Sign in to follow this  
celestron20

Théorie des supercordes

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je m'intéresse actuellement à la théorie des cordes.

Le sujet est intéressant mais demande un bon niveau d'abstraction pour bien comprendre cette théorie dans sa globalité.

Il est fait mention d'univers à 10 dimensions (même plus).

Je voudrais connaître la signification de ces dimensions.

Merci à vous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Salut celestron20


Pour apporter ma petite pierre et sous le contrôle des astrosurfeurs plus qualifiés :
La théorie des cordes à pour cadre d'unifier la mécanique quantique, de la relativité générale et la physique des particules.

Préambule
La théorie des cordes est plus à voir la matière comme composée de petites vallée qui composeraient un ensemble infini d'Univers (10 exp 500 vallées). Chaque vallée correspond à des lois physiques pour une bulle d'Univers. Notre Univers visible correspondrai à une petite région située à l'intérieur d'une de ces bulles !

Historique :
1915 Einstein formule sa relativité générale : la gravitation est une manifestation de l'espace et du temps. tout corps massif laisse une empreinte sur la forme de l'espace-temps. C'est ce qui commande la course de la terre autour du soleil. Depuis les scientifiques utilisent cette théorie qui remplace la gravitation par la dynamique de l'espace-temps.

L'analyse de cette théorie : alors on peut rechercher une explication géométrique aux autres forces de la nature et démontrer ainsi l'existence de particules élémentaires, nous sommes dans les années 1915 & 1950...) Toute sa vie Einstein étudiera la théorie de Theodor Kaluza et Oskar Klein (existence de dimension spatiales qui s'ajoutent à nos dimensions).

Depuis 1970
Découverte des forces nucléaire et début de la compréhension de la mécanique quantique dans la description des particules.

Aujourd'hui cette théorie prédit que les lois de la physique, telles que nous les connaissons, sont fonction de la forme et de la taille de dimension microscopiques supplémentaires.

Cette théorie évoque également l'énergie du vide...

La théorie des supers Cordes évoque l'existence d'onde gravitationnelles !

dobsonidé


[Ce message a été modifié par dobsonidé (Édité le 22-05-2010).]

[Ce message a été modifié par dobsonidé (Édité le 22-05-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour corriger le dernier détail de la présentation - à mon avis trop simplifiée pour vouloir vraiment dire quelque chose - de dobsonidé : non, les ondes gravitationnelles sont prévues par la relativité générale, c'est déjà bien suffisant...

Sinon, le début de dobsonidé était bien, la théorie des cordes tente de concilier relativité générale et mécanique quantique, là, je suis à peu près sûr de pas énoncer une ânerie.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'avais bien écrit "sous le contrôle des astrosurfeurs plus qualifiés" :-)

Le boson de Higgs a t-il un rapport directe avec la théorie des super cordes ?

dobsonidé

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le boson de Higgs est une particule essentielle à la cohérence du modèle standard. Lien direct avec la théorie des cordes ? Un spécialiste ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
A ce niveau de question, je veux bien faire le spécialiste : nan, aucun lien.

Ou plus exactement, si il y a un rapport : en gros, on peut mettre à peu près n'importe quelle particule ou forces dans la théorie des cordes, sa principale force étant de tout valider sans regimber. Le côté moins sympa de la théorie c'est qu'elle est quasiment impossible à prouver ou à réfuter, pour la même raison, évidemment...

S

[Ce message a été modifié par Superfulgur (Édité le 22-05-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peut être qu'un jour elle le deviendra : l'homme de Néanderthal avait-il une idée de la relativité générale ? Alors !

Le boson de Higgs, c'est bien lui qui est censé donner une masse à toutes les autres particules ? Et la théorie des cordes devrait être une sorte de "théorie mère" de la mécanique quantique et de la relativité générale. A priori je ne vois pas de lien entre les deux, mais je n'ai jamais étudié la question en profondeur Superfulgur te donne un élément de réponse, qui d'ailleurs me dépasse un rien

C.P.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah, c'est simple, la théorie des cordes n'est contrainte par aucune observation. Tout l'observable actuel peut entrer dedans à l'aise, et toutes les suppositions théoriques, aussi, quasiment, tellement elle est souple et non contrainte. En gros, c'est çà. Il y a un débat entre ceussent qui croivent qu'une théorie peut exister "en soi" sans validation expérimentale, et ceussent qui croyent que non, qui demandent des validations. La théorie des cordes ne permet pas çà : aucune de ses prédictions n'est testable actuellement, ni à aucune échéance prévisible, ni le boson, ni les ondes gravitationnelles, ni le CBR, ni quoi que se soye n'y changeront rien à aucune échéance prévisible. D'où cette formule d'un physicien, que je trouve fulgurante :
"la théorie des cordes n'est même pas fausse".
Mais en écrivant çà, je suppose que je vais attirer les ceussent qui aiment bien cette théorie, çà serait intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Donc s'il n'y a pas de solution à un problème, on applique la théorie des shadock : on élimine le problème ! Exit la théorie des cordes et des super cordes et autres branes!

dobsonidé

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pas dit çà, dobsonidé, suis, bon sang !

C'est incroyable, çà !

Non, le truc, c'est que certains physiciens demandent qu'on "retourne sur la paillasse" plutôt que d'inventer des théories à 10 puissance 1000 degrés de liberté. Je caricature, mais c'est un peu çà. De l'autre côté, les partisans de la théorie des cordes, on dit "nan, elle est cohérente comme çà, il faut poursuivre, c'est pas not faute si il n'y a pas de possibilité de la tester pour l'instant".

Moi, j'y comprend rien, à ces trucs en "on" et "ion", je balance entre les deux, mais chuis plutôt pessimiste a priori : pour découvrir un nouveau truc en physique, il faut construire des machines de 80 km de circonférence, on touche à des limites, quand même...
Quand tu vois que Simon est infoutu, avec 3 milliards d'euros, 10 000 chercheurs et un bazar de 14 Tv, de trouver un seul boson à la con tu imagines le machin qu'il faudrait pour arriver à déplier un morceau d'espace 10 puissance 30 fois plus petit, c'est juste impossible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous avez une idée comment çà se passe entre physiciens théoriciens et physiciens expérimentateurs concernant la théorie des cordes ? Ils sont sur le même banc ou sur des bancs opposés ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faut dire que ce sujet est à la pointe de la recherche fondamentale actuellement !

Cela dit normalement aucun astrophysicien ne peux choisir entre relativité générale et mécanique quantique. C'est là tout le débat.

Toujours sous contrôle des astrosurfeurs spécialiste de ces questions :
La relativité Générale considère que la gravitation résulte de la courbure de l'espace et du temps.
La mécanique quantique considère le temps comme une dimension qui est en "arrière plan, à partir duquel sont décrits les objets et leur changement.

"l'espace-temps est séparé des équations de la mécanique quantique, dans un premier temps car les équations en seraient trop complexes à résoudre (Bill Unruh, prof Colombie-britanique CAN-2007) Mais cette considération d'arrière plan n'est que ponctuel car les cordes sont aussi plongées en arrière plan. D'ou la nécessité de trouver les équations qui réintègrent l'espace-temps comme acteurs. Ce qui rendrait conforme la théorie des cordes à la Relativité Générale !"

En language commun, si j'ai bien compris, la théorie des cordes sépare l'espace et le temps dans ses équations et viole la relativité générale dont l'espace-temps est continu !

Mais il y a des observations astronomiques ou la relativité générale et la mécanique quantique sont nécessaires pour expliquer les phénomènes mais en même temps sont paradoxales :
l'étoile à Neutron est un corps massif composé à 90 % de Neutrons. L'existence de tel astre s'explique par un équilibre entre gravitation qui tend à rapprocher les neutrons les uns des autres, et une force d'origine quantique qui tend à les éloigner.
Hors le paradoxe entre ces deux physiques c'est que l'étoile n'est jamais au repos, il y a des fluctuations quantiques qui la font vibrer. La relativité générale prédit que ces vibrations produisent des "ondes gravitationnelles (vibrations de l'espace-temps) qui épuisent l'énergie de l'étoile qui fini par ne plus vibrer !

Donc en amont de la théorie des cordes, les chercheurs doivent, avant tout, trouver une définition de gravitation quantique en accord avec la relativité générale.

dobsonidé


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ahh, un beau sujet de type troll :-D

Pour faire clair: ca fait plus de 30 ans qu'il y a une étude de la théorie des cordes: résultat au niveau de la physique: RIEN :-) Ce ne sont donc que des maths. C'est très respectable en sois car ça a permis de déjouer quelques beaux problèmes mathématiques de manière élégante, mais en physique, aucune application jusqu'à maintenant, ce n'est donc pas de la physique tout simplement ;-)

@celestron20: Et quant à la relation entre les expé et théoriciens des hautes énergies (HE) et les "physiciens" des cordes, il n'y en a à peu près pas, car il n'y a à ce jour aucune raison pour en avoir :-D Et oui je fais bien ici la distinction entre les théoriciens en HE et les cordeux pour la bonne et simple raison que leur travail n'a rien à voir. Le boulot du théoricien en HE est souvent composé parmi les ingrédients suivants: (en général ils ne sont pas cumulés)

1° Construire des modèles basés que la théorie quantique des champs (ce qui marche très bien jusqu'à mtnt) pour prévoir telle ou telle phénoménologie dans les grands collisionneurs: c'est grâce à eux qu'on a mtnt un florilège de modèles candidats que l'on va tester avec le LHC.

2° Ecrire des simulateurs de collision, de manière à reproduire le plus fidèlement possible les interactions QED ou QCD qui ont lieu dans les processus du Modèle Standard et au delà.

3° Raffiner des calculs de section efficace par calcul de diagrammes de Feynman aux ordres supérieurs (correction réelles et virtuelles).

...

Et rien à voir avec une quelconque corde :-)

Superclampin: merci pour compliment, ça me donne de l'importance dans cette fourmillière qu'est le cern :-D Non mais sérieux tu met le point là où ça fait mal pour les cordeux! A partir du moment ou on ne peut/ne pourra rien rien vérifier pour cause de limitation technologique, je n'appelle même plus ça de la science mais de la métascience...et cet argument est aussi utilisé par des intégriste de la supersymmétrie de dire "ah ben wai l'unification des constantes de couplage est à 10^16 GeV et on en est sûrs...oh,...vous pouvez pas le vérifier? doooommaaaage..."

a+

S.

[Ce message a été modifié par AlSvartr (Édité le 25-05-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this