Sign in to follow this  
asp06

Le Soleil et la meteo (Suite n°2)

Recommended Posts

C'est vrai que le Giec c'est pas un super gros groupe de pression ! Non c'est juste un super gros groupe de pression officiel.

Qui finance des recherches n'est pas tout-à-fait suffisant pour qualifier les dites recherches... Ou alors on fait ce que l'on appelle de la discrimination.

je passe ma vie à évaluer des gens, des ingénieurs en l'occurrence. Mon travail m'a appris un truc : là d'où viennent les gens est un bien maigre indice de leur talent...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

quote:
Amusant, ce "climate-gate" là n' a pas été tellement médiatisé par notre expert local du non-réchauffement climatique ...

En même temps ça enfonce une porte ouverte. Ca déplait fortement à JD et Joël quand on dit ça mais, dès que l'on gratte ou que l'on creuse un peu dans 3 cas sur 4 ont voit que les acteurs du clans sceptique ont un lien plus ou moins incestueux avec des entreprises sans scrupule, en tête desquelles Exxon. "Ca prouve rien", qu'on nous répond. C'est vrai qu'individuellement non, mais globalement hum hum. C'est comme dire qu'un cancéreux du poumon est tombé malade parce qu'il fumais. C'est vrai que ça ne prouve rien, si ça se trouve il serait quand même tombé malade tout seul. Mais quand on constate que la très grande majorité des cancéreux du poumon étaient fumeur, là ça commence à montrer qu'il y a un gros gros lien.

quote:
après tout ce n' est pas parce qu' un groupe de pression monte une campagne médiatique pour une cause qui leur est chère qu'ils ont forcément tort)

Ca c'est clair. Mais quand ils financent massivement des recherches en achetant des chercheurs qui concluent que c'est super de réchauffer la Terre, là ça commence sérieusement à puer. Quand vraisemblablement ils payent des pirates informatiques pour plomber un sommet sur le climat là on entre carrément dans le banditisme à échelle mondiale.

quote:
, mais quand même, au minimum ça incite à la prudence quand on reprends une info venant de cette sphère là ...

Voilà C'est ce que je reproche à Joël depuis des pages. Absence d’enquête et de recul. On s'appuie sur du "Exxon made", et des créationnistes de merde sans se poser de question, ... C'est marrant d'ailleurs de voir que dans un pays comme le notre, où le créationnisme est absent du milieu scientifique (inimaginable) et où l'influence d'Exxon est faible sur la recherche, on a très très peu de chercheurs climatologues et climatosceptiques. Juste notre homme de posture ancien ministre de l'éducation qui n'a jamais publié sur le climat. Et Vincent Courtillot qui s'est clairement fourvoyé scientifiquement, et que l'on entend plus depuis qu'on lui a fourni les données de température qui lui semblaient cachées comme si il y avait un complot et une terrible vérité secrète sous le tapis.

Finalement comme figure de proue française, il reste à Joël Marcel Leroux. Un mort donc. Tout respectable que soit ce monsieur, il n'est malheureusement plus trop en situation de pouvoir participer à la controverse, ...

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 22-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
C'est vrai que le Giec c'est pas un super gros groupe de pression ! Non c'est juste un super gros groupe de pression officiel.

Entre participer au GIEC bénévolement comme le font les chercheurs, et toucher du pognon d'Exxon pour faire des publications scabreuses, il y a une toute petite différence de rien du tout

quote:
Qui finance des recherches n'est pas tout-à-fait suffisant pour qualifier les dites recherches... Ou alors on fait ce que l'on appelle de la discrimination.

Ah bon ? c'est le GIEC qui finance la recherche sur le climat ? J'ai loupé un épisode ? Ne serais tu pas dans une vision très fantasmée de la chose ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai dû encore mal m'exprimer. Je n'ai pas dit que le Giec finançait des recherches. J'ai dit que l'origine du financement ne doit pas servir à juger des dites recherches.
C'est à peu près comme si je jugeais la pertinence des articles de Ciel & Espace, au fait que cette revue, pour vivre, doit se financer par de la pub et doit donc, une page sur 10, montrer des oculaires ou des télescopes qui donnent envie d'acheter.
Si je m'appelais JL Dauvergne, j'en conclurais que, dans ces conditions, il est absolument impossible au type qui teste les instrument (et qui à priori n'a aucune éthique personnelle) ; qu'il lui est donc parfaitement impossible disais-je, d'évaluer de manière neutre les instruments dont, trois pages plus loin, son employeur est obligé de faire la promo.

Ce serait juste oublier que le dit journaliste utilise des méthodes objectives, des instruments de mesure, des interféromètres, qui lui permettent de bâtir des estimations à peu près fiables. Ce serait aussi oublier que ce journaliste, qu’il soit de gauche ou de droite, blanc ou noir, évolutionniste ou créationniste, a une éthique de journaliste qui lui fait éviter de publier des contre-vérités (même s’il est payé pour publier) ; parce que c’est important pour qu’il puisse ne serait-ce que s’estimer lui-même...

Non, ça c'est sans doute trop fin comme analyse. La réalité n’est surement pas aussi complexe. La réalité c'est qu'il travaille pour un magazine commercial qui vit de la pub pour des instruments, et que cela a forcément faussé son jugement. Ses tests de télescopes Skyvision ou de lunettes Takahashi ne peuvent donc qu'être tronqués ; car il lui faut les promouvoir ! C'est son employeur qui l'exige pour le bien des annonceurs. Ce journaliste est donc forcément vendu, de par là où il vient, de part les financements de son employeur, de par le fait qu'il est coincé dans un système...
D'ailleurs, l'ardeur que tu mets à dénoncer ce processus chez tes opposants montre à quel point tu te sens concerné...

Visiblement, un détail historique ou biographique te suffit à qualifier une personne et son œuvre. S'arrêter à l'irradiation des polynésiens pour qualifier de Gaulle (faits graves certes) est d'ailleurs assez éloquent en la matière et cela ne m'étonne qu'à moitié. Les choses sont toujours extrêmes, toujours blanches ou noires, et donc toujours caricaturales, pour finir évidemment par des conclusions à peu près toujours fausses...


J'ai trouvé ce petit extrait littéraire qui, finalement, illustre assez bien les procédés en cours :

« Ce que l'on appelle l'opinion commune est, à y bien regarder, l'opinion de deux ou trois personnes ; et nous pourrions nous en convaincre si seulement nous observions comment naît une telle opinion. [Comme pour le ragot], nous verrions alors que ce sont deux ou trois personnes qui l'ont admise ou avancée ou affirmée, et qu'on a eu la bienveillance de croire qu'elles l'avaient examinée à fond ; préjugeant de la compétence suffisante de celles-ci, quelques autres se sont mises également à adopter cette opinion ; à leur tour, un grand nombre de personnes se sont fiées à ces dernières, leur paresse [ou séduction] les incitant à croire d'emblée les choses plutôt que de se donner le mal de les examiner. Ainsi s'est accru de jour en jour le nombre de ces adeptes paresseux et crédules [et séduits] ; car une fois que l'opinion eut pour elle un bon nombre de voix, les suivants ont pensé qu'elle n'avait pu les obtenir que grâce à la justesse de ses fondements. Les autres sont alors contraints de reconnaître ce qui était communément admis pour ne pas être considérés comme des esprits inquiets s'insurgeant contre des opinions universellement admises ou comme des impertinents se croyant plus malins que tout le monde. Adhérer devint alors un devoir. Désormais, le petit nombre de ceux qui sont capables de juger est obligé de se taire ; et ceux qui ont le droit de parler sont ceux qui sont absolument incapables de se forger une opinion et un jugement à eux, et qui ne sont donc que l'écho de l'opinion d'autrui. Ils en sont cependant des défenseurs d'autant plus ardents et plus intolérants. Car ce qu'ils détestent chez celui qui pense autrement, ce n'est pas tant l'opinion différente qu'il prône que l'outrecuidance qu'il y a à vouloir juger par soi-même - ce qu'ils ne font bien sûr jamais eux-mêmes, et dont ils ont conscience dans leur for intérieur. Bref, très peu de gens savent réfléchir, mais tous veulent avoir des opinions ; que leur reste-t-il d'autre que de les adopter telles que les autres les leur proposent au lieu de se les forger eux-mêmes? Puisqu'il en est ainsi, que vaut l'opinion de cent millions d'hommes ? Autant que, par exemple, un fait historique attesté par cent historiens quand on prouve ensuite qu'ils ont tous copié les uns sur les autres et qu'il apparaît ainsi que tout repose sur les dires d'une seule personne. »

Arthur Schopenhauer, « L'art d'avoir toujours raison », 1830 (Mille et une nuits).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et hop, c'est reparti... Ce qui ne rate jamais chez les réchauffistes c'est toujours, faute d'arguments sur le fond, de ramener le débat sur les personnes. Pourquoi n'ai-je pas parlé de la fuite du Heartland Institute? Ben parce que ce n'est pas un organisme de recherche sur le climat, comme le CRU britannique qui fut victime des mails piratés des deux climategates. C'est juste un groupe de pression de la droite us, qui, entre autres soutiens, soutient effectivement le clan des climatosceptiques. Rien à voir avec ma démarche, qui est de savoir si oui ou non ce sont les GES qui sont les acteurs essentiels du climat depuis l'année 1950 en m'appuyant sur les publications des scientifiques des deux camps. Alors je vois fleurir ici des amalgames ridicules. Le ciel est-il vert parce que quelqu'un qui ne vous plaît pas dit qu'il est bleu? Moi ce qui m'intéresse ce sont les études provenant de spécialistes confirmés sur le climat, parues dans des revues à comité de lecture, pas les histoires politiciennes.

Et pourquoi par contre ai-je évoqué les deux climategate? Ben parce que le CRU britannique qui en était la victime, est un organisme scientifique climatique officiel, qui travaille beaucoup pour le Giec. Et surtout parce que ces mails exposaient au public des propos échangés par des chercheurs entre eux, alors qu'ils évoquaient leurs recherches sur le climat. On y voyait un certain nombre de tripatouillages récurrents et pas très catholiques... La crosse de hockey des températures depuis l'an 1000, des études soi-disant scientifiques mais en fait tirées de milieux écolos comme le WWF, des magouilles sur les températures de l'Antarctique, des destruction de données sensées être rendues publiques, etc., y avait de quoi être surpris devant certains comportements malhonnêtes scientifiquement et humainement aussi.

Sur ce forum astrosurf, finalement, à l'inverse de deux autres que je fréquente, la discussion sur le fond du débat climatique en cours est quasi impossible. C'est regrettable. Qui a dit que l'astronomie rendait tolérant et ouvert d'esprit?

JD, j'ai beaucoup aimé ta réponse...

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 22-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Ce qui ne rate jamais chez les réchauffistes c'est toujours, faute d'arguments sur le fond, de ramener le débat sur les personnes.

Tu plaisantes ? Tu en as à longueur de page des arguments de fond.

quote:
C'est à peu près comme si je jugeais la pertinence des articles de Ciel & Espace, au fait que cette revue, pour vivre, doit se financer par de la pub et doit donc, une page sur 10, montrer des oculaires ou des télescopes qui donnent envie d'acheter.

En voilà un très mauvais exemple. Pour comparer, il faut comparer des choses comparables. Ciel et Espace est édité par l'AFA. L'AFA est une association ouverte reconnue d'utilité publique, rien ne t’empêche de rentrer dans le conseil d'administration pour en savoir plus et vérifier si c'est juste ou pas. Quel rapport avec d'obscures micro organismes de recherche privée, et autres think tank et lobby de tout poil ?

Ça c'est un point. L'autre point, c'est la convention collective de la presse qui fait que si mon directeur ou le chargé de pub m’empêche de dire ce que je pense sur un produit sous prétexte que l'on en fait la publicité dans le journal, alors je serais en position de pouvoir faire jouer ma clause de conscience pour démissionner en touchant un très gros paquet d'indemnités. Et ça mon employeur ce n'est pas vraiment son intéret si tu veux. Le droit français est assez bien fait pour ça.

Et puis enfin et surtout, il te suffira d'aller voir dans les tests que l'on a fait pour te rendre compte que parfois, des télescopes vendus par de gros annonceurs ont obtenu de très mauvaises notes dans nos tests. Je pense que ça suffit à clore la question.

Par contre des études "réchauffistes" financées par Exxon je n'ai pas le souvenir d'en avoir vu passer. Ca c'est un problème. Exxon donne du pognon. Le chercheur travail sur une question dont on a pas la réponse au départ sinon il ne travaillerait pas dessus. Comment se fait il alors que la conclusion soit toujours dans le même sens si c'est Exxon qui paye. Alors que quand c'est de l'argent neutre qui finance on arrive à des conclusions contraires ? Il y a un tour de magie là.

quote:
qu’il soit de gauche ou de droite, blanc ou noir, évolutionniste ou créationniste

Ben non, si j'étais créationniste ce serait une quasi faute professionnelle, autant que pour un scientifique. J'aurais été mis dehors d'une façon ou d'une autre, et encore heureux !

quote:
J'ai dit que l'origine du financement ne doit pas servir à juger des dites recherches.

Et bien si parce que on sait très bien comment ça se passe en particulier aux états unis, et ce n'est pas un fantasme, tu as l'exemple des gaz de schiste ou du cancer du poumon où tu as des scientifiques qui démontrent dans un cas qu'il n'y pas de pollution, et dans l'autre que le cancer n'est pas lié au tabac. Dès qu'il y a collusion entre intéret privés économiques et la recherche, on constate systématiquement ces dérives.
Tu as par exemple des médecins français qui font des piges chez des géants de l'agroalimentaire et qui vont ensuite faire des présentations dans des colloques de médecin pour démontrer par A + B que l'aspartame est sans aucun effet sur la santé (alors que plus d'une étude prouve le contraire, ne serait-ce que sur l'effet diet). Sans parler de l'histoire du médiator où certains médecins étaient au courant aussi.

Bref au final, tu as un clivage entre la recherche publique qui publication après publication confirme le réchauffement climatique anthropique, et de l'autre côté des recherches financées par les pétroliers qui montre que tout va bien madame la marquise, on peut continuer à vider les nappes de pétrole sans se poser de question. Peu importe si ça pollue, peu importe si ça acidifie dramatiquement les océans (d'après Claude Allègre lui-même), peu importe si ça déclenche des guerres, c'est pathétique. On trouve même le moyen de nous dire que la sibérie qui dégel ça va être super, comme si ça avait la moindre chance d'apporter une solution à la détresse du Sahel, ..

NB : sur De Gaulle c'était à moitié de l'humour, une simple pique pour Joël, pour le plaisir . Son livre sur le sujet je ne l'ai pas lu, il ne traite pas de cet aspect du personnage de toute façon vu que ce n'est pas le sujet. En vrai, j'aimerais bien que les hommes politiques de droite d'aujourd'hui arrivent ne serait-ce qu'à la cheville de De Gaulle, même si ce dernier a fait de très grosses erreurs dans sa vie, et ne mérite pas une admiration sans borne (tout comme son pendant de gauche Mitterrand).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joël Cambre a osé écrire :
quote:
Ce qui ne rate jamais chez les réchauffistes c'est toujours, faute d'arguments sur le fond, de ramener le débat sur les personnes.
Faut pas manquer d'air ! C'est ton leit motiv tout le monde (sauf toi et peut-être JD) évite le débat sur le fond. Or :

. quand je te dis que la corrélation CO2 augmentation de température paraît très bonne, tu réponds sur la "stagnation" des températures depuis 15 ans.

. si je te montre alors la courbe du site que tu cites avec en noir la moyenne glissante sur 7 ans (je crois) qui montre des "accidents" à la baisse de 82 à 86 de 1991 à 1994 de 1999 à 2001 : tu réponds one more time "stagnation des températures depuis plus d'une décennie"

. si je vais sur un des sites que tu cites http://www.skyfall.fr/ (parce que moi je suis les liens que tu proposes , je tombe sur une interview de Vahrenholt qui ne me paraît pas convaincante quand il répond :

quote:
Je ne prétends pas savoir précisément si le soleil est responsable de 40, 50 ou 60 % du réchauffement climatique. Mais c'est un non-sens que le GIEC prétende que le soleil n'a rien à voir avec lui."
Il me semble que tu as montré toi-même que le GIEC attribuait un forçage radiatif de 0.12 W/m2 au soleil et de 1.66 au CO2 c'est à dire 7 % au soleil. C'est peut-être trop faible à ton goût, mais on ne peut pas dire que c'est rien. D'autant que si on regarde la barre d'erreur donnée par le GIEC elle est de 0.06 à 0.30 (c'est à dire que pour le GIEC il y a 6 chances sur dix que la "vraie" valeur soit dans cet intervalle et donc 4 chances sur 10 qu'elle soit en dehors, soit plus basse, soit plus haute.
Là non plus tu n'as pas réagi, c'est pas du fond ?
Et que penses-tu de son autre réponse :
quote:
SPIEGEL: Au total, vous prédisez un refroidissement global de 0,2 à 0,3 °C d'ici à 2035. Pourquoi risquer une telle prédiction ?
Vahrenholt: Si vous voulez redonner vigueur à ce débat bloqué, il faut avoir le courage de donner un nombre. Nous tirons ce nombre d'études scientifiques sur l'histoire du climat jusqu’à ce jour.

Le problème pour toi c'est qu'il faut à la fois démontrer qu'il n'y a pas de corrélation augmentation de CO2/ augmentation de température et démontrer que le soleil explique les variations observées. Malheureusement pour toi, les variations du soleil n'expliquent, à ce jour, pas grand chose ...

Et puis si la "stagnation" des températures s'expliquait par le soleil, ça expliquerait la relative stagnation de la relation augmentation de température - augmentation de CO2 depuis dix-quinze ans. Quid quand le soleil va reprendre du poil de la bête ?

C'est pas du fond, ça ?

[Ce message a été modifié par ChiCyg (Édité le 22-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

ChiCygni,

La courbe que tu montres ci-dessus (celle où la montée des températures est corrélée à la montée du C02, il faut être aveugle et sourd pour ne pas s'en rendre compte...) montre un autre truc que je ne comprend pas...

Pourquoi le C02 a t-il une pente aussi parfaite, quasi rectiligne ?
Je comprends pas...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Pourquoi le C02 a t-il une pente aussi parfaite, quasi rectiligne ?
J'en sais fichtre rien ! J'imagine que l'augmentation de CO2 étant d'origine anthropique (c'est contesté ça ? ) et la consommation de pétrole et charbon à peu près constante l'atmosphère stocke de plus en plus de CO2. Je ne sais pas pourquoi il y a une variation saisonnière, j'imagine là aussi que les océans ont une capacité d'absorption qui varie avec la température et donc la saison ? faudrait chercher mais j'ai la flemme ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
JLD répond en disant que ce n'est pas pareil, car la presse a des règles, elles... Mort de rire, en somme chez nous c'est clean, c'est chez les autres que c'est pourri. Pour les climatologues sceptiques, qui sont des scientifiques, il feint d'oublier qu'ils doivent publier leurs études dans des revues à comité de lecture (s'ils veulent être reconnus en retour) et que ça empêche de raconter n'importe quoi, car il faut apporter des éléments qui passent ce barrage. Certes cela ne garantit en rien qu'on soit dans le vrai, puisque les climatologues du Giec font pareil, mais cela empêche de raconter n'importe quoi. Après ce sont les observations de la Nature qui tranchent entre les théories des uns et des autres. Quant à l'argent, il n'a pas d'odeur, mais parler d'argent neutre pour les réchauffistes et d'argent sale pour les sceptiques ne manque pas de sel... Un petit exemple: Monsieur Pachaury (président du Giec) est membre de l’Advisory Board du Chicago Climate Exchange (CCX), la bourse américaine des crédits carbone où se brasse un pognon fou avec l'argent venu des rachats de droits liés au CO2. Il est également directeur général du groupe TERI (The Energy Resource Institute), spécialisé dans le développement durable, qui est conseiller du gouvernement indien ainsi que de nombreuses sociétés multinationales. TERI délivre un prix d’excellence à des sociétés qui agissent pour l’environnement. Par exemple, selon le très sérieux journal anglais The Times, une société gazière et pétrolière, « Reliance Industries », est proche de TERI et a reçu un prix d’excellence. Toujours selon The Times, la société pétrolière BP est un gros sponsor de TERI. Précisons enfin que TERI ne rend pas ses comptes publics, une opacité qui est probablement bien pratique...

quote:
Bref au final, tu as un clivage entre la recherche publique qui publication après publication confirme le réchauffement climatique anthropique, et de l'autre côté des recherches financées par les pétroliers qui montre que tout va bien madame la marquise, on peut continuer à vider les nappes de pétrole sans se poser de question.

Caricature inacceptable! De nombreux chercheurs sceptiques sont financés par leurs structures d'appartenance, leurs labos tout simplement. Et puis les compagnies pétrolière arrosent tout le monde, tu devrais le savoir. Exxon Mobil a donné en 2009 environ un million de Livres à quatre cercles de réflexion américains hostiles au GIEC (Voir The Times, 19 juillet 2010) ; et ce, en dépit de sa promesse passée de ne plus le faire à l’avenir. Certes, mais en 2002, Exxon avait donné 100 millions de dollars à l’université de Stanford pour soutenir la recherche de sources d’énergies nécessaires pour combattre le réchauffement climatique... Hé oui...
La compagnie prétrolière BP, elle, qui s’est rebaptisé en 2004 « Beyond Petroleum », a donné quant à elle 500 millions de dollars pour des recherches analogues visant à luetter contre le réchauffement climatique. Hé oui, le monde n'est pas blanc ou noir, mais gris...


ChiCyg on est en 2012... Et, soupir... Pour tes "accidents" à la baisse des températures ce sont les volcans El Chichón et Pinatubo qui ont connu des éruptions puissantes respectivement en 1982 et 1991. Et bien sûr les années suivantes on observe une baisse des températures sur quelques années, en raison des poussières rejetées dans la haute atmosphère...
Sur ton graphe la droite en pointillés gris montre le taux de montée des températures que nous devrions avoir selon les modèles, alors que la tendance récente est plate depuis 1997 (chiffres déjà donnés du Met Office british).

quote:
Il me semble que tu as montré toi-même que le GIEC attribuait un forçage radiatif de 0.12 W/m2 au soleil et de 1.66 au CO2 c'est à dire 7 % au soleil. C'est peut-être trop faible à ton goût, mais on ne peut pas dire que c'est rien.

Ben si, c'est rien, rien du tout, ce misérable 0.12W/m2 et ceci parce qu'ils ne prennent en compte que les variations de la constante solaire qui sont faibles effectivement, sans étudier un éventuel rôle indirect du Soleil. Lors de la rédaction du rapport de 2007 il n'y avait qu'une seule personne spécialiste du soleil de mobilisée pour le rôle du soleil dans le climat, (nom: Judith Lean), tu as bien lu, une seule... Un représentant du gouvernement norvégien a protesté au sujet de cette unique personne en disant qu'il y avait ces dernières années des études suffisantes de sorties (Svensmark etc.) pour qu'on y accorde plus d'importance que ça, mais on l'a envoyé balader. Car si Svensmark a raison ce sera beaucoup plus que 0.12 W/m2. Mais le plus choquant c'est de voir le Giec chiffrer une influence du soleil (avec une marge d'erreur) alors qu'il avoue dans son rapport de 2007 avoir une compréhension "faible" de son impact sur le climat, notation "faible" qu'il s'applique à lui-même aussi pour sa compréhension du rôle des nuages et de la vapeur d'eau en général. Se moquerait-on de nous?

Moi je ne suis pas là pour expliquer le fonctionnement du climat, j'en serais bien incapable, laissons le Giec le faire (abusivement à mon sens), je suis là, en tant que citoyen, pour évaluer les preuves du Giec sur le rôle "essentiel" des GES anthropiques dans le climat depuis 1950. Car j'ai parfaitement le droit de vérifier si ce qu'on me raconte est vrai.

-----------------------------------------------------------------------
Bon moi cette fois-ci j'arrête, on tourne en rond et on verra quand de nouveaux élément viendront nourrir le débat.

[Ce message a été modifié par Joël Cambre (Édité le 22-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
il feint d'oublier qu'ils doivent publier leurs études dans des revues à comité de lecture (s'ils veulent être reconnus en retour)

Toi tu feins d'oublier que toutes les revues n'ont pas la même valeur. Même les Bogda ont réussi à publier, c'est pour dire. Quand on se fait refuser chez les grands, on fini chez les petits. Trouve moi une publi financée par Exxon sur le climat qui a fini dans Science ou Nature. Je peux me tromper, mais à mon avis je ne prends pas grand risque à avancer que ça n'existe probablement pas.

quote:
Exxon avait donné 100 millions de dollars à l’université de Stanford pour soutenir la recherche de sources d’énergies nécessaires pour combattre le réchauffement climatique...

Tu m'as déjà sorti ce pétard mouillé, et je t'ai déjà répondu. Ca n'a simplement rien à voir, ce n'est pas le sujet. Et bien entendu que les lobbys pétroliers essayent de se positionner sur ce qui remplacera le pétrole, c'est évident, ils savent très bien que les réserves s'épuisent et qu'ils sont menacés. C'est tout sauf un argument.

quote:
La compagnie prétrolière BP, elle, qui s’est rebaptisé en 2004 « Beyond Petroleum », a donné quant à elle 500 millions de dollars pour des recherches analogues visant à luetter contre le réchauffement climatique. Hé oui, le monde n'est pas blanc ou noir, mais gris...

Tout pareil, on ne parle pas de la même chose là, eux aussi, non pardon, eux en particulier ont intéret économiquement à se positionner sur d'autres ressources.

Maintenant que je sache ils ne financent pas de recherches sur le climat qui aillent dans le sens du consensus du Giec. Cherchez l'erreur, ça veut clairement dire que la conclusion est faite avant de commencer la recherche, sinon leur financement devrait produire des publi avec la même proportion de résultat réchauffistes que de résultat sceptique que ce qui est constaté globalement. Or ce n'est manifestement pas le cas. Il y a donc un gros gros lièvre sur ces questions !

Tu vois pour ton bouquin tu aurais pu faire ce travail de voir où les gens publient, et regarder le type de conclusion en fonction de qui finance (public ou pétrole). Ça, ça aurait été une information intéressante, et ça t'aurais permis de voir si tu étais en train de te faire duper ou pas.
Tu aurais pu aussi tout simplement mesurer le nombre de publi d'un côté et le nombre de publi de l'autre côté. Ça c'est apporter de l'information, et pas simplement piocher tout azimuthe (et sur pensee-unique en particulier) tout et n'importe quoi pour faire une synthèse informe. Pour attaquer un main stream bien établi c'est le minimum à faire : une enquête. En l'absence de celle-ci, ne t'étonne pas d'avoir convaincu si peu de monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Pour tes "accidents" à la baisse des températures ce sont les volcans El Chichón et Pinatubo qui ont connu des éruptions puissantes respectivement en 1982 et 1991.
D'accord. Et pour 1999-2001, c'est quoi ?

Tu voudras bien noter que si on tient compte de l'effet des volcans sur la température, la corrélation CO2-température va être encore meilleure .

quote:
Ben si c'est rien, rien du tout, ce misérable 0.12W/m2
Ce n'est pas rien du tout, c'est 7% du total. Tu ne réponds pas à mes questions sur Vahrenholt, je te le recite :
quote:
Je ne prétends pas savoir précisément si le soleil est responsable de 40, 50 ou 60 % du réchauffement climatique. Mais c'est un non-sens que le GIEC prétende que le soleil n'a rien à voir avec lui."
Il affirme qu'il ne sait pas de quelle part le soleil est responsable mais les 7% du GIEC sont un non sens. Ca ne te choque pas ? Et le reste, c'est quoi ? le CO2 ?

Et quand il répond :

quote:
SPIEGEL: Au total, vous prédisez un refroidissement global de 0,2 à 0,3 °C d'ici à 2035. Pourquoi risquer une telle prédiction ?
Vahrenholt: Si vous voulez redonner vigueur à ce débat bloqué, il faut avoir le courage de donner un nombre. Nous tirons ce nombre d'études scientifiques sur l'histoire du climat jusqu’à ce jour.

Si le soleil est la cause, il sait donc prévoir l'activité solaire jusqu'en 2035 ? Tu trouves cette réponse sérieuse ?

Tu écris (à juste titre à mon avis même si je nuancerai : il n'y a pas une vérité absolue) :

quote:
Car j'ai parfaitement le droit de vérifier si ce qu'on me raconte est vrai.
Pourquoi n'appliques-tu pas le même esprit critique aux climato-sceptiques comme Vahrenholt, Svensmark, Scafetta ou Courtillot ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
D'accord. Et pour 1999-2001, c'est quoi ?

Juste une réponse rapide, c'est le contrecoup d'un El Nino exceptionnel en 1998. Voilà c'est tout. A dans quelques mois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Juste une réponse rapide, c'est le contrecoup d'un El Nino exceptionnel en 1998.
Et 2007-2009, c'est quoi ?

Tu pourrais répondre à mes questions de fond sur Vahrenholt qui répond au Spiegel, je te les repose :

quote:
Je ne prétends pas savoir précisément si le soleil est responsable de 40, 50 ou 60 % du réchauffement climatique. Mais c'est un non-sens que le GIEC prétende que le soleil n'a rien à voir avec lui."
Il affirme qu'il ne sait pas de quelle part le soleil est responsable mais les 7% du GIEC sont un non sens. Ca ne te choque pas ? Et le reste, c'est quoi ? le CO2 ?

Et plus loin :

quote:
SPIEGEL: Au total, vous prédisez un refroidissement global de 0,2 à 0,3 °C d'ici à 2035. Pourquoi risquer une telle prédiction ?
Vahrenholt: Si vous voulez redonner vigueur à ce débat bloqué, il faut avoir le courage de donner un nombre. Nous tirons ce nombre d'études scientifiques sur l'histoire du climat jusqu’à ce jour.

Si le soleil est la cause, il sait prévoir l'activité solaire jusqu'en 2035 ? Tu trouves cette réponse sérieuse ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le CO2 est en dent de scie semestriel parce qu'il est essentiellement produit dans l'hémisphère nord, surtout en saison froide(donc ça monte). Et l'été, les arbres étant verts dans l'émisphère nord, ils réabsorbent une partie du CO2 produit l'hiver et qui est encore globalement stocké dans le même hémisphère (donc ça redescend). Si la production était égale sur les deux hémisphères, il n'y aurait pas ce phénomène de dent de scie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Et puis enfin et surtout, il te suffira d'aller voir dans les tests que l'on a fait pour te rendre compte que parfois, des télescopes vendus par de gros annonceurs ont obtenu de très mauvaises notes dans nos tests. Je pense que ça suffit à clore la question."

ben oui, tu vas dans mon sens. Je sais bien que vos tests d'instruments sont sérieux. Cela montre bien qu'il peut y avoir un financement privé ou publicitaire, et justement un travail fait sérieusement quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui sauf que si tous les tests etaient elogieux pour les annonceurs, la tu pourrais te dire a juste titre qu'il y a un soucis. Et c'est exactement ce qui se passe avec les recherches financees par Exxon. Occulter ca, c'est faire l'autruche.

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 23-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eeeeooooh, Joël Cambre, tu peux me répondre ? sinon je risque de commencer à envisager de m'autoriser à penser que tu as une certaine tendance à éviter le débat sur le fond

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu as pas remarque qu'il ne repond plus rien quand il est dans l'impasse ? Regarde au sujet des publications Exxon qui vont toutes dans le meme sens, et que c'est quand meme hautement improbable, il ne dit plus rien Et ce n'est pas la 1ere fois qu'il fini par botter en touche alors que bien souvent on se donne la peine de se fader des paves indigestes pour pouvoir lui repondre.

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 24-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Attention le pic de Hubert c'est bientôt... Allez on repasse à la pompe pour s'en convaincre!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vas faire le plein au Venezuela (50 cents le plein) et tu verras qu'on en est bien loin de ton pic machin chose...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un des grands arguments des climatosceptiques, pour prouver que le GIEC, le RC, tout çà, c'est vraiment n'importe naouaque, c'est que le réchauffement vient avant l'augmentation du CO2. Cet argument est utilisé assez souvent ici, si j'ai bonne mémoire...
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/04/climat-et-co2-une-confirmation-venue-du-pass%C3%A9.html

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this