'est encore les cercles de coordonnées de la monture. Avec un occulaire qui donne un champs d'à peu près 1 degré, ça marche à tous les coups. En plus pour les objets de Messier qui sont quand même assez brillants, il ne peu pas y avoir d'ambiguité.
Bien sur, il faut que le téléscope soit munit d'une monture équatoriale à peu près en station.
Personnellement je ne me sert de mon chercheur que pour pointer les étoiles qui me servent à mettre en station mon telescope. Et éventuellement pour pointer les planètes, la lune ou les très grands amas ouverts style pleiades ou la crèche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avant de te lancer dans un repérage un peu compliqué d'objets qui te semblent difficiles, je crois qu'effectivement, le mieux pour toi est d'abord de prendre en main ton instrument. Tu peux avoir les meilleures cartes du monde à disposition, elles ne te serviront à rien si tu n'es pas à l'aise avec ton instrument.

A l'aise, c'est à dire : connaître le champ de vision de l'oculaire avec lequel tu observes, avoir une idée du déplacement de ton télescope quand tu effectues tel ou tel mouvement, avoir correctement aligné ton chercheur, etc, etc...

Ce travail de débroussaillage peut-être pénible et décourageant au début, et c'est vrai que l'idéal est de s'appuyer sur les conseils avisés de personnes qui sont passés par là avant toi.

Ensuite, quand tu auras un peu l'habitude, tu pourras améliorer tout ça, et il sera alors temps de songer à la mise en station, au pointage aux coordonnées ... mais ne brûles pas les étapes !


Benjamin

Dans les Etoiles - site web perso

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Moi aussi je suis debutant j'ai mon dob depuis 10 jours et je n'ai pas encore eu l'occasion de lui faire prendre l'air.
Mais pour reperer les objets je n'ai pas trop de probleme car j' utilise des logiciel comme starry night stellarium et je regarde a l'oeil nu et au jumelles depuis des mois le ciel tres moches que nous avons en region parisienne maiks malgre tout cette hiver je regardais orion tous les jours au jumelles.

Orion M42 je pense qu'il faut apprendre a bien se reperer quitte a y passer des mois avant de se lancer.

actuellement j'ai utilise mon dob 200 de mes differentes fenetres a la maison et j'ai pointe facilement les planetes visible comme saturne mars jupiter et M44 et je suis impatient de sortir pour voir tout le reste.

Orion M42 je ne sais pas ou tu te trouves mais le mieux est d'observer au debut de nuit pour se reperer car il y a moins d'etoiles .

Bonnes nuits etoilees

Joe

Share this post


Link to post
Share on other sites
pour viser un objet dans le ciel, c'est d'abord un travil de repérage, avec cartes et atls, ensuite, l'utilisation d'un chercheur sachant chercher...
-Un telrad ou autre, est bien utile, surtout quand on débute,
-un chercheur optique est un précieux allié, si son diametre commence a etre concéquent (vers 30 mm mini), et si on peut l'utiliser sans souffrir d'un lumbago.
-Le top du top,on peut se servir d'un l... vert. et zut, c'est reparti...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this