vaufrègesI3

On saura bientôt s'il y a de la XXX sur Mars

Messages recommandés

Il s'agit des versants des cratères exposées plein sud à la belle saison, avec leurs pentes bien perpendiculaires aux rayons du soleil. L'autre astuce, c'est que l'eau salée gèle à une température beaucoup plus basse que l'eau douce, ce qui permet son écoulement sur plusieurs centaines de mètres (avant sublimation dans l'atmosphère je suppose ?). Les types de la NASA ont retourné le problème depuis des mois: seuls des écoulements d'eau salée peuvent expliquer ce phénomène saisonnier, qui disparait pendant la mauvaise saison. Le sous-sol martien serait donc une immense éponge d'eau saumâtre. Cette fantastique découverte nous rapproche de plus en plus de la xxx ! Des bactéries qui adorent l'eau salée, on en connait plein sur terre ! http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-14408928

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Kaptain : " Cette fantastique découverte nous rapproche de plus en plus de la xxx !"

Un peu d'eau saumâtre ? Ca nous rapproche de la vie, ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chuuuut Gordon ! Ici on n'écrit pas "v..", mais "XXX". En effet, contrairement à d'autres topics, on est convenu ici de ne choquer personne..

Sinon, si Supermartien était là, il parlerait d'une grosse "opération de com" de la NASA, sans véritable justification. Il aurait surement raison ..

Ca fait des lustres qu'on observe ces "écoulements" dans les dénivellés martiens et qu'on fait l'hypothèse d'une eau saumâtre liquéfiée en période d'été. Rien de nouveau, la NASA ne présente qu'un faisceau d'indices déjà répertoriés..
Et ce n'est pas là en tout cas que MSL va prospecter des traces éventuelles de XXX...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien de neuf, c'est l'été,
la nasa communique sur l'eau et la vie martienne...

la vie est saumâtre parfois;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ici une semaine, on annoncera qu'il s'agit simplement de glissement de terrain !
A trop crier au loup...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que vous l'avez bien saumâtre ... Pour une fois, il me semble que cette annonce NASA n'est pas survendue. L'eau étant une condition ultra-nécessaire (oui, Gordon, et non suffisante, je sais ), c'est quand même une info extraordinaire. Non, vous ne doucherez pas mon enthousiasme !
Ici, le multi média montre bien la progression des écoulements: http://www.nasa.gov/mission_pages/MRO/multimedia/pia14472.html

[Ce message a été modifié par Kaptain (Édité le 05-08-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

rien de nouveau pour ma part. On précise un peu plus les observations grace à MRO. Le phénomène est observé et décrit (et pas encore expliqué) depuis ... MGS ! MRO offre un gain non encore suffisant pour comprendre ce qu'il se passe. Pas même pour éliminer certaines hypothèses déjà très vielles ;-(

Il faudrait être au sol et sur place au moment où cela se produit pour mieux comprendre...

Reste que c'est très beau vu par MRO aussi. Et que cela permet d'alimenter les conversations ;-) C'est déjà pas mal je trouve, en attendant d'avoir la réponse à un "simple" phénomène géomorphologique de surface.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gdawidow > "Reste que c'est très beau vu par MRO aussi. Et que cela permet d'alimenter les conversations"

Oui, pas mieux, tout ça est plutôt "rebattu" sans réels nouveaux éléments probants... dernièrement, en février 2011, "Science&Vie" en avait fait sa une: "Mars : L'affaire de l'eau liquide rebondit" avec la trouvaille de "mares saisonnières" et d'écoulement dans le cratère Richardson par deux chercheurs de l'Université du Michigan.
Et on en avait discuté ici plus haut, j'avais posté l'image des pieds de Phoenix couverts de présumées "goutelettes" de saumure..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 08-08-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sur terre il existe des espèces minérales qui pour une molécule donnée ont captées de nombreuses molécules d'eau et qui sont thixotropiques, je pense à certaines variétés de gypse par exemple. sur mars on a peut être affaire au même genre de matériau qui devient liquide sous une contrainte exercé au sein du sol et redevient progressivement solide dès que la contrainte disparaît.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Des bactéries qui adorent l'eau salée, on en connait plein sur terre !

Alors, on essaye toujours de dire que puisque des bactéries peuvent xxxvrent dans d'immondes cloaques sur Terre, elles peuvent très bien le faire ailleurs.
J'avais déjà posé la question, mais est-ce que c'est le bon point d'approche ? Sur Terre, la vie est d'abord apparue dans des milieux très favorables, non (de ce que l'on sait du "favorable", ok)? Avant d'aller tout coloniser.
Pour que des êtres xxxvants puissent xxxvre dans des conditions très dures, ne faut-il pas d'abord qu'ils aient colonisé celles qui ne le sont pas ? Après tout, ce qui caractérise la Terre ce n'est pas qu'il y ait de la xxx dans des conditions dures : c'est qu'il y ait presque partout, des conditions pas dures du tout...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour autant que l'on sache, les archéobactéries, qui sont différentes des bactéries, et sont souvent qualifiées d'extrêmophiles, sont des organismes très anciens. Certains soupçonnent donc qu'elles sont apparues dans les conditions extrêmes de la Terre primitive.

Quant à trouver de la vie sur Mars, il a été montré (j'ai la référence quelque part) que les sondes Viking auraient échoué à trouver de la vie bactérienne dans le Sahara ou en Antarctique.

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 09-08-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Christophe Pellier > "Sur Terre, la vie est d'abord apparue dans des milieux très favorables, non (de ce que l'on sait du "favorable", ok)? Avant d'aller tout coloniser"

A vrai dire, on ne sait strictement rien de ces conditions, et cette question fait l’objet de nombreuses controverses. De l'eau + "autre chose", c'est assez clair, mais quoi ?..

Si les zones d'exploration potentielles de MSL récèlent des dépôts minéraux argileux, ce n'est pas un hasard. Les argiles ont, par rapport à l’eau et aux molécules organiques, des capacités étonnantes de catalyses qui favorisent les réactions chimiques. Ce sont des pièges à grosses molécules. Elles forment un échafaudage où les briques de la XXX peuvent déjà se former en polymères biochimiques…

Mais la XXX pourrait avoir emprunté bien d'autres chemins, et même plusieurs à la fois..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 09-08-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tourneol > "Quant à trouver de la vie sur Mars, il a été montré (j'ai la référence quelque part) que les sondes Viking auraient échoué à trouver de la vie bactérienne dans le Sahara ou en Antarctique."

Il s'agit d'un chercheur de l'Université de Mexico, Rafael Navarro Gonzalez, qui a emporté une réplique exacte de l'instrument GCMS (chromatographe en phase gazeuze) des Viking dans des régions dont les conditions sont aussi proches que possible de celles de Mars : en Antarctique, en Lybie, en Atacama et dans le désert de Mojave en Californie. Même arrides, ces régions recèlent des molécules organiques. Sauf qu'avec cette réplique du GCMS des Viing, on n'en a trouvé trace nulle part. Le GCMS des Viking chauffait les échantillons à 500°C, hors à cette température la plupart des molécules organiques restent solides et ne se rendent donc pas volatiles. Impossible de les détecter..

La Nasa semble en avoir tiré les enseignements > Le GCMS de MSL comporte 70 mini-fours capables d'atteindre 1100°C !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour en revenir aux conditions d'apparition de la xxx sur Terre (ou possiblement sur Mars), il est tout à fait possible que les premiers organismes ont été importés d'un corps du système solaire !!
Encore un élément qui vient appuyer cette thèse : http://www.spacedaily.com/reports/DNA_Building_Blocks_Can_Be_Made_in_Space_999.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jack > "..il est tout à fait possible que les premiers organismes ont été importés d'un corps du système solaire !!"

Pas des "organismes", mais des matériaux organiques issus de chimie prébiotique..

Déjà en 69, des millions de molécules organiques ont été mises en évidence dans la météorite tombée près de la petite ville de Murchison en Australie. Dans cette chondrite carbonée, on a dénombré plus de 70 acides aminés et, comme dans l'article en lien de Jack, on y a trouvé aussi les molécules de base qui constituent l'ADN et de l'ARN de tout le vivant terrestre..

Il reste à comprendre comment la XXX s'est "débrouillée" pour émerger de ces matériaux organiques.. Vaste sujet..


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 09-08-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ok, j'ai choisi un mauvais terme avec "organisme"
Mais comment traduis-tu "DNA Building Blocks " ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jack > "Mais comment traduis-tu "DNA Building Blocks " ?

Par "Eléments constitutifs de l'ADN" je crois

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jack, dans l'autre topic qui traite d'une possible vie martienne, le 26 juillet 2011, j'écrivais ceci :

Des chaînes carbonées de ce type ont été découvertes dans les comètes, dans les météorites et même dans les poussières interstellaires. Il existe donc une universalité de la chimie organique même si on ne sait toujours pas dans quelles circonstances précises cette chimie permet l'émergence de la vie.

Je signale que je n'ai aucun don de voyance..

Le fait nouveau ici, je le surligne en gras dans un extrait de l'article que tu donnes en lien :

Depuis des dizaines d’années, on trouve des briques de la Vie dans des météorites, comme des acides aminés et surtout des nucléobases comme l'adénine. Toutefois, certains pensaient qu’il s’agissait peut-être de contaminations terrestres. De récentes analyses de météorites leur donneraient tort.
/../
Un groupe de cosmochimistes et d’exobiologistes du Nasa's Goddard Space Flight Center vient d’annoncer avoir des preuves probables solides de l’origine extraterrestre de l’adénine et de la guanine trouvées dans les météorites.

Fin de citation

Les sus-nommés "certains" qui pensaient qu'il s'agissait de contaminations terrestres seraient donc démentis.. Sauf que, à mon humble avis, dans la communauté des biologistes, ils ne devaient plus être très nombreux..
Cette étude renforce aussi fortement la notion de "chimie prébiotique universelle"..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi non plus je n'ai pas de don de voyance et je savais tout ça aussi, mais une remarque et une question :

1. En démontrer la preuve n'est pas une petite affaire
2. Si on admet l'hypothèse que ces fameux astéroides ont apporté sur Terre et sur Mars, au même moment, les mêmes constituants d'ADN, permettant l'apparition d'organismes vivants ici et la-bas, serait-il possible de les différencier ?? (Dans le cas d'une origine commune... évidemment c'est très théorique)

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 12-08-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les auteurs de cet article parlent de "preuves probables solides", curieuse formule , ce qui souligne en fait qu'en science on n'est jamais sûr de rien, et bien plus encore dans le domaine biologique.

Il faut souligner aussi que si la chimie prébiotique a pu venir du ciel, on suppose raisonnablement qu'elle ait pu aussi se générer sur terre de façon autonome, les ingrédients de base y étant présents pour le permettre (eau et carbone).

Par ailleurs, si l'ADN est la base commune du vivant, il est généralement admis qu'il ait pu en exister plusieurs "lignées" sur terre. Mais l'hypothèse courante est, qu'il y a 4 milliards d'années, à une époque où la seule reproduction était la division cellulaire (pas encore véritablement "d'organismes" donc), TOUS les êtres vivant terrestres actuels descendent de deux cellules "filles", ou même d'une seule d'entre elles.

Dans une seule cellule bactérienne, il y a de l'ordre de 2 000 à 3 000 gènes, 30 000 à 70 000 chez l'homme. Sachant que l'ordre de grandeur d'un gène est d'un millier de paires de nucléotides (on dit aussi de "bases") chez les bactéries ou les virus (certains gènes d'eucaryotes peuvent dépasser un million de bases par gène).

Pour caricaturer à l'extrême, le code génétique c'est un peu comme au loto où il y a déjà très peu de probabilité de retrouver les mêmes chiffres sur deux tirages différents.. Sauf que pour les gênes, on est en présence de milliards de chiffres (et qu'en fait on ne connait pas le nombre de tirages )..

Bref, notre "lignée" est identifiable grace à son "tirage"(les deux fameuses cellules "filles"), et si d'autres lignées avaient pu produire du vivant jusqu'à aujourd'hui, grace à la génétique on saurait très probablement les reconnaître.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans compter qu'on peut avoir un ADN fonctionnel en remplaçant une base "prébiotique" par une autre , cette dernière n' étant pas utilisée dans le code génétique naturel terrestre, comme l'ont prouvé des travaux récents.

Donc non seulement y' a des milliers de chiffres et des millions de tirages, mais en plus on peut changer de système de numération

Si malgré ça les deux souches étaient indiscernables, soit on aurait la preuve de l' existence de Dieu (ou d'un équivalent plus rationnel mais tout autant métaphysique, genre "holisme à la Gordon"), soit on admettrait ça comme la preuve de leur origine commune ... La conclusion dépendant de l' inclinaison philosophique des experts qui se pencheront sur le problème, comme toujours dans le cas où la reproductibilité du phénomène pose quelques problèmes pratiques.

[Ce message a été modifié par PascalD (Édité le 12-08-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant