Sign in to follow this  
frédogoto

climatoogue vs climatoseptique

Recommended Posts

quote:
Personne n'a dit que c'était pas grave le RC. Je dis juste qu'on ne peut rien y faire.

J'ai bien très compris, c'est toi qui a du mal à comprendre. Je te réponds depuis un moment que oui on peut y faire quelque chose. Excuse moi de t'avoir caricaturé, j'ai à peine forcé le trait. Ta dernière réponse est à ce titre exemplaire

quote:
je dis que le Giec ne fait pas de science mais de la politique et qu'il n'intègre pas les recherches qui ne vont pas dans le sens de sa politique : prouver le RCA

Oui on sait que tu dis ça à qui veut l'entendre mais c'est faux, tu parles d'un rapport que tu n'as pas lu. C'est toi qui est idéologique dans cette discussion.

quote:
Hélas, les températures n'augmentent absolument plus selon ses prévisions. Tout simplement parce que la théorie est fausse

Non, ça n'a jamais été linéaire. Le système est complexe et n'a aucune raison d'évoluer de manière linéaire.

quote:
CELA AURAIT PU ARRIVER DE TOUTE FACON !

Sur cette échelle de temps -très courte- et sans raison, ... non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
"Pour le reste je dis que le Giec ne fait pas de science mais de la politique et qu'il n'intègre pas les recherches qui ne vont pas dans le sens de sa politique : prouver le RCA. Il instruit donc pratiquement toujours à charge et jamais à décharge. C'est normal, il est devenu une bureaucratie dont le but premier est de survivre, se maintenir."

C'est triste de lire ça... Va rencontrer des chercheurs en météo qui travaillent peu ou prou à comprendre ce qui se passe... Ensuite, tu viendras raconter ce que tu as vu et compris mais là, excuse moi mais c'est du propos de comptoir provocateur, polémique sans racine.

Qu'il y ait au sein du giec comme au niveau de toute organisation des luttes d'égo est une chose, qu'il y ait des milliers de chercheurs sur la planète, scrupuleux, honnêtes, faisant tout pour leur travaux au delà de ce que tu imagines en est une autre...
Et l'avis de ces gens là est que l'homme y est vraiment pour "quelque chose"!

Après, nier ceci est du même tonneau que de penser comme ce sénateur américain que c'est impossible car dieu ne le permettrait pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai bien très compris, c'est toi qui a du mal à comprendre. Je te réponds depuis un moment que oui on peut y faire quelque chose.

Ok ! Quoi ?
On peut y faire quoi ? Je t'écoute attentivement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bof, çà sert à rien...
Notre ami s'alimente au site "Pensée unique" (dont le nom est un formidable lapsus, en plus), donc on peut rien y faire. Il suffit de laisser du temps au temps, je l'ai écrit souvent. Il y a cinq ans, il faisait partie des gens qui niaient le réchauffement, maintenant il nie le réchauffement anthropique, demain il ergotera sur le pourcentage d'anthropisme dans le réchauffement, etc etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est un peu comme un obèse qui dirait : J'y peux rien, j'ai faim et je fais de la boulimie!! Désolé mais les pizzas crèmes glacées et autre mac do; moi, je ne peux pas m'en passer!! Impossible.

Et oui, cet homme là devrait se poser des questions sur la nature de son énergie nutritive...

Même chose, notre énergie nutritive crée de l'obésité quelque part.

Dans le même temps, la 6ème extinction commence à être elle aussi reconnue. (extinction estimée à un rythme X100 par rapport aux précédentes)
Là encore, c'est comme si la lune ou le ciel nous tombait sur la tête; on y peut rien...

Y a eu JC qui pensait reconstituer une vérité dérangeante à coups de pdf piochés à droite et à gauche. Résultat, une négation du travail des chercheurs et du co² gaspillé dans un livre inutile de plus...
Maintenant il y a JD...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Professeur Tournesol

à ce niveau de bêtise, je vous invite à prendre un rendez vous rapide avec l'Union National des Apiculteurs Français pour une consultation.

Mais peut-être êtes vous actionnaire d'une grande firme de produits phytosanitaire et dans ce cas je comprends votre embarras.

Mais cher Professeur, continué donc de manger vos 5 fruits et légumes bourrés de pesticides par jour; et ne vous inquiétez pas de la synergie de ces molécules. Miam !

PESTICIDE = MORT . Et pour moi y a pas de discutions possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
On peut y faire quoi ? Je t'écoute attentivement.

On consomme chez nous en gros autant de CO2 par habitant que les Islandais qui ont à 85% l'énergie quasi gratuite et verte. Pour un mode de vie relativement comparable, en Amérique du nord et en Australie les gens consomment 3 fois plus. Ce qui illustre le fait que le 1er poste d’émission de CO2 c'est l'habitat. Le notre fonctionne beaucoup à l'électronucléaire. Il y aurait beaucoup à redire là dessus, mais ça nous permet d'avoir une bonne note.

Si on résout le problème énergivore de l'habitat, on a solutionné une partie non négligeable du problème. Or des solutions aujourd'hui il y en a vraiment une multitude. On sait faire des logements passifs aujourd'hui, voir producteurs d'énergie. La géothermie est pour le moment sous développée, pourtant c'est utilisable chez nous aussi. Là où j'ai grandi dans le sud de la Seine et Marne, une grande partie de la ville est chauffée à la géothermie depuis le début des années 80. Pourtant la zone n'est pas du tout volcanique, il suffit juste de creuser assez profond.
Dans le grenelle de l'environnement il était question d'avoir des programmes de modernisation de l'habitat moyennant réduction d’impôt. Ca n'a pas ou peu été mis en œuvre il me semble, pourtant ça aurait été un puissant vecteur de croissance. On voit encore de nombreux bâtiments chauffés avec du simple vitrage, ça devrait être interdit (sauf raison de patrimoine historique peut être).

La preuve que tout ça n'est qu'une question de volonté, quand la France a décidé d’arrêter de dépendre des énergies fossiles dans les années 70 elle a en grande partie réussi. Si on mettait les même moyens à chercher des sources d’énergie alternatives, on obtiendrait aussi des résultats. Il y a quelques années, il y a eu un grand audit avec des acteurs de tout bord politique, ainsi des pro et dans anti nucléaires. Ils sont arrivés à un consensus en conclusion : il faudrait que l'on consacre autant d'investissement à la recherche d'énergies alternatives qu'à l'électronucléaire. Or jusqu'ici ce n'est pas le cas. Mais ça progresse quand même. Le CEA est désormais " le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives", c'est un début.

Le vrai point dur je pense ce sont les transports. Là ce n'est pas évident. Mais un constat quand même : les voitures sont de plus en plus lourdes et de plus en plus puissantes. On les suréquipe de fonctionnalités dont les gens n'ont pas besoin, certaines peuvent se connecter à Facebook, ça devient ridicule. Est ce que c'est vraiment une logique de progrès et de maîtrise de consommation d'énergie ? Arriver à des consommations de 3L / 100km c'est possible en théorie. Et c'est un beau progrès, il y a 25 ans on était plus proche de 10 L .
Tout ça est une question d'investissement, et on en fait peu. Typiquement, les voitures électriques ont très peu progressé depuis 20 ans. Je doute que ce soit une solution de toute façon.
Par contre pourquoi pas imaginer des voitures à hydrogène. On commence à savoir stocker l'hydrogène de façon solide (sous forme d'hydrures métalliques si je ne me trompe pas), il suffirait de le produire là où l'énergie est gratuite et inépuisable, c'est à dire là où la géothermie est très abondante : Chili, Japon, Islande, Nouvelle-Zélande, Amérique du Nord, Islande, ... Mais aussi là où l'énergie solaire est abondante : dans les déserts.
L'autre piste possible se sont les agrocarburants issus de culture d’algues, ce n'est pas mature encore mais peut être qu'un jour ça le sera.
Et puis même les énergies fossiles, on sait faire des centrales aujourd'hui avec piégeage du CO2.
Autre point à considérer : la déforestation a un poids non négligeable dans le bilan CO2. Il y a sans doute des choses à faire sur ce plan là. Je ne sais pas quoi, je ne suis pas spécialistes, mais je suppose que des gens ont des idées sur la question. Notamment au Brésil avec la politique sur les agro carburant. Ça partait d'une bonne intention mais ça pose au final plus de problème que ça n'en résout.

Bref tout ça pour dire que des solutions il y en a des tonnes, des experts du sujet sauraient évoquer d'autres pistes encore je suppose. Le truc c'est que le changement peut se faire que par des orientations politiques, comme quand on a décidé de passer à l'électronucléaire. Et ça ça demande un peu de courage et de clairvoyance. Sans doute que les pays qui s'en sortiront le mieux demain seront ceux qui anticipent en premier.

Et comme je l'ai souvent martelé, on peut nier le changement climatique et le réchauffement. Cette posture est stupide, mais passons. Ça n'enlève rien au fait que de passer le pic pétrole fait émerger une très forte menace géopolitique sur les décennies à venir. Et on en voit déjà les premiers effets depuis 20 ans avec des guerres du pétrole. On peut regarder ça passivement comme tu le fais, en se disant que ça va être le chaos et que c'est une fatalité. Et puis on peut aussi réagir. C'est vous qui voyez.

Bref en tout cas, désolé de t'apprendre qu'il y a des solutions JD, toute mes excuses à toi et à tes proches ainsi qu'à JC.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais non mais non. je ne suis pas allé sur "pensée unique" depuis des années.
je m'en fous de pensée unique.
Je n'ai jamais nié le RC ni le RCA. Le CO2 génère un effet de serre c'est un fait incontestable. C'est de la physique ! La part anthropique est en discussion et aucun parmi nous ne peut sortir un chiffre. C'est normal, ce chiffre n'est pas déterminé.
Ce n'est pas suffisant pour être un prétexte à ne rien faire : ok je suis d'accord avec vous.
Vous me dites que je suis idéologue. Ok admettons.

Mais maintenant, vous êtes premier ministre, président de la république ou même de l'Europe, vous prenez trois mesures.
LESQUELLES ??

Parce que le "vous fatiguez pas les mecs", ben c'est pas une réponse à ma question, c'est juste une réponse de très mauvaise foi. Pire que la mienne en l'occurrence ! ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
On a posté en même temps.
Pourquoi tu t'excuses ? C'est très bien ce que tu dis J'adhère à fond.
Oui le transport est un non sens et le transport camion est une aberration. Mais il est tellement moins cher.
Bien sûr tu mets une bonne isolation sur chaque maison pour la rendre passive, ça fera une économie de CO2 énorme.
J'ai rencontré hier une biologiste qui travaille sur les agrocarburants aux algues vertes, donc ok, c'est l'avenir.
Pourquoi tu zappes Iter et l'électricité par la fusion ? Je ne le zapperais pas.
Les voitures sont passés de 10 l. à 5 et bientôt à 3l. ok avec toi.

Mais pour ces investissements, ben il faut un peu de croissance. Et la croissance elle est actuellement déportée vers les pays gros producteurs de pétrole ou en forte dynamique de croissance (Brésil , Inde, Chine).
Nous tout seul, on pourra faire des belles choses mais ça n'aura aucun impact.
Donc tes moyens ils sont ok mais ils n'auront aucun impact car tous ne le feront pas, à cause du Venezuela ou le plein est à 0,5 $, de la Chine qui crame son charbon à tout va, de l'Allemagne et du japon qui arrêtent leur nucléaire ou risquent de le faire...
Donc technologiquement et scientifiquement y a des pistes. Mais politiquement y en a pas. Et surtout de toute façon, le pétrole est comme l’appât du gain, personne n'y renoncera, dans les pays pauvres parce qu'il est le plus simple ; dans les riches parce qu'il n'y a plus assez de croissance.
Donc l'après pétrole bien sûr. Après le pétrole on aura autre chose et une planète plus chaude. Mais quand ???
Quand ? 30 ans, 50, 80 ans ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Mais maintenant, vous êtes premier ministre, président de la république ou même de l'Europe, vous prenez trois mesures.
LESQUELLES ??

Facile :

*investir dans la recherche pour les énergie alternatives

*insister fiscalement le développement des ressources d'énergies vertes comme la géothermie, ou la réutilisation des matières organiques que l'on rejette (pelures de légumes et ce qui sort des WC par exemple), ça se fait déjà dans les pays nordiques.

*Taxer fortement tous les produits qui ont voyagé plus de 1000 km pour nous parvenir. D'un coup on verrait moins de fraises et de cerises en décembre.

quote:
Donc tes moyens ils sont ok mais ils n'auront aucun impact car tous ne le feront pas, à cause du Venezuela ou le plein est à 0,5 $, de la Chine qui crame son charbon à tout va, de l'Allemagne et du japon qui arrêtent leur nucléaire ou risquent de le faire...

Si personne ne commence un jour, il ne se passera jamais rien. Le pétrole à petit prix ça va durer longtemps dans les pays producteurs, mais pas pour les autres. Et les masses de population sont dans des pays non producteurs.
Donc si on montre qu'il y a des solutions autres elles attireront les autres pays.

Tu parles des japonnais, ils te montrent précisément que lorsqu'on a pas le choix on change. Leur consommation à diminué de 30%, ils ont principalement levé le pied sur la clim. C'est assez positif comme message

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas mal les mesures contre le RC ben tu devrais en souffler 2 mots à nos dirigeants avec ça en plus à gérer ce ne pourra pas être pire comme situation

quote:
investir dans la recherche pour les énergie alternatives

Je crois que la recherche fait déjà son boulot mais les besoins en énergie sont tel qu'il faut y répondre de suite et pas dans 20 ans lorsque la recherche aura trouvé une solution miracle au pb qui plaise à la fois aux politique et au environementalistes de tous bords.

quote:
insister fiscalement le développement des ressources d'énergies vertes comme la géothermie, ou la réutilisation des matières organiques que l'on rejette (pelures de légumes et ce qui sort des WC par exemple), ça se fait déjà dans les pays nordiques.

Je viens de me cogner tellement j'ai explosé de rire ... on dirait la caricature de José Bové vantant les toilettes sèches Donc si j'ai bien tout compris contre le RC qui je le rappel est dû aux activités humaines on récupère les pelures de légumes et on défiscalise son caca voilà une idée lumineuse !

quote:
Taxer fortement tous les produits qui ont voyagé plus de 1000 km pour nous parvenir. D'un coup on verrait moins de fraises et de cerises en décembre.

Et en généralisant un peu à d'autres produits qui voyagent tout autant, prendre le risque de se voir infliger des mesures de rétorsion économique des pays exportateurs. On avait bien besoin de cela vue notre situation de dépendance.

quote:
Le pétrole à petit prix ça va durer longtemps dans les pays producteurs, mais pas pour les autres. Et les masses de population sont dans des pays non producteurs.

Malheureusement je crois que l'avenir des pays non producteur va être bouleversé prochainement avec le gaz de schiste dont les réserves estimées sont immenses. Les pétroliers se penchent déjà sur le pb et pour l'heure aucun politique ne les en empêchera sauf ceux des pays qui sont indépendants pour leur énergie bien sûr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je sais que tu as une passion pour troller les sujets jgricourt, et à chaque fois tu te ridiculises un peu plus. C'est ton choix . En même temps ce qui est prudent, c'est de te cacher derrière ton pseudo. Pour dire autant de conneries, c'est l'option la plus sage

quote:
Donc si j'ai bien tout compris contre le RC qui je le rappel est dû aux activités humaines on récupère les pelures de légumes et on défiscalise son caca voilà une idée lumineuse !
http://www.ecosources.info/actualites/10014_Copenhague_capitale_energie_renouvelable

Copenhague ambitionne à l'horizon 2025 d'être à 0 g de Co2. Pourtant ils sont dans un pays froid avec peu de Soleil, et leurs besoins sont importants. C'est ambitieux mais pour le moment ils sont en avance sur les objectifs. Et oui, ne t'en déplaise l'une des solutions est de recycler le caca en combustible pour faire du bio carburant, ils en mettent dans leurs voitures. Il récupèrent aussi la chaleur des eaux usées et tout un tas d'autre astuces pour atteindre leur objectif. Alors plutôt que de verser dans le sarcasme tu serais mieux inspiré de t'informer.

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 14-10-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
"on défiscalise le caca !" Hi hi.
Bon moi je me moque pas car tout ce qui pourrait être fait serait bien. Surtout la taxe pour les denrées qui font plus de 1000 km. Car en plus ça éviterait les délocalisations...
Mais force est de constater que pas grand chose n'est fait.

Les politiques n'ont plus de pouvoir. C'est la finance qui fait tout. Elle raisonne à court terme. Le RC c'est du long terme. Le pétrole est encore là. Et tant qu'il sera là, il brûlera...

Share this post


Link to post
Share on other sites
"on défiscalise le caca !" Hi hi.

Je viens de comprendre les raisons de la faute d'orthographe dans l'intitulé du post.

maintenant c'est clair..... climatoseptique .... hi hi aussi!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui en fait c'est un post sur le réchauffement intestinal.
On est passés de 36,8° à 37,6° en un siècle.
Et ça fait chier !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un petit tour d'horizon du fil et je m'aperçois que ce sont toujours les mêmes qui se ridiculisent par des post complètement à côté de la plaque, les mêmes qui exagerant mes propos de quelques temps dejà, pretendaient que je les traitais d'ignares parce qu'ils parlaient de choses qu'ils ne maitrisaient pas suffisamment, continuant aujourd'hui dans la même lancée: on parle de cas qu'on ne connait pas ou pas assez pour en parler...Ca devient une habitude ! ! Les rapports du GIEC, les banquises et leur situation en surface et epaisseur, le passé de M. Dumont, le recyclage de toute matière organique dans les pays nordiques...FAUT LIRE TOUT SUR UN SUJET AVANT DE VOULOIR EN DEBATTRE ! ! ! ! ! Et je ne cite pas de noms, les intéressés se reconnaitront...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voilà qui va faire plaisir à william et consorts : http://www.aanda.org/articles/aa/pdf/2012/12/aa19997-12.pdf "Y a-t-il une influence des planètes sur l'activité solaire ?"
Les auteurs trouvent une corrélation entre le couple qu'exercent les planètes sur l'axe de rotation du soleil (qui n'est pas strictement perpendiculaire aux plans orbitaux des planètes) et l'activité solaire entre 9400 et 0 avant J-C.

Perso, c'est le genre d'étude que je trouve bidon :
1) elle s'arrête à l'an 0, donc peu d'utilité dans le débat actuel
2) l'activité du soleil est estimée à partir de "proxies" très indirects, et il faudrait encore que "l'activité solaire" ait un lien quelconque avec les températures terrestres,
3) les corrélations sur des analyses spectrales en ondelettes sont assez fortement susceptibles de démontrer n'importe quoi,
4) ce serait plus convainquant si les auteurs avaient un début d'explication physique (et surtout quantitative) du lien putatif entre activité solaire (c'est quoi ?) et le couple exercé par les planètes sur l'axe de rotation du soleil.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un article récent paru dans Geoscience présente une étude internationale menée sur le bilan énergétique de la Terre (le bilan entre chaleur entrante et chaleur sortante), qui porte sur la période temporelle 2000-2010. Elle se fonde sur les données satellitaires pour la haute atmosphère et les mesures terrestres pour la surface. Je cite la problématique liée à ce point telle qu'elle est présentée par les auteurs de cette étude:
"Le changement climatique est déterminé par les variations du bilan global de l'énergie. Au sommet de l'atmosphère, le bilan est analysé de manière globale par les détecteurs des satellites qui renseignent sur les flux d'énergie qui entrent et sortent de la Terre. A l'opposé, les observations à la surface (de la Terre) sont essentiellement limitées aux surfaces continentales. Il en résulte que l'équilibre global des flux énergétiques dans l'atmosphère ou à la surface de la Terre ne peuvent pas être déduit directement des flux mesurés et, de ce fait, il demeure incertain. L'absence d'une connaissance précise des flux énergétiques à la surface affecte profondément notre capacité à comprendre comment le climat de la Terre répond à une augmentation des concentrations des gaz à effet de serre. A la lumière des compilations des données les plus récentes des satellites et des mesures en surface (de la Terre), il apparaît que le bilan des énergies en surface (de la Terre) doit être révisé. De manière plus spécifique, on estime que les radiations de grande longueur d'ondes (les infrarouges) reçues par la surface sont nettement plus importantes (c'est à dire d'environ de 10 à 17 W.m-2) que les dernières estimations basées sur les modèles. De plus, les dernières observations satellitaires des précipitations sur le globe montrent qu'une plus grande quantité de précipitations est générée, qu'on le pensait auparavant. Cette pluviométrie additionnelle est accompagnée d'une plus grande quantité d'énergie émergeant de la surface du fait de l'évaporation - c'est à dire sous forme de flux de chaleur latente - qui, de ce fait, compense une grande partie de l'augmentation du flux de grande longueur d'onde vers la surface."

Revenons à notre étude. Elle montre que compte tenu de ce qui est dit plus haut, la mesure de ce bilan est de 0,6 W/m² avec une incertitude de +/-17! Voir sur le bas du schéma ci-dessous "surface inbalance 0,6 W/m² +/-17" Or cette valeur de 0,6W/m² était la valeur parue en 2007 dans le dernier rapport AR4 du GIEC. Explication: 0,6W/m² c'est donc ce que les GIEC pointe comme chaleur excédentaire renvoyée par les GES de la haute troposphère et absorbée par la surface de la terre. C'est en somme la chaleur en trop, qui provoquerait le réchauffement que nous connaissons.*
Une étude de 2009 d'un des experts principaux du Giec, Trenberth, trouve un bilan légèrement supérieur de 0,9W/m² pour la période 2000-2004, mais sans donner l'incertitude de la mesure, ce qui est curieux quand même. Ici: http://www.cgd.ucar.edu/ccr/aboutus/staff/kiehl/EarthsGlobalEnergyBudget.pdf

Bref, tout cela pour dire qu'avec une incertitude de 17W/m² pour mesurer un effet de l'ordre de 1 W/m², c'est vraiment pas gagné pour mettre en évidence par l'observation (et pas par les modèles) l'impact supposé de l'effet de serre sur le réchauffement. Car cet effet est noyé dans les facteurs climatiques naturels. Donc ce n'est pas encore demain (les auteurs de l'étude le disent clairement) que l'on pourra prouver que l'effet de serre réchauffe le climat en dehors de la concordance temporelle (qui ne fonctionne que sur une fraction de la période d'ailleurs) entre la courbe de CO2 et la courbe des températures terrestres depuis disons un siècle. Une bonne nouvelle pour tout le monde finalement... Les pro-Giec et les climatosceptiques pourront continuer à discuter longtemps.

Ajoutons qu'avec une incertitude de +/-17Wm² sur un résultat de +0,6Wm², le bilan peut aussi bien être négatif, et le climat peut aussi bien se refroidir que se réchauffer, sans que l'on puisse savoir ce qui le provoque, de l'effet de serre éventuel ou des facteurs naturels.

Pour ceux qui voudraient approfondir cette question, voir ici, la présentation étant faite par un physicien du CNRS (retraité) : http://www.pensee-unique.fr/theses.html#bilan

* Si on oublie que ça se refroidissait de 1945 à 1977 et que depuis 1997 ça ne se réchauffe plus de manière statistiquement significative, mais passons.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joel, que le changement changement climatique soit déterminé par les variations du bilan global de l'énergie est une chose, mais ce qui nous importe c'est le ressenti au niveau de nos couches atmosphériques c'est à dire en gros dans une tranche 0-50 mètres du sol. Le tort des géophysiciens (pas tous fort heureusement) (et géochimiste, dont l'un est particulièrement distingué par ses raccourcis transitifs en terme de raisonnement ; )c'est qu'ils ne comprennent pas grand choses aux sciences humaines et aux perceptions par les végétaux, les animaux et les hommes avec la composante anthropologique (que je distingue bien d'anthropique...) qui lie Nature et Culture.
Et puis nul besoin ni d'être scientifique de haut vol ni d'avoir fait polytechnique pour comprendre qu'un bilan énergétique, une modélisation complexe fusses-t-ils hyper précis ne montrent aucunement les dynamique locales à un instant T... C'est toujours le même type de scénario un tantinet foireux d'un bilan hyperchiadé qu'essaye de nous refourguer les climatoseptiques. C'est bien les scientifiques à la retraite... mais dispose-t-il encore du réseau nécessaire à la bonne compréhension des choses? le réseau qui suppose à présent la PRATIQUE de la transdisciplinarité (c'est à dire au delà du discours de salon) de plus en plus nécessaire... qui, il y a encore quelques décennies, c'est à dire quand ce chercheur - sans aucun doute méritant - était en fonction. C'est pas que j'en doute, mais permet moi de te faire part d'au moins ma réserve et ma méfiance a minima. En tout cas quand je serai à la retraite, je ne viendrai pas vous faire ch... avec de la science

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 08-12-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
T777. Mouarfff oui trop drôle cette source. Du grand n'importe quoi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
avec une incertitude de +/-17Wm² sur un résultat de +0,6Wm², le bilan peut aussi bien être négatif, et le climat peut aussi bien se refroidir que se réchauffer

Quand tous les thermomètres sur Terre te montrent que la température monte et ce sur des décennies, il ne faut pas être grand clerc pour en déduire quel est le signe du bilan entre positif et négatif. Je croyais que les sceptiques avaient dépassé ce stade, et en étaient à s'arracher les cheveux à démontrer que si ça se trouve ce n'est pas l'homme qui est responsable du réchauffement.

Ce que montre cette publication, c'est que la compréhension fine nous échappe, ça oui, mais ce n'est pas nouveau ça transparait aussi dans les énormes incertitudes contenues dans le rapport du GIEC. Là c'est une mise à jour de ces incertitudes.

Le seul réel apport dans cet article c'est de revoir à la hausse le flux incident de 10 à 17w/m², mais aussi le flux rayonné en sens inverse par évaporation car elles ont été mésestimées de 10%. On ne nous dit pas combien ça fait que w/m².

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 09-12-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
maire:
quote:
Pour Tournesol: http://www.inra.fr/presse/activite_pollinisatrice_insectes_estimee

Je lis :

quote:
Loin de conduire à la disparition catastrophique de l'agriculture mondiale, la disparition des pollinisateurs, en particulier celle des abeilles domestiques et sauvages qui constituent les principaux insectes pollinisateurs des cultures, entrainerait cependant des pertes économiques substantielles.

Voilà, c'est bien ce que je disais plus haut !
Ce qui ne veut pas dire que le déclin des abeilles n'est pas préoccupant à mon avis. C'est juste, encore une fois, que je râle quand on cite Einstein qui prophétisait la disparition de l'espèce humaine en conséquence !

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 09-12-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this