Sign in to follow this  
Fourmi103

Actualités de Curiosity

Recommended Posts

On voit bien ce qu'est "Glenelg" : la rencontre entre 3 terrains de matériaux différents. A gauche en marron, en haut à droite plutôt clair et en bas à droite plus sombre. Le rover va bien entendu se positionner à cet endroit.
On distingue à gauche la zone noire du sol "dépoussiérée" par les tuyères de la sonde (point blanc) à l'atterrissage.
L'image couvre 900x600 mètres environ.

[Ce message a été modifié par Kaptain (Édité le 29-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Merci Kaptain, c'est trop

Je me permet de rajouter ces panorama Navcam du Sol 52.

Nous sommes bien arrivés à Glenelg


Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello la liste,

splendides images que nous contemplons en effet.
Mais pour ma part, je trouve que le JPL va trop vite. L'équipe Science aurait du prendre le temps d'analyser plus en détails les Goulburn, Link et Hottah avant de quitter la zone pour rejoindre Glenelg.

Je m'explique.
Les rétrofusées ont altéré le site d'atterrissage, certes, mais elles ont aussi décapé la sub-surface. Et c'est une aubaine.

Car contrairement à ce que l'on peut lire, il n'est pas certain que la version actuelle (et officielle) qui décrit que pour Link (qui a aussi été soufflé partiellement par les rétrofusées) c'est l'érosion éolienne qui a dégagé les graviers que l'on observe "à ses pieds", soit la bonne. Il est aussi possible que ces petits graviers "ronds-mats" soient arrivés par les courants, déposés là (ils devaient alors être "émoussés-luisants") puis dépolis par les vents depuis. Or sans microscopie précise, on ne le saura jamais. Et le bras n'a a priori pas retourné ces petits graviers pour que l'on observe leur face protégée des vents... Peut-être sont-ils luisants de l'autre coté... Ce qui donnerait une toute autre dimension à leur histoire !

Et aller maintenant au "point triple" Glenelg, zone déterminante, sans ces informations préalables, ne permettra pas de comparer avec précision...

Dommage.


GD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas tout à fait d'accord. Si tu as regardé les alentours, et notamment les flancs du Mont Sharp, on se rends vite compte qu'il y aura nettement plus intéressant que ces sédiments dégagés localement. Ils vont vite, et ils ont raison, car il y aura de plus en plus de points d'intérêt à mesure que l'on ira vers l'Est.

Personnellement, j'attends avec impatience que l'on arrive aux dunes situées plus loin. De superbes paysages nous y attendent. Et ensuite, les mesas avec des affleurements rocheux à gogo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quelques images du Sol 55. Curiosity a avancé un peu plus et dévoile Glenelg encore un peu plus.


Et une mosaïque effectuée à la Mastcam100. De nombreux affleurements y sont visibles, dont une partie montrant des fines strates.


M'est avis qu'on va passer un peu de temps dans le coin .

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai posé la question sur UMSF, et je pense qu'on peut estimer l'hodométrie actuelle à environ 500 m. Etant donné que Glenelg est situé à 400 m à vol de soucoupe du site d'atterrissage, et que Curiosity n'est pas allé en ligne droite, on peut estimer à la louche que 100 mètres de plus doivent être rajoutés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une image "zoomable" de l'endroit. Cette MastCam est vraiment incroyable ! http://www.nivnac.co.uk/mer/zoomify/MSL54_MR0248.htm
Pour info, les mosaïques sont directement assemblées sur place, puis transmises vers la Terre pour économiser de la bande passante !

Là, une petite butte que le rover a franchi. Le sol est vraiment très dur, les roues s'enfoncent à peine. Il se pourrait qu'on arrive carrément dans le lit d'un ancien lac ! Et aussi vers les terrains les plus anciens de Gale.

[Ce message a été modifié par Kaptain (Édité le 02-10-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Pour info, les mosaïques sont directement assemblées sur place, puis transmises vers la Terre pour économiser de la bande passante !

Euhhhh, pardon ? C'est plutôt l'inverse. Les images sont prises individuellement, l'assemblage est laissé à ceux qui veulent bien s'en charger. C'est à dire Moi tout d'abord . Puis j'autorise le JPL à produire leur version.

Par contre, dis moi, mais on dirait que tu découvres cette mosaique alors que je l'avais postée avant . Les images sont cliquables, ça permet d'accéder au versions plus grosses, j'espère que tu l'avais remarqué . Mais tout à fait d'accord, je suis fan de cette Mastcam100 !

Share this post


Link to post
Share on other sites
M...., toutes mes confuses. Mais où donc ai-je pu lire ce truc ? Un journaliste qui s'est gouré ?
Sinon, tu as raison, c'est bien la même image. C'est le fait qu'elle soit zoomable qui m'a trompé...

[Ce message a été modifié par Kaptain (Édité le 02-10-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Regardez donc quel merveilleux site la sonde nous dévoile, en fin de journée.

Sol 57.


Si jamais vous avez des lunettes rouge et cyan, vous pouvez aussi admirer en stéréo.


Et ici, une image du Sol 56 montrant un bout des dunes qui enserrent les rochers, endroit nommé "Rocknest" par le JPL.


Il a fallut que Curiosity fasse son intéressante en grimpant sur le sable afin d'en déterminer la cohésion de ses particules.



Share this post


Link to post
Share on other sites
Voilà Kaptain, le JPL vient de dévoiler la distance parcourue par Curiosity. Au Sol 56, elle a parcouru 456 mètres ! Ce qui est pas mal, quand on sait que au Sol 60, Spirit n'en était à peine qu'à 200 m au bas mot. Ce qui montre une chose : Curiosity est deux fois plus rapide que MER.

Carte eud'trajet :

Il ne reste plus grand chose pour atteindre Glenelg.

Cette image, produite par un passionné sur UMSF, montre le terrain avec les courbes de niveaux. Attention, valeurs négative, étant donné que le fond du cratère est situé dans une dépression par rapport au niveau de référence martien.


Enfin, je vous avait montré dans le post d'au dessus une image de l'empreinte de la roue avant droite du rover dans la dune nommée "Rocknest". Le MAHLI a pris des images très proche du sable ainsi dérangé.

Notez la cohésion des particules fines, tandis que le "gravier" lui est tombé sans plus accrocher que ça. On peut aussi constater la présence d'un croute en surface. Cela avait été observé par Viking, Mars Pathfinder (via Sojourner) et MER. Partout sur Mars le sable se comporte comme un sable mouillé alors qu'il est extrêmement sec. Si il offre une telle cohésion c'est à cause de matériau qui sont "magnétisés", de la maghémite exactement, une forme d'oxyde de fer. Ce matériau explique aussi par conséquent les teintes rouilles du sol.

Zoom sur la surface de Rocknest :


Enfin, signalons que Curiosity va effectuer son premier prélèvement de sol martien afin de l'analyser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Superbe ballade, merci Fourmi !!
Je crois surtout que la NASA prend son temps pour tater le terrain
Curiosity est capable d'aller beaucoup plus vite que deux fois Oppy...
Mais rien ne presse.
Il y avait semble t-il des problèmes avec CHEMCAM ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et zou, un panoramique à 360° du site actuel de Curiosity, avec une large portion de ciel, qui se laisse évidemment bien apprécier .


En cliquant sur l'image, vous serez dirigé vers la page de cette, dans une galerie entièrement refondue. Je pense que vous apprécierez la timeline avec les images toutes horodatées, à la minute près ! J'espère que cela vous plaira

Voilà pour cet apparté.

Donc sinon, j'ai la trace de roue dans la dune, à 100 mm. C'est très détaillé !


Le MAHLI a encore fait un MAHLeur, en nous envoyant cette image du dessous d rover, sur l'essieu gauche de la sonde.


Share this post


Link to post
Share on other sites

Le panoramique est magnifique...

Pourquoi, en deux mois, n'ont-ils pas produit un seul panorama couleur vraiment beau... ?

Décidément, je comprends pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Kaptain, et ceci aussi :

Mais ça c'est pas la NASA qui a fait l'assemblage, c'est nous . Ce que Supervilain dénonce c'est le fait que la NASA elle-même pourrait faire ça, mais il n'en est rien apparemment.

Moi je ne m'en plains pas : à eux l'acquisition, à nous les joies de faire des "pretty pictures" pour reprendre Emily Lakdawalla.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Soit le panorama est superbement bien éclairé, et il est en noir et blanc, soit la lumière est pourrie, comme dans les exemples que vous donnez, et il est en couleur, avec en plus des morceaux de mosaïque qui manquent...

Sans oublier le cadrage pourri sur le rover lui-même, bref, nul.

Qu'en 2012, avec un super rover, la Nasa soye pas fichue de faire aussi bien qu'en 1997, çà me dépasse...

(Mode sérieux tout à fait On).

S

[Ce message a été modifié par Superfulgur (Édité le 08-10-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Superfulgur ! Si je me fie à ce que je vois du monde de la recherche, c'est la dèche pour tout le monde !

Je soupçonne que la NASA a parfaitement capté que des amateurs très capables pouvaient fournir des images de grande qualité, par plaisir, et sans que cela ne lui coûte rien !
Je soupçonne donc que cette même NASA a préféré s'en remettre à ces "amateurs" plutôt que de dépenser du fric dans un service d'imagerie spécialisée, et pour lequel elle n'a pas la ligne budgétaire !

En plus ça donne un côté vivant et "recherche accessible au grand public", dans la mesure où justement, des amateurs contribuent à cette aventure au travers du dépouillement de ces données que sont les images !

Share this post


Link to post
Share on other sites
La carte postale de fin d'après midi à Gale (sol 49) aurait mérité d'être en couleur...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce que je crois surtout c'est qu'ils n'aient pas eut le temps nécessaire pour enregistrer un panorama complet intégrant le corps du rover. Ce qu'il faut savoir c'est qu'en 97 (tu fais référence à MPF) c'est que l'engin était immobile. Donc ils ont eut largement le temps d'acquérir un panorama complet. D'autant que les images transmises étaient de moindre résolution.

Avec Curiosity, chaque image individuelle est plus lourde. Et pour le panorama en couleur, il n'aura fallu que deux sols (le 3 et le 13). Avec visiblement la priorité d'obtenir une image du paysage, et non du rover dedans. Gageons qu'ils prendront le temps d'enregistrer un panorama total, avec le corps du rover, en fin de journée histoire d'avoir de beaux contrastes.

La carte postale de fin d'après-midi est mieux selon moi en noir et blanc. En couleur il faudrait coloriser l'image, ce qui est possible mais assez approximatif. Toutefois je veux bien essayer tiens .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this