Sign in to follow this  
asp06

Le Soleil et la meteo (Suite n°2)

Recommended Posts

Joël Cambre
quote:
ChiCyg, quand tu seras prêt à débattre sérieusement et pas à jouer sur les mots...

Chacun jugera qui débat sérieusement ...

Tiens, je te remets ce que tu ne veux pas voir, (c'est toi qui l'a posté le premier) :

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

ChiCyg, tu as toujours un problème dans ta vision latérale, tu devrais consulter un ophtalmo. Tu ignores l'absence de corrélation initiale et surtout la perte de corrélation récente, la plus grave pour la thèse du Giec qui prévoit une accentuation de l'effet CO2 sur les températures au fil du temps avec +3°C en 2100.* C'est toi qui esquive le débat. Car quel est mon propos depuis le début de ma récente intervention? Pointer du doigt la perte de corrélation des 15 dernières années, pas ruminer le passé comme tu le fais.

Peut-être que tu verras mieux sur ce graphe, qui contredit lui aussi les modèles frontalement, car ce graphe est enrichi avec les variations de la PDO du Pacifique (courants marins chauds El Nino et froids La Nina alternativement sur un cycle de 30 ans). Les cycles PDO négatifs et positifs sont marqués en bas du graphe horizontalement en vert et rose. Un cycle PDO positif signifie plus de phénomènes El Nino que de La Nina* pendant environ 30 ans et inversement pour le cycle négatif :


Toi qui aimes les corrélations... Tu vois la PDO et les températures c'est mieux corrélé que le CO2 par exemple...

Répétons... Soupir... Nous sommes dans la 15° année sans hausse des températures, et depuis 2002 la tendance est même à la baisse, mais roulez galère, on persiste à nous dire "tout baigne l'affaire est sous contrôle", alors que sous le manteau ça discute ferme...

Les années qui viennent vont être sympas pour moi: Soleil entrant dans un cycle de Schwabe N°24 faible, surtout cycles PDO et NAO entrés en phase négative... Mojib Latif du Giec l'a d'ailleurs déjà dit à Genève fin 2009 à la 3° conférence sur le climat : nous pourrions être proches d’entrer dans « une ou deux décennies de refroidissement climatique ». Il paraît qu'il a jeté un froid...

* 2100... Moi je prévois en 2100, tiens, que les chats auront des ailes. On nous prend vraiment pour des cons, quand même...

* Je rappelle qu'un El Nino ou un La Nina dure de 1 ans et demi à deux ans. En ce moment on est dans un La Nina assez long, qui rappelle ceux d'avant 1977:

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 18-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne comprends pas comment on peut dire que depuis 15 ans la température n'augmente pas?
Que veulent dire les chiffres page 7?

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Repclimat.pdf

"En France comme au niveau mondial, la dernière décennie présente un écart de
température systématiquement positif à la moyenne de la période de référence. Au niveau
mondial, quatorze des quinze années les plus chaudes depuis 1900 sont situées sur les
15 dernières années (1995-2009)."

Notre ami Joël ne se voit-il pas en colonel De Gaulle ayant raison contre tous?

[Ce message a été modifié par Pascal C03 (Édité le 19-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il me vient une remarque d'Audiard mais je ne la dirai pas. Pascal C3, t'arrives-t-il de réfléchir à ce que tu dis ou bien es-tu juste d'une consternante mauvaise foi ??
Tu confonds la pente et l'altitude ! Tu confonds juste être haut et monter !
Si tu prends une altitude de référence à 1000 m et que tu montes jusqu'à 1500. Même si après tu stagnes voire que tu redescends à 1400 :
- tu peux toujours affirmer que tu es très au-dessus de l'altitude de référence,
- tu peux dire que tu te situes parmis les altitudes les plus hautes jamais atteintes depuis la période de référence.
En l'occurrence, tu es en train de redescendre mais tu es toujours très haut par rapport à 1000 m.

Donc, comme la température a globalement monté depuis 1900, même si on a atteint un pic en 2000, et même si on redescend depuis légèrement, ou qu'on stagne, et bien on est toujours haut et on est toujours forcément dans les années les plus chaudes depuis 1900.
Etre haut ne signifie pas monter. C'est quand même dommage d'avoir à rappeler des evidences de cet ordre.

La discussion porte sur l'orientation de la pente et pas sur la hauteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
!!
Remontons donc plus loin puisque "depuis 1900" la référence n'est pas assez bonne...

http://www.manicore.com/documentation/serre/commence.html

Je réponds surtout à ça :
"Répétons... Soupir... Nous sommes dans la 15° année sans hausse des températures, et depuis 2002 la tendance est même à la baisse,"

Avoir dans un nuage de points 14 des 15 dernières points dans les valeurs les plus élevées de votre échantillon n'est pas significatif d'une hausse, on peut le voir comme ça mais sur une courbe sans cesse croissante globalement depuis 1850 j'ai du mal à accepter ce genre de phrase citée plus haut...

Et puis arrêtez vos sous entendus à la con sur le niveau des gens... Vous êtes qui pour ça?


Share this post


Link to post
Share on other sites
JD,

J'ai bien peur hélas qu'on puisse te retourner l'argument...

Regarde la courbe CO2/température sur laquelle joutent ChiCygni et Joël... L'auteur indique sous la courbe une période "positive", intercalée entre deux périodes "négatives". Si il nous prenait pour des débiles, on serait limite prêts à se demander si la température n'est pas entrain de descendre, tandis que le C02 croît...

Eh ben nan, sur l'ensemble de la période la température a bien cru. Et on peut s'attendre sans être particulièrement devin à ce que la tendance soit à la hausse, que la courbe va de nouveau remonter, jouer bêtement sur les périodes où la tendance est à la baisse, c'est de l'enfantillage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je voudrais ici remercier Joël Cambre qui, en n' hésitant pas à mélanger cause et conséquence, théorie scientifique et pseudoscience délirante (la négation de l' effet de serre par les deux allemands loufoques, ou bien la théorie sur les liens entre soleil et climat de l' astrologue nous ont offerts sur ce forum de bonnes barres de rire), à citer les travaux de falsificateurs patentés (Claude Allègre ...), a contribué à dépeindre le mouvement des "climato-sceptiques" comme étant principalement constitué de cranks et de manipulateurs. En celà il faut le remercier, il aura contribué indirectement à redorer le blason du GIEC.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ahhhh la pseudoscience...

Serge, une petite baisse c'est pas sérieux d'en tenir compte hein (parce qu'on sent bien que ça va remonter !) Avec quoi on le sent d'ailleurs ???

Mais une petite hausse de 30 ans, c'est sérieux par contre hein ?!

Et puis comme nous vivons souvent des années records depuis 10 ans, ben c'est la preuve que ça chauffe encore hein ?

Je critique pas le côté farce, mais côté pseudo raisonnement, j'en aurais à dire !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joël Cambre :
quote:
Tu ignores l'absence de corrélation initiale et surtout la perte de corrélation récente,
Ce que tu ne comprends pas, c'est que la notion de corrélation est une notion statistique : est ce qu'on peut dire et avec quelle chance de se tromper, que les variations de deux variables sont dues au hasard, c'est à dire qu'elles varient indépendamment l'une de l'autre. Ou au contraire peut-on dire, et avec quelle chance de se tromper, que deux variables sont liées. Ca ne dit rien sur la nature de la liaison mais si on conclut à une corrélation on peut se dire que l'une est la cause de l'autre ou que les deux ont une cause commune.

Sans avoir fait aucun calcul, je trouve qu'il y a, globalement, une très bonne corrélation entre les augmentations de CO2 et de température. Si tu regardes un peu les articles d'astrophysique, tu verras que les gens sont contents de trouver des corrélations alors qu'elles sont bien moins bonnes que celle-ci.

Toi, tu vas plus loin et tu pointes les parties extrêmes de la courbe qui semble monter moins vite et tu en conclus qu'il n'y a aucune corrélation.

Je trouve que tu vas un peu vite en besogne :
. admettons que la relation était négative de 58 à 65 (en gros) et de même de 2003 à maintenant. Très bien. Mais tu passes par pertes et profits l'essentiel de la variation du CO2 et des températures de 65 à 2003 ! Quand on essaie d'établir une corrélation, on ne bazarde pas les trois quarts des données qui ne nous plaisent pas !
. si tu veux démontrer que le CO2 est la seule et unique cause d'augmentation des températures (ce que je ne pense pas que tu veuilles faire ), alors tu dois t'attendre à une corrélation parfaite : des points bleus parfaitement alignés sur une même courbe (pas forcément une droite), mais à partir du moment où tu admets que la variation de CO2 n'est pas la seule cause (par exemple due à la météo solaire qui t'es chère me semble-t-il), alors tu peux t'attendre à ce que d'autres variations indépendantes se superposent à celle due au CO2.
. troisième aspect (plus technique) au lieu d'estimer une droite (une relation linéaire entre deux variables de la forme y=ax+b) on peut essayer d'estimer un polynôme de degré plus élevé, encore faut-il que les données soient suffisamment "bonnes" pour le faire. Là, ton auteur applique un polynôme du 5ème degré, c'est la courbe rouge :
y=a x^5 + b x^4 + c x^3 + d x^2 + e x + f
Statistiquement, plus tu estimes de paramètres (2 dans le cas linéaire, 6 ici) plus tu risques de te tromper.

En plus, je suis allé sur le site de climate4you et j'ai vu que tu avais reproduit 3 graphiques de la page "Réflexions sur la corrélation entre température globale et CO2 atmosphérique", celle-ci : http://www.climate4you.com/ClimateReflections.htm#20080927:%20Reflections%20on%20the%20correlation%20between%20global%20temperature%20and%20atmospheric%20CO2
mais pas le premier, celui ci :

C'est la souris qu'a glissée ? Remarque je te comprends, il y a des périodes qui doivent te remonter le moral : 1982-1986, 1991-1994, 1999-2001, 2007-2009 mais le reste, non, t'as raison laisse tomber, t'as bien fait de pas le montrer

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est précisément parce qu'il y a cette corrélation depuis 40 ans, que le mythe du RC est né... Le problème c'est que c'est sur 300 ou 400 ans qu'il faudrait la trouver pour que ça ait du sens. 30 ous 40 ans, c'est bien pour construire des orrélations médicales, sur les modes de vie, l'alcool, le tabac, les habitudes alimentaires.
Pour le climat, c'est juste ridiculement insuffisant...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si une période de 40 ans te paraît trop courte pour qualifier une tendance statistique autrement que de "mythe", alors il faut aller au bout de ta logique et qualifier les tendances au refroidissement sur 5, 10 ou 15 ans de Joël de "mythe affabulatoire"

L' intervalle de temps minimal en climatologie est de 30 ans selon le WMO.
Les reconstitutions de températures et la corrélation avec le CO2 portent sur plus de 30 ans (la courbe que Joël a du mal à lire couvre une 60aine d' années, les courbes reconstruites à partir de proxies couvrent des dizaines de milliers d' années).
Extraire de ces courbes des portions de 5 ou 10 ans qui vont dans le sens contraire de la tendance de fond, tout en beuglant que 50 ans de corrélation ça n' est pas significatif, perso (ne le prends pas mal, y' a rien de personnel) j' appelle ça de la manipulation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ChiCyg, il est très bien ce graphe, et ma souris n'a pas glissé, car il montre bien lui aussi la stagnation des températures depuis plus d'une décennie... Mais tu auras noté je pense que la droite en pointillés gris montre le taux de montée des températures que nous devrions avoir selon les modèles, modèles qui prévoient pour les deux premières décennies du XXI° siècle une montée des températures de 0,2°C par décennie. Tu auras vu je pense, qu'entre le taux de montée prévu par les modèles et les mesures de températures y a comme un hiatus... La corrélation (qui n'est pas causalité) CO2-Températures globales a bien sûr fonctionné dans le passé, sinon l'alarmisme climatique n'aurait jamais vu le jour. Elle a fonctionné en gros 20 ans, de 1977 à 1997-1998, mais elle n'existe plus statistiquement depuis 1997 et ça ne te gêne pas... Pourtant on en débat au sein du Giec, et on s'inquiète, car si les températures n'ont toujours pas monté lors de la sortie du prochain rapport AR5 (c'est pour 2014 aux dernières nouvelles), ben ça va la foutre très mal et je doute qu'on puisse alors escamoter ce fait gênant...

Et ce que PascalD ne veut pas voir c'est que la thèse du réchauffement climatique anthropique est datée: elle a germé en 1988 très exactement, avec la création du Giec en novembre, et les cris d'alarme dans les médias de certains comme Hansen. Or les températures ne montaient que depuis 1977... 11 ans ont suffit pour dire le climat se détraque à cause de l'homme et de ses rejets de GES! Mais 14 à 15 ans de pause dans le réchauffement ça suffit pas pour dire y a un os dans le potage??? Deux poids deux mesures? Car je le répète ne soyez pas plus royalistes que le roi Giec, qui fait remonter à 1950 le rôle "essentiel" des GES dans le climat, et pas avant! Or de 1945 à 1977 les températures baissaient! Cqfd...

Ici un graphe du (pro-Giec) Hadcrut3, avec des séries mensuelles, très précises, qui a l'avantage de couvrir la période de la fin du XIX° siècle à aujourd'hui, où l'on voit bien une baisse de 1880 à 1910, une hausse de 1910 à 1945, une baisse, de 1945 à 1977, la fameuse hausse qui a tout fait démarrer de 1978 à 1998, et depuis lors une stagnation :

La courbe du Hadcrut3 du site climate4you, qui apporte quelques éléments en plus (début des mesures de températures par satellites) :

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 19-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
PascalD, ne confond pas les arguments de Joël avec les miens STP. Parce que ça aussi c'est de la manipulation.
C'est vrai que 10 ans de hausse ont suffit à déclencher l'alarmisme de certains. les mêmes qui d'ailleurs n'avaient pas hésité à parler de glaciation 10 ans plus tôt.

Joël cependant, la hausse à l'époque était probablement plus intense que la baisse actuelle...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce que certains oublient ou ne savent pas, faute d'avoir lu la doc du Giec probablement, c'est que la théorie et les modèles prévoient qu'une augmentation du taux de CO2 provoque certes une augmentation des températures (+1,2°C en cas de doublement du taux de CO2 selon le Giec), mais que derrière il y aurait une rétroaction positive puissante* via un accroissement du taux de vapeur d'eau dans l'atmosphère, un agent à effet de serre bien plus fort que le CO2. Et c'est la vapeur d'eau qui ferait ensuite le reste du boulot pour aller vers les +3°C annoncés. La théorie ajoute que si les rejets de CO2 sont vraiment trop forts, la rétroaction par la vapeur d'eau pourrait s'emballer, et, comme avec les océans l'on dispose d'une réserve d'eau inépuisable, le taux de vapeur d'eau relâché dans l'atmosphère atteindrait un point de non retour, et l'on verserait dans le fameux "runaway greenhouse effect" c'est-à-dire un emballement irréversible du système climatique vers le chaud, catastrophique pour l'homme. La Terre deviendrait "une poêle à frire", comme l'a dit un jour Michel Rocard. A titre info, je vous rassure tout de suite, attendez encore un peu avant de chercher à émigrer ailleurs dans la galaxie, car du temps des dinosaures le taux de CO2 était 5 fois supérieur au nôtre, et le climat ne s'est nullement emballé... Mais bon, faire peur est fort utile (crédits de recherche, honneurs...) pour certains...

* Toujours selon cette théorie non prouvée, et c'est bien pour cela qu'il y a débat entre les spécialistes du climat. Les sceptiques pensent eux que la rétroaction serait négative, c'est-à-dire qu'elle tendrait à corriger le système climatique en sens inverse de la perturbation initiale (ici l'ajout de CO2 qui => une hausse des températures). J'ajoute qu'il faut savoir qu'une rétroaction positive amplifie toute perturbation initiale quel que soit son sens d'ailleurs, et qu'une rétroaction négative prend le contre-pied d'une perturbation initiale quel que soit son sens, hausse ou baisse.


Donc ce qu'il faut bien voir c'est que plus on lâche de GES (CO2, méthane, etc), plus selon le Giec, la puissance de l'effet de serre croît! Alors pourquoi depuis 14 à 15 ans, ça stagne côté températures, et depuis 2002 même ça baisse? Alors qu'on n'arrête pas de lâcher du CO2? Cela devrait monter et de plus en plus vite! Et pourquoi le taux de vapeur d'eau a-t-il décru en altitude au lieu de monter et ce depuis l'année 1990?

Le schéma ci-dessus montre le taux d'humidité spécifique globale de l'atmosphère jusqu'à 300mb (sommet de la troposphère, vers 10km d'altitude, là où l'effet de serre est sensé se produire). Ce graphe est de la NOAA, un organisme réchauffiste s'il en est et il est moyenné sur un an. L'humidité spécifique est la masse totale de vapeur d'eau contenue dans un volume d'air divisée par la masse d'air humide. Un air plus chaud peut contenir plus de vapeur d'eau de telle façon que l'humidité spécifique croît quand la température augmente. Comme on le voit sur cette courbe, l'humidité spécifique de notre troposphère décroît depuis les années 1990, et ce en contradiction formelle avec la théorie qui veut que en relâchant des GES on provoque un accroissement de la vapeur d'eau dans l'atmosphère. Avec le fameux "hotspot" introuvable sous les tropiques, ça fait partie des nombreux points gênants pour la théorie du Giec, du moins quand on ose la confronter aux observations...

Alors on a beau admirer à l'infini la corrélation passée des températures, comme le fait ChiCyg, et s'obstiner à voir les choses en un tout, en refusant de voir les tendances, notamment récentes, le fait reste là.

JD, actuellement la petite baisse depuis 2002 est moins forte que la hausse de 1977-1998 certes, mais vu ce que je viens de dire plus haut, le seul fait que ça stagne est une épine douloureuse, un démenti formel aux thèses du Giec.

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 20-02-2012).]

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 20-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Le facteur prépondérant c'est la vapeur d'eau et certainement pas le CO2. Et ça tout le monde est d'accord là-dessus.

Tu ne parlais pas initialement du rôle absolu de l'eau mais des variations climatiques observées. Tu peux jouer sur les mots si tu veux mais à la page d'avant tu as dit n'importe quoi :

"Mais la part liée au CO2 dans le réchauffement observé depuis 40 ans est faible, très faible, car il n'a tout simplement pas la capacité physique de la réchauffer comme elle s'est réchauffée depuis des décennies."

Tu as un facteur 20 entre le rôle de l'eau et celui du CO2 dans le RC actuel. C'est ce que dit la science en l'état actuel des connaissances.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Désolé si je n'ai pas été clair.
Je maintiens. Le CO2 a une faible capacité "physique" d'effet de serre, soit de 0,5 à 1,6° en cas de doublement. C'est certes le GES (hors vapeur d'eau) le plus actif, car c'est lui qui est en plus grosse quantité, mais sa capacité dans l'absolu reste assez maigre. Le gros de la variation serait provoqué par la rétroaction positive de la vapeur d'eau comme vient de le rappeler Joël.
Et en plus, la loi est logarithmique, dont plus tu mettras de CO2, moins cela aura d'effet.

S'il se confirme que la rétroaction est négative, ce qui entre nous est une évidence intuitive. Comment en effet penser que la Terre a supporté 4 Milliard d'années de variations solaires, GES, teneurs atmosphériques, sans avoir un excellent thermostat...
Et donc si cela se confirme, le danger du CO2 n'est donc pas le réchauffement, mais la sécheresse ; particulièrement dans les zones tropicales.
Et je crois que c'est bien ce qu'on constate. Et sans doute est-ce pire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Le gros de la variation serait provoqué par la rétroaction positive de la vapeur d'eau comme vient de le rappeler Joël.

C'est bien de mettre le conditionnel

Je crois que j'ai arrêté de lire la prose de Joël tellement c'est stérile sur le sujet. C'est toujours la même clique de zozos qui tourne en rond. Tu devrais faire pareil. Déjà que lui a arrêté de penser par lui même sur le sujet et ne nous fait que des copier-coller de pensee-unique. Là tu te fais l'homme qui pense à travers l'homme, qui pense à travers l'homme, ... Une seule certitude au final : tu as toutes les chances de raconter n'importe quoi sans être en capacité de l'étayer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petite recherche rapide mais je continue à ne pas trouver de baisse de température ou de stagnation sur les dernières années... J'ai lu en vitesse, c'est en anglais mais cela semble être des données de température après élimination d'un certain nombre de variations cycliques...
Du coup, j'hésite, vais-je acheter un Hummer ou pas?

http://iopscience.iop.org/1748-9326/6/4/044022/pdf/1748-9326_6_4_044022.pdf

Même chose du coté du CNRS, je ne vois ni stagnation, ni baisse dans leurs courbes...

Dans mon esprit, le Co² est une chose et le dégazage des hydrates de méthane à venir en est une autre... Manne pour certains, bombe pour d'autres...

Ah,j'ai oublié de dire que je ne suis pas d'accord pour féliciter quelqu'un sous prétexte qu'il sort un livre...
Au pays des bisounours tout se vaut mais dans la vraie vie ce n'est pas vrai. Chacun peut comprendre que l'on peut féliciter Sénèque pour ses lettres à Lucilius et bien d'autres encore mais doit- on féliciter Golovinski pour son torchon?
Non et non, tout ne se vaut pas. Certains textes "construisent" (et il y a plein de critères pour ça) et certains "détruisent" soit par calomnie soit par duperie : cf le livre de Allegre pour rester dans le registre rc.
Il ne s'agit pas d'aligner des heures pour que celles-ci aient du sens. Donc Mr Cambre, je ne me joins par au concert de louanges. Continuez donc à écrire sur le colonel... C'est bien votre domaine de compétences avant tout!
Vous vous en fichez? Moi aussi d'ailleurs mais je tiens à dire que nous ne vivons pas chez les bisounours! Je ne sais pas si vous écririez la même chose si vous étiez Inuit avec votre village à moitié effondré à cause du permafrost fondu? Parce que finalement, on écrit ce que l'on est avant tout...

Bon, autres choses à faire; bonne aprem!

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
cela semble être des données de température après élimination d'un certain nombre de variations cycliques...

Après élimination d'un certain nombre de... Ben voyons... Moi je cite des sources (pro-Giec le plus souvent comme le HadCRUT3) sur les mesures brutes des températures globales. Pourquoi nier cette stagnation des températures des 15 dernières années, que même les experts du Giec reconnaissent publiquement tel Phil Jones, directeur du CRU britannique (fournisseur de données de températures pour le GIEC) à la BBC en février 2010? Lui il disait que ça n'avait pas bougé statistiquement question températures depuis 1995... Sans oublier Trenberth, Hansen, Judith Lean, etc. J'en ai déjà parlé de leurs doutes et du désaccord qui les divise sur les causes de cette stagnation des températures. Pour les uns ce seraient les aérosols chinois, pour un autre les océans qui stockent la chaleur plus que prévu, pour d'autres ce serait la diminution de la vapeur d'eau dans la stratosphère qui aurait joué un rôle très important, pour Judith Lean c'est le Soleil qui aurait un rôle plus important que ne le prévoient les fameux modèles, etc.

Voir ici pour Phil Jones : http://news.bbc.co.uk/2/hi/8511670.stm

Tu me parles de Hummer (un super 4x4...) et ce faisant tu montres le coin de l'oreille, chef. Est-ce la vérité qui t'intéresse ici ou une vérité que fait plaisir?

Pour JLD c'est simple, je ne réponds pas aux attaques personnelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est pas une attaque personnel Joël c'est un constat. Je ne vais pas te faire l’affront (et pas la même perdre mon temps) à recenser le nombre invraisemblable de liens que tu mets vers pensee-unique. Ou encore la proportion anormalement élevée qu'ils représentent dans toute les sources cités ici et dans les tiennes en particulier. Persister à se baser sur ce site dont le manque de fiabilité est avéré (on ne va pas revenir la dessus), c'est ton choix. Tu te tires une balle dans le pied et c'est dommage car il pourrait avoir lieu de discuter climat sur des bases plus saines.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous n'allez même pas voir les documents pour lesquels je mets les liens... Le CNRS est aussi fournisseur pour le GIEC...
Dans notre équipe pédagogique nous avons un chercheur en météo, je pense qu'au retour des vacances je pourrais confirmer que vos données sont celles qui vont vous font "conforter" avant tout mais qu'il n'y a pas du tout la stagnation annoncée... Un livre ne s'écrit pas avec des PDF recensés à droite à gauche.
Comme la controverse née ici mérite quand même qu'on y réfléchisse je vais aller faire une visite au labo de mon collègue.
"Une vérité qui fait plaisir"? Suis-je d'Hummer à lire avec plaisir que la bêtise humaine va engendrer non pas la destruction de la planète mais des conflits d'ampleurs inégalés? (cf un article du Monde du 4 décembre dernier par E L R Ladurie. Son éclairage d'historien sur le passé européen en matière de conflits en // avec les problèmes climatiques passé est éloquent.)

Et puis tant que l'on ne se connait pas et n'ayant pas gardé les moutons ensemble ni regardé les étoiles dans le même télescope je ne crois pas utile de nous tutoyer pour l'instant... Merci!


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bien vu Antoine, mais t'es pénible.

quote:
Un livre ne s'écrit pas avec des PDF recensés à droite à gauche.

Comme c'est bien dit

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est toi JLD qui a décidé que le site pensée-unique n'était pas crédible, tout seul dans ton coin? Tu es le maître étalon universel du juste et du pas juste en science climatique? Ce site est tenu par un physicien de métier qui en connaît un rayon sur le climat, car c'est sa passion depuis les années 2005-2006. Bref il en sait sur ce sujet probablement bien plus que toi, sans vouloir t'offenser... J'ajoute que je suis loin de limiter mes sources à ce seul site, mais bon, puisque ça t'arrange de croire le contraire..., tant mieux pour toi. Moi je me cantonne au fond du sujet, car ce que je cherche c'est la vérité scientifique sur le problème du climat. Et inlassablement je continuerai à confronter les théories du Giec aux observations, car c'est l'observation qui doit valider les modèles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this