vaufrègesI3

On saura bientôt s'il y a de la XXX sur Mars

Messages recommandés

Je remets ce que j'avais indiqué sur la page precedente (et que personne n'a lu !!)
Extrait de Wiki :

"Le rover est plus performant que les robots actuels, alimentés par des GPHS-RTG, grâce à un générateur thermoélectrique à radioisotope (GTR) de nouvelle génération, le MMRTG développé par le DOE et produit par Boeing, utilisant une charge de 4,8 kg de dioxyde de plutonium PuO2 enrichi en plutonium 238 générant une puissance initiale d'environ 2 000 W thermiques convertis nominalement en 120 W électriques[43] par des thermocouples à base de nouveaux matériaux thermoélectriques, à savoir PbTe/TAGS[44] au lieu des anciens composants silicium-germanium : Mars Science Laboratory pourra ainsi disposer d'une énergie abondante de 2,5 kWh/j au lieu de 0,6 à 0,9 kWh/j sur Opportunity, dont la puissance résiduelle, le 12 mai 2009 (après 1884 sols) n'était plus que de 460 Wh/j."

Voila, utiliser directement du nouveau matos sur une mission à plusieurs milliards de dollars, c'est risqué...
Et que dire de la méthode ultra-compliquée du débarquement sur la planète rouge ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Donc en gros, les panneaux solaires, c'est juste mieux que le nucléaire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais si Jack..

"Nouvelle génération" comme indiqué dans Wiki, c'est un euphémisme.. Tout semble nouveau dans ce RTG, et vu les problèmes d'approvisionnement en plutonium et le coût correspondant, il n'a jamais dû être véritablement expérimenté, sinon on n'en serait pas là..

On est plutôt dans le cadre d'un prototype qui devait être expérimenté en mission.. avec tous les risques inhérents.. La preuve.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vendredi prochain la NASA, au cours d'une conférence de presse, va annoncer quel est celui des des 4 endroits sélectionnés qui a été choisi sur la planète rouge pour accueillir Curiosity...
http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=34138

si je ne me plante pas il sera 16h00 chez nous (10:am à Washington)

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 19-07-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'étions même pas au courant !!
Et en plus si c'est Gale, il n'y a même plus de suspens...
Remboursez !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

si je devais parier, je pense que Gale sera choisi comme site final pour MSL.

En fait, l'ensemble du processus de désignation a depuis bien longtemps été bafoué par la NASA sans raison communiquée. C'est d'ailleurs très bizarre car la NASA a un processus très bien décrit et très rigoureux. Elle devait depuis plus de 2 ans désigner le candidat ultime... et ce n'est pas le report du tir qui est la cause de ce décalage.

En tous les cas, c'est maintenant une affaire politique et surement pas scientifique (du reste et de l'avis de (presque) tous, les 4 derniers sites se valent). En fait, il faut requalifier le terme en "affaire de communication". Le HQ de la NASA doit satisfaire le congrès et le peuple. Il faudra donc un site exceptionnel d'un point de vue communication vers le contribuable. MARS N'EST PAS UNE PLANETE PLATE !

VL1, VL2, MPF, MER B et PML ont atterri sur des planches. Seul Spirit a pu atterrir près d'un "relief" un peu sexy et laisser deviner à l'horizon lointain les contreforts de Gusev... La NASA veut changer cette image d'une planète plate.

Mais le véritable point, qui me fait pencher pour Gale est sa situation en longitude. C'est l'affaire technique des ingénieurs. La NASA est toujours dépendante du DSN. La "mort" de Spirit tombe bien et libère du temps au sol et des équipes OPS. Avoir un rover près d'Oppy coutera bien plus cher et augmenterait les contraintes au sol pour l'organisation des équipes. Avoir un rover strictement opposé en longitude permet de faire des rotations intelligentes et d'optimiser le DSN. Les équipes au sol travailleront à nouveau en heures martiennes comme au temps de la gloire des 2 MER.

Bref, exit les sites trop près de Terra Meridiani.

Je vote donc pour Gale, qui de toute façon sera une merveille pour les yeux et bien plus même...

Enfin, si tout se passe bien car cette mission plus que toute autre est très très risquée. Voilà 20 ans que je prone le fordisme dans le spatial et la fabrication de sondes déjà éprouvées à la chaine, pour explorer tous azimuths le système solaire. Nous en sommes loin...

L'ensemble est très osé. Nous verrons bien.
Rdv donc en novembre prochain pour le tir puis en aout 2012 pour le landing.

Sans oublier nos amis sino-russes qui bricolent dans leur coin ;-(

Gilles

[Ce message a été modifié par Gdawidow (Édité le 21-07-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Voilà 20 ans que je prone le fordisme dans le spatial et la fabrication de sondes déjà éprouvées à la chaine, pour explorer tous azimuths le système solaire.

Bienvenue sur le forum, j'approuve à 100%.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ces précisions Gilles..

J'avais déjà vu certains des arguments que vous évoquez pour Gale dans une de vos conférences dont j'ai cité un extrait plus haut, et je penche aussi pour cette option..

En tout cas la décision semble se faire attendre..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui et non...

Par définition, le spatial, c'est de la haute technologie, il y faut de la R&D, sinon, çà sert à quoi ?

Pour le relief martien, pareil, oui et non... Le relief martien n'existe pas, c'est un leurre. Les dénivellations apparaissent gigantesques, genre 8 kilomètres pour Valles Marineris, 26 kilomètres pour Olympus Mons, mais en fait, c'est bidon, les pentes sont ridicules, on pourrait descendre à pied les flancs du "canyon" Coprates, en face, on ne verrait rien, l'autre versant se trouvant de l'autre côté de l'horizon. Pas étonnant que les planétologues, comme avec Mars Express, par exemple, exagèrent systématiquement le relief des vues 3D...

Mars est une vieille planète érodée, battue par le vent, recouverte de poussière, tous ses paysages se ressemblent, il n'y a pas vraiment de relief, cette impression de monotonie, qui a glacé les plus enthousiastes au fil des mois de découverte de Spirit et Opportunity se renforcera.

Le relief, il est ici, sur Terre, quand on fait face à l'Himalaya depuis la gorge de la Kali Gandaki, quand on contemple le mont Blanc depuis Chamonix, quand on se penche au dessus de Vertigo Point sur le Grand Canyon, Mars est belle chez Ray Bradbury, dans l'imaginaire des hommes, les sondes spatiales, en la réalisant, l'ont désenchanté.

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dis-donc - SuperMerlin le désenchanteur - faudrait p'tête voir à chausser tes lunettes
(avant de faire des commentaires d'une telle "platitude" ?-)))
Tiens, par exemple, vas donc voir là-dedans si j'y suis : http://news.nationalgeographic.com/news/2010/12/photogalleries/101221-mars-pits-pictures-photos-science-nasa-space-caves/
Ou si t'as une paire de 3D qui traîne dans un coin : http://astrobob.areavoices.com/2010/12/04/alien-pits-invite-journey-of-the-imagination/
Evidemment si tu compares à ça : http://www.worldsstrangest.com/neatorama/tsingy-de-bemaraha-madagascars-stone-forest/
C'est encore très plat...
Mais si j'étais martien et que j'explore la Terre, ce n'est pas là que j'enverrai mes rovers.
Alain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y m'énerves Superaplati...
Jusqu'ici, vu le manque de précision à l'atterrissage, et donc pour raisons de sécurité, on a envoyé les engins uniquement sur des régions sans réel relief..
C'est vrai aussi que l'érosion a quelque peu "laminé" la surface martienne, mais il y a encore beaucoup à découvrir.. Le cratère Gale risque d'en surprendre plus d'un par son relief tourmenté..

Au niveau du défunt Spirit, on a quand même déjà eu un petit avant goût.
Une image de Spirit du 23 août 2005 au sommet de "Husband Hill" après une longue ascension. Le sommet est un plateau balayé par les vents. Au nord il offre une vue magnifique vers l'immense vallée (inexplorée) de "Tennessee".

On est d'accord, c'est pas Chamonix , c'est surtout un autre monde, étrange..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh ben voilà, on est d'accord..

L'Atacama c'est un peu Mars. c'est pas Chamonix.. mais c'est beau et pas du tout inintéressant pour certains..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est officiel

"Les scientifiques ont identifié Gale comme premier choix pour poursuivre les objectifs ambitieux de cette nouvelle mission", a déclaré Jim Green, au siège de la NASA à Washington. "Le site offre un paysage visuellement spectaculaire et aussi un grand potentiel pour des résultats scientifiques significatifs."

http://www.nasa.gov/mission_pages/msl/news/msl20110722.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

le cratère Gale, donc : excellent choix. La théorie des crater lake va poursuivre son cheminement tant elle semble la plus prometteuse...

Gilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je poste ça ici à tout hasard, vu qu'on ne sait pas encore de quoi il s'agit (espérons qu'il ne s'agit pas encore d'un pétard mouillé dont la NAA a le secret ces temps-ci...)

Importante annonce de la NASA aujourd'hui, concernant Mars et MRO
Un article dans le prestigieux magazine Science est sous embargo...
Wait and see !

http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=34256

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ecoulements d’eau saumâtre ?


Oblique View of Warm Season Flows in Newton Crater
An image combining orbital imagery with 3-D modeling shows flows that appear in spring and summer on a slope inside Mars' Newton crater. Sequences of observations recording the seasonal changes at this site and a few others with similar flows might be evidence of salty liquid water active on Mars today. Evidence for that possible interpretation is presented in a report by McEwen et al. in the Aug. 5, 2011, edition of Science.

This image has been reprojected to show a view of a slope as it would be seen from a helicopter inside the crater, with a synthetic Mars-like sky. The source observation was made May 30, 2011, by the High Resolution Imaging Science Experiment (HiRISE) camera on NASA's Mars Reconnaissance Orbiter. Color has been enhanced. The season was summer at the location, 41.6 degrees south latitude, 202.3 degrees east longitude.

The flow features are narrow (one-half to five yards or meters wide), relatively dark markings on steep (25 to 40 degree) slopes at several southern hemisphere locations. Repeat imaging by HiRISE shows the features appear and incrementally grow during warm seasons and fade in cold seasons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je vois des visages en pleurs!

à force de triturer les reliefs on s'éloigne de plus en plus d'une représentation de la réalité du terrain ... est ce que les écoulements seraient moins réalistes si le relief était respecté?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant