Sign in to follow this  
Bingocrepuscule

Installation d'un instrument au VLT (video)

Recommended Posts

Bonjour... J'avais fait ce film il y a deux ans et j'avais décidé de ne pas le diffuser car il n'est pas monte pour une diffusion publique et je pensais que ça n’intéresserait personne. L'ayant revu récemment je me suis dit que peut être ça voulait la peine de l'exposer a titre prive.
C'est une vidéo de 20min qui montre l'installation d'un instrument au VLT. Fait simplement avec le mode vidéo d'un petit appareil photo la qualité reste modeste et le film est sans prétention.
L’intérêt que j'y trouve est qu'elle montre que derrière la grosse machine qu'est le VLT, il y a des ingénieurs et techniciens qui en font ce qu'elle est. Il y a aussi quelques séquences qu'on a pas l'habitude de voir du site. Le film montre les différentes étapes d'installation d'un instrument (voyage, déballage, installation, alignements, temps libre, première lumière, observations dans la salle de contrôle...). La fin est un peu énigmatique, mais bon.
http://www.dailymotion.com/video/xbmfx8_installation-of-mad-at-the-vlt-para_tech

Ça m’intéresserait d'avoir d’éventuels commentaires sur ce que cela peut changer de votre vision du VLT.

Have fun.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime bien le tournage et le montage... Surtout au début, pendant le voyage. Après, enfin, je trouve, il y a un trop long "tunnel" pendant le montage du bazar. C'est plus initié, à mon avis... A la fin, la première lumière est très sympa.

A propos, c'est bien de reparler de MAD, j'avais vu les images d'amas glo à l'époque, mais maintenant, est ce que ce truc produit de la science ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour.

Perso, j'adore l'étape du montage.
Je trouve que cette période est aussi exaltante que la première observation...

Bravo, belle présentation d'une tranche de vie au sommet !

Bien cordialement.
SOULIER Jean-François

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui je sais c'est long, mais ce que je me suis dit est qu'on pouvait toujours utiliser le curseur temporel du player...

>A propos, c'est bien de reparler de MAD, j'avais vu les >images d'amas glo à l'époque, mais maintenant, est ce que ce >truc produit de la science ?

C'est vrai c'est plus intéressant de parler de ca en fait:
MAD était un instrument "visiteur", c'est a dire qu'il n'a pas été construit pour rester au VLT. Son principal objectif était de démontrer la technique dite d'optique adaptative multi-conjuguee pour l'ELT. La science est venue ensuite grace a ses excellents résultats. Il aurait pu produire plus de science mais le management a décide de le retirer car il demandait une équipe spéciale pour être opéré. Donc de la mains d'oeuvre supplémentaire et donc un impact négatif sur d'autres projets... comme l'ELT.

Mais la technique étant démontrée, trois autres optiques adaptative a peu prés similaires vont être installe dans les 3-4 ans a venir au VLT et qui utilisent cette fois-ci quatre lasers et un nouveau mirroir secondaire (déformable). C'est a dire qu'un des 4 télescopes VLT va être complètement change. Ces optiques adaptatives seront associées respectivement a un imageur infrarouge (proche), une spectrographe multi-objet (francais) et un spectrographe 3D (potentiellement imageur).
Le but: améliorer la résolution du VLT sur des champs plus large (de quelques arcminutes). Je peux en expliquer plus si ça interesse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
>il y a même un raton laveur.

c'est un renard. Il y en a quelques uns qui apparaissent de temps en temps sur la montagne. Ils sont nourris par le staff local et ne sont pas très farouches. On ne sait pas d'ou ils viennent exactement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bravo : très sympa et très instructif.
C'eût été dommage de ne pas le diffuser.
Et pour les non professionnels, cela donne un bon aperçu de la vie de l'observatoire.
Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi j'adore...

Ce mélange de "big science" et de chatterton, de babyfoot et de cantoche, d'exotisme et de trivialité, d'aventure et de convivialité bonasse...

Ça donne envie. C'est ce genre de reportages qui m'a toujours rendu la science et l’ingénierie passionnante. Même si le propos est abscons parfois, la vie de l'observatoire et des techniciens transparait bien.

Et le final sur Juju, l'air de rien comme ça, une grande avancée, dont on entrevoit les coulisses

Merci Sébastien

[Ce message a été modifié par Bernard Augier (Édité le 16-12-2011).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui,

En fait, une unité du VLT va presque devenir un "télescope adaptatif", une sorte de maquette de luxe du EELT, à l'échelle 1/5.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vraiment très sympa et instructif. Cela donne vraiment envie d'y être....

Au début je trouvais la bande son"en trop", mais en fait elle est bein. Et même avec beaucoup d'humour parfois.
C'est qui la chanteuse pendant la séquence 5:00 à 7:30 (environ) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vraiment bien cette vidéo On voit vraiment la passion que ces mecs ont pour leur boulot, à quel point ils se font plaisir.
J'aime bien aussi la BO du film, très plaisante. Aura-t-on l'occasion de revoir ce genre de vidéos ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ça rend plus humain ces télescopes géants, un peu froids, de voir les gars les deux mains "dans le cambouis" .

Share this post


Link to post
Share on other sites
>Au début je trouvais la bande son"en trop", mais en fait elle est bein. Et >même avec beaucoup d'humour parfois.
>C'est qui la chanteuse pendant la séquence 5:00 à 7:30 (environ) ?

C'est le groupe "nouvelle vague" qui a fait pas mal de reprise de tous genres. Les artistes des BO sont au generique de fin. J'aime beaucoup la reprise de 'like a virgin' qui est poilante, et celle de 'sweet dreams' qui est a mon gout meilleure que l'original.

Je suis content que cette video plaise un peu. L'ideal serait que l'ESO officiellement decide de montrer un peu ses coulisses, la vie et le fonctionnement d'un observatoire. C'est vraiment tres interessant. Il y avait une video qui montrait un peu cette aspect fait par un ingenieur sur le site. Elle etait beaucoup plus "grand public" que la mienne. Je ne sais pas s'il l'a postee quelque part. Je vais lui demander (je ne la retrouve pas).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très intéressant Tu peux expliquer un peu plus ce que va apporter la nouvelle optique adaptative par rapport à l'ancienne, car cela m'intéresse

a+

Chris

Share this post


Link to post
Share on other sites
>Très intéressant Tu peux expliquer un peu plus ce que va apporter la >nouvelle optique adaptative par rapport à l'ancienne, car cela m'intéresse
D'abord il faut rappeler que jusqu'il y a quelques années, l'optique adaptative ne permettait de corriger la turbulence dans une seule direction, celle de l’unique étoile guide. Au delà d’une distance angulaire de 10-20 arcsecondes (c’est tres peu) les photons ne traversent pas les mêmes couches turbulentes et donc la correction faite dans la ligne de visee de l’etoile guide n’est plus valide. Du coup quand on veut imager des objets étendus même Jupiter par exemple, on souffre de cette mauvaise cohérence de l’atmosphère en fonction de la ligne de visée (que l’on appelle l’anisoplanetisme).

La solution qui parait évidente c’est d’utiliser plusieurs étoiles guides. Et faire en sorte de corriger dans toutes les directions du champ observé. En théorie, plus on en utilise mieux c’est.
Mais la difficulté sera alors d’avoir un système plus complexe, qui utilise plusieurs senseurs de front d’onde (un par étoile guide), et aussi plusieurs miroirs déformables. Du point de vue optique, mécanique, algorithmique c’est une difficulté majeure. Les corrections doivent être appliquées plusieurs centaines de fois par secondes… Pas facile.

En plus de cela tout astronome amateur sait qu’il n’est pas facile de trouver un étoile guide brillante près de son objet pour le guidage. En optique adaptative c’est exactement le même problème. Pour le résoudre on utilise des étoiles lasers. Oui mais la aussi le cout et la complexité du système augmente, notamment il est très difficile d’avoir des lasers assez puissants pour avoir un flux retour suffisant.
Un petit schéma simplifié qui illustre ce concept d’optique adaptative multi-conjuguée. http://www.adaptiveoptics.org/MCAOconcept.jpg

Il faut aussi ajouter que pour les applications scientifiques ou de tout petit champs sont observes comme la détection d’exo planètes, on n’utilise pas ce type de système. On préfère alors faire des systèmes plus performants sur un petit champ notamment en utilisant des miroirs déformables ayant plus d’actuateurs et qui permettent une correction plus précise encore. Ca s’appelle du XAO (X pour extreme) C’est le cas par exemple d’un autre instrument (francais) qui va être installé au VLT dans les prochaines années et qui s’appelle SPHERE. Sur le site de l’ONERA, il y a un certain nombre d’explications utiles. http://www.onera.fr/sagas/optique-adaptative/sphere.php

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour tes explications limpides, ton lien sur l'onera est très instructif, c'est assez impressionnant par la complexité des problèmes à résoudre pour l'e-elt...

a+

Chris

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this