Sign in to follow this  
antoine 80

Le LHC stoppé pour cause de problème techniques.

Recommended Posts

Bonjour,

j'ai entendu à la radio que le LHC avait eu un problème technique et qu'un élément avait été endommagée.

A la suite de cela, les expériences du LHC vont êtres stoppées au moins 2 mois.

Personne n'a d'infos sur cet incident?

Antoine

PS: ce serait bien de pouvoir modifier le titre du sujet après coup car j'ai pas mis de "s" à "problèmes".

[Ce message a été modifié par antoine 80 (Édité le 20-09-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour

During commissioning (without beam) of the final LHC sector (sector 34) at high current for operation at 5 TeV, an incident occurred at mid-day on Friday 19 September resulting in a large helium leak into the tunnel.

Preliminary investigations indicate that the most likely cause of the problem was a faulty electrical connection between two magnets, which probably melted at high current leading to mechanical failure. CERN ’s strict safety regulations ensured that at no time was there any risk to people.

A full investigation is underway, but it is already clear that the sector will have to be warmed up for repairs to take place. This implies a minimum of two months down time for LHC operation. For the same fault, not uncommon in a normally conducting machine, the repair time would be a matter of days.

Further details will be made available as soon as they are known.


donc, grosse fuite d'hélium
à réparer puis, le plus long peut être, redescendre le tout en température vers -270°C....

[Ce message a été modifié par bruno beckert (Édité le 20-09-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
https://lhc-commissioning.web.cern.ch/lhc-commissioning/dailynews/index.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites
Houais... Dommage..

Mais rien de vraiment surprenant fondamentalement, on est bien en plein "rodage" du monstre, et la bête se réveillera ..

A condition qu'il ne s'agisse que de la la défaillance d'un élément isolé, pas d'un défaut de conception plus global...

Allez.. Deux mois de sursis pour la terre !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben voilà, plus de 6 mois avant de retrouver le collisionneur opérationnel..
Extrait du communiqué du CERN :

"L’investigation en cours et les réparations à effectuer excluent une remise en marche avant l’arrêt obligé en Novembre pour la période de maintenance d'hiver de l’ensemble des installations du CERN. Le redémarrage du complexe d’accélérateurs du CERN est prévu comme chaque année pour le début du printemps 2009, suivi par l’injection de faisceaux dans le LHC."

Et pendant ce temps, le pauvre Higgs, y cherche toujours son blouson...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben le "pauvre Higgs" risque de se faire chopper outre-Atlantique...
Encore un sabotage de nos amis U.S ? On se souvient des incidents qui étaient survenus avant la mise en service... Vu la parano ambiante (voir le topic sur le 11 septembre au "bistrot") voila de quoi apporter de l'eau au moulin de bien des membres d'Astrosurf...
triste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vaufrèges !

Ayé ! ils l'ont trouvé :


Ben, ça marche pô !
Sûr que c'est les ricains qui sabotent tout ça...

[Ce message a été modifié par Bob77 (Édité le 24-09-2008).]

[Ce message a été modifié par Bob77 (Édité le 24-09-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est fin!

Antoine

(si si, ça marche, il faut faire clic droit sur l'icône et faire afficher l'image )

[Ce message a été modifié par antoine 80 (Édité le 24-09-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme le disait Baroche,c'est de ma faute je bosse comme j'ecris
OPPY

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un article récent :

Panne mystérieuse au royaume des particules fantômes

L'accélérateur géant du CERN, où s'est produit une fuite d'hélium, sera arrêté jusqu'en avril 2009
LE MONDE | 04.10.08 |

Que s'est-il passé le 19 septembre à midi, à 100 m sous terre à la frontière franco-suisse, dans le tréfonds du Large Hadron Collider (LHC), le plus grand accélérateur de particules jamais construit ? Neuf jours après sa mise en service, l'anneau de 27 km de circonférence, où les physiciens espèrent - en faisant s'entrechoquer des protons lancés à la vitesse de la lumière - faire surgir des états de la matière inconnus et des particules fantomatiques, est brusquement tombé en panne.
"Une chose est sûre : le LHC n'a pas été victime d'un trou noir." Robert Aymar, directeur général du CERN, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire de Genève, garde le sens de l'humour. Avant la mise en route de la machine, un groupe de citoyens et de chercheurs européens s'était ému du risque de formation, lors des collisions de particules, de mini-trous noirs susceptibles d'engloutir la Terre. Une crainte balayée par un comité d'experts internationaux. Pourtant, reconnaît le directeur général, l'arrêt du LHC "est psychologiquement un coup dur".
L'"incident" s'est produit dans l'un des huit arcs de cercle formant l'anneau. Environ 2 tonnes d'hélium liquide se sont échappées d'un cryostat - un supercongélateur - et répandues dans le tunnel. La cause de la fuite reste inconnue et ne pourra pas être déterminée avant deux semaines. Le temps que les installations reviennent à la température ambiante.
Dans leur course vertigineuse, les protons sont en effet guidés par quelque 1 700 aimants de grande taille aux bobines en niobium-titane. Ceux-ci, pour générer un champ magnétique élevé - nécessaire pour incurver la trajectoire des faisceaux -, doivent être supraconducteurs. C'est-à-dire n'offrir aucune résistance au passage d'un courant électrique de 11 700 ampères (à comparer à la dizaine d'ampères d'une installation domestique). Cette supraconductivité n'apparaît qu'à une température proche du zéro absolu (- 271,3 oC), dans des cryostats où baignent 120 tonnes d'hélium superfluide.
"Nous ne pourrons connaître l'origine de l'incident que lorsque nous ouvrirons et inspecterons la machine au voisinage de la zone affectée. Intellectuellement, ce n'est pas une position très confortable", avoue le patron du CERN. Les ingénieurs en sont réduits aux conjectures. Un ou plusieurs aimants défectueux ? Improbable. Chacun d'entre eux a été testé avec des exigences de résistance aux efforts supérieures de 20 % aux conditions d'exploitation. Au moindre doute, la pièce suspecte a été écartée.
L'hypothèse la plus vraisemblable est qu'une connexion électrique entre deux aimants a grillé, provoquant la fonte de la conduite d'hélium réfrigérant. Une banale soudure entre deux câbles électriques ! Si tel est le cas, la réparation sera rapide. Sinon... "Le LHC est un instrument si gigantesque et d'une telle complexité que nous sommes toujours à la merci d'une erreur", souligne M. Aymar. "Gérer un tel appareil est aussi compliqué que procéder au lancement d'une navette spatiale, ajoute un ancien chercheur du CERN. Le Fermilab (laboratoire américain exploitant un autre accélérateur, le Tevatron) a mis trois ans pour fonctionner normalement, alors que c'est une machine bien plus simple."
L'exploitation ne pourra pas reprendre avant la pause hivernale des installations du CERN. Habituellement, celles-ci sont mises en sommeil entre mi-novembre et fin mars, pour des opérations de maintenance des accélérateurs : entretien du matériel après refroidissement de pièces irradiées, redéfinition des expériences... Une coupure qui permet aussi au CERN d'alléger une facture d'électricité avoisinant 30 millions d'euros. Cette année, la pause va être anticipée : une partie des instruments sera arrêtée dès le 6 octobre et ne redémarrera qu'en avril 2009, avec le LHC.
"Après un jour ou deux d'affliction, les gens ont retroussé leurs manches. Les équipes de construction ont été reformées et le nécessaire sera fait", assure M. Aymar, qui se veut positif : le temps perdu sera mis à profit par les physiciens, qui ont engrangé quelques résultats lors des premières injections de protons, pour "corriger certaines insuffisances et améliorer les dispositifs expérimentaux". Un optimisme de rigueur à la veille de l'inauguration officielle du LHC, le 21 octobre. Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement, dont Nicolas Sarkozy, sont attendus. A moins que le "trou noir" des places financières ne bouscule leur agenda, jouant un mauvais tour supplémentaire à l'accélérateur défaillant.

Pierre Le Hir
Article paru dans l'édition du 05.10.08.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à tous,

Je profite de ce post, pour faire une petite parenthèse en ce qui concerne le Higgs.
Il faut quand même savoir qu'il a peut-être déjà été "vu" il y a quelques années par le LEP ! Le seul hic est que dans leur spectre c'était délicat de distinguer entre ces quelques évènements et une éventuelle fluctuation statistique... En tout cas si le LHC confirme ce qui a déjà été trouvé par la LEP (personne ne s'en vante, bien sûr), cela me fera doucement sourire.
Ah ces particulistes.... y a pas à dire ils maîtrisent la communincation en tout cas.

Jean-Christophe

[Ce message a été modifié par Jean-Christophe Dalouzy (Édité le 13-10-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bof, bof, bof.

Il existe des critères unanimement acceptés en physique des particules pour déterminer à quel moment on dispose d'une statistique suffisamment bonne pour pouvoir prétendre parler de "découverte". Les résultats du LEP sont certes intriguants, mais ne satisfont pas à ce critère, donc le LEP n'a pas découvert le boson de Higgs, fin de l'histoire. De la même façon le quark top avait été "vu" au LEP par l'intermédiaire des corrections radiatives, et ce bien avant les résultats indiscutables du Tevatron, mais personne aujourd'hui, y compris au LEP, ne remet en cause que c'est au Tevatron que la découverte du top doit être attribuée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est surtout qu'il y a une grosse marge entre voir et comprendre, non ?

Apercevoir le Higgs, ou une galaxie lointaine, et déterminer leurs propriétés (la masse du Higgs, le redshift, pour la galaxie, par exemple)çà n'a rigoureusement rien à voir...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

"des critères unanimement acceptés" : ouais, je crois qu'on pourrait en discuter pendant des heures de ces critères car c'est loin d'être si simple ! J'ai souvent vu dans mes recherche biblio des choses "unanimement acceptées" qui sont de belles co...ries. Mais bon, ce n'est pas l'objet du forum, on s'éloigne de l'astro.

Désolé d'ailleurs d'avoir fait ma précédente remarque, elle était complètement hors sujet par rapport au thème du forum.

Jean-Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bah, si on va par là, il a aussi été "vu" par le tevatron, mais bon, les choses ne sont pas si simples : Entre l' annonce triomphante dans la presse et la réalité des faits il peut y avoir comme qui dirait une certaine distance : Voir par exemple http://gordonwatts.wordpress.com/2007/03/16/the-tevatron-has-found-the-higgs/

Comme le fait remarquer SuperFulgur, voir une anomalie qui pourrait être due au Higgs (ou à des milliards d' autres causes 'classiques') et mesurer sa masse, c' est pas tout à fait la même chose (en terme de précision et de quantité de données à traiter entre autre). Pour sonder (faire des mesures dans) le secteur de Higgs, il fallait bien un truc comme le LHC, non ? Pas seulement l' accélérateur, la panoplie de détecteurs et le monstrueux système de traitement des données aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Je ne remets pas en cause le LHC.
Je pense simplement que le LHC n'a pas comme seul objectif le Higgs comme on peut le lire partout. J'ose espérer que bien d'autres particules seront découvertes avec cet accélérateur/système de détection.
Par contre dans le cas contraire, je ne serai vraiment pas convaincu que cela vallait la peine d'un tel investissement financier et humain quand on sait que d'autres domaines de recherche en physique (et je me borne à la physique) rêveraient d'avoir qu'une partie infinitésimale des moyens mis en place pour le LHC.
Mais ceci n'est qu'un point de vue et je comprends très bien que d'autres pensent autrement que moi.

Jean-Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi M'sieur, moi M'sieur !

C'est la dernière frontière, l'intelligence à l'état pur, l'exploration avec un grand E...

Le LHC va nécessairement trouver des trucs bouleversifiants pour la physique, çà fait pas un pli.

Bon, quand il fonctionnera.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est la cata !!

Redémarrage du LHC : Peut-être pas avant le printemps ...2010 !!

Lors d’un séminaire récent au Cern, Jorg Wenninger a fait le point sur ce qui s’était passé et les leçons qui en avaient été tirées. Le système de protection des aimants va être amélioré et l’idéal serait d’installer des valves de sécurité pour la pression de l’hélium pour tous les dipôles. Mais cela impliquerait de réchauffer l’ensemble du LC puis de le refroidir. Actuellement, deux plans sont donc à l’étude.

Le plan B, qui viserait à un système de sécurité optimale, conduirait au report du démarrage en 2010 !

La décision sera prise en février...

Mais tôt ou tard, il faudra bien passer par ces travaux...
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/en-bref-les-collisions-au-lhc-pour-2009-ou-2010_17466/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas de bol !
Avec ces plans qui glissent, ils doivent avoir tous des mines piteuses au CERN ...

Tout ça alors que PAMELA nous a détecté une possible, hypothétique, trace d' annihilation de matière noire, et que CDF a aussi détecté, dans un autre domaine énergétique, un truc qui ne colle pas avec le modèles standard. Tout ça demanderait à être testouillé dans un accélérateur un peu musclé ... Dommage.
PS: L' article sur les positrons en exces de PAMELA est là : http://arxiv.org/abs/0810.4995

[Ce message a été modifié par PascalD (Édité le 25-11-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est donc le plan A qui a été retenu... et c'est sans doute dommage.

Rappel du Plan A :
Redémarrer à la fin de l’été 2009 avec les premiers faisceaux... mais... l’énergie et la luminosité seront LIMITEES afin de minimiser les risques.

... et on reporte donc les travaux de pose des valves de sécurité (pour quand ???)

On comprend mieux quand on lit ceci dans le communiqué du CERN :

Pour Robert Aymar, directeur général du CERN, « la priorité des priorités pour le CERN aujourd’hui, c’est de fournir aux expériences des données issues de collisions dès que ce sera raisonnablement possible. C’est-à-dire à l’été 2009. »

Ils ont la pression... Faut redémarrer quoi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this