Sign in to follow this  
atome

unvivers....??????????????????

Recommended Posts

Si l'univers grandit, que son volume augmente, il gagne de l'espace sur quelque chose, mais ce quelque chose, c'est quoi?
Seulement, on le sait?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le "volume" de l'Univers n'augmente PAS dans un volume plus grand pré existant
c'est sa "métrique" qui change

flute encore un mot à chercher dans le dictionnaire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et encore ça peut s'écrire en plusieurs mots!

Pas la peine chuis déjà loooiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn!!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
OK merci mais au lieu de tout le temps me dire "va voir le dico", pourquoi pas m'expliquer directement ce que sa veut dire???

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'univers ne grandit pas dans quelque chose puisqu'il est l'univers. Et puis ça ne changerais pas le fond de ton problème puisque dans quoi serait contenu le contenant de notre univers ? Cherche, cherche, google est ton ami.
Fred

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:

OK merci mais au lieu de tout le temps me dire "va voir le dico", pourquoi pas m'expliquer directement ce que sa veut dire???

ça veut dire ouvre un livre, cherche sur google, et fais le par toi même. fais toi une idée sur les phénomènes auxquels tu t'interesses, et quand tu auras des questions précises, pose-les.
par contre, je pense que demander aux gens de faire les recherches pour toi, en te donnant les liens, la bibliographie, et tout ça présenté par chapitres avec sommaire et lexique complet, c'est un peu trop exiger de ces derniers.

pour ta question, dis toi seulement que tu ne peux pas te representer l'univers comme un ballon de baudruche qui enfle. l'univers est une structure en 4 dimensions (au moins) dont les dimensions spatiales augmentent a une vitesse donnée.
L'image mentale d'un tel phénomène n'est certainement pas a la portée de tous, et c'est une théorie que je ne manipule pas assez souvent pour pouvoir trouver d'image aussi pertinente que je le désirerais, le cake aux raisins restant la meilleure approximation grossière dont je me souvienne.

bref, un moteur de recherche, un bon dico, voire meme un ouvrage spécialisé en astronomie, un abonnement a C&E, et des visites dans des conférences d'astro et a des clubs d'astronomie te permettraient d'établir des bonnes bases dans ce domaine... si tu en as vraiment l'envie.

[Ce message a été modifié par aka (Édité le 04-05-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est tout simplement l'immensité! Pas de fin, pas de commencement. Qu'il aurait-il eu avant? et avant, et avant? et aprés? Le cerveau humain peut immaginer pas de fin, mais pas de commencement!!! Et pourtant?! et si çà devait s'arrêter là! Mais alors, il n'y aurait rien derrière???
Réfléchissons deux secondes et soyons logiques avant tout. Tiens, on cherche un certain big-bang! Je pense qu'on va encore aller loin pour voir toujours et toujours les mêmes choses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Arf, rigolo ce post, ça m'a l'air bien parti ce binz...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Imagine un mètre ruban avec des graduations. Imagine que ce mètre ruban soit infini. Et bien l'expansion, c'est comme si les graduations s'agrandissaient ! Les centimètres du mètre ruban augmentent. Mais le mètre est toujours infini. Il l'était déjà et il continue de l'être.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime bien la proposition de JD...

On doit pouvoir la projeter vers le big bang : au moment du big bang, le mètre était déjà infini, et les graduations infiniment petites (ou en tout cas minuscules, genre 10 P-33 m).

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous me faites marrer les mecs !
C'est quand même curieux de vouloir absolument "imager" un truc incommensurable. Nous sommes dans des notions qui dépassent l'entendement humain pi c'est tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je dirais même plus, ce que raconte JD n'a aucun sens !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai lu dans le science et vie que la théorie du big bang est remi en question grace a une nouvelle théorie: la théorie dee grand rebond
très interessant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Arf, pour cette nouvelle nouvelle théorie, va falloir imaginer d'autres trucs maintenant pour que notre petit esprit bien cartésien ne perde pas les pédales...Rolland Garros me semble tout trouvé nan ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Je dirais même plus, ce que raconte JD n'a aucun sens !"

Ah, ben parles en aux cosmologistes, alors, puisque c'est rigoureusement comme çà qu'ils expliquent le bazar...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ouais, mais tu sais les cosmologistes ont l'obligation de rendre un peu des comptes en racontant des histoires, surtout pour les médias...
Mais dans le fond ( cosmologique ), je suis certain qu'ils en n'ont pas grand chose à carrer de la vulgarisation scientifique...
Pi mon message était évidemment une boutade un peu métaphorique, raté mon truc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'aime beaucoup la comparaison avec le mètre ruban.. mais.. car il y a un mais.
Si l'expansion de l'univers a été mise en évidence par la fuite des galaxies..c'est donc qu'elles s'éloignent de nous..
Mais si c'est l'échelle de mesure qui s'agrandit avec l'univers..alors la distance aux galaxies devrait rester la même non ?
Ou bien seul le contenant (l'univers) est en expansion, mais pas son contenu (les galaxies)?
Amusant ce post..si si..

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'expansion joue "contre" la gravitation, celle-ci maintient les structures jusqu'à une échelle de l'ordre de celle d'un amas de galaxies.
Pas d'expansion à l'échelle du système solaire ou de la Galaxie, par exemple, ni dans l'amas local.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut
va voir l'oeuf ou la poule,sujet en page 2
je m'etait imisser dans la conversation pour poser cette question
je crois que la conversation va repondre a ta question,VL a bien raison quand il dis que sa depasse l'entendement
nos cervelles ne son pas prevuent pour ce genre de reflexions
dis nous ce que tu pense de ce sujet "l'oeuf ou la poule "
a tchao

Share this post


Link to post
Share on other sites
Atome,
Il y a l'allégorie de JD, (le ruban) mais on peut trouver une autre image de l'expansion de l'Univers, celle d'un ballon sur lequel tu traces des galaxies.
Et puis tu gonfles le ballon , les distances entre les galaxies augmentent...

Elles vont augmenter jusqu'à ce qu'elles disparaissent, leur lumière ne nous rattrapera jamais...

[Ce message a été modifié par adintc (Édité le 09-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ouaip , intéressant toutes ces réflexions, j'en rajoute une pour faire avancer :
Pendant mes assez courtes études mathématiques (avec le CNED), je suis tombé sur une fonction très spéciale, malheureusement je ne me souviens plus laquelle.
Une fonction du genre y=f(x) , quand x tend vers l'infini , y tend vers 0 , cad la courbe se rapproche de l'axe des x sans jamais le toucher .
Quand on a manié plusieurs fois ce genre de fonction, il n'y a rien d'étonnant, ce qui m'a laissé pantois, c'est que si l'on calcule la primitive de cette fonction de 0 à l'infini, et bien on trouve un nombre fini .Or la primitive de 0 à l'infini représente géométriquement la surface de cette courbe ...
j'ai imaginé alors une pièce matérielle de longueur infinie , mais d'une surface finie !!!!
J'ai demandé à mon prof par correspondance comment cela se faisait ; il m'a répondu que ce pouvait paraître étonnant mais le calcul était bon, on a un objet qui a une distance infinie, mais une surface finie .
On pourrait alors imaginer un univers un peu comme cela, avec un contenu fini, mais un contenant infini ... Si quelqu'un pouvait me retrouver cette fonction ....
Quelqu'un ici a dit que l'univers nous est incompréhensible , il faut malheureusement se rabattre sur les maths , on n'a que ça pour l'instant.
Comme la représentation d'un univers à 4 dimension , très difficile comme gymnastique , par contre , en géométrie on peut faire une projection sur notre espace (sans le temps) à 3 dimensions , comme on peut projeter un cube sur une surface plane ;pour avoir une idée de l'hyper cube à 4 dimension.
Par contre c'est assez simple de concevoir un espace à 3 dimension + le temps, il suffit de s'imaginer nos axes x, y, z avec l'origine o se balader sur une droite graduée représentant le temps..
Voir aussi l'hyper sphère dont le volume serait maximal pour une dimension n=5
Pour n>5, le volume des hypersphères est décroissant quand n augmente. En particulier, la limite du volume à l'infini est nulle .Source : wikipédia (tapez hyper sphère)
....Etonnant , non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme ça, ce ne serait pas une hyperbole ta courbe? D'équation x X y = 1, ou n'importe quel nombre, sauf 0.

Quant à l'Univers... ceratins lui donnent 11 dimensions, voire 12. On parle d'Univers dodécaédrique, à géométrie non euclidienne ( pour reprendre entre autre des théories de Luminet ). Il faut se imaginer un Univers de branes à n dimensions spatiales, plus le temps, "chiffonné", qui se courbe, se replie sur lui-même, qui semble infini par un jeu d'images fantômes mais qui en fait ne l'est pas...la quatrième dimension peut être abordée par l'esprit en imaginant qu'une droite qui paraît droite à notre échelle, se courbera toujours à l'infini, et qu'un mètre droit ici fera 1 + n mètres courbes des milliards d'années lumière plus loin...pour les autres dimnsions, il faut se dire qu'à vitesse égale, on va plus vite d'un point à l'autre en suivant un trajet courbe qu'un trajet droit... si je me rappelle bien de ce que j'ai entendu dire dans diverses conférences. Après, se le représenter, c'est une autre affaire. Bien malin qui en est capable!

C.P.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non... attends. Une hyperbole comme ça n'admet pas de nombre primitif en 0, puisque la fonction qu'elle représente n'est pas définie en 0! Arggg! Va falloir que je refasse des maths (je n'ai jamais arrêté d'en faire, d'ailleurs ). La fonction était définie en 0 ou non? Je pense que c'est une histoire d'intégrale impropre, mais je sais plus comment ça marche

C.P.

[Ce message a été modifié par Cédric Perrouriefh (Édité le 27-06-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ou alors... la somme de 0+ (et pas 0, mais est-ce seulement possible?) à l'infini de f(x) dx ... Y aurait pas un mathématicien dans le coin?

C.P.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this