Sign in to follow this  
fathia

gravitation

Recommended Posts

bonjour tous le monde
apres que j ai chercher beaucoup sur le net sans succes,j ai eu recour a ce forum en esperant que quelqun peut m eclerer
voila mon question:est ce qu on peut creer un volume sans gravité(on peut flotter a l interieur)1000m cube par exemple?
et si possible,qu est ce qu il faut comme materiel,?
est ce que sa coute "beaucoup"?
et pour se qu il va avoir la gentillesse de me repondre,il faut qu il sache que je peu pas comprendre les chifre ou les teories comme(x=e-.....masse....)par se que j ai pas fai un seul cour de phusique et j ai pas un bon niveau

merci a tous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Bonjour,

on pourrait (?) construire un gigantesque local de 1000 m3, si c'est la dimension voulue, et avec une superpompe, aspirer tout l'air qu'il y a à l'intérieur. Alors on pourrait voler (presque) comme un petit zoizeau

Heu... non, je ne vois pas de solution plus réaliste. Je ne pense pas qu'à l'heure actuelle il soit possible de se soustraire à la gravité. On peut « compenser » la gravitation comme dans le cas de l’apesanteur avec d’autres vecteurs qui s’annulent avec elle (l’accélération dans le cas de l’apesanteur)

Pour ne pas être soumis à la gravité, un corps doit avoir une masse nulle. Mais, à mon avis, et je sais qu’il est largement partagé, aucun humain n’aura jamais une masse nulle. Seuls les photons et autres particules allant à la vitesse de la lumière ont une masse nulle et n’ont donc pas de poids.

Mais bon, il ne faut pas désespérer, peut être qu’un jour le progrès scientifique poussé à l’extrême saura vaincre la gravitation, qui sait… ?

C.P.

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut,
je ne pourrais pas répondre à cette question avec autant de précision de Cédric Perrouriefh mais une technique a été mise au point pour défier la pesenteur sans la vaincre : dans un immense cylindre, ils ont placé à sa base un gros ventilateur qui permettait à celui qui se "jettait" dans ce cylindre de pouvoir "voler" et rester en l'air sans retomber!!
Je ne sais pas si cela peut te donner quelques idées mais j'aurais essayer

Bon courage

Sedna

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vrai ! j'y pensais plus à ce système. Mais là encore, comme le fait remarquer Sedna, tu "flottes" parce que la poussée de l'air est égale à ton poids, c'est encore une histoire de forces de sens opposé qui s'annulent. Non, décidément, pas moyen de se soustraire à la gravité (heureusement d'elle d'ailleurs, sinon avec un tel systus on s'envolerait comme une plume ! )

C.P.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Autres solutions: l'airbus 0G, qui fait des vols paraboliques permettant d'avoir l'apesanteur à l'intérieur de la cabine mais ça ne dure pas longtemps (quelques dizaines de secondes je crois)
Sinon, il faut aller dans l'espace, en orbite autour de la terre par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et encore !!

En orbite autour de la terre, c'est la force centrifuge qui annule la gravité, égale en intensité mais de sens opposé.

Eric

[Ce message a été modifié par edubois3 (Édité le 20-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cédric, ta 1ère réponse me fait un peu tiquer : si tu pompes tout l'air d'un volume, tu crées du vide (d'air), mais pas une absence de gravité. Si tu pouvais rentrer dans ce volume vide, tu ne flotterais pas, car toujours soumis à la gravité.
Je me trompe?

Sinon, pour répondre à la question, il faut effectivement soit annuler la gravité par une force opposé (tunnel vertical avec ventilateur), soit ne plus la ressentir physiquement (avion "0G"), soit s'éloigner suffisamment de la planète (orbite).

Existerait-il d'autre(s) solution(s)?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yes Mister Orionis J'ai dû mal m'exprimer, bien sûr que dans un lieu vide tu es toujours soumis à la gravité, mais tu peux faire des bonds incroyables : le meilleur exemple est celui d'un cosmonaute sur la Lune : il est dans un espace vide d'air et peut faire des sauts de 10 mètres, mais ce n'est pas pour autant qu'il s'envole réellement sans jamais pouvoir toucher à nouveau le sol lunaire.

(c'est pourquoi j'ai précisé "Alors on pourrait voler (PRESQUE) comme un petit zoizeau" et "Je ne pense pas qu'à l'heure actuelle il soit possible de se soustraire à la gravité" ).

C.P.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans le cas d'un corps en orbite, la gravitation est toujours présente, sauf que cette fois elle est compensée par la vitesse orbitale, me semble-t-il.

C.P.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hum..hum..
Je me permets de préciser que la pression atmosphérique n'est que la conséquence de la gravité et non l'inverse.

Par ailleurs, personne ne sait (encore) définitivement ce qu'est la nature de la gravité .On la constate et on sait la quantifier et l'utiliser et c'est à peu prés tout!

[Ce message a été modifié par jhaw (Édité le 20-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cédric, sur la Lune, les bonds de 6m sont-il dûs à la gravité 6 fois moindre que sur Terre ou à l'absence d'air?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ou à la combinaison des deux facteurs ?

Je ne voudrais pas avancer des bêtises, mais j'ai toujours entendu dire que sur Vénus, où la pression est je ne sais combien de fois plus élevée que sur Terre, il serait impossible de sauter ou même de courir.

C.P.

[Ce message a été modifié par Cédric Perrouriefh (Édité le 20-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut à tous


Cédric Perrouriefh

quote:
Dans le cas d'un corps en orbite, la gravitation est toujours présente, sauf que cette fois elle est compensée par la vitesse orbitale, me semble-t-il.

C'est vrais, d'ailleurs pour désorbiter la navette, les astronautes la retourne (de façons à ce qu'elle vol en marche arrière) allument les moteurs pendant une durée bien déterminé pour la ralentir
De 28000 Kmh à je ne sais plus combien, ce ralentissement la fait descendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cette décélération est de l'ordre de 350 km si je ne m'abuse.
C'était juste pour faire avancer le schlimi... euh... le schmilimi... enfin le truc quoi

Share this post


Link to post
Share on other sites
>>"Je ne voudrais pas avancer des bêtises, mais j'ai toujours entendu dire que sur Vénus, où la pression est je ne sais combien de fois plus élevée que sur Terre, il serait impossible de sauter ou même de courir"<<

Hélas Cédric... ....
Même si la valeur de la pression atmosphérique est transcrite en coordonnées verticales pour la météo, en réalité sa force s'exerce en tout sens sur, et dans notre corps.
Sinon le record du monde de saut en hauteur (par exemple) serait prioritairement battu en montagne, là où elle est plus faible (et de plus avec une gravité qui baisse un chouilla)...
Ce n'est pas le cas..

Sur Vénus, la pression atmosphérique à la surface est environ 90 fois celle de la Terre, ce qui correspond sensiblement à la situation qui règne environ 1 km au dessous du niveau de la mer... Pour autant, à supposer que sur la surface de Vénus un scaphandre performant (et surtout bien isolé thermiquement ) nous permettre d'éviter d'être comprimé, écrasé par la pression environnante et de nous ballader, nous ne ressentirions alors que l'effet de la gravité, tout à fait comparable d'ailleurs à celle de la terre..
A ceci près je crois que la forte densité de l'atmosphère freinerait pas mal les déplacements rapides, un peu comme sous l'eau en somme...

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 21-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

N'oublions pas non plus de préciser que nous sommes plus légers à l'équateur qu'aux pôles, à cause de la force centrifuge due à la rotation des planètes ... il est plus facile de battre un record de saut par exemple, ou d'haltérophilie, à l'équateur... eh oui ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si je retrouve le rigolo qui a un jour prétendu qu'on ne pourrait jamais sauter ou courir sur Vénus à cause de la pression... c'était un prof de physique, en plus. Moi je l'ai cru, bien entendu . Honte à lui !

C.P.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui ami Baroche, mais la force centrifuge à l'équateur n'infère que de 0,3 % sur notre poids, même si à Kourou l'effet de fronde pour Ariane permet des économies d'énergie conséquentes...

Il existe un autre facteur qui est la diminution de gravité liée au fait qu'à l'équateur on est plus éloigné du centre de la terre qu'aux pôles (22km d'écart).
Ainsi la gravité est de 9,83 m/s2 aux pôles, mais seulement de 9,78 m/s2 à l'équateur, ce qui induit un écart d'environ 300 gr pour une personne de 70 kg...

M'enfin, ces derniers jours, bien que la latitude de la capitale allemande soit plus basse qu'aux pôles, j'ai pas vu beaucoup d'esquimaux s'éclater aux mondiaux de Berlin... ...

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 22-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vaufrèges j'ai du mal à te suivre. N'est-on pas plus près du centre de la Terre aux pôles qu'à l'équateur, ce qui explique justement que la gravité est plus importante dans un cas que dans l'autre ?

Sinon la Terre serait incurvée...

C.P.

[Ce message a été modifié par Cédric Perrouriefh (Édité le 21-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Punaise, je dyslexique ! Leçon n°1 : se relire..
Tout à fait Cédric... La terre est "aplatie" aux pôles bien sûr... J'ai rectifié Cédric...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yep je vais dans le sens de Vaugère. La suppression de l'air n'annule en rien les effets de la gravité. Un bonhomme placé dans une pièce sous vide sur terre sauterait exactement à la même hauteur puisque le saut est le résultat de l'énergie cinétique fournie par ses muscles, la résistance de l'air à ce niveau est infime. Sur la lune la gravité étant six fois moindre les spationautes peuvent faire des bonds plus longs - haut en fournissant la même énergie malgré une combinaison affreusement lourde (ce qui pose des soucis pour se déplacer la masse étant toujours la même, ils avaient du mal à contrebalancer les effets de l'inertie). Sur Vénus il faut s'imaginer au fond d'un océan, la masse des gaz comprimés forme un air très dense qui empeche des déplacement rapides (les sondes vénéra soviétiques n'avaient d'ailleurs pas besoin de parachute. Après avoir suffisamment ralentit dans la haute atmosphère grâce à un parachute, elle s'en libérait et la densité des basses couches atmosphériques suffisait à les faire se poser à peu près en douceur, comme une épave coulant au fond de l'océan).
Par contre dans une pièce soumise au vide, un hélicoptère serait incapable de décoller ni même un avion en papier de planer.
Annuler la gravité est encore hors de nos moyens techniques actuels (l'antigravité reste de la SF). J'avais lu un article il y a plus de 10 ans sur une expérience qui avait conduit des chercheurs à faire perdre quelques grammes à une pomme grâce à des supra conducteurs, on y a cru, moins de 5 mois...
Amitiés
Fred

[Ce message a été modifié par Desmoulins (Édité le 29-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this