Sjoerd Rutten

Le Soleil et la météo

Messages recommandés

J'ai regardé cette vidéo du professeur Leroux. J'avoue que la découverte de la fonction zoom du camescope par son interlocuteur ne rend pas le discour très agréable à suivre.

Des choses me surprenent, il parle de la répartition des GES dans l'atmo en prenant comme exemple la vapeur d'eau avec un taux très élevé. Une simple recherche donne d'autres chiffres, plus faible non 95 mais 55...cela change pas mal de chose, et si il y avait en plus des effets de seuil ? des petits % en plus qui fassent la différences ?

Son passage sur le CO2, comme réponse à son interlocuteur comme gaz faisant disparaitre "par empoisonement" de certaines espèces" est sans intérêts vu que les gens de la "partie adverse" ne parle absolument pas de cela mais bien des effets supposés du CO2 sur les changements des milieux de vie de ces espèces.

Lorsque le GIEC parle de la tempé de la planete qui augmente, il parle toujours de moyenne avec des zones qui se réchauffent, de zones qui ne changent pas, pas d'un thermostat global comme cela est présenté.

Le protocole de kyoto date de 92, il me semble qu'il était déjà l'aboutissement du travail de pas mal de scientifique qui faisait était d'une possibilité de problème important par la production massive de gaz à effet de serre. Le Giec a poursuivi ces travaux.

Il me semble que les milliers de personnes travaillant sur le sujet tiennent compte de pas mal des objections de ce professeur. C'est un peu comme le post la 3la paléoastronomie lascaux " La reflexion d'un astrosurfeur disant

" C'est une belle idée...mais elle suppose que les étoiles sont restées immobiles dans le temps, or elles ont un mouvement propre, surtout en 15 à 20000 ans, voire plus..."

et Serge répondant "Ca marche pas, votre truc !
- ????????????????????? Bon dieu.... Nom de dieu... C'est pas vrai... Mais qu'on est cons ! On n'y avait pas pensé !
"

En gros, il me semble que c'est balayer bien vite une somme de travail énorme réalisée par des scientifiques qui n'ont pas l'air plus bête ou intéligent que ce monsieur.

Le problème et qu'on ne saura qui à raison que lorsqu'il sera trop tard pour agir. Même si le Giec se colle le doigt dans l'oeil, que la proba que le scénario catastrophe se réalise est de ..16 % par exemple, la roulette russe c'est pas la même probabilité ? on fait une partie ?

En tout cas, merci pour ce lien qui oblige à réfléchir !

[Ce message a été modifié par Diabolo (Édité le 19-11-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Debricon, le nucléaire ne produit pas des "montagnes" de déchets, mais précisément de petites quantité (pour la fission). Mais je t'accorde que seule la fusion sera "renouvelable" car la source d'énergie sera pratiquement illimitée. La fusion ne produit pas de déchet, même si elle rend radioactif le réacteur lui-même. Renouvelable ne veut pas forcément dire propre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas faux ce que tu dis Diabolo...

C'est vrai que ça parait difficile de "...balayer bien vite une somme de travail énorme réalisée par des scientifiques qui n'ont pas l'air plus bête ou intéligent que ce monsieur."

Mais il faut AUSSI tenir compte de milliers d'autres qui ont un avis différent et, au moins, autant sinon plus de compétence qu'au GIEC.
Leroux est loin d'être un iconolaste dans ce milieu. Et son opinion a de la valeur, incontestablement.

Il faut aussi préciser que Leroux ne conteste pas les changements climatiques actuels, il les repositionne "régionaux" et non "globaux", et il remet en cause le rôle du CO2.

Par ailleurs, mettre en cause aujourdhui à tout va le "réchauffement climatique" à la moindre occasion, dès qu'il y a une bourrasque, un orage ou une pluie un peu appuyés, ça commence à devenir ridicule et agaçant..

Maintenant, trouver une alternative aux énergies fossiles, de toute façon, c'est nécessaire et intelligent.

Concernant les déchets nucléaires "hautement radioactifs" leur volume global annuel pour le parc des centrales françaises n'est guère supérieur à celui d'une piscine privée.
Et comme je sais que, tout comme moi debricon (ainsi que Joël mais pas cet obscurantiste de Superpessimiste) ), tu as toute confiance dans les progrès de la science, nul doute qu'on attendra pas des siècles pour trouver une solution définitive...

[Ce message a été modifié par vaufrèges (Édité le 19-11-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

JD, la fusion ça serait le top, ça fait des années qu'on l'espère mais rien ne dit qu'elle sera opérationnelle un jour et quand surtout.
Pour les déchets, il n’y a pas que ceux produits par le réacteur mais tout ce qui est irradié : combinaisons, gants, outils, vieilles tuyauteries ou pièces diverses, etc...et bientôt le produit du démantèlement des vieilles centrales. Et même si ces déchets sont moins virulents que les déchets ultimes des réacteurs, ils nécessitent quand même un conditionnement, un stockage rigoureux et à long terme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

<<<<<<<<<Mais il faut AUSSI tenir compte de milliers d'autres qui ont un avis différent >>>>>>>>>>

Qui ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben voilà...

La question de Kaptain résume tout : tout le monde croit qu'il y a un consensus sur le réchauffement dû à l'homme : c'est faux. C'est à peu près 50/50 chez les chercheurs...

Et Kaptain, comme moi il y a peu, va découvrir effaré que non, tous les climatologues ne sont pas convaincus du truc et que oui, le GIEC a falsifié (pour bien faire) ses courbes...

Je dis pas que le réchauffement est pas du à l'homme, je dis qu'il y a des doutes et que, çà c'est sûr, le catastrophisme est probablement très très exagéré, en particulier par notre Prix Nobel qui a des actions dans... le business du carbone !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

L'exemple de Kaptain sur le dernier cyclone est extraordinaire pour çà... Il y a eu (malheureusement) plusieurs milliers de morts et des réfugiés qu'il qualifie de "climatiques". C'est du délire Kaptain, du délire complet : la mer depuis quelques décennies, a du monter de 10 cm, les vagues qui ont englouti le Bangla Desh faisaient 5 mètres... Et, encore une fois, je te rappelle que dans les années 70, des cyclones terribles ont balayé la même région, les victimes se comptaient par dizaines de milliers...

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de vérifier, on parle en centimètres, même pas en décimètres...

Kaptain, "réfugiés climatiques", pffffffffffff...

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas eu le temps de regarder le doc passé sur la BBC. Apparemment il y a aussi pas mal de controverses à son sujet.

Un lobby, lorsqu'il veut faire avancer ses intérêts et qu'ils ne sont pas dans le courant dominant, à toujours tendance à agir indirectement. Soutient de politique, de scientifique, sponsoring de manifestations etc.. mais pas des pubs entre le film et le 20:00 avec le nom clairement affiché et la prise de position.

Si les courants s'affrontent, ils se payent notamment les services de scientifiques si possible de renom. Cela me rappel le support de certains scientifique à l'amiante ou encore à la dioxine. On tombe vite dans une bataille d'expert et pour démêler le vrai du faux...on tombe par exemple sur le 95 % de vap d'eau VS 55 %...ce qui n'est franchement pas pareil, mais pour vérifier qui à raison !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, effectivement: 12cm en moyenne, mais ça n'est pas de ça qu'il s'agit: (tiré de Wikipedia)
La surface de l'océan Indien où la température dépasse 27°C, celle qui favorise les cyclones, s'est accrue de 30% en 30 ans, soulignent certains experts. De même que les dépressions tropicales, LES CYCLONES FONT MONTER LA MER et peuvent ainsi faire refluer vers l'amont les crues des fleuves.

J'ajoute que Sidr est le 2ème plus puissant cyclone a avoir frappé le pays depuis 1880, année des premiers relevés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, oui...

Nombre de cyclones dans le monde en :
2005 : 103
1998 : 103
1994 : 103
1992 : 112
1996 : 116 !

2004 : 96 !
2007 (à vérifier !) 60 jusqu'à aujourd'hui, mi novembre.

Je dis pas çà parce que je crois pas au réchauffement climatique, tout çà, simplement ces chiffres relativisent l'hystérie ambiante dès qu'il y a une tempête, un coup de froid...

"la montée des périls s'accélère !, on va tous mourir !"

Peut-être, je sais pas, mais la dernière tempête de la mort en France, c'était en 1999, les chiffres ci-dessus montent (ils se trompent peut-être) ce que les sceptiques du réchauffement "anthropique" affirment : il y a peut être du "signal" mais il y a aussi beaucoup de "bruit", comment démêler çà ?

De ce point de vue, le site "manucore" cité plus haut est gênant : il a l'air hyper au point, hyper pointu, hyper convaincant sauf que... jusqu'à preuve de contraire, il "lisse" toutes les courbes de C02 et réchauffement pour faire croire à une montée des températures progressive depuis la révolution industrielle, çà me met mal à l'aise, j'y peux rien, c'est comme çà, plus je creuse ce truc, plus je suis déstabilisé...

Mais encore une fois vive le réchauffement anthropique : on va rouler en prius, on va se chauffer au solaire, on va (enfin) remettre en route la filière des sur régénérateurs, on va baisser la conso de fossiles, on sera moins soumis aux contraintes de l'OPEP et de "l'OPEP" du gaz, etc, etc, et puis la planète sera + propre : tout va bien.

S


[Ce message a été modifié par SBrunier (Édité le 20-11-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca y est, j'ai trouvé, je sais, c'est idiot de jouer au nombre de victimes, mais c'est juste pour ne pas attribuer n'importe quoi au réchauffement dû à l'homme, ou au moins, le mettre très très très très en perspective...

Cyclone de 1991 au Bangladesh : vagues de 6 m, 140 000 morts...

1991, c'était il y a 16 ans, je sais, çà prouve rien, mais ni dans un sens, ni dans l'autre.

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Serge, peux-tu m'indiquer ce site "manucore", à la page de tes fameuses courbes incriminées.
De mon côté, je me refuse à croire qu'une majorité d'éminents scientifiques puissent "bricoler" des courbes comme ça: quel peut bien être leur intérêt ? C'est contre tout esprit cartésien. Je sais bien que Galilée "arrondissait" créativement ses résultats de chutes de pierre pour "prouver" plus facilement ses théories, mais quand même, là, ça va trop loin. Ces gens ont une conscience de leurs responsabilités tout de même et savent très bien les ravages que pourraient provoquer des magouilles pareilles sur l'opinion publique. S'il y a "lissage" ou autre procédé mathématique, c'est qu'il est statistiquement justifié, ou alors...
On a pressé les scientifiques pendant des années pour qu'ils disent l'avenir climatique. Ils ont longtemps résisté, disant qu'ils n'avaient pas assez de données fiables et de recul statistique. A présent, ils sont tous ou presque d'accord. Alors ? Ils sont devenus fous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

kaptain, je parlais de ce site :
http://www.manicore.com/

Le lissage, entre autres, c'est la fameuse crosse de Hockey. personne ne la conteste. Sauf que, et c'est l'un des innombrables points gênants, ce sont les "zozos" les "négationnistes" qui l'ont repéré. Autres points qui sont (peut-être ?) gênants : Hansen, un des "papes" du réchauffement dû à l'homme prédisait dans les années 70 des cataclysmes à venir du fait du REFROIDISSEMENT dû à l'homme, Mc Carthy, un "patron" américain, qui quitte le Giec parce qu'il considére qu'on y fait pas de la science mais de la politique etc etc.

Pour faire court, il n'y a pas qu'Allègre, je ne peux pas te dire le "taux" actuel des climatos qui "croient" au réchauffement du a l'homme, mais je subodore plus 60 ou 70 % que 99.99 %... On est pas du tout dans le cadre d'un controverse débile genre "intelligent design", ce genre de truc.

Ca me gêne de te donner l'impression d'être "sceptique" : c'est pas çà : moi je sais pas, mais ce que je sais, c'est qu'il y a eu une formidable machine "d'information" autour du réchauffement du a l'homme, qui discrédite totalement les "sceptiques" avec un mot terrible, je trouve, abominable "révisionnistes", cette "information" pour ne pas utiliser "désinformation" me pose question.

S

PS : vive les économies, vive le renouvelable, vive le développement durable, etc etc.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je voudrais qu'on m'explique : la météo n'est pas foutue de prévoir si l'été sera chaud ou pas plusieurs mois à l'avance, mais elle "peut" prévoir le climat qui sera le nôtre dans 50 ou 100 ans. Tout ça c'est un peu comme la cosmologie, ce n'est pas vraiment une science, mais trop souvent une croyance, avec d'énormes trous dans la structure du savoir...
Une partie des climatologues restent des scientifiques purs et durs et disent: "aujourd'hui on n'en sait pas assez pour conclure à une cause humaine influençant le climat". L'autre partie cède aux sirènes de l'air du temps, à l'attrait de la popularité, au désir d'être aimé et à le peur du rejet, et choisissent de dire "on sait".

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 20-11-2007).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour le site, Serge.
Je ne doute pas une seconde de ta fibre un peu "écolo" au sens large et je comprend tes réserves. Figures-toi que ça fait des années que je me demande si le réchauffement climatique n'est pas un "millénarisme" de plus dans l'histoire des hommes. Autrement dit, des années que je me méfie de ces théories. Mais là, franchement, le consensus est trop fort, les "premières" (dégel du permafrost, etc.) trop nombreuses pour ne pas se poser de sérieuses questions...

Joël, on peut concevoir qu'une science ait du mal à prévoir des effets "locaux" de petite échelle, et qu'elle soit beaucoup plus à l'aise sur les grandes tendances générales et globales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Joël, on peut concevoir qu'une science ait du mal à prévoir des effets "locaux" de petite échelle, et qu'elle soit beaucoup plus à l'aise sur les grandes tendances générales et globales.

Là je voudrais qu'on m'explique comment on peut être bigleux de près et voir bien de loin en science de la météorologie. Le nombre de variables et donc l'incertitude devraient augmenter de façon exponentielle en passant du local à l'échelle planétaire et aussi avec la projection plus forte dans le futur non?

Je sais bien qu'on fait des extrapolations avec des situations météo du passé lointain en estimant "même cause mêmes effets". Mais est-ce pertinent à partir du moment où nos modèles actuels sont incapables de saisir la complexité des phénomènes à court terme? Notre connaissance insuffisante des mécanismes présents du climat (qui nous rend mauvais dans les prévisions courtes) n'est-elle pas un obstacle pour prendre en compte tous les paramètres influençant le climat à long terme? N'y a-t-il pas plein de données qu'on ignore qui rendent nos prévisions globales de long terme caduques?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention, kaptain, le problème c'est pas le réchauffement : il y a un quasi consensus la dessus...

Le point crucial c'est : quelle est la part de l'homme ?

- Les catastrophistes s'évanouissent à chaque fois que tu mets le contact de ta bagnole.

- Les sceptiques mitigés croient qu'il a une part anthropique, à vérifier, à mesurer, à quantifier...

- Les sceptiques durs pensent que le C02 anthropique est noyé dans la machine climatique,

- Les sceptiques ultra contestent que le C02 soit un gaz a effet de serre efficace, ils pointent du doigt la vapeur d'eau, qui existe en bien plus grande quantité dans l'atmosphère.

- Après les avoir traité de "négationnistes", les "catastrophistes" modérés concèdent aux "sceptiques" certains points : le climat c'est compliqué, les prévisions sont très très aléatoires, oui, les courbes de CO2 et de température ne sont pas parallèles, mais ils leur opposent le "principe de précaution".

L'ennui c'est que tout çà n'est pas neutre... pour le pétrole, on s'en fout : comme tu sais, les réserves vont se raréfier. Mais le charbon est un gros enjeu : indiens, chinois, etc vont en avoir un besoin effréné.

A terme, c'est d'ailleurs un argument des "sceptiques" que je trouve rigolo, il n'y aura plus du tout de fossile, donc le C02 du a l'homme n'existera plus.

voilà... qu'est ce qu'on fait ?

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Joël, fais gaffe... Tu parles comme un "négationniste"...

M'en fous, Serge, je suis un blaireau avec un cerveau reptilien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kaptain,
un exemple de manipulation de la par des pro:
L'autre jour à la radio il avait un climatologue ou météorologue (je me souviens plus) qui présentait son travail et répondait aux questions des journalistes. Arrive un moment où le journaliste pose une question que selon les relevés de ces 2 derniers siècles en Suisse, les tempêtes étaient moins nombreuses et moins violentes au 20èm s. qu'au 19èm et si ça n'allait pas à l'encontre de la corolaire du réchauffement climatique qui veut que ce dernier soit accompagné par des évènement climatique plus violent.
La réponse on ne peut pas vraiment dire car les mesures précises notamment des vitesses des vents n'existe que depuis le milieu du 20èm s. et que les données d'avant sont trop imprécise pour pouvoir en tirer une conclusion.
Moi je veux bien je suis ni climatologue, ni météorologue, je n'ai pas vu les chiffres, ni ne connais par quels moyens on mesurait la vitesse du vent avant; mais ce qui m'a proprement scandalisé fut ce qui suivit quelque minutes plus tard. Tjs la même personne nous explique que de toute façon les tempêtes violentes se sont déplacé du sud vers le nord au cours de ces 2 derniers siècles et que c'était une preuve de plus pour le réchauffement.
Tiens quand les anciennes mesures te dérangent tu les renvois au placard car elle sont trop imprécises, mais quand elle vont dans ton sens là oui elle sont parfaitement valable et l'on peu les utiliser pour asséner la nouvelle vérité?

Tu vois Kaptain, c'est ce genre de conneries qui on fait que j'ai commencé à prêter une oreille plus attentive au sceptique...

N'oublions pas non plus que les scientifiques du GIEC travail en se faisant mutuellement confiance, ils ne vont pas chaqu'un reprendre les données brutes à chaque fois, mais ce baser sur les travaux précédent, il suffit que le travail à la base soit salopé pour que tout l'édifice perde en stabilité...

A+
André

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah bon, le site de Jancovici !
OK, on est vraiment pas d'accord alors...

Eh bien dans ce cas, vivent les voitures "vertes" (elles le sont toutes en ce moment, vous avez remarqué ?) !

Je ne m'attendais pas à me faire clouer au pilori sur un site d'astram, mais bon... Il m'arrive la même chose sur un site de marins (qui toujours chérissent la mer comme chacun sait...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
...Je ne m'attendais pas à me faire clouer au pilori...

Euh! Je n'ai pas l'impression que quelqu'un t'as cloué au pilori (enfin selon la définition que je connais à ce terme), mais juste expliqué comment et pourquoi on avait quelques doutes sur la version du GIEC sur le réchauffement, c'est la base du débat non?
Je ne crois que c'est une des rare fois que ce genre de sujet a été abordé et le ton est resté courtois...
Ceux qui peuvent se sentir mis en cause sur ce coup c'est peut-être les membres du GIEC et eux je crois qu'ils s'enfichtrent de ce qui se dit sur un forum astro...

A+
André

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- "dénigrer les travaux de scientifiques mondialement reconnus"... Justement ; pourquoi cette CENSURE des resultats du CERN sur la colloidation de la vapeur d'eau par le rayonnement cosmique et le couplage TRES FORT avec le climat ???!!!

- On est bien d'accord ; il y A rechauffement. La n'est pas la question

- je rejoins Serge sur ce point déjà évoqué ; pourquoi, si l'origine anthropique est si évidente, il y a tellement d'anguilles qui pointent leur nez sous roche ??!

- Que ceux qui s'inquientent des "réfugiés" climatiques s'inquietent deja des conséquences de la consommation de Perche du Nil en cause d'un desastre ecologique dans la vallée du Rift et de fortes migrations....

Matthieu
Climatologue (ben oui, j'ai le droit)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant