Superfulgur

Sites Apollo : Ils l'ont fait !!!!!!!

Messages recommandés

vaufrègesI3 a écrit :
"Le 1 octobre 2009, nouvelle image du site d'Apollo 17 par LRO"
puis :
"Oui Bob, c'est un peu étonnant...
je suis assez d'accord avec l'analyse d'un des intervenants d'Unmanned Spaceflight : La structure du rover est moins massive et surtout moins homogène que celle de l'étage de descente. Les pixels sombres sont plus nombreux car c'est l'ombre qui domine (au travers de la structure), ainsi peut-être que les traces de piétinement autour."

1- Perso, j'estime que "l'affaire" n'est pas classée et de manière générale je trouve décevant que face à ce genre d'énigme, les participants d'Unmanned Spaceflight comme ceux d'ici plutôt que de creuser davantage, préfèrent enchaîner rapidement sur le sujet suivant.
C'est exactement ce qui s'est passé sur les deux forums.
Sur la dernière de la LROC d'Apollo-17, encore une fois, j'aimerais avoir une explication vraiment convainquante comme quoi strictement AUCUN pixel clair (ou seulement faiblement contrasté) du LRV ne soit détectable alors que certains des éléments de la station ALSEP le sont parfaitement ???
Les écarts de réflectivité (LRV vs ALSEP) sont-elles suffisantes au point de "gommer" complètement le LRV ?
Possible qu'une explication très triviale existe, encore faudrait-il la donner !

2- Toujours de l'ami Vauffy, fort fort bien informé :
"Nouvelle image du site d'Apollo 12 par LRO avec une définition bien supérieure.."

Oh ! Surveyor-3 !
Le pb est assez similaire au 1 : tache très sombre et uniforme vs station ALSEP très réfléchissante, quoique plus complexe puisque la 1ère de la LROC publiée le 3 sept. montrait distinctement le Surveyor :

Je ne pense pas que les conditions d'éclairage très différents dans le cas d'Apollo-12 puissent vraiment expliquer l'apparition puis la "disparition" de Surveyor-3 ... La vérité est sans doute ailleurs !

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 09-11-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

>>"j'aimerais avoir une explication vraiment convainquante comme quoi strictement AUCUN pixel clair (ou seulement faiblement contrasté) du LRV ne soit détectable alors que certains des éléments de la station ALSEP le sont parfaitement ???"<<

Je suis désolé Bob, mais n'étant pas spécialiste de l'image, je n'ai aucune autre proposition magistrale à formuler.
Et je dois être naïf car je ne vois rien d'extraordinaire là dedans.

Mais si tu as une hypothèse personnelle, il serait peut-être intéressant que tu nous la fasses connaître...
Je ne comprend pas bien ce qui te préoccupe à ce point, de même que le sens de ton ironie : "Vaufy, fort fort bien informé"...???...

Comme toi pour Cassini, il me plait simplement de partager ma passion, et pour être "fort fort informé" n'importe quel pékin peut consulter le site de LRO.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout d'abord, Vaufrèges , merci d'avoir répondu ceci, entre autres --->

"Mais si tu as une hypothèse personnelle, il serait peut-être intéressant que tu nous la fasses connaître...
Je ne comprend pas bien ce qui te préoccupe à ce point, de même que le sens de ton ironie : "Vaufy, fort fort bien informé"...???..."

Ben non ! Justement j'en ai pas de rechange et c'est bien ce qui m'interpelle.
Et si d'"hypothèse" tu parles, c'est que "problème" tu subodores, en dépit de ce qui dit ensuite, non ?

"Je ne comprend pas bien ce qui te préoccupe à ce point"

Je pensais m'être expliqué clairement et comme aujourdhui il est question d'un ancien mur brisé, celui de l'incompréhension tient encore bon ...
Cependant, comme moi, au moins un intervenant du forum Unmanned Spaceflight reste insatisfait côté explication :

PDP8E (Maynard, Mass. USA) - 5 nov.
"Here is the new low orbit Apollo 12 site, with an almost overhead sun!
(destriped and enhanced)
Check out the annotated image on the LROC site.
The black splotch that is Surveyor is a mystery (to me)"
http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?showtopic=6111&st=285

"Vaufy, fort fort bien informé" ---> aucune ironie ni malice, juste un petit clin d'oeil cinématographique dreamworksien !

Amicalement,
Bob

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
juste un petit clin d'oeil cinématographique dreamworksien !

oué, c'est quand même un peut tiré par les poils du cul, tu avoueras...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors pour être plus clair et "briser ce mur" Bob , sauf éléments nouveaux, je te répète que ce "mystère" ne m'interpèle pas du tout...

Mais bon, il est vrai que mon gros défaut demeure mon caractère peu soupçonneux, même parfois naïf... Je ne suis donc pas le bon cheval pour aller chercher des poux dans... cette tâche noire...
Mais je reste à l'écoute.

Amicalement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ose emmètre une suggestion : sur saturation des pixel, qui inverse les valeurs.
genre ce que fait iris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, ça peut tenir la route comme explication si on a bien des parties extrèmenent réflectives sur le LRV et le Surveyor.
Dans ce sens, j'avais remarqué ce curieux artefact sur certaines images très surexposées de Cassini comme celle-ci de Japet d'octobre 2004 --->


http://saturn.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=25266

Encore pire ---> http://saturn.jpl.nasa.gov/multimedia/images/raw/casJPGBrowseS05/N00022846.jpg
http://saturn.jpl.nasa.gov/photos/raw/rawimagedetails/index.cfm?imageID=25130

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne idée...
Mais dans ce cas pourquoi ce phénomène n'existe t'il pas pour l'étage de descente, bien plus massif et réfléchissant que le Surveyor et le LRV ?...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de l'info Superfulgur

Donc nouvelle image du site d'Apollo 11, cette fois à l'altitude nominale de 50km et dans de nouvelles conditions d'éclairage.
On y voit à droite le large cratère ouest et ses éjectats de pierres et rochers. On peut constater que l'ensemble du terrain est très cratérisé. Ce qui explique sans doute les difficultés d'Armstrong à trouver une zone favorable et l'atterrissage à 6 km de l'endroit prévu avec une réserve de carburant de 10 à 15 secondes au final...

Un zoom sur le LM, les instruments scientifiques et les traces de pas.
A droite du LM et en bord d'image, on discerne le cratère Little west de 33 m de diamètre (une image d'Armstrong est reproduite ici en page 3)

Pour le fun , rappel du scénario tendu de cet atterrissage emprunté à ce site où vous pouvez trouver d'autres détails : http://pagesperso-orange.fr/max.q/apollo/Missions/as11.htm

Dix minutes avant le Final Touchdown, c'est-à-dire le moment où le LM touche le sol lunaire, un voyant rouge s'allume sur le DSKY (Display and Keyboard, Interface de communication avec l'ordinateur du LM), et l'ordinateur affiche "1201". C'est un code erreur de l'ordinateur qui signifie que ce dernier reçoit trop de données à analyser, en résumé, l'ordinateur était complètement saturé. Le système de navigation était hors-service, et il ne restait que très peu de carburant dans les réservoirs. "1201" était le plus grave signal d'une série d'erreurs qui avait commencé bien avant. Le système de guidage recevait plus de données que le LGC (Ordinateur du LM) ne pouvait traiter.

Armstrong coupa donc le système automatique et bascula en manuel. Son rythme cardiaque passa à plus de 160 pulsations/minutes. Le site d'alunissage prévu par le plan de vol avait été dépassé depuis longtemps. Désormais, Armstrong devait improviser. Le terrain était trop accidenté pour alunir, le LM aurait basculé au moment du Touchdown. Aldrin, qui surveillait les jauges et le fonctionnement des différents systèmes du LM, indiquait à son coéquipier que la situation devenait de plus en plus critique, et qu'il restait à peine 1 minute de carburant dans le réservoirs du DPS (Descent Propulsion System), et qu'il fallait conserver 20 secondes de ce précieux propergol en cas d'abandon.

En effet, si une procédure d'abandon avait été ordonnée par Houston, l'étage de descente aurait été largué après avoir fournit une poussée qui aurait contribuée à la remise en orbite. Ensuite un système de secours guidait directement le module lunaire vers le module de commande, en annulant définitivement l'alunissage. Une fois cette marge des 20 secondes dépassée, le LM serait tombé à pic sur la Lune, et les deux hommes auraient été tués.

La tension dans la salle de contrôle était à son maximum. Le directeur de vol Gene Kranz songeait de plus en plus à abandonner la mission. Il demanda à Steve Bales, responsable de la console GNC, l'officier chargé de la navigation et du guidage, si Armstrong devait lancer la procédure d'urgence. Le jeune homme de tout juste 25 ans prît l'initiative décisive, après avoir consulté sa Back Room, qu'il fallait poursuivre la procédure d'alunissage, et les autres contrôleurs l'approuvèrent par la suite. D'après de nombreux contrôleurs de vol, Bales sauva le premier alunissage.

Armstrong était toujours à la recherche d'un site d'alunissage. Il aperçut à travers un hublot une zone avec très peu de cratères. C'était la seule et unique solution. Il restait à peine 30 secondes de carburant. Les contrôleurs de vol avaient les yeux fixés sur leurs consoles. Désormais, il était trop tard pour abandonner. Soit Armstrong et Aldrin posaient le LM, soit ils s'écrasaient sur la Lune. Puis, le silence...

Quelques secondes plus tard, on entendit la voix calmée d'Armstrong dans les hauts-parleurs de la salle de contrôle à Houston :"Tranquility Base here. The Eagle has landed". Tout le monde poussa un soupir de soulagement. Le CapCom de la salle de contrôle, Charlie Duke, répondit à Armstrong : :"Compris. Un sacré nombre de gars ici tournait de l'œil. On respire à nouveau".

---------------------------------------------------------

La vidéo de l'alunissage qui traduit bien les hésitations d'Armstrong : http://www.youtube.com/watch?v=2BvbD-1qZtc&feature=related

Le décollage qui fait voler divers objets et ployer le drapeau (qu'Aldrin a vu "s'envoler", mais ce n'est pas ce que traduit l'image) : http://www.youtube.com/watch?v=XIzYFwCK4pM&feature=player_embedded

En prime, un très joli film d'animation qui revisite Apollo 11 : http://www.youtube.com/watch?v=xS5HYznzw-k

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 10-11-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

P....n,ces types ont quand même fait un "sacré" voyage!

Je ne peux m'empêcher de penser à ces mecs à chaque fois que j'observe la lune,ma lune.

En tant qu'ancien (50 ans cette année),je constate que ces superbes images ont conservé quand même le charme du "légérement ectoplasmique" de mon enfance.Par contre le reflet de la surface séléne dans les casques!!!!

Autrement,trés rigolo de voir les super héros se figer un peu,quand à 300.000 km de là,leur président s'adresse à eux. Et puis le salut militaire

Loin des yeux,pas loin du coeur

Sacrés amerloques.

Si vous êtes sages,je vous montrerai bientôt une relique d'époque que j'ai retrouvée sur le net et qui concerne tout ce barnum.

@ bientôt et merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant