Sign in to follow this  
bricodob300

Documentaire Apollo11...

Recommended Posts

John Glenn??? Et Al Schepard?
Le premier à avoir decoler d'un pas de tir US c'est Schepard, non??

[Ce message a été modifié par voutz (Édité le 24-05-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonsoir Voultz,

Alan Shepard n'a fait qu'un "saut de puce", de même que Virgil Grissom. Le premier américain à avoir réalisé un vol orbital (de trois révolutions) est bien John Glenn…

Quant au singe américain Ham (qui ne fit également qu'un "saut de puce" le 31 janvier 1961) il avait été précédé, et de loin, par la chienne soviétique Laïka qui avec Spoutnik 2, lancé le 3 novembre 1957, fit de nombreuses révolutions orbitales avant de mourir là-haut au bout de dix jours… Laïka est donc à la fois le premier être vivant à avoir été dans l'espace et sa première victime en vol…

Roger 15.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mmmm...
Si on pouvait éviter les hit-parades et tous les classements
Si vous pensez que c'est John Glenn,faites le 1
Si vous pensez que c'est Gagarine, faites le 3
......
Cordialement,
Claude

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour un peu de revision je vous conseille pour ceux qui ne l'ont pas vu le film "l'etoffe des heros "

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Bob Marsian,

Elles sont très bien tes deux photos du singe "Ham". Mais, peux-tu me faire plaisir et en insérer une ou deux de la pauvre chienne Laïka ? Merci d'avance.

Roger 15.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour le resplendissime Roger :

Le 3 novembre 1957, les 508,3 kg de Spoutnik 2 orbitaient à 1.600 km de la Terre avec, à bord, la petite chienne Laïka.
Le satellite comprenait, outre le compartiment radio (sensiblement identique à celui de Spoutnik 1), la "case survie" de Laïka et un appareil de mesure des rayonnements cosmiques.
Le 14 avril 1958, le cercueil spatial de Laïka se consume dans l'atmosphère, 163 jours après son lancement. La dépouille de Laïka a accompli 2 570 révolutions de 104 minutes autour de la Terre et a couvert une distance d’environ 100 millions de kilomètres.

Photo amateur :

Laïka, petite chienne errante des rues de Moscou, au pelage court noir et blanc, âgée de deux ans, pèse six kilogrammes, est extrêmement calme et docile. Ce sont ses qualités qui lui permettent d’être sélectionnée comme les autres chiens errants du programme spatial et de passer au travers un entraînement qui consiste principalement à supporter une combinaison de cosmonaute, vivre dans une toute petite cage (sa cabine pressurisée ne mesure que 80 cm de long), résister aux forces G, à un bruyant simulateur de vol ainsi qu’à de nombreuses vibrations. Sa combinaison qui laisse passer la tête, les pattes et la queue est reliée à des courroies, elles-mêmes fixées aux parois du Spoutnik et de la cabine capitonnée. La chienne peut à peine se lever, se coucher et se nourrir d’une ration quotidienne composée d’Agar-agar, une gélatine obtenue à partir du collagène des tissus animaux (os, peau, etc), à laquelle on ajoute une base de viande, de pain en poudre et de graisse. Un réservoir de caoutchouc relié à la portion arrière de sa combinaison récolte son urine et ses excréments. C’est d’ailleurs pour simplifier cette dernière opération que l’on préfère sélectionner des femelles.

Laïka est installée dans sa cabine trois jours avant le départ, non sans avoir été lavée puis désinfectée aux endroits où sont installées les électrodes
Une caméra et un émetteur radio permettent, au travers d’un hublot de verre, d’observer ses faits et gestes.

Aucune récupération n’étant prévue, dans la version « officielle, sa mort fut longtemps annoncée comme « programmée » grâce à une nourriture empoisonnée qui avait été préparée pour lui éviter de souffrir de la chaleur lors du retour de Spoutnik-2 dans l'atmosphère

En 2002, grâce aux confidences du Docteur Dimitry Malashenkov de l’Institut russe des problèmes biomédicaux, on connaît la réalité des circonstances qui ont amenée la mort de Laïka.
Selon le scientifique, voici ce qui s’est réellement passé : juste après sa mise en orbite, le satellite ne se sépara pas des réacteurs comme il était prévu, ce qui causa de graves problèmes de régulation thermique. Au bout de quatre ou cinq heures de vol, on assista alors à une dramatique élévation de la température à l’intérieur de l’habitacle (41°C). Comble de malheur et surtout faute de planification, la capsule ne possédait aucune protection contre les radiations solaires, ce qui augmenta encore plus la chaleur.

A compter de la cinquième heure, on n’enregistra plus aucune donnée de la petite chienne. Tout donne à penser qu’elle mourût après être tombée dans le coma, non sans avoir atrocement souffert de la chaleur, de déshydratation et de convulsions.

Sans conteste, une vrai martyre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour excellentissime Vaufrèges,

Je te remercie pour ces révélations, assez pénibles, sur la triste fin de la pauvre chienne Laïka…. J'ignorais en effet les confidences, faites en 2002 par le docteur Dimitry Malashenkov, sur les circonstances de la mort du premier être vivant de l'espace.

Roger 15.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dur dur...

Bientôt 2 ans que ce sujet a été ouvert...

Ô temps.. Suspends ton vol..

Et l'ami Roger se fait rare par ici... Salut le Cantalien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cagliari>> déterreur de topic !

Q

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Vaufrège,

Merci, mon ami de t'inquiéter de la rareté de messages sur Astrosurf...

Je te souhaite et je souhaite à tous les Astrosurfeurs un bon été 2009.

Roger le Cantalien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Erreur, doublon. Désolé...

[Ce message a été modifié par roger15 (Édité le 27-07-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Doublon, désolé...

[Ce message a été modifié par roger15 (Édité le 27-07-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour un peu nuancer les propos qui ont été tenus sur Aldrin:
http://archives.lematin.ch/LM/LMS/-/article-2009-07-397/espace-l8217un-est-farouche-et-celebrissime

L'équipage d'Apollo 11 a vécu des émotions insensées, la vie de chacun dépendant des actes des autres...
Imaginez une erreur de Collins, ou une défaillance cardiaque?
Ou Armstrong un peu plus nerveux lors de l'alunissage? (au fait,que s'est-il passé pour que Armstrong écarte Aldrin du pilotage manuel du LEM?)

Tout cela n'a créé aucun lien particulier entre eux, presque...au contraire.
Difficile à croire, quasi inhumain!

Notez que si Aldrin a marché sur la lune, c'est grâce à Armstrong, car c'est lui qui a dû choisir entre deux ou trois pilotes de LEM: on ne peut pas dire qu'Aldrin ait été particulièrement reconnaissant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this