Sign in to follow this  
Sjoerd Rutten

Le Soleil et la météo

Recommended Posts

JazzO2 pour les ouragans ça baisse de partout, en énergie dégagée et en nombre et les calculs sont faits par l'université d'Etat de Floride. Ici un graphique du nombre d'ouragans:

Je n'ai pas trouvé le coin où ils mettent les unités d'énergie (pas pour ce graphique mais celui d'un post précédent), c'est embêtant mais n'étant pas un aigle en anglais cela peut s'expliquer. Pour moi ce n'est pas grave. Si tu trouves dis moi où c'est sur leur site: http://www.coaps.fsu.edu/~maue/tropical/maue_2008.php

Le principe de précaution, ah celui-là heureusement qu'il n'existait au temps des grandes inventions et des grandes découvertes... Mais bon, quand on va savoir (si ça sort finalement), que tout cet argent dépensé pour contrer l'effet du CO2 sur le climat c'était pour rien, ça va faire quoi comme effet? Qui va-t-on croire dans le futur? Et puis tu en remet une couche dans l'amalgame entre climat et pollution proche, qui n'ont rien à voir.

Serge, c'est vrai que la théorie des deux physiciens allemands décoiffe. C'est bien pour cela que je l'ai enlevée de mon powerpoint car elle me semble trop en avance, ou pas encore appuyée par d'autre études. Mais elle a le mérite de nous rappeler ce que beaucoup oublient: que l'effet de serre atmosphérique du CO2 n'est qu'une théorie non mesurable actuellement par nos instruments de mesure.
Et que les variations du climat passées et présentes (le climat a toujours changé) peuvent être attribuées à bien d'autres causes naturelles que le CO2.

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 20-03-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
JAZZ02,je ne sais pas à quand remonte tes années de FAC mais tu as certainement dut oublier que au contraire de ce que tu dit cela ne fait pas si longtemps que ca que l'on cri au réchauffement climatique.
Dans les années 70,les climatologues avertissait même l'opinion publique contre le risque de l'arrivée imminente d'un nouvel age glaciaire après la baisse des températures entre 1940 et 1970.intéresse toi un peu à l'hisoitre des théories climatiques et tu te rendra rapidement compte qu'elle sont bien souvent issu de conclusions trés vites tirées d'après des relevés météo sur quelques années seulement.Cela était valable pour la vague de frois annoncée dans les année 70 et c'est valable pour le réchauffement aujourd'hui.
Ensuite tu dis que de toute facon,le principe de précaution ne coute rien,c'est encore une fois archi-faux.Ne croit pas que quand tu achète une voiture hybride cela ne coute rien.Il y a des années de développement derrière et c'est pour cela que les voitures coutent bien plus chères.Je ne parle pas non plus des supermarchés qui font du bénéfice sur notre dos en nous faisant payer les sacs plastiques.
tu as peut être les moyens de t'acheter une voiture hybride et de dire aux autres que le principe de précaution ne coute rien,mais sort un peu de ta bulle et pense à tous les pays émergents qui sont freinés par ce principe de précaution.sors de ta bulle et tu verra peut être que un tiers de la population mondiale n'a pas accès à l'éléctricité et que des politiciens qui ne pensent qu'à leur pomme viennent leur dire qu'il ne faut pas émettre de CO2 et qui essaye de leur vendre des éoliennes et des panneaux solaires qui coutent plus de 10 fois plus chèr.cela reviens à dire à ces gens qui n'ont même pas les moyens de se payer un sac de riz qu'ils n'ont pas le droit d'avoir accès a l'éléctricité et donc de se développé.Au lieu de ca pour se chauffer,ils font du feu,et peuvent ainsi avoir le grand honneur de compter dans leur famille un des 4 millions d'enfants sous l'age de 5 ans qui meurent chaqu année de maladie respiratoire provoquée par les fumées intèrieures.Alors le principe de précaution,tu vois ce que j'en pense...
Moi ce que je vois c'est une théorie éronnée.je me demande alors comme tout bon détective:A qui profite le crime?Pour moi c'est tout vu,et je t'invite à te renseigner un peu sur le sujet( pas seulement en lisant la propagande distribuée dans les médias classiques mais aussi en pesant le pour et le contre avec des pensées contestataires,et tu verra que tout n'est peut être pas aussi simple que ce que tu nous a avancé comme explication!

Share this post


Link to post
Share on other sites
J' adore le texte en gras. Notamment le passage "Cette revue a publié les travaux de nombreux prix nobels".

Tu m' étonnes !

World Scientific:

quote:

Among the company's notable successes was its being awarded the exclusive rights in 1991 by the Nobel Foundation in Stockholm to publish (in English) the entire series of Nobel lectures from 1971 to 1990 and to distribute them worldwide. Subsequently, World Scientific again obtained the rights to publish the complete series of Nobel lectures delivered from 1901 to 2000.

ça me fait tout bizarre, l' argumentation en gras ... Elle sonne comme une pub pour du yaourth ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
J' adore le yaourth. Mais je n' encaisse pas les pubs pour le yaourth

Plus sérieusement, l' argument d' autorité "a publié plein de prix Nobel", alors qu' en réalité, c' est juste un succès *marketing* de l' éditeur (il a remporté le marché, sans doute parce qu'il était le moins cher), c' est un peu limite comme méthode de persuasion.

Mais bon, je suis d' accord que ça ne change pas le fond du problème (est-ce qu'ils ont raison ou tord, les deux Allemands ? On trouve facilement un article scientifique qui explique pourquoi ils ont tord, maintenant, ça ne prouve rien non plus ).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...Tort prend un T...

Excusez-moi, mais c'est une que je vois trop souvent, sans être torDu de rire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon je vais essayer de ne pas faire le con en répondant 15x, faut dire que le site met un peu de temps à  répondre.

Makelele, bien sur que je m'intéresse à  l'histoire de la climatologie d'ailleurs je vous recommande de lire les théories de la "Snowball Earth", elles font parties des longues querelles que les scientifiques ont eues et encore actuelles !

Seulement la science avance, heureusement, depuis les années 40 à  70, de nombreux laboratoires ont convergé en partant de postulats différents, de nombreux satellites relèvent des données (Envisat, Spot ...), je ne dis pas qu'il faut foncer tête baissée dans la brèche ouverte mais beaucoup d'éléments concordent aujourd'hui. Et beaucoup de paramètres évoluent tellement rapidement en dehors des schémas usuels que les scientifiques tirent la sonnette d'alarme.

Pour les véhiculent, ils sont globalement moins chers à  l'achat qu'il y a 20ans...c'est un fait, je parle pas du dernier 4x4 hybrid mais de petites citadines qui peuvent être, par exemple, électriques. Après je n'ai jamais dit que le principe de précaution ne coutait rien, désolé. Bien sur que les industriels en profitent, la voiture était peut être un mauvais exemple. Tous les jours, de notre point de vue, on peut faire quelque chose, éviter le sur-packaging, limiter la consommation des ressources electriques, en eau...

Makelele, le principe de précaution ce n'est pas de laisser mourir les peuples en voie de développement, tu cherches à  nous faire tomber dans la compassion là  ? Qui sont les plus grands pollueurs et émetteurs de CO2, les pays en voie de développement ? Le fait de produire et développer de l'énergie renouvelable a pour effet de faire baisser les coà»ts et rendre plus abordables ces technos. Je donne pas de leçons à  la Chine qui brà»le du charbon, de toutes façons faut bien qu'ils mangent.

Si l'environnement vous intéresse un bouquin sympa : Homo Disparitus de Alan Weisman qui a fait un gros travaille bibliographique pour écrire son livre.

+

PS : Merci Joël pour ton lien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
les pays en développement qui émettent le plus de CO2?j'aurais tout entendu la.Il faut faire attention à ne pas faire une généralité du cas chinois.
quelques chiffres(je parle en Mt CO2:amérique du nord:6652
europe:6762
extrème orient:10055
oceanie:431
amerique latine:972
afrique:854

Il faudrait donc arréter ce genre de préjugés.certes les chinois émettent énormément de C02.Mais il ne faut pas oublier que c'est aussi dut au nombre d'habitants.Si on rapporte le taux par habitant,la chine se situe à la 9ème place,avec 2,5 tonnes de CO2 par hab en dessous de la moyenne mondiale(3,9),et bien en dessous des USA(19,6)ou du royaume uni(9,7).Donc renseigne toi quand même avant d'accuser les pays en voie de développement qui ont en plus excusez moi autre chose à foutre que de compter leur émission de CO2 à cause de quelques chercheurs manipulés pour faire de la tune.
Mais la encore ce préjugé sert à accuser les chinois qui prennent nos boulots(méchants chinois va!!)
cela permet de vouloir sembler écologique tout en accusant les pays à l'autre bout du monde de la polution mondiale.
Balayons devant chez nous avant!!
je finirais juste en te rappelant que l'allemagne le pays écologique européen par excellence émet à elle seule plus de CO2 que toute l'afrique réunie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, je me suis farci la lecture de l'article des deux allemands Gerlich et Tsheuschner .

J'ai appris au moins une chose c'est que l'effet de serre ne marche pas dans une serre . En fait, c'est évident, comme l'échange thermique se fait essentiellement par convection (mouvement de l'air), le rôle du vitrage est d'empêcher l'air chaud à l'intérieur de la serre de se mélanger avec l'air extérieur. Donc l'appelation effet de serre est mal choisi.

Ceci dit, ça ne prouve pas que l'effet de serre (le vrai c'est à dire le blocage du rayonnement infrarouge) ne marche pas pour l'atmosphère et je trouve un peu douteux d'en faire tout un fromage. Il faut, attendre 34 pages pour arriver à la conclusion évidente si on y réfléchit cinq minutes :

quote:
It is not the "trapped" infrared radiation, which explains the warming phenomenon in a real greenhouse, but it is the suppression of air cooling.
A savoir : "Ce n'est pas la radiation infrarouge "piégée" qui explique le phénomène d'échauffement dans une vraie serre, mais c'est la suppression du refroidissement de l'air".

On a beau pas être vif, on avait compris .

Autre point sur lequel ils ont formellement raison, le bien-fondé des moyennes de température pour calculer un rayonnement moyen. Le rayonnement du corps noir est en T^4 donc la température moyenne ne permet pas de calculer le rayonnement moyen.

Sur le plan plus technique, je ne vois pas bien l'intérêt de faire toute une théorie du transfert de rayonnement. Tout ce qu'ils écrivent est utilisé depuis belle lurette dans les modèles d'atmosphères stellaires qui tiennent même compte de la convection, mais si . Il suffisait de renvoyer à un bouquin quelconque sur le sujet. Bizarre, surtout quand ils écrivent page 50 :

quote:
This assumption of Local Thermodynamical Equilibrium (LTE) is ruled out by many scientists even for the extremely hot atmospheres of stars. The reader is referred to Chandrasekhar's classical book on radiative transfer.
Soit : "Cette hypothèse d'équilibre thermodynamique local est écartée par de nombreux scientifiques y compris pour les atmosphères extrêmement chaudes des étoiles. Le lecteur est renvoyé à l'ouvrage classique de Chandrasekhar sur le transfert radiatif".

Bien sûr cette hypothèse est une simplification mais on ne sait pas faire sans ! D'autre part c'est bizarre de renvoyer au bouquin de Chandrasekhar de 1960 ... depuis la théorie des atmosphères stellaires a fait quelques progrès. Ils ne connaissent pas le sujet, ou quoi ?

Troisième bizarrerie, ils présentent les équations de la MHD (magnéto-hydrodynamique) et non pas de la RHD (hydrodynamique radiative). On voit pas trop le rôle du magnétisme dans les échanges de chaleur atmosphériques terrestres. D'autant qu'ils affirment page 86 (mais si, j'ai tenu ):

quote:
It is impossible to include the radiative transfer equation into the MHD-type climatologic equation
Soit : "Il est impossible d'inclure l'équation de transfert radiatif dans les équations climatologiques de type magnéto-hydrodynamique".

D'une part, c'est faux, d'autre part on peut se passer de la partie des équations de Maxwell qui n'apportent rien, comme c'est fait dans les modèles d'atmosphères stellaires.

Autre chose, soit on fait de la physique, soit on fait des procès d'intention, le mélange des deux me paraît douteux.

Perso, il me parait évident que les nuits claires sont plus froides que les nuits nuageuses et que donc l'opacité de l'atmosphère au rayonnement a une influence nette sur la température. Il y a donc bien un effet de "serre". Ca ne permet pas de quantifier l'effet du CO2 mais qualitativement, je ne vois pas comment on peut soutenir que l'augmentation de l'opacité ne va pas dans le sens de l'augmentation de température. Dire que c'est impossible parce qu'on ne saurait pas écrire les équations est un peu court.

Tiens, j'ai trouvé quelqu'un qui conteste l'article des allemands, ici : http://arxiv.org/pdf/0802.4324v1
Alors, Joél, tu nous en fais une lecture critique. Note bien que tu es favorisé, mon gars torche sa contre argumentation en 9 pages contre 115 pour tes deux auteurs .

Share this post


Link to post
Share on other sites
ChiCyg bravo pour ton effort de lecture! Moi j'y comprend rien à leurs équations... Quant à faire une lecture critique du contre-article je ne suis pas physicien et j'en serais bien incapable.

Ceci dit tu écris:

quote:
Perso, il me parait évident que les nuits claires sont plus froides que les nuits nuageuses et que donc l'opacité de l'atmosphère au rayonnement a une influence nette sur la température. Il y a donc bien un effet de "serre".

"Evident"? Peut-être pas... D'après ce que j'ai compris, lors des nuits avec nuages bas c'est l'albedo des nuages qui rediffuse le rayonnement IR venant du sol vers le bas, car les nuages ne sont pas des gaz comme le CO2 mais des objets constitués de fines gouttelettes d'eau. Donc pas d'effet de serre dans ce cas. Car les molécules de CO2 dans la théorie de l'effet de serre, rappelons-le, ne réfléchissent pas le rayonnement IR comme c'est vulgarisé partout mais l'absorbent, s'excitent, et émettent un photon en retour. Chose que ne font pas les gouttelettes d'eau, beaucoup plus grosses... Une explication très claire ici (chapitre F) avec ces schémas:
http://www.pensee-unique.fr/effetdeserre.html#nuages

A toi de réfuter...

Ps: cette discussion est passionnante et m'apprend beaucoup, ainsi qu'à d'autres aussi, car on reste sur le côté scientifique sans faire de procès d'intention!

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 22-03-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Question de définition, je crois ...

Si par "effet de serre" on entends "blocage d'une partie du transfert d' énergie thermique vers l' extérieur du système", ce qui est le sens "commun" (et couvre aussi bien pour une serre en verre et pour l' atmosphère , nuages compris, d' une planète), alors l' effet de serre "atmosphérique" est incontestable (grâce à l' argument de ChiCyg).

Ensuite, il est également difficilement contestable qu' un corps opaque bloque une partie de l' énergie qui le traverse. C' est plus ou moins la définition de l' opacité

Donc, je ne vois pas bien comment on pourrait contester qu' un gaz opaque dans une certaine plage de rayonnement induit un "effet de serre", selon la définition ci-dessus.

Ensuite, est-ce que cet effet est significatif, est-ce qu'il conduit à une élévation de la température (un corps opaque est opaque dans les deux sens), c' est une autre histoire.

Bien entendu, pour faire monter la polémique, on peut aussi aller chercher des définitions tordues, et introduire de la MHD pour achever le lecteur (t'es courageux ChiCyg, chapeau bas, moi j' ai pas pu dépasser le début. Tiens, au fait, j' avais donné le lien vers l' article de Smith, mais ça n' avait pas ému les foules. T'auras ptet plus de chance ...).

Bref, ils ont beau être publiés par l' éditeur qui a cassé les prix pour obtenir le marché de la publication des "Nobel Lectures", je le trouve bizarre le papier des allemands ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
PascalD ok sauf pour l'effet de serre de jardin qui n'est pas celui qu'on croit... ChiCyg le dit: "J'ai appris au moins une chose c'est que l'effet de serre ne marche pas dans une serre."

Pour le reste, moi je reste prudent avec cette affaire d'effet de serre dans mon powerpoint et je me cantonne aux autres arguments : pourquoi le climat change-t-il?

Share this post


Link to post
Share on other sites
comme tu as l'air d'être un peu calé sur la question,tu vas peut être pouvoir m'éclaircir.
Pour moi l'affet de serre si je le rapporte à une serre a un effet double.
le premier,c'est l'effet de loupe constitué par le vitrage et qui donc agit comme un véritable radiateursur la serre.
le deuxième,c'est l'effet du maintien de la chaleur à l'intérieur même de la serre.
Pour l'effet de serre terrestre,on ma toujours expliqué qu'il était dut aux gaz a effet de serre qui empéchait les rayons du soleil de ne faire qu'aller et repartir de notre planète.
question:Pourquoi les gazs à effet de serre bloquent ils le rayonnement solaire quand il s'agit de repartir dans l'univers,et pourquoi pas quand il faut arriver sur terre?
quand je met des murs à ma maison,c'est pour maintenir la chaleur à l'intérieur,mais cela marche aussi l'été quand il s'agit de ne pas faire entrer la chaleur dans la maison!!pouraquoi pas la?

Share this post


Link to post
Share on other sites
makelele,

Il n'y a pas d'effet de loupe dans une serre.

L'idée (en partie fausse pour la serre) est que le verre :
1) laisse passer l'essentiel du flux solaire dans le visible ce qui permet à l'intérieur de la serre d'absorber ce rayonnement et donc de chauffer,
2) bloque le rayonnement infrarouge émis par l'intérieur de la serre du fait de son réchauffement et donc de garder la chaleur.

Pour une vraie serre avec un vitrage le 1) est juste mais le 2) n'intervient pratiquement pas le 2) est remplacé par :
2bis) empêche le refroidissement de l'intérieur de la serre en empêchant l'air intérieur de se mélanger avec l'air extérieur plus froid.

Mais ça ne prouve pas que le 2) ne fonctionne pas pour l'atmosphère, ça ne prouve pas non plus que le 2) fonctionne pour l'atmosphère. Ca prouve que le terme "effet de serre" est mal choisi. Il me semble d'ailleurs qu'un des auteurs pro-GIEC cités par les 2 allemands propose un autre terme que "effet de serre".

quote:
question:Pourquoi les gazs à effet de serre bloquent ils le rayonnement solaire quand il s'agit de repartir dans l'univers,et pourquoi pas quand il faut arriver sur terre?
Parce que l'atmosphère est transparente au rayonnement visible et opaque au rayonnement infrarouge. C'est la raison pour laquelle on ne peut pas observer dans l'infrarouge depuis la terre sauf quelques bandes étroites I, J, K, L, M.

Un mur absorbe la chaleur solaire (mieux s'il est noir que s'il est blanc) mais réemet en infrarouge en fonction de sa température (là aussi plus s'il est noir que s'il est blanc). L'idéal serait d'avoir l'hiver des murs noirs pendant le jour et blanc pendant la nuit et vice versa l'été.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Pour une vraie serre avec un vitrage le 1) est juste mais le 2) n'intervient pratiquement pas le 2) est remplacé par :
2bis) empêche le refroidissement de l'intérieur de la serre en empêchant l'air intérieur de se mélanger avec l'air extérieur plus froid.


Dans le cas de l' atmosphère , l' effet 2bis est tout bêtement assuré par la gravitation, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
http://www.spaceweather.com/archive.php?view=1&day=22&month=03&year=2009

DEEP SOLAR MINIMUM: Where have all the sunspots gone? As of yesterday, March 21st, the sun has been blank on 85% of the days of 2009. If this rate of spotlessness continues, 2009 will match 1913 as the blankest year of the past century. A flurry of new-cycle sunspots in Oct. 2008 prompted some observers to declare that solar minimum was ending, but since then the calm has returned. We are still in the pits of a deep solar minimum.

-------------------------

DEEP minimum solaire: où sont les taches disparu? Depuis hier, 21 Mars a été le soleil blanc sur 85% des jours de 2009. Si ce taux de spotlessness continue, 2009 correspond à 1913 en tant que blankest années du siècle passé. Une rafale de nouvelles du cycle des taches solaires en octobre 2008 a poussé certains observateurs à déclarer que le minimum solaire est de terminer, mais depuis, le calme est revenu. Nous sommes encore dans le puits d'une profondeur minimum* solaire.


bonsoir ! soleil minimum*

* => minimale (française)

Share this post


Link to post
Share on other sites
http://www.spaceweather.com/archive.php?view=1&day=22&month=03&year=2009

DEEP SOLAR MINIMUM: Where have all the sunspots gone? As of yesterday, March 21st, the sun has been blank on 85% of the days of 2009. If this rate of spotlessness continues, 2009 will match 1913 as the blankest year of the past century. A flurry of new-cycle sunspots in Oct. 2008 prompted some observers to declare that solar minimum was ending, but since then the calm has returned. We are still in the pits of a deep solar minimum.

-------------------------

DEEP minimum solaire: où sont les taches disparu? Depuis hier, 21 Mars a été le soleil blanc sur 85% des jours de 2009. Si ce taux de spotlessness continue, 2009 correspond à 1913 en tant que blankest années du siècle passé. Une rafale de nouvelles du cycle des taches solaires en octobre 2008 a poussé certains observateurs à déclarer que le minimum solaire est de terminer, mais depuis, le calme est revenu. Nous sommes encore dans le puits d'une profondeur minimum* solaire.


bonsoir ! soleil minimum*

* => minimale (française)

Share this post


Link to post
Share on other sites
http://www.spaceweather.com/archive.php?view=1&day=22&month=03&year=2009

DEEP SOLAR MINIMUM: Where have all the sunspots gone? As of yesterday, March 21st, the sun has been blank on 85% of the days of 2009. If this rate of spotlessness continues, 2009 will match 1913 as the blankest year of the past century. A flurry of new-cycle sunspots in Oct. 2008 prompted some observers to declare that solar minimum was ending, but since then the calm has returned. We are still in the pits of a deep solar minimum.

-------------------------

DEEP minimum solaire: où sont les taches disparu? Depuis hier, 21 Mars a été le soleil blanc sur 85% des jours de 2009. Si ce taux de spotlessness continue, 2009 correspond à 1913 en tant que blankest années du siècle passé. Une rafale de nouvelles du cycle des taches solaires en octobre 2008 a poussé certains observateurs à déclarer que le minimum solaire est de terminer, mais depuis, le calme est revenu. Nous sommes encore dans le puits d'une profondeur minimum* solaire.


bonsoir ! soleil minimum*

* => minimale (française)

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Dans le cas de l' atmosphère , l' effet 2bis est tout bêtement assuré par la gravitation, non ?
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Tu veux parler de convection (la gravitation est indispensable pour qu'il y ait convection) ? . Mais il me semble que l'atmosphère terrestre n'est plus convective au dessus d'une certaine altitude (je ne suis pas sûr).

[Ce message a été modifié par ChiCyg (Édité le 22-03-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je veux dire que la gravitation fait qu' au dessus d' une certaine altitude (pour peu que l' agitation thermique n' atteigne pas la vitesse de libération, mais bon, on en est pas là) la convection et la conduction ne jouent plus, oui.
Comme si on avait mis la Terre dans une serre , quoi. Du coup, "effet de serre", c' est pas si mal, comme terminologie, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
PascalD, c'est vrai tu avais cité l'article de Smith qui répondait aux deux allemands, il me semblait que c'était le même que j'avais trouvé mais j'ai oublié de le vérifier et donc de l'écrire. Pour ma pénitence, je le résume en gros.

C'est déjà plus concis et, à mon avis, nettement moins alambiqué que l'article des allemands.

Le principe du calcul est de faire un bilan d'énergie. Il y a l'énergie reçue de l'étoile par la planète et celle réfléchie en fonction de l'albedo de la planète. Ces énergies varient en fonction de la position sur la planète (équateur ou pôle) et en fonction du temps (rotation de la planète sur elle-même et variation de distance étoile-planète). La différence entre l'énergie reçue et l'énergie réfléchie est l'énergie que la planète absorbe. Enfin la planète émet une certaine énergie du fait de sa température et de son émissivité.

Cela permet de définir une température Teff moyenne sur la surface qui correspond à la température qu'aurait cette planète pour émettre la même énergie que celle qu'elle émet réellement. (C'est le même principe que la température "effective" des étoiles).

Il traite le cas d'une planète sans atmosphère ou avec une atmosphère complètement transparente à toutes les longueurs d'onde. Les points de cette planète voient leur température varier en fonction de leur position, de la rotation de la planète sur elle-même et de la rotation de la planète autour de l'étoile, mais il n'y a pas de variation à long terme.

D'abord le cas de la planète sans rotation sans atmosphère. Une face est toujours au soleil, l'autre jamais soit à 0K. Il confirme ce qu'écrivent les deux allemands à savoir que la température moyenne sur la surface de la planète est presque la moitié de sa température effective.

Ensuite avec rotation sans atmosphère. Il faut tenir compte du cycle de réchauffement et refroidissement du sol. Suivant la vitesse de rotation de la planète, la position en latitude et la capacité thermique du sol, l'amplitude de variation de température va être plus ou moins important. Passons sur les calculs, il montre que la température moyenne sur la surface est, là aussi, inférieure à la température effective.

Ensuite avec rotation sans atmosphère mais avec variation de l'albedo avec la latitude (genre calotte glaciaire). L'auteur trouve là aussi une température moyenne inférieure à la température effective.

Plus compliqué avec absorption infrarouge dans l'atmosphère. Ce modèle néglige le transport horizontal (par les vents et les océans) ainsi que la production interne de chaleur (radioactivité du sol, forces de marées). Il suppose qu'une fraction f de l'énergie émise par la planète est bloquée par une fine couche de l'atmosphère. Cette couche émet la même quantité d'énergie qu'elle absorbe (normal, sinon elle chaufferait ou refroidirait constamment). Mais elle émet dans toutes les directions, donc la moitié revient au sol et la moitié s'échappe dans l'espace. Il montre que la température est plus uniforme sur la surface et que la température moyenne peut-être bien supérieure au modèle sans atmosphère.

Il conclut en indiquant que la température moyenne de la terre est 33 K au dessus de sa température effective (255 K) et le tableau I donne ces éléments pour les différentes planètes.

Il renvoie enfin à des ouvrages pour le contribution du CO2.

Perso, je trouve qu'on peut difficilement contester le principe de l'effet de serre sur les planètes (sinon va falloir expliquer la température de Vénus ). En revanche, il est certainement beaucoup plus difficile d'évaluer avec précision la contribution du CO2. On peut toujours trouver les modèles trop simples ou oubliant telle ou telle contribution.

Un dernier mot, l'auteur semble être à la NASA dans les équipes qui s'occupent des planètes, il est un peu traumatisé quand les allemands écrivent :

quote:
Unfortunately, there is no source in the literature, where the greenhouse effet is introduced in harmony with the scientific standards of theoretical physics.
Soit : "Malheureusement, il n'y a pas de source dans la littérature dans laquelle l'effet de serre est introduit en harmonie avec les standards scientifiques de la physique théorique."

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Il conclut en indiquant que la température moyenne de la terre est 333 K au dessus de sa température effective (255 K) et le tableau I donne ces éléments pour les différentes planètes

minimale => 256 K *

maximale => 261 K *

* celestia 1.5.1 et 1.6.0
http://fr.wikipedia.org/wiki/Terre

-----------------------------
http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/realtime/mdi_igr/1024/latest.html

rien TACHE ...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Brillament résumé.
Tiens, j' aime bien cet argument là (tiré, si j' en crois Joël, du site scientifique de référence "anti-réchauffiste" :
quote:
Car les molécules de CO2 dans la théorie de l'effet de serre, rappelons-le, ne réfléchissent pas le rayonnement IR comme c'est vulgarisé partout mais l'absorbent, s'excitent, et émettent un photon en retour.

Feynman doit se retourner dans sa tombe ...

Joël, la seule façon connue de réfléchir un rayonnement, pour une molécule ou un atome, c' est d'absorber un photon et d'en réémettre un autre en retour. Les photons qui arrivent sur ton miroir de téléscope ne sont pas ceux qui en repartent. Donc, oui, c' est parfaitement légitime de mon point de vue, de dire que les molécules de CO2 réfléchissent partiellement le rayonnement IR. Pas de quoi en faire un fromage.

[Ce message a été modifié par PascalD (Édité le 23-03-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Mais elle émet dans toutes les directions, donc la moitié revient au sol et la moitié s'échappe dans l'espace.

Grand MERCI ChiCyg, tu viens, par cette simple phrase, de répondre à une question que je me pose depuis des ANNEES !!!!!! Bon, les choses sont probablement un peu plus compliquées (albedo, etc...), mais le principe est bien celui-là.
De même, merci pour ta reflexion (réflection? ), Pascal, sur le photon qui touche le miroir qui n'est pas le même que le réfléchi. Ca m'a aidé aussi.
D'ailleurs ce fil dans son ensemble est, de loin, un des meilleurs jamais édités sur ce forum !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this