Sign in to follow this  
a722

étoile pulsante

Recommended Posts

Salut,

Je viens de lire la définition d'une étoile variable dans wikipédia. Il y est dit que l'éclat de ce type d'étoile change quand son volume change. Cela me surprend !

Quel phénomène explique cette variation de volume ?
Elle brille plus quand elle est grosse ou petite ? intuitivement on peut penser qu'elle brille plus quand elle est grosse mais ce n'est peut-être pas si trivial que ça...

Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Plus grosse=plus brillante

Pour l'augmentation de volume je crois qu'il peut y avoir plusieurs raisons selon la phase de la vie de l'étoile (céphéide, géante rouge etc...) et selon sa masse initiale. Parmi les mécanismes il y a l'instabilité produite par la fin prochaine de la combustion de son carburant, avant une phase de contraction menant à une augmentation de température permettant la combustion d'éléments plus lourds, et ainsi de suite (H2, He, C etc...).

Ahhh les étoiles variables, il y en a bien des types et les astrophysiciens sont loin de tout comprendre encore.

[Ce message a été modifié par smithfr2000 (Édité le 07-05-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Je peux me tromper, mais en fait il semblerait que la fameuse relation rendant proportionnelle la luminosité d'une étoile au carré de son rayon ne s'applique pas aux étoiles pulsantes, car elle n'est vérifiée qu'à température égale. Si j'ai bien compris, ce serait même tout le contraire dans le cas d'espèce :

quote:
Ce ne sont pas les changements de taille mais de température qui provoquent les variations de luminosité. Lorsque le volume de l’étoile est plus petit, sa température est légèrement plus forte et la luminosité maximale. Lorsqu’il est plus grand, la température est légèrement plus faible et la luminosité minimale. L’éclat de l’étoile change donc de façon périodique.

Source : http://www.astronomes.com/le-soleil-et-les-etoiles/etoile-variable/

[Ce message a été modifié par Cédric Perrouriefh (Édité le 08-05-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ce qui est de l'explication du changement de volume, j'ai trouvé sur un site, certes guère sérieux et scientifique dans sa thématique, une explication pourtant lumineuse, si j'ose dire :

quote:
"...les propriétés les plus importantes d’une étoile sont déterminées par sa structure interne. En particulier, nous avons montré que la "combustion" de l’hydrogène au sein des géantes rouges forme un noyau d’hélium. La contraction gravitationnelle du noyau entraîne l’élévation de la température, l’augmentation de la densité, et, par conséquent, de la pression. II en résulte que l’étoile se gonfle, comme on l’observe dans les géantes ordinaires. Toutefois, si la pression augmente brusquement, l’étoile passe par inertie par la position d’équilibre et sa dilatation atteint une valeur à laquelle la pression dans le noyau devient plus faible que dans l’enveloppe. Telle est l’origine de la fluctuation des Céphéides. Pour les maintenir, l’apport de l’énergie doit être constant, analogue à la poussée d’un pendule dans une horloge"

Source : Moroz, Bakouline, et Kononovitch cités par http://www.astroariana.com/2-2-Cepheides-etoiles-pulsantes.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

S'agissant des étoiles variables périodiques pulsantes, leur variation d'éclat résulte d'instabilités de leur structure externe. Leur sphère gravitationnelle oscille comme un ressort autour d'une position moyenne, comme un ressort (variation du rayon de quelques pour cent).
Le mécanisme produisant l'instabilité serait lié à l'ionisation de l'hélium dans l'enveloppe, une instabilité à laquelle toute étoile est probablement soumise dans son évolution, avant de revenir à la stabilité (région appelée "bande d'instabilité" dans le diagramme Hertzsprung Russell)..

Concernant le cas particulier des céphéides, leur variation d'éclat est dûe à la variation de la rempérature effective de l'étoile, et non pas à celle du rayon. A savoir qu'on ne peut pas expliquer les variations de ces trois paramètres par la loi de Stéphan : Il existe un déphasage entre les variations du rayon, et celles de la température et de la magnitude..
Ce sont des mécanismes mettant en jeu la structure même de l'atmosphère de l'étoile et le stockage de l'énergie qui influent sur la variation des paramètres..

Vaste sujet, en effet..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour ces précisions, très intéressant tout ça !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this