Kaptain

Neil Armstrong est mort...

Messages recommandés

quote:
WASHINGTON - L'astronaute américain Neil Armstrong, premier homme à avoir marché sur la lune, est mort à l'âge de 82 ans, a annoncé samedi la chaîne de télévision américaine NBC News.
Neil Armstrong avait été opéré du coeur au début du mois. Embarqués à bord de la navette Apollo 11, Neil Armstrong et son co-équipier Buzz Aldrin avaient marché sur la lune le 20 juillet 1969.
(©AFP / 25 août 2012 21h26)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps, tout à une fin.

Un grand respect pour tous ces hommes qui ont risqués leurs vies pour aller vers l'inconnu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les douze hommes qui ont marché sur la Lune, progressivement, nous quittent... Après James Irwin, après Alan Shepard et Pete Conrad, voici que, le jour du Premier Quartier de Lune, Neil Armstrong, le premier d'entre tous, meurt à son tour. Ce n'est pas, quarante ans tout juste après la dernière mission Apollo, faire preuve de morbidité ou d'un pessimisme exagéré que de prédire que les huit derniers astronautes lunaires, forcément, nous quitterons dans les années qui viennent. Tous, probablement, et sans jeu de mots, avec un goût de cendre - lunaire - dans la bouche. Car tous s'imaginaient, voici quelques décennies, être les pionniers d'un grande aventure, le début de l'odyssée humaine dans l'espace. Et ils savent désormais qu'ils mourront sans descendance, si je puis écrire. Personne ne les a jamais suivi sur la Lune, personne, à aucune échéance prévisible, ne les y suivra. Après son "petit pas pour un homme, un bond de géant pour l'humanité" formule aussi belle que vide, Armstrong a disparu dans l'anonymat, vingt ans durant, tandis que son collègue Buzz Aldrin, littéralement obsédé de n'avoir pas été le premier, mais seulement le second, sombrait dans l'alcool et la dépression. La Lune a un goût de cendre, décidément.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme Super, une grande amertume pour cette épopée aussi belle que vaine.

Ces hommes qui sont devenus des mythes sans l'avoir demandé.

L'un a ressenti le poids de n'être que le deuxième l'autre celui d'avoir été le premier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"...Après son "petit pas pour un homme, un bond de géant pour l'humanité" formule aussi belle que vide, Armstrong a disparu dans l'anonymat, vingt ans durant, tandis que son collègue Buzz Aldrin, littéralement obsédé de n'avoir pas été le premier, mais seulement le second, sombrait dans l'alcool et la dépression."

Tu pourrais au moins avoir la décence de laisser tes obsessions de côté pour une fois !
A 82 ans et ce destin hors du commun il mérite un minimum de respect ainsi que ses collègues...

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 25-08-2012).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble qu'il y a plus d'humanité chez Aldrin...... mais quel destin que celui d'Armstrong ! La guerre de Corée, les premiers avions "à réaction", puis les X15 et autres Dyna Soar, puis le programme Gemini et Apollo, toute une époque..
S'il y en a un qui pouvait croire qu'on allait inexorablement vers une odyssée humaine de l'espace, c'est bien lui...

Comme disait Horace il y a plus de 2000 ans : "Pourquoi, dans une vie si courte, visons-nous audacieusement des buts si nombreux ?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pareil, que Jackbauer: franchement Superfulgur, se servir de cette news pour y faire passer tes idees discutables me semble particulierement déplacé en la circonstance.

"Armstrong a disparu dans l'anonymat", ah bon? Je suppose que c'est pour ca que tous le monde en parle en ce moment, d'ailleur depuis 40 ans on parle de lui. Cette phrase, et la suivante sur Buzz est particulierement deplacee. Comme si cette volonte de s'eloigner de la vie publique etait une marque de decheance pour un astronaute. Et puis coller la depression de Buzz Aldrin pour ne pas avoir ete le premier...t'es de la famille?

Franchement...

C'est laid.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"...Comme l'a indiqué sa famille dans le communiqué annonçant sa disparition, Neil Armstrong a toujours considéré qu'il n'avait fait «que son travail». «Il a servi fièrement son pays, en tant que pilote de chasse et astronaute», indique-t-elle, ajoutant que le natif de l'Ohio était resté un passionné de l'aviation et de l'exploration spatiale toute sa vie. Pour sa famille, Neil Armstrong reste «un exemple pour les jeunes qui, à travers le monde, travaillent dur pour réaliser leurs rêves, avec le souhait d'explorer et de repousser les limites, ainsi que de servir de manière désintéressée une cause beaucoup plus grande qu'eux-mêmes».

Afin d'honorer la modestie qui collait à la peau de Neil Armstrong, sa famille souhaite ainsi que chacun lui rende hommage ainsi: «La prochaine fois que vous marchez dehors par une nuit claire et que vous voyez la Lune qui vous sourit, pensez à Neil Armstrong et faites-lui un clin d'oeil.»

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A notre grand regret à tous, encore une figure et quelle figure, de cette époque glorieuse nous quitte. De cette aventure il ne restera bientôt que des images et des souvenirs. Neil, tes actes et tes mots résonneront encore longtemps dans certaines mémoires : des images floues et des voix brouillées par la distance et une technologie naissante. Là où tu es parti, j'espère que tu visiteras beaucoup d'autres mondes et que ta voix enverra de nouvelles citations fortes pour tous ceux qui sauront les entendre.
C'est ton dernier voyage : puisse-t-il être aussi épique que ton petit pas pour l'homme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette nouvelle m'attriste, la conquête de la Lune fut une incroyable aventure humaine, j'avais 14 ans à l'époque et j'estime avoir eu une chance inouïe de vivre cet évènement en direct, à un âge me permettant déjà de prendre pleine conscience de son importance.
Contrairement à d'aucuns, je rêve de revivre ça dans mes vieux jours, qui sait ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

9 ans ce 21 juillet 1969,les yeux picotant de sommeil,la maisonnée réveillée par un grand frère exalté,fou de "conquête spatiale" et de Sf...le virus était dés lors contracté!


En hommage à Monsieur Armstrong,moi qui n'ai pas d'ailes,mais qui aime bien à l'occasion taquiner les feuilles d'une plume modeste,ces quelques lignes datant de 2008.

Amitiés à tous.


*************************************

La nuit du vétéran


Quelle merveilleuse sensation que de sentir la pesanteur de son corps.

Délesté de mon envahissante combinaison de survie, refuge hors duquel pourtant le vide

m’aurait broyé, je vais à mon gré au milieu de ces cratères.

Ici, je ne suis plus un pantin aux mensurations disgracieuses et qui rebondit de pas en

pas, jouet d’une atmosphère fantôme.

Au lieu d’un plâtre grisâtre et collant, mes semelles s’acoquinent avec une terre vivante

qu’une giboulée de printemps a rendu odorante.

Je m’avance sur le promontoire aménagé au delà de cette première balafre de cratères.

Des sons me parviennent, mêlant la peur et l’exaltation, le fracas et le silence définitif.

Un Vulcain invisible martèle le sol tandis que des nuées de créatures s’entrechoquent.

Certaines ne sauront jamais qu’en leur nom, j’ai franchi aussi une autre frontière.

La vie a recouvré ses droits sur ces cratères , tandis que là d’où je viens, la tranquillité

stérile a fait vœu d’éternité.

Quelle merveilleuse ivresse que l’anonymat d’une empreinte sur ce sol étranger et que

je peux partager avec des inconnus venus de tous les horizons.

L’astre qui vient de se lever dans sa splendeur trompeuse, tente de ma rappeler un

serment de fidélité imaginaire aux cratères d’en haut.

Tout au plus a-t-il réussi à congédier momentanément le feu et le sang , pierres de la

Genèse des cicatrices de ce lieu.

J’ai pu de même esquiver le protocole en quittant le sanctuaire, m’échappant sur une

musique mélancolique qui dit, heure par heure, la nostalgie et l’amour du pays aux

pauvres types dont les bras en croix de marbre blanc sont désespérément glacés.

Quelle évidente révélation enfin que de comprendre que la métamorphose des cendres

en lune flamboyante , cycle régulier et immuable , met en pleine lumière cette chimère

unique qu’est notre terre patrie.


Et dans les regards que je croise, celui d’une enfant et de ses parents, je ne lis qu’un peu

d’humanité, pas d’admiration.

Que l’on me considère comme le vieil homme que je suis devenu, chaque pas accompli

en direction de l’autre, c’est ça le bond de géant !

(Souvenir d’une rencontre imaginaire avec Neil Armstrong, cimetière américain de Colleville-sur-mer, printemps 2008)

[Ce message a été modifié par hamilton (Édité le 26-08-2012).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi aussi, j'avais 18 ans et j'étais hyper-emballé à l'idée de la conquête de l'espace, que je croyais inexorable ! J'avais d'ailleurs trouvé Kubrick très pessimiste avec sa roue à moitié pas finie dans "2001". Mais depuis, la modestie s'est abattue sur l'homme et son invraisemblable vanité : nous n'irons pas plus loin et le "giant leap for mankind" ne restera qu'une formule creuse. Bravo et respect à Armstrong malgré tout, il fallait avoir les cojones d'y aller. Mais malheureusement, force est de reconnaitre que ça n'a pas servi ni ne servira à grand chose...

[Ce message a été modifié par Kaptain (Édité le 26-08-2012).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qu'il faut savoir, c'est que tout le monde, et surtout Aldrin lui même, était persuadé qu'il serait le premier homme sur la Lune.. En effet, le scénario d'Apollo prévoyait initialement que le co-pilote descende le premier. Pour preuve, à l'époque, Aldrin était le plus sollicité par les journalistes..
Sauf que, finalement et après examen de la position des deux hommes, il a été constaté que le commandant avait plus de facilité à accéder à l'écoutille de sortie et qu'il devait sortir le premier. Il est de notoriété publique qu'Aldrin a été très déçu et affecté par cette décision, ça peut se comprendre..

Même s'il l'a toujours nié, pas mal de ses déclarations ont montré que cet élément a pesé par la suite. Sachant aussi qu'après leur aventure hors du commun, beaucoup d'astronautes souffrent psychologiquement et très durement d'une sensation de "vide", Aldrin ainsi qu'Armstrong n'ont pas été épargné.

Aldrin en avait bien conscience de son état puisque qu'il avoua : "Je souffre de ce que certains poètes ont appelé "la mélancolie de l'accomplissement total""


PS > Je crois savoir qu'ici, une personne a rencontré Aldrin (même si elle n'est pas de sa famille )..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 26-08-2012).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Punaise...

Je viens d'acheter le quotidien "La Provence" dont le grand titre (vraiment très original , ils ont dû y réfléchir un moment ) est : "Neil Armstrong a rejoint les étoiles"..

Une image couleur couvre près de la moitié de la page... et c'est Aldrin !!!!!!... Incroyable..

Y'a des coups de pied au cul qui se perdent.. Mais ça en dit long sur la nullité abyssale de la presse régionale aujourd'hui..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, en même temps, Daniel, tu sais bien que par construction, ils sont tous interchangeables, finalement, c'est pas choquant, non, c'est plutôt une marque de respect pour leur marmoréen et statuaire héroïsme sur-humain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca vaut bien la "navette" Apollo 11 de la dépêche de l'AFP. Ils n'y connaissent vraiment rien, ça ne les intéresse pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mmmmh..voui, si on veut ..

En même temps c'est vrai que ça aurait pu être pire.. L'autre connard qui a balancé distraitement la photo aurait pu aussi bien faire confusion avec l'ot' là, le cycliste humanoïde à réaction, Lance Armstrong...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci Baroche


Une autre hypothèse explique que le choix d'Armstrong était parce qu'il était civil (NASA) et non militaire (USAF) comme ses deux compagnons. Armstrong semblait effectivement un bon choix : Mister Cool comme le surnomment ses collègues, était « réputé pour son humour décalé mais surtout son sang-froid, son calme [et] sa capacité à prendre la bonne décision »[21].


ce "point de détail" qui semble confirmé par un ouvrage en ma possession(prise de guerre sournoisement arrachée à mon grand frère lors d'un déménagement) :"CONQUETE DE LA LUNE" DR Herbert Pichler (préface de W.Von Braun)Editions Buchet 1969

:"...A la Nasa,Armstrong est considéré comme un civil car il n'est pas officier de carrière....un cvil qui,selon le réglement de la NASA se trouver ëtre le supérieur du pilote du LM"

J'ai cru aussi comprendre d'aprés d'autres sources,que symboliquement,les autorités publiques américaines,outre la NASA,souhaitaient par surcroit qu'un civil soit le premier homme sur la Lune,en signe de bonne volonté et de paix.....Bonne intention

[Ce message a été modifié par hamilton (Édité le 26-08-2012).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Car tous s'imaginaient, voici quelques décennies, être les pionniers d'un grande aventure, le début de l'odyssée humaine dans l'espace. Et ils savent désormais qu'ils mourront sans descendance, si je puis écrire. Personne ne les a jamais suivi sur la Lune, personne, à aucune échéance prévisible, ne les y suivra."

Je crois que cette déclaration fera rire dans le futur, même si c'est dans quelques dizaines ou centaines d'années : c'est vraiment à courte vue, à moins que d'envisager un avenir très restreint à l'Humanité...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant