Sign in to follow this  
PierreJL

Quels sont les effets de l'apesanteur?

Recommended Posts

Ben ouais, pas de quoi trouver ça tres glamour. Un milieu confiné qui pue oû la dernière fois que la femme de ménage est passé était avant le lancement. Heureusement qu'il y a les lingettes magiques. Remarque ça me rappelle bien des turnes d'étudiants, alors finalement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

En fait, c'est rigolo, ce post...

On y parle, pour simplifier, de confinement, d'enfermement, quand il s'agit, soit-disant... de conquête de l'espace !

L'espace, tu parles ! C'est dans l'espace qui est le plus réduit, justement...

Superfulgur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il reste surtout que l'aventure humaine dans l'espace reste un domaine d'affirmation de puissance. Telle la conquête des sommets ou des pôles le furent jadis. Peu importe la science.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu de rêve : (dans ce monde de brutes)

Ciel nocturne
peuple d'étincelles
ta nuit est une mer sans rivages dont les jours
sont les îles.

Il y a des portions de firmament
vides d'étoiles et d'un noir absolu

Certains y voient de simples déchirures
entre les amas stellaires

D’autres navigateurs prétendent que ces
masses d'ombre frappent d'aveuglement ceux
qui les regardent...

Jean-Pierre Luminet (Itinéraire Céleste)


C'est beau non ?...On est en apesanteur !

Oui, j'en avais un peu marre de, vos gastros, vos macérations, vos bactéries, vos atmosphères confinées...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Astrophysicien, cosmologiste réputé et...poête, J. P. Luminet a vraiment une personnalité rare et, pour moi, admirable.
L'espace est, pour lui, source d'inspiration scientifique et....poétique.
Le rationalisme ne tue donc pas nécessairement le rêve. Bien au contraire, il peut aussi s'en nourrir.

Un antidote à vos visions de...cauchemars.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est intéressant cette discussion...

C'est justement cette vision romantique de l'homme dans l'espace que je combats.
Pas parce que je n'aime pas le romantisme, la poésie, le lyrisme, tout çà, mais parce que, en l'espèce, je crois que cette vision est essentiellement fausse.

L'espace romantique date de l'époque où... on n'allait pas dans l'espace ! C'est l'âge d'or de la SF, c'est les délires de von Braun qui imaginait les astronautes sur Mars, comme si c'était la Terre.

On ne connaissait pas, à l'époque, les contraintes énormes de l'apesanteur pour la vie, et la vie humaine, on ignorait à l'époque les contraintes posées par les radiations.

Maintenant, on sait. Les vrais utilisateurs historiques de l'espace,les scientifiques et les militaires, ont vite compris : "OK, on sonne la fin de la récréation, l'espace est invivable, on va faire des satellites".

Maintenant, on peu continuer à rêver de bases martiennes, comme on rêvait voici 30 ans de "vivre sous la mer", cette mode romantique, comme c'est curieux, est finie.

L'espace c'est pareil, on va continuer à faire semblant d'y croire, parce que çà arrange tout le monde, les rêveurs, les astronautes, les industriels, mais on finira un jour par sonner la fin de la récréation.

L'espace c'est l'Everest : il fallait le conquérir, très bien, on l'a fait, mais personne n'imagine vivre sur les sommets de 8000 m de la planète.

S

PS : j'ajoute qu'il faut s'intéresser un peu au vol habité pour comprendre fondamentalement le problème : pratiquement tous les astronautes qui ont effectué un vol de longue durée ont arrêté les frais après, c'est très intéressant à remarquer. Demandez vous pourquoi.

[Ce message a été modifié par SBrunier (Édité le 19-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Everest on l'a conquis il y a 50 ans (?) et depuis des centaines d'alpinistes y sont retournés. Et y retournent de plus en plus, ça commence même à poser un problème de pollution dans le coin.
L'espace, on n'est pas encore prêts pour y aller mais on peut imaginer des solutions techniques pour l'apesanteur, rotation comme dans 2001 , pour les radiations des nouveaux matériaux légers filtrants à 100%, un raccourcissement des voyages grâce à des nouveaux moyens de propulsion, etc, etc...
Tout ça n'est que question de science et de technologie, on n'est pas plus prêts à aller dans l'espace actuellement que l'on était prêts à voler en hélicoptère à l'époque de Léonard de Vinci.
Mais il n'y a pas de mal à tenter nos sauts de puce actuels, avec nos fusées primitimes dérivées de V2 des années 40, cela nous fait toujours un peu d'expérience acquise et cela nous permet d'appréhender les difficultés qui nous attendent.
Ca coûte cher ? Infiniment moins que nos armements qui eux ne sont pas porteurs de rêve ou d'espérance mais de mort et de désolation, mais ça le l'ai déjà dit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Serge > Bah...J'étais un peu sorti du sujet du vol habité et de ses vicissitudes dans mes digressions poétiques.

Ce n'était pas une ode aux voyages spatiaux à la "Kubrick".
J'étais allé prendre un peu d'air frais, c'est tout.
Chez Luminet que tu connais bien.

Comme le chercheur Alain Bouquet le dit si judicieusement, c'est non pas le principe anthropique qu'il faudrait évoquer pour situer la place de l'homme dans l'univers, mais plutôt le "principe misanthropique", car en fait l'Univers est quasiment partout, c'est vrai, extrêmement hostile à l'homme.

J'ai donc moi aussi du mal à adhérer aux visions futures de "colonisations" de la galaxie, et de flotilles de vaisseaux spatiaux permettant à l'homme de "quitter son berceau".

Le système solaire recèle toutefois quelques objectifs accessibles pour le vol habité.
La lune bien sûr, mais pour y faire quoi de vraiment productif ? Rien de bien attrayant en fait, sinon faire enfin le boulot scientifique que les dernières missions Apollo annulées devaient effectuer.

Pour moi, c'est Mars le vrai, le seul objectif vraiment scientifiquement valable pour tout un tas de raisons qu'il serait trop long de développer ici.
Elle est de plus beaucoup moins inhospitalière que la lune et offre des perspectives intéressantes de productions d'eau et d'énergie sur place.

Avec des missions ponctuelles, sans projet de "terraformation" et avec des équipages comprenant des scientifiques avec des objectifs scientifiques.

Je persiste à penser que ce n'est pas hors d'atteinte de nos technologies à moyen terme (20 à 50 ans). Et en gérant cette affaire autrement qu'en cherchant proritairement à remplir les poches des nababs de l'industrie spatio-militaro-industrielle U.S..

Pour les visions à la "Star-Treck", je suis d'accord, il vaut mieux en reparler dans quelques centaines d'années.
Mais peut-être alors aurons nous d'autres soucis. Mais peut-être pas.

[Ce message a été modifié par vaufrèges (Édité le 20-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord avec Debricon. L'avenir ça ne se prévoit pas en ressassant les échecs du passé.
Les découvertes actuelles incessantes et très prometteuses en nanotechnologie, génétique, produits ogm, informatique, mécanique quantique et j'en passe nous promettent un avenir radieux, lumineux, ensoleillé, qui chante, qui danse, bref un grand printemps technologique d'ici 15 à 20 ans. http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3644 http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3556

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 20-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

"...avenir radieux, lumineux, ensoleillé, qui chante, qui danse, bref un grand printemps technologique d'ici 15 à 20 ans..."

Après le tapis rouge déroulé par PierreJL, voici la "Muleta" agitée par Joël !!

Provocateur !

[Ce message a été modifié par vaufrèges (Édité le 20-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon.

Je ne vais pas résister plus longtemps au plaisir jubilatoire de remettre cent balles dans le Superpiano !

Résumons : les inconvénients insurmontables de l'apesanteur pour le vivant sont... l'absence de poids.
(Notons que sur Terre c'est tout l'inverse : l'inconvénient surmontable de la pesanteur y est l'excès de poids ;-)

Ceci se règle à priori dans l'espace avec un spin, un bout de ficelle, et l'ingéniosité dont seuls les plus démunis savent faire preuve.

A cet égard, rien à espérer de bien novateur du côté des tout puissants complexes militaro-industriels, qui tirent les ficelles conservatrices des Administrations d'Etats concernées mais pas celles d'hypothétiques vaisseaux-frondes à pesanteur artific(i)elle.

La question était seulement l'apesanteur.

Maintenant les radiations.

Il ne paraît pas utopique de concevoir un bouclier suffisant pour protéger l'équipage, incluant une conception ad hoc du vaisseau à cet effet et son orientation idoine.

La pertinence d'un propulseur nucléaire pourrait utilement être revue à la hausse dans cette optique, joignant puisque j'ose le dire l'utile à l'agréable en terme de faire d'une seule pierre un certain nombre de coups avec cette fronde co(s)mique.

Maintenant quel est l'intérêt d'aller faire culbuter des boites de conserves blindées/pressurisées/habitées au bout d'une ficelle sous un déluge de radiations, malgré la désaprobation de la S.P.H.A. (Société de Protection des Humanoïdes Associés)?

Mais justement Serge : parce que c'est délicieusement romantique à défaut d'être rationnel !

Et c'est précisément ce romantisme qui nous valut en un siècle de passer de Clément ADER aux millions de vols commerciaux longue distance, au grand damn posthume de tous les détracteurs de ce merveilleux fou volant.

Vols que tu utilises anecdotiquement pour aller "t'Atacamer" dans des conditions de température et d'anoxie pas très éloignées - conviens-en - du vide spatial... Mais sur lesquels repose aujourd'hui une part notable de l'activité économique de notre planète.

Moi ce que je trouve extraordinairement romantique et fascinant au contraire, c'est que l'apesanteur ne soit pas instantanément fatale à tout être vivant dont l'Homme.

Qu'une technologie même aussi balbutiante que la nôtre, avec ses propulseurs ridicules, ses connaissances indigentes en physique, ses misérables moyens de calculs, sa surréaliste propension à l'erreur fatale, puisse déjà nous permettre d'aller faire joujou quelques semaines ou quelques mois en apesanteur, tient pour moi du miracle prémonitoire : L'Homme, au minimum, est fait pour aller dans l'espace (au maximum, il en vient mais ne le sait pas encore).

Allez, bisous d'amour ; je me délecte d'avance... des réactions superfulgurantes !

Alain MOREAU

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et ben quoi ?!

C'est tout, c'est fini ?

Seeeeeeerge, vient répondre allez, steuplait...

Share this post


Link to post
Share on other sites

"L'Homme, au minimum, est fait pour aller dans l'espace (au maximum, IL EN VIENT MAIS NE LE SAIT PAS ENCORE)."

C'est tout à fait vrai. Exemple de cette ignorance :
"Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie"
(Blaise Pascal -Pensées-)

[Ce message a été modifié par vaufrèges (Édité le 21-02-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, bonne question Aline..
Il est où l'homme des cavernes ???
L'est parti se refaire un gourdin Pour taper plus fort sur tout ce qui bouge en ascencion verticale ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en ai assez d'user sur mon clavier (gratuitement, en plus... mes petits doigts boudinés à tenter en vain de montrer que les vols habités sont une mythologie romantique qui remonte à l'après guerre...

Je préfère donner la parole aux experts, c'est plus efficace :
http://www.marsdaily.com/reports/Are_Human_Beings_The_Biggest_Risk_Factor_In_Long_Term_Space_Missions_999.html

http://www.spacedaily.com/reports/Space_Radiation_Could_Be_A_Mars_Mission_Killer_999.html

Et je rend un vibrant hommage à Lisa Nowak, qui en quelques heures, à fait reculer le fantasme du vol habité vers Mars de 10 ans...

Superfulgur

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Et je rend un vibrant hommage à Lisa Nowak, qui en quelques heures, à fait reculer le fantasme du vol habité vers Mars de 10 ans..."

Je prens à témoin tous les astro-surfeurs > Cette remarque est perverse, C'EST PETIT, C'EST MESQUIN...!! (!(!
Petit photographe argentique va !

Oui, les astronautes sont des êtres humains, avec leurs émotions, leurs sentiments, leurs excès, leur humanité quoi.
Oui, Lisa Nowak ne savait pas que manipuler le bras de la navette...

Mais on ne recule pas de 10 ans :

"La NASA, comme les autres agences, souhaite revoir ses critères de sélection et une commission d'enquête est actuellement occupée à réexaminer le profil psychologique de Lisa Nowak afin de trouver des indices qui auraient échappé lors des tests et qui auraient pu laisser prévoir cette dérive.
Ainsi, cette apparente situation d'échec de l'agence spatiale américaine aura pour effet non seulement d'améliorer les méthodes de recrutement des candidats, mais aussi d'effectuer un pas de plus dans la connaissance de l'Humain. Ce qui ne fait que confirmer l'omniprésence des retombées spatiales, même au départ d'un simple fait divers."

Share this post


Link to post
Share on other sites

SuperInspiré,
On t'offre sur un plateau un méga-boulot où tu pourrais être au firmament des SuperReporters Supercybernétiques. Imagine toi un instant en train de commenter devant les milliards d'êtres humains scotchés devant leurs écrans les dernières passionnantes nouvelles en provenance de la mission vers Mars : comment va réagir l'astronaute chinoise après la tentative de meurtre par son collègue italien de celui qui l'aurait violée (là, reste prudent, les vidéos détaillées sont aux mains des experts dont on attend le verdict ...).
Ca te fait minimum trois ans de boulot à plein temps : je ne te comprends pas, et même, j'ai peine à le dire, tu me déçois presque. Alors, STP, ne range pas ton clavier, protège-toi les doigts, et continue ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

vaufrèges,

Tu sais ce qu'il te dit, le "petit photographe argentique" ? Mmmmmmmh ? Tu veux savoir ce qu'il te dit, "le petit photographe argentique" ?

Eh ben je te le dirais pas, pour pas me faire rabrouer par Monsieur Quasar, que j'estime beaucoup...

Sinon, tu devrais rajouter une phrase à ta citation entre guillements (une citation qui sort d'où, d'ailleurs, c'est du genre Joël Cambre, ou bien, cette bluette ?

" Ainsi, les deux accidents de Challenger et Columbia, et leurs 14 martyrs héroïques, loin de remettre en cause le concept, brillant et efficace de la navette spatiale, a permis à la Nasa d'avancer dans son désir d'avenir.Demain, de nouveaux vaisseaux, fiers nefs cosmiques lancées sur les vagues de l'espace, retourneront sur la Lune et aborderont les rivages désolés, glacés, irradiés mais ô combien attirants de Tchernobyl, oups, pardon, de la planète Mars".

Superfulgur

Share this post


Link to post
Share on other sites

ChiCyg,

Ton post me fait rire un peu jaune... Depuis que j'ai sorti mon livre sur "l'impasse de l'espace", pas mal de portes se sont fermées.

J'ai pas joué finement, je le reconnais... J'aurais du faire comme les copains, continuer à faire semblant d'y croire, parfois de manière cynique et opportuniste, bref, caresser les agences dans le sens du poil, etc, au niveau boulot, çà aurait beaucoup plus intelligent...

Cela dit je rend grâce à l'astronaute qui a pété les plombs, là, mon second tome (de Savoie) est prêt à être imprimé, comme il se doit il a été titré "La quêquête de l'espace" c'est une réflexion philosophique sur le désir d'avenir soutenu par de grosses fusées érigées et les amours platoniques qui, parfois se nouent en apesanteur...


S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis grâce à Lisa Nowak, on peut enfin en faire une excellente :

"Dans les navettes, les culottes s'empilent".

Superfulgur

Share this post


Link to post
Share on other sites

S.,
Comme quoi, quand on tente de faire de l'humour ... alors, j'essaie un peu de philosophie : c'est plus satisfaisant de défendre ce qu'on pense sincèrement que d'hurler avec les loups et peut-être y-a-t-il des gens qui le remarquent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"une citation qui sort d'où, d'ailleurs, c'est du genre Joël Cambre, ou bien, cette bluette ?"

Non, cette "bluette" ce n'est pas de l'excellentissime Joël (que j'ai cité parfois..) mais de l'excellent site "Futura-Sciences".

Challenger, Colombia, c'est vrai, c'est une grave erreur de conception.
Ces navettes collées à leurs réservoirs sans aucune sauvegarde en particulier au décollage...
Mais la NASA en tire les conséquences puisqu'on en revient aux capsules pour la lune et Mars...

"c'est plus satisfaisant de défendre ce qu'on pense sincèrement que d'hurler avec les loups"
ChiCyg > Ca y est ? Tu as fais allégeance à Superfulgur ?

..."des portes se sont fermées" depuis ce bouquin. C'est lamentable mais ça ne m'étonne absolument pas.
J'ai lu certaines critiques de ce livre qui sont bien en dessous de la ceinture, en tout cas qui sortent du domaine de la confrontation des idées...

Pour autant, sur ce forum me semble t'il, personne ne "hurle" et les "loups" errent peut être ailleurs.
De plus, avec Jöel, debricon et moi même (avec quelques différences d'approches) on s'y sent parfois un peu seuls à défendre le vol habité..!
Ce débat est normal et très instructif, et Superfulgur, s'il n'existait pas il faudrait l'inventer.

P.... cette contrepèterie j'ai mis 3/4 d'heure !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien je félicite pas Futura Sciences, sur ce coup là... Quel texte culcul la praline, mon Dieu...

" P.... cette contrepèterie j'ai mis 3/4 d'heure ! "

Bien fait !

En plus, d'après les mâles qui l'ont accompagné dans l'espace, Lisa Nowak, "cette astronaute était venue de Séléné".

Superfulgur


[Ce message a été modifié par SBrunier (Édité le 22-02-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

"..Quel texte culcul la praline.."

Bon ! Je reconnais :
"un pas de plus dans la connaissance de l'Humain" ....c'est un peu exagéré, voire même grandiloquent.

C'est vrai que Freud a écrit toute sa vie sur les femmes, sur leur psychologie, leur sexualité.... Pourtant à la fin de sa vie, il s'est exclamé : "Mais qu'est ce qu'elles veulent exactement !!?...)

Alors la NASA, elle a du boulot...

Pauvre Lisa, arrête Superfulgur sinon tu es sa prochaine cible...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this