Sign in to follow this  
jackbauer 2

Annonce des résultats d'AMS par la NASA demain mercredi...

Recommended Posts

http://www.nasa.gov/home/hqnews/2013/apr/HQ_M13-054_AMS_Findings_Briefing.html

C’est demain mercredi à 18h30 (1:30 p.m EDT) que la NASA, au cours d’une conférence de presse retransmise sur NASA TV, va annoncer les premiers résultats d’AMS (Alpha Magnetic Spectrometer) installé en orbite sur l’ISS
Comme vous le savez peut-être, le bruit court que la fameuse matière noire aurait enfin été débusquée, plus exactement de manière indirecte.
Un article dans le dernier n° de Science et Avenir donne toutes les explications sur ce qui pourrait-être une découverte… historique !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Communiqué de presse du CNRS :

Paris, 3 avril 2013

L'expérience AMS mesure un excès d'antimatière dans l'espace

La collaboration internationale du spectromètre magnétique Alpha AMS, qui implique le CNRS pour la partie française, publie ses tout premiers résultats dans sa quête d'antimatière et de matière noire dans l'espace. Les premières observations, basées sur l'analyse de 25 milliards de particules détectées durant les 18 premiers mois de fonctionnement, révèlent l'existence d'un excès d'antimatière d'origine inconnue dans le flux des rayons cosmiques. Ces résultats pourraient être la manifestation de l'annihilation de particules de matière noire telle qu'elle est décrite par certaines théories de supersymétrie, même si des analyses complémentaires seront nécessaires pour vérifier une telle origine révolutionnaire.
Située à bord de la Station Spatiale Internationale, l'expérience AMS est un détecteur de particules dont le but est l'étude des rayons cosmiques. Les rayons cosmiques sont des particules chargées telles que des protons ou des électrons, qui bombardent en permanence notre planète. Les positons, quant à eux, sont des particules d'antimatière qui ressemblent de très près à des électrons, mais qui s'annihilent avec eux et sont de charge opposée. Les premiers résultats de l'expérience AMS indiquent ainsi avec une précision sans précédent la présence d'un excès de positons dans le flux des rayons cosmiques. Il apparaît que la fraction de positons augmente de façon continue de 10 GeV à 250 GeV. Cette variation ne peut pas être expliquée par la seule production de positons secondaires, c'est-à-dire par ceux résultant uniquement des collisions des noyaux d'hydrogène avec le milieu interstellaire. D'autre part, les données ne montrent pas de variation significative temporelle ou d'inhomogénéité spatiale. Ces résultats ont été obtenus à partir d'un an et demi de données qui ont permis l'enregistrement de 25 milliards de particules incluant 400,000 positons dans des énergies de 0.5 GeV à 350 GeV.

Un tel excès d'antimatière avait déjà été observé par le satellite PAMELA en 2008, puis par le satellite Fermi, à des énergies inférieures. Les données d'AMS dépassent le domaine en énergie précédemment sondé et viennent confirmer avec une précision et une quantité de données sans précédent qui ne laissent plus place au doute quant à l'existence de cet excès de positons. L'origine de ce signal, en revanche, reste inexpliqué. Il pourrait être le fait de pulsars proches de notre galaxie ou être la signature de l'existence de particules de matière noire. Les théories de supersymétrie prédisent en effet l'observation d'un tel excès de positons qui résulterait de l'annihilation de particules de matière noire. De tels modèles prévoient également une « coupure » aux énergies élevées. Plus de données seront nécessaires pour déterminer avec précision la proportion de positons au-dessus de 250 GeV.

La présence de matière noire dans notre univers n'est jusqu'à présent détectée que de manière indirecte au travers de ses effets gravitationnels. Cependant, la nature de cette matière noire reste l'un des plus importants mystères de la physique moderne alors qu'elle compterait pour près d'un quart de l'ensemble de la balance masse-énergie de l'Univers, contre seulement 4 à 5 % pour la matière ordinaire visible. L'une des hypothèses favorites des physiciens est que cette matière noire serait constituée de particules interagissant très peu avec la matière.

Les premiers résultats d'AMS sont publiés dans la revue Physical Review Letters.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Drôle de question de la part d'un journaliste !
C'est comme si on disait "on a rien appris avec PLANCK"
Ces premiers résultats confirment fermement ce que PAMELA et FERMI ont relevé avec une precision qui ne laissent plus de doutes
L'expérience avec AMS est prévue pour durer 10 ans ; ça devrait permettre de déterminer si ça provient des pulsars ou si on a enfin débusqué cette fameuse matière noire...
Le redémarage du LHC à hautes énergie est attendu, histoire de voir si la Supersymétrie est toujours morte et enterrée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu l'enthousiasme général, là, je parie sur les pulsars...

Le patron de la Nasa en a profité pour déclarer que l'ISS était un formidable laboratoire scientifique... En omettant de dire, bien entendu, que la seule raison pour laquelle AMS a été installée sur l'ISS, c'est la capacité électrique d'icelle. Sinon, le bazar est automatique, évidemment...

Share this post


Link to post
Share on other sites
jackbauer 2, ma question n'était pas innocente. Avant on ne savait pas si c'était la matière noire ou les pulsars qui étaient responsables. Maintenant, on ne sait pas si c'est la matière noire ou les pulsars qui sont responsables.
J'ai loupé un truc ou bien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour interpréter à peu près raisonnablement le signal d'AMS, il faudrait connaître la même chose, mais avec les antiprotons. Si on a beaucoup plus de positrons que d'antiprotons, cela rend difficilement admissible l'hypothèse matière noire qui n'a pas de raison valable a priori de préférer se désintégrer en leptons (sauf dans les modèles dits leptophiles, mais ils sont peu populaires). Mais comme AMS n'a pas encore publié les données sur les antiprotons, on ne peut pas conclure grand chose aujourd'hui, sinon que les mesures de PAMELA étaient correctes.

[Ce message a été modifié par dg2 (Édité le 04-04-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et donc vu le manque d’enthousiasme ça veut dire qu'il y a plus de positrons que d'antiprotons ?

On sait quand seront publiée ces fameuses mesures sur les antiprotons ?

Qu'il y en ait beaucoup ou pas ce serait quand même une grosse news pour le compte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
...

[Ce message a été modifié par dg2 (Édité le 04-04-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les seuls qui savent n'ont pas le droit de le dire, donc il vous faut attendre (ou payer quelques verre à des gens d'AMS pour délier leur langue). L'annonce assez marquée que l'on pourrait avoir détecté de la matière noire pourrait provenir de ce que les données sur les antiprotons sont "intéressantes", mais c'est de l'exégèse psychologique de communiqués de presse, et je doute que ce soit une science exacte ! Ce qui est plus intéressant, c'est que AMS dit ne pas publier les donnes sur les positrons de plus haute énergie car ils n'ont pas assez d'événements. Certains seront sûrement tentés d'y voir une preuve que le spectre de positrons connaît une coupure pas loin du dernier point publié, ce qui, pour conforter ou non l'hypothèse matière noire, nous dit au moins à quel endroit du spectre à venir des antiprotons il faudra regarder.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ceux qui veulent un bon résumé de l'histoire, un lien vers le site de C&E : http://www.cieletespace.fr/node/10298

Comment se fait-il que ce détecteur coûte la somme faramineuse de DEUX MILLIARDS DE DOLLARS (2.000.000.000$) !!??

Un autre article intéressant de Sylvestre Huet (Blog Libé) http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2013/04/la-mati%C3%A8re-noire-enfin-d%C3%A9tect%C3%A9e-.html

Extrait :
« …En résumé, les physiciens recherchent des bosses et des creux sur le spectre des positons au delà de 250 Gev. Cela nous donnerait des indications sur les relations - les "couplages" - entre matière noire et matière ordinaire. «On est à 3% d'anisotropie spatiale, ce qui est très bas, si on descend à 1% l'hypothèse pulsar deviendra intenable», estime Sylvie Rosiers-Lees… »

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 05-04-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il me semble que le coût est majoritairement celui du lancement d'une navette, non ? D'autant que là, il y a eu un lancement plus ou moins spécialement affrété pour AMS puisque la décision d'arrêter les vols avait été prise avant la mise en orbite de l'instrument.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Si je ne me suis pas fait avoir par le web :
AMS-2 aurait coûté au moins 1,5 Milliards de dollars ( pour un budget initial de 33 Millions)
http://www.nytimes.com/2007/04/03/science/spa ce/03stat.html?ex=1333252800&en=4c210875b60f26e6&ei=5088&partner=rssnyt&emc=rss&_r=0

le coût de vol unitaire d'une navette : environ 1,5 milliards de dollars également ( pour un budget initial de 40 millions de dollars)
http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/07/07/01008-201 10707ARTFIG00625-la-navette-spatiale-decolle-pour-la-derniere-fois.php

Pour comparaison, le coût total du LHC serait autour de 9 milliards de dollars
http://www.lienmultimedia.com/article.php3?id_article=22468

Share this post


Link to post
Share on other sites
http://www.spacedaily.com/reports/Dark_Matter_Search_Results_Indicate_First_Hint_Of_Wimp_Like_Signal_999.html
Cette fois il ne s’agit pas d’AMS, mais d’une expérience au sol, CDMS, plusieurs centaines de mètres sous la surface du Minnesota.
La nouvelle sera-t-elle comme d’autres démentie dans l’avenir ? Toujours est-il que les chercheurs se risquent à crier victoire (tout doucement quand même…)

Extrait :
« …Scientists with the international Super Cryogenic Dark Matter Search (SuperCDMS) experiment involving Texas A and M high-energy physicist Rupak Mahapatra are reporting a WIMP-like signal at the 3-sigma level, indicating a 99.8 percent chance -- or, in high-energy parlance, a hint of the mysterious substance dark matter that is believed to hold the cosmos together but to date has never been directly observed.
"In high-energy physics, a discovery is only claimed at 5-sigma or better," Mahapatra said. "So this is certainly very exciting, but not fully convincing by the standards. We just need more data to be sure. For now, we have to live with this tantalizing hint of one of the biggest puzzles of our time..."


La publication scientifique : http://cdms.berkeley.edu/CDMSII_Si_DM_Results.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/04/2013 à 14:54, Superfulgur a dit :

je parie sur les pulsars...

 

Le 04/04/2013 à 15:22, jldauvergne a dit :

Avant on ne savait pas si c'était la matière noire ou les pulsars qui étaient responsables. Maintenant, on ne sait pas si c'est la matière noire ou les pulsars qui sont responsables.

 

Et bien d'après les indiens, c'est ni l'un ni l'autre : il s'agirait de bêtes nuages de gaz d'hydrogène moléculaire pas très loin de chez nous !

 

https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2021/01/nouvelle-explication-pour-lexces-de.html#more

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this