Sign in to follow this  
fredo08

le soleil et hubble

Recommended Posts

le soleil gene t il le telescope pour la prise de photos ou pour ces observations ? amicalement frederic

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Le Soleil et la Terre.

Je ne suis pas sûr du chiffre exact, j'ai la flemme de vérifier, mais il me semble que Hubble est opérationnel environ 30 % du temps.

Cela dit, c'est essentiellement dû à son orbite, totalement irrationnelle : 600 km d'altitude.

Orbite due au fait que Hubble a été satellisé par la navette, qui ne peut pas monter plus haut.

Certes, çà a permis de réparer le bousin quand il était en panne, au prix, en tout, de plus de 10 milliards.

Pour la même somme, on faisait 5 générations, de plus en plus performantes, de télescopes spatiaux lancés par des lanceurs normaux.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon,

Les vaufrèges, Joël Cambre et compagnie, qui adooooooooooooooorent les vols habités et les astronautes, ne me ditent surtout pas que Hubble est un méga succès qui prouve que l'homme dans l'espace est indispensable, etc, ce genre de conneries que nous assènent... les astronautes

...car, et l'argument est imparable , AUCUN autre projet de télescope spatial aussi mal conçu n'est prévu à l'avenir : tous les futurs télescopes spatiaux seront lancés par des lanceurs normaux, sur des orbites normales, points de Lagrange, par exemple...

Superfulgur

[Ce message a été modifié par SBrunier (Édité le 06-04-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mouais, enfin bon, Hubble est peut-être une super méga daube mal conçue, mais il a quand même fait son boulot, non ?
Et pis, pour le premier telescope spatial, globalement, c'est quand même une sacrée réussite, non ? techniquement, n'a-t-on rien appris de la gestion d'un tel équipement dans l'espace ?
Maintenant, y'a d'autres générations de telescopes qui sont en place d'autres qui arrivent, sur des projets plus spécifiques (infra rouge, infra bleu, hypra vert et toutes ces sortes de rayonnements), mais un bon telescope qui observe dans le visible, ça permet de faire de chouettes photos, diffusables auprès du grand public, lequel se dit "ouaaaaaaah, c'est beau, c'est incroyable, c'est quoi ? !!", donc ça favorise la popularité de l'astronomie, de la science en général, ce qui ne me semble pas vraiment négatif négatif, non ?
Enfin, c'que j'en dis moi....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui mais si le NGST qui va coûter une fortune et qui va être placé loin de la terre ne fonctionne pas pour un bête problème quelconque on aura l'air malin... L'idéal serait qu'il puisse se rediriger vers l'ISS qui pourrait enfin servir à quelquechose en tant que station service !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
serge , 10 milliards + la somme de depart , je ne sais pas combien a couté le joujou , mais peut etre comme tu dit aurais t on pu faire autre chose et encore plus performant avec cet argent non ? amicalement frederic

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et avec le pognon de l'ISS, vous vous rendez compte de ce qu'on aurait pu faire ?
Des rovers sur Titan, Europe, Ganymède, tous les endroits sympas du système !

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai pas dit que Hubble était une super daube,
simplement que satelliser un télescope de 2.5 m dans l'espace pour 10 milliards, et 5 navettes spatiales, c'est pas rationnel, et c'est des impasses techno-scientifiques (orbite trop basse, prix, par exemple).

Je cherche juste à démythifier un peu l'icône Hubble...

Maintenant, qu'un télescope de 2.4 m satellisé pour 10 milliards donnent des résultats, euh, forcément, c'est un peu normal, nan ?

Un télescope géant de 8 m, c'est 100 millions : 100 x moins cher !

Or, la plupart des grandes avancées cosmologiques de Hubble ont été confortées par les 8 m...

Bref, non, je disais simplement que aucun grand projet actuel et futur ne reprend cette politique, c'est tout.

Quant à l'argument de la panne de Hubble, il est spécieux : si on avait perdu un Hubble "normal" de 500 millions de dollars, é ben, on en aurait construit un autre : coût total, environ 1 milliard.

Prix à comparer à un vol "sec" de navette : 1 milliard.

Qui est ce que marche sur la tête ? Superfulgur ou la Nasa ?

S

PS : je viens juste d'être conforté dans ma thèse par un débat avec un scientifique partie prenante dans les programmes vols automatiques ET vols habités... Je me suis dit "Comment peut-il cautionner les vols habités ?"... Sa réponse m'a rassuré : "Vous avez raison, Superfulgur, les vols habités ne servent à rien, mais ils drainent des budgets prodigieux : si on peut, par ci par là, donner une manip scientifique à un astronaute, même si c'est pas rationnel, é ben tant pis, c'est toujours çà de prit..."


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bah ! On a déjà largement débattu de tout ça. Je suis bien d'accord avec Superfulgur sur ce coup

Le concept Hubble a été lancé alors que la NASA imaginait que les navettes seraient le moyen le plus sûr et le plus économique d'accéder à l'espace (orbite basse).
Dans ces conditions, à l'époque, il n'apparaissait pas déraisonnable d'assurer régulièrement la maintenance d'Hubble.

On connait la suite... Une navette largement conçue par les militaires, fondamentalement peu adaptée à une sécurité optimale, et dont les coûts de fonctionnement ont explosés...

Parallèlement, les télescopes terrestres ont bénéficié d'avancées technologiques majeures, leur permettant désormais de rivaliser avec les télescopes spatiaux, et surtout à un coût bien inférieur.

Il demeure pourtant possible d'envisager l'entretien ou la réparation d'engins satellisés dans un futur proche. En témoigne cette mission expérimentale (en cours) du satellite Astro et du "ravitailleur" NexsTat.

Les deux satellites avaient été lancés par une fusée Atlas-5 le 8 mars 2007, afin de tester la technologie de rendez-vous automatique en orbite, préalable nécessaire à des opérations de réparation et d'entretien sans intervention humaine ambitionnées par la NASA et la Défense américaine.

lE 1er Avril dernier, le satellite Astro a réussi à s'arrimer au ravitailleur NextSat en mode automatique, puis à prélever 14 kg d'hydrazine. Puis le lendemain, 8,6 kg supplémentaires de propergols ont encore été transférés dans les réservoirs d'Astro.

Durant les prochains jours, NextSat utilisera un bras articulé pour remplacer une batterie à bord d'ASTRO, sans intervention des contrôleurs de vol. Des caméras, placées à bord de NextSat et sur le bras, filmeront les opérations en direct
http://www.futura-sciences.com/news-demonstration-ravitaillement-vol-satellite_10635.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this