Sign in to follow this  
asp06

Le Soleil et la meteo (Suite n°2)

Recommended Posts

4 citations relayées par un même site??! Même en étant très subjectif (ce qui peut m'arriver puisque je suis humain ) , je n'aurais pas osé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

doublon

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 11-06-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
J C n'est qu'un provocateur qui s'amuse de la réactivité que provoque ces commentaires décousus et sans intérêt.
Si vous revenez par ici Mr JC, je peux peut être vous obtenir une visite chez des professionnels d'un labo de conspirationistes : des chercheurs d'un centre météo que je ne cite pas pour l'instant...
Vous apprendrez quelque chose sur les doutes et les certitudes de chercheurs consciencieux et sérieux en dehors de vos études de fichiers pdf...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chicyg, si tu allais un peu sur le fond des études que tu critiques, plutôt que de faire de la réthorique sur le fait que Pensée unique les reprend ou que telle ou telle phrse est équivoque, je pense que ce serait plus intéressant.
Pensée-unique on s'en tape. Pensée unique c'est juste une bibliothèque partisane. Pensée unique c'est pas de la science en soi.
Tu peux reprocher à ce site son hyper partialité (ce qui serait une évidence), mais c'est pas parce qu'une étude y est reprise qu'elle est forcément fausse et bidon. Parce que là tu prends le problème à l'envers et tu montres autant de mauvaise foi que ceux que tu combats.
Il est clair que Pensée unique n'instruit qu'à charge contre le RC et jamais à décharge. Et c'est en cela que c'est un site non objectif et non "scientifique". Mais ça ne signifie pas que tout ce qui y est repris est bidon. D'ailleurs, tout ce qui y est repris a été publié ailleurs au départ.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
La science n'est qu'un centre d'intérêt secondaire pour moi.

Tu aurais mieux fait de t'en rendre compte avant d'écrire un pamphlet sur un sujet scientifique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Puisqu'on parle de pensée unique je vois que l'ambiance et le niveau n'a pas trop changé ici, on prend les mêmes et ça repart dans des discussions de comptoirs, enfin je ne faisais que passer je n'ai lu que 3 lignes et ça m'a suffit, bonne continuation

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si la science faisait plus souvent l'objet de pamphlets, elle irait beaucoup mieux ; exactement comme la politique ou la finance...

Share this post


Link to post
Share on other sites
JD, si je parle de pensée unique c'est parce que Joël Cambre le cite à trois reprises en le présentant comme la vérité face aux "mensonges" du GIEC.

Personnellement je n'ai pas une confiance absolue dans les conclusions du GIEC, les phénomènes météorologiques étant d'une très grande complexité, mais il est probable, pour moi, que l'essentiel de leurs analyses corresponde à la réalité.

En revanche, de mon point de vue, les "solaristes" ne sont pas crédibles : ils font feu de tout bois. Comme tu m'accuses de ne pas aller "au fond des études que [je] critique", je vais repréciser mes critiques pour la nième fois (j'ai parfois l'impression d'être le seul à lire les liens que donne Joël Cambre ) :

- une fois ce sont les rayons cosmiques qui influent sur la formation des nuages et donc sur les températures : c'est, à mes yeux, l'hypothèse la plus crédible mais elle n'est confirmée ni par l'expérience CLOUD, ni par les mesures. Tout le problème est de connaître l'intensité de cet effet. (on a déjà longuement discuté de tout cela),

- une autre fois c'est la durée des cycles : si on voit un lien possible entre l'intensité de l'activité solaire et le climat, on voit mal le lien physique avec la DUREE d'un cycle d'autant que les résultats ne sont pas les mêmes si l'on prend la durée entre deux minima ou la durée entre deux maxima. D'autre part les tenants de cette thèse se sont rétractés devant l'évidence que la corrélation ne "marchait" plus après 90 (là aussi, on en a déjà longuement discuté), et maintenant, il ne faudrait plus tenir compte du cycle en cours mais du cycle précédent ...

- enfin, cerise sur le gâteau, ce serait "la disposition autour du soleil des grosses planètes (Jupiter et Saturne)" qui expliquerait les variations du climat, c'est la thèse de Scafetta. Là aussi on en a largement discuté. Pour moi, c'est du pur délire, on frise l'astrologie. Le fait de relayer ce type de "travaux", discrédite complètement l'auteur de la pensée unique.

Quand je lis Jacques Duran :

quote:
Le CO2 est bien plus lourd que l'air (1,52 fois exactement = 44/29). Ainsi une grande partie du CO2 créé par les diverses combustions ne monte pas dans l'atmosphère mais reste sur Terre [...] L'autre partie du CO2 créé par l'homme monte dans l'atmosphère, entraîné par des mécanismes de convection divers.

je suis atterré et ne peux m'empêcher de réagir : comment un "scientifique" peut énoncer de telles âneries ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
ok mais ne prends pas forcément la phrase que tu cites au pieds de la lettre. Elle est écrite maladroitement. ça veut probablement juste dire qu'une grosse partie du CO2 émis s'ancre dans les puits de carbone et qu'une petite partie part dans l'atmosphère. Tu ne penses quand même pas l'auteur assez débile pour faire une différence entre un CO2 émis par ici et un CO2 émis par là, avec 2 types de CO2 qui seraient différents...

Quant à Scafetta, ça ressemble peut-être à de l'astrologie, mais la matière noire ça ressemble à du bricolage à la Ptolémée, et la relativité, fin 19è siècle, ça ressemblait à de la sorcellerie.
Donc, Scafetta, soit il démontre, soit il démontre pas, c'est tout.
La force de la science c'est d'avancer par la preuve. Donc pas la peine de faire des procès d'intention par du "ça ressemble à", parce que ça je pense que ça mène à de gigantesques processus d'auto-censure, qui finalement conformise la science et les sujets de recherche...

Moi je trouve super que des types cherchent dans des directions qui paraissent ésotériques. C'est courageux, peut-être même farfelu, mais il en faut. Attendons ses preuves.

Share this post


Link to post
Share on other sites
JD, j'aime bien ton indulgence, mais je crains à lire la phrase de Duran que ce ne soit pas une maladresse, il parle bien du poids de la molécule de CO2 qui l'empêche de monter dans l'atmosphère ...

Je suis le premier à critiquer la confiance des cosmologistes dans l'hypothèse de la matière noire. Ceci dit, pour expliquer les observations, il n'y a que trois solutions, soit les observations sont fausses, soit il y a quelque chose qui a de la masse et qu'on ne voit pas (la matière noire), soit la loi de la gravitation n'est pas celle de Newton, voire au pire un mixte des trois.

Pour Scafetta, c'est un peu différent. Difficile de voir un quelconque lien physique entre la position des grosses planètes autour du soleil et le climat sur terre . Là aussi on en a longuement discuté ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
JD, j'aime bien ton indulgence, mais je crains à lire la phrase de Duran que ce ne soit pas une maladresse, il parle bien du poids de la molécule de CO2 qui l'empêche de monter dans l'atmosphère ...

Je suis le premier à critiquer la confiance des cosmologistes dans l'hypothèse de la matière noire. Ceci dit, pour expliquer les observations, il n'y a que trois solutions, soit les observations sont fausses, soit il y a quelque chose qui a de la masse et qu'on ne voit pas (la matière noire), soit la loi de la gravitation n'est pas celle de Newton, voire au pire un mixte des trois.

Pour Scafetta, c'est un peu différent. Difficile de voir un quelconque lien physique entre la position des grosses planètes autour du soleil et le climat sur terre . Là aussi on en a longuement discuté ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
JD, j'aime bien ton indulgence, mais je crains à lire la phrase de Duran que ce ne soit pas une maladresse, il parle bien du poids de la molécule de CO2 qui l'empêche de monter dans l'atmosphère ...

Je suis le premier à critiquer la confiance des cosmologistes dans l'hypothèse de la matière noire. Ceci dit, pour expliquer les observations, il n'y a que trois solutions, soit les observations sont fausses, soit il y a quelque chose qui a de la masse et qu'on ne voit pas (la matière noire), soit la loi de la gravitation n'est pas celle de Newton, voire au pire un mixte des trois.

Pour Scafetta, c'est un peu différent. Difficile de voir un quelconque lien physique entre la position des grosses planètes autour du soleil et le climat sur terre . Là aussi on en a longuement discuté ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
doublon

[Ce message a été modifié par ChiCyg (Édité le 13-06-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour la matière noire, si tu lis le livre de Magnan (le Théorème du jardin), il y a d'autres hypothèses dont l'incapacité des cosmologistes à modéliser correctement la masse des étoiles et leur distribution...

En fait c'est toujours une affaire de paramétrage de modèle. La matière noire est une déduction mais y a pas de théorie derrière.
Mais là on s'éloigne un peu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le problème c'est la modélisation en général. On n'arrête pas de modéliser... et surtout d'en tirer des conclusions un peu hâtives qui ne sont alors que des supputations... Mais excès de modélisation occulte parfois la réalité... La modélisation suppose des approximations sur les ordres du modèle, sur les non linéarités... qui souvent relèvent de quantités négligeables mais la précision de la sortie d'un modèle en dépends... la courbe épouse la réalité? Fort bien... mais c'est une question de dynamique, de réponse impulsionnelle... On ne voit pas tout! Rendez vous compte: on modélise même le comportement humain en environnement (modélisation multi-agents), les textes juridiques, les politiques publiques... mais souvent cela ne sert que comme machine à poser des questions (certes pertinentes parfois) mais pas à décrire précisément la réalité ou même à faire des prospectives. Là, la réflexion humaine a encore toute sa place.
Vous avez compris j'en ai un peu marre des modèles

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 13-06-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yessss !
Sauf que qd on modélise des choses qui se passent sous nos yeux (qu'elles soient humaines ou pas humaines), on a assez vite le feed back qui nous dit si on se plante ou pas. Mais quand on modélise la masse des galaxies ou le climat à 100 ans, c'est une autre affaire. Et là on peut partir en vrille complet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La modélisation de la valeur des fonds d'investissement comportant des subprimes en portefeuille fonctionnait très bien aussi...sur le papier. Mais dès que des phénomènes non linéaires se produisent (baisse sensible de l'immobilier US), rien ne va plus dans la réalité...

Un peu HS, mais juste pour donner un exemple de modélisation foireuse.
(et pas fait sur un coin de table les modèles : Conçus par de vrais "tronches"...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Doublon, désolé.

[Ce message a été modifié par smithfr2000 (Édité le 14-06-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this