le Chab

Mr BOURGE un "Amateur" un peu oublié.......

Messages recommandés

Astronome amateur ou astrophile, on joue un peu avec les mots là.
Bien que n'ayant pas l'ombre du bagage scientifique requis pour être astronome pro je me considère aussi comme un astronome amateur.
De même qu'on peut être musicien amateur sans savoir déchiffrer, transposer à vue, connaître les lois de l'harmonie, du contrepoint et de la fugue, etc….

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, ne confondons pas "astronome amateur" et "astrophysicien amateur".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

astrophile, un néologisme qui rime bien avec "s...... diptèrophile" ...

...Debricon je connais bien des pro qui ne connaissent pas tout ça ...
...................................................................................
....Tout comme le véritable astronome constuit lui même son propre instrument, le véritable automobiliste construit lui
même sa propre automobile!!!


Ceci étant j'ai le plus grand respect pour M.Perre Bourge (je me souviens avec émotion de ma découverte d' "à l'affut des étoiles" qu'on m'avait offert pour mes 13ans...SNIFF!!!)

[Ce message a été modifié par astrovicking (Édité le 30-05-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

astrovicking a osé :

"....Tout comme le véritable astronome construit lui-même son propre instrument, le véritable automobiliste construit lui-même sa propre automobile!!! "

J'avais osé ce même parallèle ya longtemps, quand je bossais à Ciel et Espace... Ca m'avait valu des courriers de gens outrés, m'accusant de bosser pour les vendeurs de télescopes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Superfulgur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez, je vais en remettre une petite couche, çà fait pas de mal...

On est en 2007, là... Les p'tits jeunes et les autres, qui ont oublié, ou font comme si, n'imaginent pas le véritable terrorisme intellectuel qu'on subit les clampins dans mon genre, qui, à partir de 1975, ont acheté des Celestron et pouf, sorti des photos de galaxies avec !
C'était extraordinaire... On était des vendus, ou des mauvais, pas des vrais, pas des purs, en tout cas, çà c'est clair...

Avec le recul, je comprends que les "Maîtres" tailleurs de verre ou construiseurs de télescopes à la main de l'époque avaient peur d'être désacralisés, tout bêtement...

Le plus piquant, et je vais utiliser un language un tout petit peu codé, pour ne pas me faire insulter par les "religieux" , le plus piquant, disais-je, est que ceux-là même qui criaient contre les "commerçants" proposaient à la vente leur propre production dans des publicités gratuites de Ciel et Espace...

C'est bon, là, c'est sufisamment subliminal ?

Superfulgur

[Ce message a été modifié par SBrunier (Édité le 30-05-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Astrovicking:

quote:
..Debricon je connais bien des pro qui ne connaissent pas tout ça..

Effectivement, j'avais un copain qui avait de grosses lacunes dans tous ces domaines, il est chauffeur de taxi maintenant...

Sinon, un vrai astronome amateur c'est un mec qui a découvert un astéroïde ou une comète grâce a son télescope qu'il a construit entièrement de ses mains, j'ai bon là?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, Debricon...
Tu es fin et subtil, sur ce coup là...
C'était clairement la vulgate de l'époque...

Sur ce coup là, pour le coup, P.B innovait : il n'exigeait pas des amateurs qu'ils singent les pros, puisqu'il voit l'astronomie comme une culture, on est là dans la lignée des Camille Flammarion et Abbé Moreux...

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK les gars vous avez raison, et si on était astronome dés que l'on a l'oeil à l'oculaire?
Moi aussi il me plait à me prendre pour un astronome,un tout petit mais astronome quand même...
C'est un peu comme en JUDO : des ceintures jaunes des bleues des noires et des David Douillet! Chacuns son niveau mais judoka tout de même!
C'est vrai on peut trouver une comète ,un astéroïde aider les "pro",moi je suis plutöt voyeur voire "jouisseur" du ciel....
Serge Brunier et Debricon ;il y a 2 concepts qui s'affrontent: "consommer" ou "fabriquer" jadis l'optique bon marché n'existait pas beaucoup usaient de patience pour faire leurs instruments ils étaient compétents et persévérents,maitenant c'est plus facile et on ne va pas revenir au temps des cavernes!!!!!!
Cependant mon coronobidouille n'arrivera jamais à la hauteur d'un coronado mais je me suis éclaté à le faire;sous peu je pense m'acheter un gros "nenoeil" genre lightbridge je n'aurais jamais le courage d'en faire un entièrement mais je l'améliorerai: table équatoriale chercheur "cyclopéen"!Toujours de la bidouille mais c'est ça aussi l'astronomie amateur....
bon ciel à tous......
CHAB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel débat d'idée!
Qu'il ait fait son télescope avec un essieu de 2CV ou investi 5000 euros pour sa passion. Je ne vois pas où il y ait lieu de tergiverser.
Un astronome amateur d'il y a 100 ans, 50 ans ou d'aujoud'hui; c'est simplement une personne qui a peu d'esprit pour lever les yeux en direction du ciel et d'apprécier le spectacle des choses du ciel.

Après les ambitions de chacun de faire la photo la plus belle, d'atteindre le pouvoir séparateur à 1 micron de poil de c..; c'est un débat puérile et inutile à mon sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Amidelalune,

"c'est simplement une personne qui a peu d'esprit pour lever les yeux en direction du ciel et d'apprécier le spectacle des choses du ciel."
Bon, bah je suis beaucoup astrophile et un peu con alors...
Valère

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J' étais un fidèle d' astrociel (la revue de Pierre Bourge)de 1990 au dernier numéro de mai 1994. j'ai commandé aussi quelques anciens numéros.
Il y avait des articles sur des réalisations d' amateurs, tout autant que des tests d'instruments du commerce (André van der Elst). Une rubrique "dobson service".
une bonne part des images (dessins, photos, premiers essais CCD et camescope)publiées étaient prises avec des instruments du commerce (Arsidi, Thérin, Dragesco...).

On ne peut que se réjouir de la baisse du prix du matériel et de la qualité croissante des produits "bas de gamme", mais à l' époque un 200 mm était hors de prix et c'était à l' honneur de cette revue de promouvoir une astronomie à la portée des petits budgets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh p..ain,le choc!

C'est que j'avais arrêté les compteurs vers 1977 moi!

Je rêvais que Monsieur Pierre Bourge se déplaçait dans la galaxie à la vitesse de la lumière et que 30 ans,ça peut pas marquer son bonhomme à ce rythme là...

Quand l'astro nous renvoie au temps qui passe,même pour les icônes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant