Patrick Y

Des taches noires sur Mars

Messages recommandés

BobMarsian, je n'arrive pas à charger la full pour travailler dessus, as-tu réussi, et si oui, peux-tu faire un crop moins lourd de la zone intéressante ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, désolé , pas possible techniquement chez moi !
Si Fourmi... (par exemple) passe dans le coin, il se fera un plaisir ...

En revanche, j'ai récupéré une image IR (de jour) sur laquelle les éjectas sont particulièrement brillants a contrario de l'image en lumière visible.
Malheureusement la résolution est trop faible (100m) en IR pour cerner nos deux nouvelles cavités complètement noyées dans le rayonnement des éjectas. Faudrait une image IR mais prise de nuit !
http://themis-data.asu.edu/img/I15481039.html
http://themis-data.asu.edu/img/browse/I15481039?&dcs=1

---> complètement en bas à gauche, inratable !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heu ! En fait, oui, en installant IAS Viewer pour afficher le fichier .pj2 de 166.8 MB copié auparavant sur le disque, puis en recadrant les deux puits suivi d'une copie d'écran sauvegardée en .jpg, etc. On peut certainement mieux faire !





J'ai conservé les règlages initiaux (luminosité, contraste, ...). En les poussant, il est possible de distinguer pas mal de choses de l'intérieur mais pas tout !

Alain (et les autres), je vous en laisse l'analyse experte.

PS : contexte MGS-MOC (2003), dans le visible, en bas à gauche : http://www.msss.com/moc_gallery/r03_r09/full_gif_ctx_map/R08/R0801221.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Bobmarsian,

extraordinaire !!! Merci beaucoup de nous faire partager ces images fantastiques ! Quelle évolution dans la compréhension de ces trous ( dire que je penchais pour une dépression pleine de quelque chose ).
Les bords ne sont plus énigmatiques et on voit le fond (? ), merci encore, très sympa.
A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

désolé Kaptain, mais cela ne me semble pas si simple, même si c'est en effet tentant...

Contrairement au puits précédent, dont pour le moment nous ne voyons pas le fond mais seulement une partie du mur interne Est, ces 2 nouvelles cavités là nous sont dévoilées complètement ou presque. Et il semble bien qu'elles soient peu profondes ... puisque l'on voit pour les deux leur fond (je n'ai pas encore eu le temps de calculer les hauteurs).

Leur morphologie interne semble très différente de celle du puits puisqu'elle présente dans leurs parties hautes, des blocs gravitaires (je rappelle que le puits précedent ne présente aucun bloc gravitaire dans sa partie supérieure!). Les pentes internes ne seraient donc pas sub-verticales sur toute la hauteur, voire pas sub-verticales du tout à certains endroits du pourtour de la cavité (sinon comment de tels blocs pourraient-ils être présents de cette manière à ces endroits ?).

Les vues haute résolution permettent quelques premiers constats:

1/ si ces cavités ne sont pas parfaitement circulaires, leurs contours sont d'une netteté remarquable.

2/ il est à noter que des "éclaboussures" claires apparaissent dans la partie Nord-Est des 2 cavités, en rebord et en sub-surface.

3/ les couches internes des cavités sont plus sombres que la surface alentours.

4/ les blocs présents à l'intérieur semblent plutôt anguleux et donc locaux. On observe un certain grano-classement gravitaire. Leur coloration est semblable à celle de la surface alentours.

5/ les 2 fonds semblent recouverts de poussières sombres suffisamment fines pour avoir permis la mise en place de dunes ce qui implique des courants d'air internes au moins dans la cavité la plus à l'Est.

6/ pas d'éjectas observés à l'extérieur des cavités.

7/ pas d'indication particulière à cette résolution, sur la nature de la coloration sombre "sortant" des 2 cavités.

8/ il me semble possible qu'une très forte altération chimique se soit produite au moins dans la cavité Ouest (la plus circulaire). Observez la découpe des couches géologiques intermédiaires...

Etonnantes formations, probablement volcaniques. Mais outre les interrogations qui découlent des observations précédentes, il est surprenant de n'en trouver que si peu dans la région. Par ailleurs, il est aussi étonnant des les trouver aussi proches l'une de l'autre. Enfin, on peut s'interroger non seulement sur leur mise en place et leur éventuel "fonctionnement", mais il est tout aussi intéressant de comprendre le processus de comblement suite à d'hypothétiques effondrements...

Pour finir, quel(s) rôle(s) pour de l'eau liquide dans tout cela ?

Gilles


[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 05-09-2007).]

[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 05-09-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au delà de l'intérêt de ces cavités, je vous invite à relire ce post en entier, c'est assez fascinant...

Depuis bob qui assène :

"Je pense aussi irrémédialement à un liquide (peut-être solidifié à l'heure actuelle ?) de remplissage dont la présence me semble parfaitement compatible avec l'éclairage des parois ..."

... fredogoto qui voit clairement et définitivement la bordure d'une étendue liquide, un trou étant définitivement impossible

...jusqu'à Alain Moreau qui développe dans un langage supra femta technique de pro des modèles hyper complexoïdes pour nous expliquer que ces structures sont quand même carrément étonnantes, franchement, définitivement martiennes,

...pour découvrir finalement avec la Nasa, très sobre sur ce coup là, qu'il s'agit bêtement de trous dans des tubes de lave comme en on rencontre sur les volcans à Hawaï, structures que davidow nous montre simplement et clairement...

Je n'ai pas participé à cette discussion, un peu scotché et découragé par le niveau du discours auquel je ne comprenais rien :

"A partir des volumes excavés en profondeur, on peut tracer une coupe transverse qui définit le plus petit arc en plein cintre occupé à la base par la cavité, qui matérialise une limite mécanique à l'intérieur des roches situées à sa verticale, etc etc "

, et, par ailleurs, je n'avais pas d'avis sur ces objets, mais, et se sera ma conclusion, ce qui est intéressant ici, c'est l'envie manifeste de voir dans ces structures des choses extraordinaires, suivez mon regard

Ben non, c'est sur le flanc de volcans, des trous, comme y en a sur Terre sur les flancs des volcans...

Je taquine juste, hein, encore une fois, ces trucs, je suis comme vous, moi, j'y voyais des lacs de pétrole...

S

PS : Alain M, je taquine : je viens de tout re-re-relire, en fait, avec un peu d'attention et de concentration, on arrive à comprendre parfaitement ce que tu écris, c'est très clair, le problème venait plus de moi et de mon QI de -256, aussi, je n'aime pas lire de longs textes sur internet, je préfère la lecture papier.
é pi, à un moment, tu dis clairement qu'il n'est pas exclu que tu te plantes complètement, ce qui est rassurant, en même temps...

[Ce message a été modifié par SBrunier (Édité le 05-09-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Dawido,

je découvre les deux images qui n'étaient pas présentes sur ton message à l'origine, effectivement la pente dans le trou diminue vite, la profondeur était estimée autour de 70 mètres je crois, est ce toujours le cas ?
A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mille millions de sabords, Serge ! Bachibouzouk !! Iconoclaste !!!

Tout comme David, je suis un vieux spéléologue fasciné par les trous... Passion notoirement partagée - soit dit en passant - par une petite moitié de l'Humanité... d'où sa courbe exponentielle de croissance démographique !

Bon : si le premier trou (celui de Jeanne, pour les intimes) continue de m'épater (il porte d'ailleurs le prénom de ma femme... ça ne s'invente pas, une coïncidence pareille !) c'est parce que je le trouve tout à fait épatant, comme trou, et - ne t'en déplaise - à la mesure de mes compétences (ceci asséné, bien entendu, en toute partialité, sans la moindre once de modestie, et à prendre sans hésiter au premier degré)

Pour être franc, les deux derniers trous sont donc pour moi d'une (b)analité qui m'inspire le plus total dégoût.

Et dûssent-ils à présent exhaler leur dernier soupir par leurs vieilles bouches édentées et putrides, flairant si bon le vieux brûle-gueule Maïs (comme en témoignent abondamment les traces voisines de nicotine), rien ici ne me plonge avec délices dans de tels abîmes de perplexité, ni ne soulève encore mon enthousiasme érectile...

De là à missionner derechef force délégations de gynécologues martiens pour aller étudier in situ les entrailles de la Belle...
Voilà peut-être un pas que cette ambitieuse Humanité ne gagnerait pas forcément à franchir avant d'avoir appris à modérer quelque peu ses ardeurs reproductrices, au risque d'accoucher prématurément de quelque avorton monstrueux et mal terraformé, né d'une union contre nature !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quant à vous, misérables BobMarsian et autres Dawido, pirates, vermines, tueurs de mythes, pourfendeurs de rêves, je ne vous remercie pas de vos lumières : à cause de vous et de vos bricolages d'images pas sages, nous autres vaillants conquistadores épris de conquêtes et de trésors, touchons hélas déjà le fond du gouffre !

Vous ne connaissez rien à la frustration de l'explorateur spéléologue quand trop tôt sa quête queute.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour
toujours aussi passionnant ce sujet
En modifiant simplement contraste et luminosité on sort encore quelque infos de la photo en couleur que voici.

Il me semble éboulis jusqu'au fond, à vous de voir.
Bonne journée.
Luc.

[Ce message a été modifié par CATLUC (Édité le 06-09-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A propos du commentaire de Serge : pas de regret sur ce que j'estimais avoir plus l'apparence d'un remplissage à la vue de la bordure de "l'ombre" semblant délimiter des sortes d'îlots ou de presqu'îles plutôt que d'improbables rochers étrangement suspendus dans le vide !
Je préfère jouer à fond l'esprit critique à l'alignement systématique sur les positions de la NASA étant donnés ses plantages dans le passé comme, par exemple, l'annonce de la découverte d'un satellite de Mercure par Mariner-10 (confusion avec une étoile) ...
Franchement, il me semble pas avoir entendu d'argument décisif contre l'hypothèse d'une cavité remplie hormis le fait (ou plutôt la croyance non avérée) qu'un liquide NE PEUT exister à la surface de Mars et surtout que la NASA a dit le contraire !

Alain, bon, je sais, t'as pas l'esprit vulcanologue, mais l'évidence que nos deux dernières cavitées doivent se prolonger considérablement (en oblique ou en quasi horizontal) sous la partie gauche des puits (logiquement à l'opposé du flux des éjectas) devrait t'exciter l'imagination, du moins si tu as gardé un peu cet émerveillement d'enfant lisant Jules Verne.
Sans doute, une formidable porte d'entrée au monde souterrain martien et accessible dans la futur car pas trop vertical et qui nous conduira, qui sait, jusqu'à une cheminée d'un de ces monstrueux volcans de Tharsis ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vouaf !
Finalement, Alain M, j'ai été tellement fasciné par ce post, nan, effectivement, plus par les trous qu'il évoque que le post en soi, ces trous me parlent, c'est sûr, comme, comme tu le dis, à tout le monde, bref, ces trous, et la mise en abîme qu'ils vous inspirèrent, m'ont donné envie d'en faire le sujet de ma prochaine chronique sur France Infos, merci à tous...

Superbaltringue

PS : Alain, les spéléo et les astronomes fonctionnent rigoureusement sur le même schéma, psychanalytiquement, ils recherchent la même chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est clair... Les grottes, les abîmes, les gouffres ont toujours excité l'imaginaire humain, particulièrement celui des poètes :

Ô gouffre ! l'âme plonge et rapporte le doute.
Nous entendons sur nous les heures, goutte à goutte,
Tomber comme l'eau sur les plombs ;
L'homme est brumeux, le monde est noir, le ciel est sombre ;
Les formes de la nuit vont et viennent dans l'ombre ;
Et nous, pâles, nous contemplons.

Nous contemplons l'obscur, l'inconnu, l'invisible.
Nous sondons le réel, l'idéal, le possible,
L'être, spectre toujours présent.
Nous regardons trembler l'ombre indéterminée.
Nous sommes accoudés sur notre destinée,
L'œil fixe et l'esprit frémissant.

Nous épions des bruits dans ces vides funèbres ;
Nous écoutons le souffle, errant dans les ténèbres,
Dont frissonne l'obscurité ;
Et, par moments, perdus dans les nuits insondables,
Nous voyons s'éclairer de lueurs formidables
La vitre de l'éternité

Victor Hugo - Les contemplations

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hy guys.
I'm sorry, I don't speak French, just Italian and English.

I'm very glad I've found this forum, looks like it is one of the few ones seriously discussing about "mars holes".

I think they are very intriguing, and I'm doing a dep investigation about one of them. You found my conclusions here:

First thinking: http://lc84.altervista.org/marte/buchi%20marte.html

Second thinking... http://lc84.altervista.org/marte/buchi-marte-2.html

Third thinking: coming soon (evidence of being a cavern!)

New photo posted in this forum is VERY interesting; I'll examine it, tryng to determine holes' depth.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Welcome Jumpjack !!!
Je vois avec plaisir qu'il y en a qui sont encore plus dingues que nous au sujet de ces trous martiens...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tout a fait serge, en fait le trou n'est pas impossible parcontre l'ouverture sur une cavité plus grande encore, c'etait surout ça qui m'intrigait. mais la premiere photo ayant ses défauts on voyais clairement des 'presqu'iles' qui rendait problématique cette théorie du trou sur grande cavité, de plus l'ombre portée horizontale me posait bcp de probleme interpretatif
bref gourage a demi, gourage total

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa, l'article de C& E et merci Jack pour l'info !
Seulement, c'eût été aussi judicieux de mentionner l'espèce de "fuite" qu'on peut aperçevoir au fond vers 10H30.
Peut-être en rapport avec l'origine (et l'effondrement) de cette formation béante.
Alors ! Aven ? Fontis ? Puisque tube de lave point ...

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 24-03-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant