Sign in to follow this  
George Black

Kepler, ouvrez les paris !

Recommended Posts

Bonjour,

Kepler a pour but de découvrir des planètes comparables à la Terre de part leur masse ou leur distance à leur étoile.
En fait, alors que l'on parle de "earth-like planet", la mission cherche tout ce qui rentre dans la catégorie "vénus, terre, mars" (ou plus massif) !

Il faut savoir que Kepler, de part la méthode de détection, a 1 chance sur 210 environ de détecter effectivement une planète tournant autour de son étoile. De même, Kepler va "scanner" 100'000 étoiles.
En clair, même si ces 100'000 étoiles avaient toutes une planète tellurique comparable à celles que l'on connait, Kepler n'en détecterait "que" 480 environ.

J'avoue que cela me laisse songeur.

On nous annonce souvent que 50% des étoiles auraient un cortège planétaire.
De récentes simulations semblaient montrer que seulement 6% des systèmes planétaires seraient semblables au notre et aptes à garder des planètes telluriques (Superfulgur en avait parlé il me semble !). Si on ne garde que les 80% d'étoiles de la galaxie de type naine rouge ou jaune, on aurait alors 1 étoile sur 42 porteuse d'une tellurique intéressante !
Pour 100'000 étoiles scannées, et vu les capacités de Kepler, celui-ci devrait donc détecter au moins 11 planètes telluriques !

Dans le dernier numéro de Ciel&Espace, Geoffrey Marcy propose entre 10 et 20. William Borucki (responsable de la mission Kepler) semble en espérer une centaine !

Combien seront réellement des jumelles de la terre en terme de masse et de distance à l'étoile (en proportion du type d'étoile) ? J'entends par là, combien seront de sérieuses candidates au "earth-like" et non pas au venus- ou mars-like ?

De mémoire, dans un ouvrage de Carl Sagan, sur une famille de résultats de simulations du système solaire, un seul (sur cinq présentés) semblait présenter un objet avec une masse, une distance au soleil et une ellipticité convenable en terme d'habitabilité.

Avec une seule planète détectée réellement earth-like, on pourrait en déduire une estimation selon laquelle 1 étoile sur 480 posséderait une planète jumelle de la terre. Un petit calcul montre que statistiquement la première earth-like devrait ainsi se situer à environ 31 a.l. ! Je dois reconnaître que je trouve que cela fait peu !
Le même calcul indique que l'on aurait alors plus de 500 jumelles de la Terre dans un rayon de 250 a.l. (pour environ 260'000 étoiles) ! Je trouve ça presque trop énorme !

Alors j'ouvre les paris !
S'agissant de découvrir une planète tellurique ayant des caractéristiques de masse, de taille, de distance à l'étoile et d'ellipticité qui en font une "véritable" jumelle de la Terre candidate sérieuse en terme d'habitabilité, je pense que Kepler ne trouvera rien ou pas plus de 1 candidate !

A+
Tournesol.

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 07-03-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Des "candidates", KEPLER va en trouver des milliers, ça ne fait pas de doute, grâce à son telescope beaucoup plus puissant que celui de COROT.
Des grosses, des petites... Le problème, comme avec le sat. français va être de confirmer par vitesse radiale, au sol, toutes ces planètes candidates... Et plus elles sont petites plus c'est difficile...
La version améliorée de HARPS (HARPS NORTH) n'est pas encore mise au point (installation prévue sur un 4m aux Canaries) De plus, dans le cadre de sa mission de 3 ans et demi s'il detecte une tellurique à 1 U.A de son étoile il ne pourra donc observer que 3 transits, ce qui est très peu pour tirer assez d'infos !
On va être fixé d'ici quelques mois quant aux performances de l'engin ; La liste des exoplanètes devrait s'allonger !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour des planètes de type terrestre et en "zone habitable", le vrai problème effectivement c'est la méthode de détection par transit qui induit un très faible nombre de transits observables sur 3 ans et demi...
Ne pas oublier quand même qu'une extension de mission de 2 ans et demi est envisagée, ce qui double quasiment les chances...

Pour le reste, vu que nous n'en sommes qu'au tout début, aux prémisses de cette recherche d'exoplanètes, toutes les spéculations sur le nombre relatif et la nature des systèmes planétaires me paraîssent encore insuffisemment fondées, et nous allons peut-être avoir - comme souvent dans ce domaine - des surprises...

Je parie donc qu'on aura des surprises.. Quant à savoir lesquelles

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, cette façon de présenter la question me pose problème.
D'abord, en assimilant une candidate Corot/Kepler de 1 mT, de 1 rT, de 1 UA, etc, on fait comme si découvrir un objet physiquement comparable à la Terre signifiait trouver une planète habitable, ce qui est vertigineusement réducteur, évidemment.
Ensuite, on peut trouver un système avec une exo Vénus, une exo Terre, une exo Mars, sauf que l' exo Terre se révèle un désert absolu porté à +300 degrés et l' exo Mars un paradis habité (oui, vaufrèges 113, je sais, je t'énerve donc s'obnubiler sur 1 mT, 1 rT, 1 UA me semble enfantin. Bref, il faut, AMHA, tout acheter : toutes les planètes. On va en trouver plein, puisqu'il y en a mille milliards dans la galaxie. La problématique de l'habitabilité, ensuite, on en a déjà parlé ici, on pourrait prendre, au hasard, les planètes Vénus et Mars, de bonnes candidates... vues de loin...


S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Encore faut-il savoir si ces planètes existent, et en quel nombre : voila ce qu'on attend de cette mission !
Pour la recherche de la vie, c'est une autre chose : s'il y en a une pas loin de nous, on aura peut-être la chance de l'apprendre avant de retourner à l'état de poussière d'étoile...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Superfulgur, on est bien d'accord : "zone habitable" ne veut pas dire "zone habitée"... C'est un peu plus complexe, en effet..

D'autant que cette notion de "zone habitable" doit couvrir des situations très diverses quant aux conditions réelles qui règnent en surface des planètes en question... et qu'il reste très compliqué de déterminer ces conditions avec précision (sans parler de détecter la vie ce qui semble plus que problématique, et même hors de portée en l'état actuel).

Il est quand même intéressant de savoir que kepler est le premier à pouvoir véritablement en débusquer peut-être une ou deux, mais il est vrai que "la moisson globale" visant l'ensemble des systèmes planétaires sera bien plus riche d'informations, sans aucun doute...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur le (vaste) sujet des planètes dites habitables voici pour info ce qui est énoncé sur le site de la mission (sous réserve de traduction correcte): http://kepler.nasa.gov/sci/basis/goals.html

-- Concernant l'objectif sur ce point précis (But 1) - je cite :

But 1 : Déterminez la fréquence de planètes terrestres, et plus grandes, dans ou près de la zone habitable d'une large variété des types spectraux d'étoiles.
La fréquence de planètes est tirée du nombre et de la taille de planètes trouvées et du nombre et du type spectral d'étoiles contrôlées. Même un résultat nul serait fortement significatif à cause du grand nombre d'étoiles recherchées et du taux de fausse alerte bas.

Fin de citation

Il est donc bien envisagé un résultat "nul"...

-- Ensuite, la définition de planète "habitable" - je cite :

Quelle est une planète habitable ?

Beaucoup de facteurs influencent les conditions qui font une planète habitable. La définition la plus commune commence par la présence d'eau liquide sur la surface de la planète. C'est principalement déterminé par le type stellaire, donc la taille et la température effective de l'étoile et l'orbite de la planète.

Le deuxième facteur majeur est la taille et la masse de la planète. Les planètes qui se forment avec moins qu'environ la moitié d'une masse de la terre n'ont pas assez de gravité superficielle pour retenir en surface l'atmosphère ce qui est le cas pour mars. D'autre part, les planètes qui se forment avec une masse d'environ 10 masses terrestres ont assez de gravité superficielle pour retenir les éléments les plus légers et les plus abondants, l'hydrogène et l'hélium, et se développer en géantes gazeuses. Tel est le cas pour Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Ainsi, son but pour détecter des planètes habitables est d'être capable de trouver ces planètes avec des masses entre la moitié et dix masses terrestres ou supposer une densité semblable aux planètes terrestres, environ 0.8 à 2.2 rayons de La terre. C'est précisément ce pour quoi la Mission Kepler est conçue.

Les facteurs supplémentaires qui affectent la question habitable sont la quantité et la composition de l'atmosphère, qui influence la température, fournit la protection de rayon UV et cosmique, etc ainsi que l'influence de lunes et des planètes géantes dans le système planétaire, qui peut fournir la protection d'impacts d'astéroïde, etc.

Fin de citation

[Ce message a été modifié par vaufrèges13 (Édité le 11-03-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le point sur la mission : ça gaze !! (malgré une petite alerte)
Les données collectées par KEPLER depuis le 12 mai, début de ses observations, viennent d'être transmises à l'équipe au sol, le 19 juin dernier. A eux maintenant d'analyser tout ça, trouver les transits et confirmer en radiale avec les télescopes au sol... Vont-ils avoir les mêmes problèmes que COROT ? Wait and see...
Le prochain téléchargement de données est pour fin juillet http://www.nasa.gov/mission_pages/kepler/news/keplerm-20090619.html

P.S : Il y avait un autre topic sur KEPLER : complétement disparu !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
La conférence de presse a apporté la confirmation que KEPLER avait les capacités de detecter des planètes semblables à la Terre ; 3 exoplanètes déjà détectées au sol (dont HAT-P-7b) par transit et qui se trouvaient dans le champs d'observation ont été trouvées par le satellite.
Seul soucis, la mise automatique en mode de sauvegarde dont la cause n'est pas déterminée.
http://www.newscientist.com/article/dn17565-kepler-spacecraft-sees-its-first-exoplanets.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

En cause, selon leur analyse, peut-être les particules énergétiques des rayons cosmiques...
Ils ne semblent pas inquiets de ces mises en sauvegardes inopinées du système... Il est vrai que ça n'a concerné que 3 jours 1/2 sur 150 jours de mission jusqu'ici...

Pour le reste, la bonne nouvelle c'est effectivement que -je cite : "Kepler fonctionne au niveau exigé pour détecter des planètes de la Taille de la terre"...
De "la taille" de la terre hein... pas forcément avec la XXX...

Pas gagné pour autant, on le sait, mais ce qui importe (et là on y compte bien), c'est la moisson de planètes diverses et variées qui devrait apporter des éléments nouveaux permettant d'enrichir nos connaissances des systèmes planétaires...

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça me rappelle un peu l'enthousiasme qui prévalait lors des premiers communiqués de presse avec COROT... On connait la suite !
Souhaitons que la moisson soit un peu plus fournie cette fois !

Vaufrèges, KEPLER n'a jamais censé être conçu pour detecter des signes d'activité biologique ; Dans des cas de figures très favorables le JWST sera capable de le faire d'ici quelques années...

Share this post


Link to post
Share on other sites

>>"Vaufrèges, KEPLER n'a jamais censé être conçu pour detecter des signes d'activité biologique"<<

Bien sûr Jack... L'allusion à la XXX faisait plaisamment référence aux messages précédents ci-dessus des 10 et 11 mars (relis mes échanges avec Superfulgur), et à la confusion qui peut être faite entre "habitable" et "habité"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un récent article dans Nature semblait signifier que KEPLER rencontrait des difficultés pour trouver les planètes attendues... http://www.universetoday.com/2009/11/02/no-earth-sized-planet-hunting-for-kepler-until-2011/

Mais un démenti de la part du boss de l'équipe vient au contraire rassurer quant aux capacités des américains a annoncer rapidement des découvertes, et ce dès le début de l'année prochaine : http://blogs.discovery.com/space_disco/2009/10/keplers-exoplanet-hunt-on-hold-until-2011.html

citation :
"There is a mistake in the Nature article. The Kepler Mission is actually doing very well and is producing planet discoveries that will be announced early next year. Data from 3 of the 84 channels that have more noise than the others will be corrected or the data flagged to avoid being mixed in with the low noise data prior to the time an Earth twin could be discovered."
(William Borucki, Kepler Science Principal Investigator)

Que KEPLER détecte beaucoup de candidats est une chose, mais ne vont-ils pas rencontrer les même difficultés que les européens avec COROT pour la confirmation en radiale ??
Wait and see...


Share this post


Link to post
Share on other sites


Dernières nouvelles de KEPLER

C’est donc début janvier qu’une première série de résultats sera annoncé : une trentaine d’articles à publier qui couvrira tous les aspects de la mission ; Le nombre d’exoplanètes découvertes n’est pas indiqué…
Extrait :
« The Kepler team has submitted nearly 30 papers for peer-reviewed publication that cover both new science results as well as the many technical processes and procedures utilized to achieve them. Some members of the team will attend the American Astronomical Society Meeting in Washington, D.C. the first week of January 2010. A number of papers, and discoveries, will be presented at the conference. « 
http://www.nasa.gov/mission_pages/kepler/news/keplerm-20091223.html

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 26-12-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jackbauer2...

C'est impressionnant mais je ne comprends pas la nuance entre candidats et découvertes...

Quand l'équipe Corot détecte un "candidat", elle ne fait aucune annonce, elle annonce une découverte.

Là, je comprends pas, quelqu'un peut m'espiquer ?

Parce que si les "700 candidats" sont des découvertes, le différentiel par rapport à Corot est hallucinant...

Je vais me renseigner discrètement...

Sinon, t'as vu il y aurait un système à 3 planètes, çà c'est dingue, ce que çà va permettre d'étudier, si tout est confirmé...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
M'enfin !!!
Des candidates c'est des transits qui vont faire l'objet d'un suivi au sol par les télescopes pour confirmation en radial...
Dans le cas de COROT ça donne à peu près 15% de candidates confirmées en planètes (en moyenne car certains champs donnent 0% et d'autres 20%)
De plus l'équipe de KEPLER n'a pas les mêmes méthodes, sans compter que leur sat a plus de sensibilité...
Donc peut-être qu'il y a 30 ou 40 planètes dans ce lot ???
Et comme il ne disposent pas encore de HARPS NORTH ils auront du mal à confirmer les petites telluriques...

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK Jackbauer2, la subtilité et la force (un poil démago) de Kepler est d'annoncer les candidats, pas les découvertes...

Pour comparaison, Corot a actuellement 170 candidats...

En planètes, on en est donc à 14 à 5, aujourd'hui, mais Kepler étant 10 fois plus sensible, forcément, il va en trouver plus.

Pour Corot, aussi, ça va monter, j'imagine, et ils espèrent trouver un financement pour prolonger jusqu'en 2015, pour avoir accès évidemment à des orbites "terrestres". Croisons les doigts, apparemment, il y a assez de carburant à bord. Reste à trouver le financement pour le segment sol...

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ose pas imaginer que le programme soit abandonné pour une question de rallonge budgétaire...

Le site de C&E revient sur l'annonce de KEPLER (très optimiste D. Fossé)
Il semble au moins que les résultats des américains confirment ceux de HARPS : les petites planètes sont beaucoup plus nombreuses que les Jupiter

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vu sur la site de nature.com

Les membres de l'équipe de KEPLER ont signé un accord de confidatialité...
Sympa l'auteur signale que notre petit COROT existe et bosse bien !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this