BobMarsian

TNO, KBO, SDO, plutinos & Co.

Recommended Posts

Un beau résultat d'occultation (12 cordes + 4 "near misses", un record !) de TNO, encore non publié mais dont les résultats préliminaires viennent d'être présentés le 20 septembre au congrès annuel EPSC (European Planetary Science Congress) de Berlin.
   Abstract : "The stellar occultation by the Transneptunian Object 2002TC302 on January 28th 2018. Preliminary results."
Jose L. Ortiz et al. - https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC2018/EPSC2018-76-3.pdf

 

Observation, donc, le 28/01/2018, sur différents sites européens (Italie, Suisse, Slovénie & France) de l'occultation stellaire (mag.v 15,6) provoquée par le passage de l'objet résonnant avec Neptune (5:2) 2002 TC302, situé alors à 44,48 UA de la Terre.

  Prédictions :   http://lesia.obspm.fr/lucky-star/predictions/single.php?p=3492

 
Selon un recoupement avec une autre source, 2002 TC302 aurait d'après cette occultation, la forme d'un objet ellipsoïdal (applatissement 0,18) de diamètre équatorial = 1102 ± 44 km pour un diamètre de la sphère équiv. = 998 km, ce qui le fait entrer dans le top 10 des TNOs question taille ...

 

A noter la différence significative avec l'estimation selon la mesure du flux thermique (Spitzer, Herschel) qui donne 584 +106/-88 km  (Herschel "TNOs are Cool" VIII - Fornasier et al., 2013), comme si le modèle utilisé NEATM (Near-Earth Asteroid Thermal Model) n'était pas adapté ?

Edited by BobMarsian
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Pour ceux aimant les statistiques, les circulaires MPEC2018-T11 à T17 viennent de sortir 142 nouveaux TNOs (du relevé OSSOS j'imagine)... des résonnants 1:1 à 4:1 avec Neptune (périodes 164, 248, 291, 330, 500 et 660 ans) - en plus de l'orbite révisée de 5 autres plutinos (MPEC2018-T06 à T10).

Mais surtout un objet intéressant dans la MPEC 2018-T05 (https://minorplanetcenter.net/mpec/K18/K18T05.html) (venant de l'autre équipe...), type venant du nuage de Oort interne mais s'approchant guère, avec une période de 36000 ans et un périhélie à 65 UA ! C'est pas la planète IX, et est-ce qu'il est compatible...?

 

Nicolas

Edited by biver
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, les auteurs sont catégoriques. Le nouvel objet est stable avec la planète X

A noter que d'après leur calcul, il y aurait dans le Nuage de Oort Interne deux millions (DEUX MILLIONS !) d'objets d'une diamètre supérieur à 40 km (masse totale =  10 puissance 22 kg)

 

Pour résumer cette découverte est un argument de plus pour la planète X

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/10/2018 à 16:00, biver a dit :

Mais surtout un objet intéressant dans la MPEC 2018-T05 (https://minorplanetcenter.net/mpec/K18/K18T05.html) (venant de l'autre équipe...), type venant du nuage de Oort interne mais s'approchant guère, avec une période de 36000 ans et un périhélie à 65 UA !

 

Le 02/10/2018 à 16:36, jackbauer 2 a dit :

Tu veux parler de 2015 TG387 découvert par Scott Shappard & co ? ça sort dans Nature aujourd'hui

Et c'est en accès libre sur arXiv :

https://arxiv.org/pdf/1810.00013.pdf

 

En complément d'information (merci, Nicolas ;) & Jack ;) pour le suivi), trois articles rapportant cette découverte :

https://www.smithsonianmag.com/science-nature/new-discovery-goblin-stirs-signs-elusive-planet-9-180970442/

https://www.nationalgeographic.com/science/2018/10/news-solar-system-object-pluto-planet-x-sun-space/

https://www.theverge.com/2018/10/2/17922984/planet-nine-x-distant-solar-system-object-the-goblin-tg387

 

+ Paramètres orbitaux ---> http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=2015+TG387&commit=Show

     q = 64,94 UA  -  Q = 2123 UA  -  H = 5.3 (===> D ~ 300 km)  -  i = 11,7°  -  e = 0,941  -  a = 1094 UA

 

A noter, le surnom "the Goblin" attribué à 2015 TG387  et (rappel) "Biden" pour 2012 VP113, l'ETNO (ou IOC) ayant la valeur de périhélie la plus élevée du Système Solaire ---> 80,39 UA, ... en attendant mieux !

 

Déplacement (en 3 heures) de 2015 TG387 (mag. 24) au moment de sa découverte (distance ~ 80 UA), capturé par l'Hyper Suprime-Cam (870 M pixels, champ 1,5 °) du Subaru (8,2 m) :

2015_tg387_movie.gif

Crédit image : Scott Sheppard

Edited by BobMarsian
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans des nouvelles circulaires il y a ~24 nouveaux objets "detached" découvert par OSSOS - pas des périhélie aussi loin, mais peut-etre a ajouter sur les graphiques précédents pour voir comment ils se distribuent par rapports à ces objets et "Planet 9"?

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement, la plupart du temps, sur les diagrammes d'orbites (voir celui posté par Jack, mardi 2 octobre) diffusés par l'équipe de Scott Sheppard et aussi par celle de Mike Brown et Konstantin Batygin, partisanes de l'hypothèse "Planet 9", certains des ETNOs découverts par le "survey" OSSOS sont absents * !
Lorsqu'ils sont tous présents, le regroupement ("clustering") au niveau du longitude du périhélie apparaît beaucoup moins évident, ce qui fait dire à Michele Bannister (OSSOS) que d'autres théories peuvent aussi expliquer la distribution d'orbites des ETNOs :
   "We have this whole variety of theories that are trying to explain this population."

 

* par exemple, sur le site de Scott Sheppard, le listing des ETNOs n'est plus à jour. Il Manque, entre autres, ceux découverts par OSSOS avec q > 40 UA ---> 2013 SY99, 2015 RX245, 2013 UT15, 2013 GP136, 2015 KG163, 2015 KH163 ...
  http://home.dtm.ciw.edu/users/sheppard/inner_oort_cloud/sednoids.html

 

Un diagramme daté début 2018 (donc sans 2015 TG387) un peu plus complet (origine : un article de Michele Bannister) :

 

5bb7b27fbd62a_ETNO_OSSOSother-survey_Bannister_2018.png.0d9c1a1fb7b55764ff6d9f719b0e28df.png

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/10/2018 à 19:10, jackbauer 2 a dit :

A noter que d'après leur calcul, il y aurait dans le Nuage de Oort Interne deux millions (DEUX MILLIONS !) d'objets d'une diamètre supérieur à 40 km (masse totale =  10 puissance 22 kg)

 

... Ce qui laisse une réserve de découvertes absolument considérable quoique actuellement limitée aux ETNO/IOC* proches de leur périhélie où les chances de les trouver là sont les plus faibles par rapport au temps quasi infini (à l'échelle humaine) où ils sommeillent du côté de l'aphélie.
De plus, les sondages actuels (Subaru, ...) plafonnent à la magnitude 25 et quelques ...

La couverture du ciel apparaît aussi très parcellaire et j'ignore le choix qui est fait par l'équipe de Scott Sheppard de cibler certaines zones qui visiblement ne se recouvrent pas et aussi, jusqu'à quand ils comptent étendre leur "survey" au-delà de la "prime area" ?

   “We’ve covered about 30 percent of the prime area, and we hope by the end of this year, we’ll have covered 60 to 70 percent of that prime area,”  says Sheppard.

5bb88c04f353d_Survey-fields_Subaru-CTIO_Sheppard-Trujillo_20180928.png.95ad7f3cce40b113c86a7c1d9a1d01e3.png

Réf. :  https://arxiv.org/abs/1810.00013  (Sheppard et al.)

 

* Extreme Trans-Neptunian Objects / Inner Oort Cloud objects ou Sednoïdes (a > 150 UA  &  q > 50 UA)

Edited by BobMarsian
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Evènement suffisamment rare pour être signalé, dans la dernière circulaire du MPC (UAI) daté du 25 septembre :
https://minorplanetcenter.net/iau/ECS/MPCArchive/2018/MPC_20180925.pdf (dernière page)
... un TNO vient de se voir attribué un nom définitif ---> (471143) Dziewanna = 2010 EK139

... du nom "Dziewanna" de la déesse slave de la nature sauvage, des forêts et ... de la chasse,
... sans doute inspiré par les deux co-découvreurs polonais A. Udalski & M. Kubiak, les autres étant S. S. Sheppard et C. A. Trujillo.

 

A noter que 2010 EK139 fait partie du top 30 des TNOs les plus importants en terme de magnitude absolue (H = 3,9) et mesure un peu plus de 400 km de diamètre.

        
Je disais rare, car sur 2799 TNOs actuellement découverts, seuls 29 ont reçu un nom, soit 1,04 % !
https://minorplanetcenter.net//cgi-bin/showcitation.cgi?num=471143
https://minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=471143

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, symaski62 a dit :

 

Ce document d'une équipe dont fait partie A. Stern mérite une présentation (même si leurs tableaux ne sont pas très clairs)

 

voici :

 

Retour dans la ceinture de Kuiper : opportunités de lancement de 2025 à 2040

 

Les trajectoires préliminaires des engins spatiaux pour 45 objets de  la ceinture de Kuiper (KBO) et Pluton pouvant être lancés entre 2025 et 2040 sont présentées. Ces 46 objets comprennent tous les objets de magnitude H <4,0 ou ayant reçu le nom de l'Union astronomique internationale en mai 2018. À l'aide d'un solveur de Lambert, les trajectoires sont calquées sur la mission New Horizons de Pluton-Charon, qui consiste en une lancement rapide avec assistance gravitationnelle de Jupiter. En plus de la recherche de trajectoires Terre-Jupiter-KBO, les trajectoires Terre-Saturne-KBO sont examinées, avec la possibilité d'ajouter un survol à Uranus ou à Neptune. Avec une seule assistance gravitationnelle de Jupiter, les 45 KBO et Pluton peuvent être atteints en moins de 25 ans de mission. Un nombre plus limité peut être atteint lorsque des flybys autres queJupiter sont ajoutés, et les KBO accessibles via ces autres itinéraires sont répertoriés. Dans la plupart des cas, un seul survol de Jupiter est le moyen le plus efficace de se rendre dans la ceinture de Kuiper, mais le retour de la science après une nouvelle visite de Saturne, Uranus ou Neptune peut ajouter une valeur substantielle à une mission. Par conséquent, des survols alternatifs devraient être envisagés.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette semaine aux USA a lieu le traditionnel meeting DPS (Division for Planetary Sciences)

Une présentation des premiers résultats de SPHERE a été faite concernant les astéroïdes :

 

https://aas.org/files/resources/dps50_pierre_vernazza.pdf

 

Extraits :

 

EDIT : astéroïde (89) Julia :

https://www.aanda.org/highlights/1551-asteroid-89-julia-seen-by-vlt-sphere-vernazza-et-al

 

 

1.JPG

2.JPG

3.JPG

Edited by jackbauer 2
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/10/2018 à 05:33, jackbauer 2 a dit :

Cette semaine aux USA a lieu le traditionnel meeting DPS (Division for Planetary Sciences)

Une présentation des premiers résultats de SPHERE a été faite concernant les astéroïdes :

https://aas.org/files/resources/dps50_pierre_vernazza.pdf

 

Super étonnantes ces images , Jack !   Dingue la résolution ! :o

Les vues d'Iris, d'Hygiéa & de Psychée, ce sont les premières des ces astres, à ma connaissance ...

En fait, les présentations au DPS, n'auront lieu que jeudi :

 

THURSDAY, OCTOBER 25, 2018
  404. Main Belt Asteroids: Physical Characteristics I
   - 10:40 AM - 10:50 AM - 404.05. ESO/VLT/SPHERE Survey of D>100km Asteroids (2017-2019): First Results.

     Pierre Vernazza et al.
   - 10:50 AM - 11:00 AM - 404.06. Deciphering the cratering record of (7) Iris.

     Josef Hanus et al.
   - 11:00 AM - 11:10 AM - 404.07. Pallas’s formation and internal structure: New insights from VLT/SPHERE.

     Michael Marsset et al.
   - 11:10 AM - 11:20 AM - 404.08. (16) Psyche: A Mesosiderite-like Asteroid With No Moons?

     Franck Marchis et al.

 

... donc,  tout ceci n'est que vile spoilerie et les 4 gars de jeudi risquent de se retrouver dans une salle vide xD

 

Autrement, Jack, je pense qu'il eût été plus judicieux de placer ces résultats de VLT/SPHERE ici :

http://www.astrosurf.com/topic/17901-le-projet-sphere/?page=2

Edited by BobMarsian
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/10/2018 à 19:53, symaski62 a dit :

https://arxiv.org/abs/1810.08977

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/(90482)_Orcus

 

Vanth (lune) =>  443 +/- 10 km

 

Orcus => 946.3  +/-  73 km

 

Le résultat de l'occulation de Vanth doit être fiable car il apparaît tout en fait en phase avec celui obtenu en thermique avec ALMA :
  D = 475 ± 75 km (albédo = 8 ± 2 %), Brown & Butler (2018) - https://arxiv.org/abs/1801.07221
... mais pas avec la précédente compilation des satellites Spitzer & Herschel :

    276 ± 17 km, Fornasier et al. (2013), où je pense que la part du satellite dans le système (le seul mesuré) avait été sous-estimée,  ALMA, lui sépare bien les flux thermiques d'Orcus et de Vanth.

 

Autrement, pas très à jour la valeur du diamètre d'Orcus sur le wiki français, qui date de 2007 (Spitzer, Stansberry et al.) !
Depuis, il y a eu celle fournie par Herschel :  917 ± 25 km (Fornasier et al., 2013) et ALMA : 885 +55/-80 km (Brown & Butler, 2017).
Bon ! Tout le mode tombera d'accord lorsqu'une occultation d'Orcus sera enregistrée, ce qui n'a pas encore été le cas ...

 

Vanth devient le 3ème plus gros satellite de TNOs mesuré après Charon (1212,0 ± 2,0 km, New Horizons) et Dysmonia (700 ± 115 km, ALMA) autour d'Eris ...

 

640px-EightTNOs.png

Edited by BobMarsian
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le "survey" OSSOS n'en fini pas de publier ses découvertes et massivement comme avec son dernier MPEC qui ne comporte pas moins de 295 nouveaux KBO affectés d'orbites particulièrement précises suite à trois années d'observations au CFHT.

https://www.minorplanetcenter.net/mpec/K18/K18U66.html

 

Une déplétion d'orbites semble se préciser autour de 45 UA :

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

2 nouveaux ETNOs (a > 150 UA  &  q > 30 UA) aux paramètres orbitaux (a ~172 UA,  e ~0,78,  Q ~300 UA) très proches et aussi similaires à un troisième précédemment découvert (2013 UH15).


---> 2016 QV89  &  2016 QU89, repérés au cours du Dark Energy Survey (DES) qui porte sur 5000 deg² explorés dans l'hémisphère Sud au CTIO (4 m,  Chili).

 

"Dynamical Analysis of Three Distant Trans-Neptunian Objects with Similar Orbits."
   Tali Khain et al. -  https://arxiv.org/abs/1810.10084

 

2016QU89-QV89_2013UH15_ETNO_DES_2018.png.5adf1c7ef305ab37e9f763effab6ef94.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l'occasion du congrès DPS* d'octobre dernier, retour sur le tentaculaire réseau RECON (Research and Education Collaborative Occultation Network) de télescopes C11 mis en place dans l'Ouest américain et destiné à capter l'essentiel des occultations stellaires d'astéroïdes, de centaures et autres TNOs, dont les zones d'ombre passeraient dans le coin ...

Le réseau parraît suffisamment resserré pour que rien ne devrait leur échapper hors pb météo ou technique.
Le 8 juillet dernier, RECON a effectué une importante campagne sur le KBO Quaoar dont les résultats n'ont pas encore été publiés,... ni fuites au DPS, ébruitées :ph34r: :

http://tnorecon.net/2018-july-8-ut-quaoar-coverage/

https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1EthE3jPh6AwDNzL3gDB2P_IdD-Nea1s7&ll=50.03277734888192%2C-101.68562400000002&z=3

http://tnorecon.net/quaoar_recon-carson-city/

 

Le site --------> http://tnorecon.net/

Le matos ---> http://tnorecon.net/participant-resources/equipment/


* 509.10  Status and results from the Research and Education Collaborative Occultation Network (RECON) - Rodrigo Leiva 1, Marc W. Buie 1, John Keller 2

1 Southwest Research Institute, Boulder, Colorado, 2 University of Colorado, Boulder, Colorado


   "Abstract Characterization for Trans-Neptunian objects is key for the understanding of the Solar System formation and its early evolution. The cold-classical population, with highly circular, low-inclination orbits beyond the 2:3 mean-motion resonance with Neptune were likely formed in situ and have been less perturbed with respect to other TNO populations. Stellar occultations by these TNOs are a powerfull technique to provide us with sizes and albedos, and to put constraints in formation mechanisms of the binary population. The Research and Education Collaborative Occultation Network (RECON) is a citizen science research project involving over 50 high schools across the western United States forming a coordinated network of telescopes. RECON is designed to measure stellar occultations by TNOs down to diameters of 100 km and detect down to contact binaries. We will present the current status of the project, astrometry performed to keep the TNO orbit below the desired uncertainties, the level of participation of our observer network , and recent results from stellar occultation by 50000 Quaoar and Pluto. Finally, we will present the plans for RECON next stage."

 

DqdTmqqXQAAF64t.jpg

https://twitter.com/MaryameMoutamid/status/1055904569383968770

 

Peut-on imaginer un tel réseau, dense et homogène (non éparpillé) en Europe ?

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Masses of the Main Asteroid Belt and the Kuiper Belt from the Motions of Planets and Spacecraft"
 Elena V. Pitjeva,  N. P. Pitjev  (St. Pétersbourg, Russie)
 https://arxiv.org/abs/1811.05191  (13/11/2018) ---> Astronomy Letters

 

Résultat :  1.97 ± 0.030 10−2 (3σ) masse terrestre, pour (si j'ai bien compris) l'ensemble des astres de la ceinture de Kuiper (KBO) orbitant entre 39.4 et 47.8 UA  (zone la plus dense ~ 44 UA, e ~ 0.05, i < 5°), incluant les KBOs en résonance avec Neptune comme Pluton (3:2) et les 31 plus gros TNOs* représentant 40 % de la masse totale.


* dont, dans l'ordre décroissant des masses :  Eris,  Pluto + Charon,  Haumea,  2007 OR10,  Makemake,  Quaoar,  Orcus,  Salacia,  2003 AZ84,  Varda  et  2002 UX25.

 

A comparer avec la masse de la ceinture principale d'astéroïdes (MBA) située en Mars & Jupiter :
 4.008 ± 0.029 10−4 (3σ) masse terrestre, soit environ 50 fois moins celle des KBOs (donc ~ 2 % de la masse de la Terre) ...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

OMG !     nouveau    2018 VG18 "Farout"

 

https://en.wikipedia.org/wiki/2018_VG18

 

500 km diamètre   O.o   

 

https://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?sstr=2018 VG18;old=0;orb=1;cov=0;log=0;cad=0#orb

 

  EPOCH=  2458447.5 ! 2018-Nov-25.00 (TDB)         Residual RMS= .13787
   EC= .7717437510349855   QR= 21.73846988992007   TP= 2388887.3454751824
   OM= 247.4427078740553   W=  32.88824233518356   IN= 31.71377520866712
   A= 95.23712927242569    MA= 73.7658188901012    ADIST= 168.7357886549313
   PER= 929.43208          N= .001060461           ANGMOM= .106757005
   DAN= 23.36994           DDN= 109.43545          L= 276.2572425
   B= 16.5853487           MOID= 20.76670074       TP= 1828-Jun-13.8454751824
 
Asteroid physical parameters (km, seconds, rotational period in hours):
   GM= n.a.                RAD= n.a.               ROTPER= n.a.
   H= 3.2498               G= .150                 B-V= n.a.
                           ALBEDO= n.a.            STYP= n.a.

1828  année   !!!!!!   O.o

 

DupOkuYW4AE6sqb.jpg

 

DupfHdAW4AEqX6x.jpg

Edited by symaski62
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant les paramètres orbitaux de 2018 VG18 "Farout", je pense qu'il est urgent d'attendre étant donné leur incertitude (1-sigma) surréaliste affectée après seulement 32 jours d'observation (11 mesures du 10/11/2018 au 12/12), surtout pour un objet au déplacement angulaire terriblement lent à une telle distance. ---> https://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?sstr=2018 VG18

Habituellement, l'équipe de Scott Sheppard (Carnegie), Chad Trujillo (Northern Arizona University) et David Tholen (Université d'Hawaï) attendent plusieurs années d'obs. afin d'affiner l'orbite avant publication  (voir par exemple 2015 TG387 annoncé seulement en 2018).

Par contre, la distance record d'environ 120 UA (125-130 selon le MPEC) liée au déplacement angulaire, ne devrait pas trop varier, ce qui a peut-être précipité l'annonce de la découverte ?
L'éclat intrinsèque : H 3.25-3.6 semble aussi assez bien connu, de même que sa "couleur" faiblement rouge (rosâtre "pinkish hue") typique d'un objet à la surface glacé ce qui logiquement devrait donner un albédo relativement élevé et donc une taille assez réduite vs sa mag. absolue H élevée prometteuse ?
Découvert donc le 10 nov. 2018 au Subaru (8.2 m, Mauna Kea) puis réobservé à partir du 2 décembre au Magellan-Baade (6.5 m - Carnegie, Las Campanas).

 

Déplacement durant 1 h sur les images du 10 novembre 2018  (mag. V = 24.6)

2018VG18_discovery-images_1h_Subaru_10112018_Sheppard-Tholen.jpg.49348c00539b44d2fc054afabe19944f.jpg

Crédit :  Scott S. Sheppard & David Tholen

https://sites.google.com/carnegiescience.edu/sheppard/farout

https://www.minorplanetcenter.net/mpec/K18/K18Y14.html
http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=2018+VG18&commit=Show

https://twitter.com/astrokiwi/status/1074682059505983488

https://twitter.com/astrokiwi/status/1074686919630577664

 

PS :  Heu !  symaski62 ;) ---> OMG !   Ça signifie quoi ?

Edited by BobMarsian
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By symaski62
      La Terre a un astéroïde de Troyens , 2010 TK7
       
      https://minorplanetcenter.net/db_search/show_object?utf8=✓&object_id=2010 TK7
       
      Mais le 2020 XL5 nouvellement découvert est un bon candidat car il libère autour du point L4 de la Terre, et continuera de le faire pendant des milliers d'années.
       
      https://minorplanetcenter.net/db_search/show_object?utf8=✓&object_id=2020 XL5
       
         incroyable !    2020 XL5  Troyens    
       
       
       
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      J'ai terminé hier soir ma maquette de la sonde Hayabusa2 iai 1/20e soit 5cm/m
      Cette maquette est issu du recyclage à partir d'emballage du quotidien, (brique de lait, bouchon de bouteille, carton, chutes de papier...) 
      Pour rappel La sonde spatiale de la JAXA de l'agence spatiale japonaise, à été lancée le 3 décembre 2014, cette sonde spatiale d'un peu plus de 600 kilogrammes est propulsée par quatre moteurs ioniques, a rejoint l'astéroïde (162173) Ryugu et a récolté les échantillons de roches carboné puis les a renvoyés sur terre.
      Elle poursuit actuellement son voyage vers un autre astéroïde....
       
      Les shoots de cette réalisation sont ici:
      https://vseverin77.wixsite.com/le-loup-lunaire/copie-de-maquettes-3d
       
       
       
      Bon ciel à la sonde !
       

    • By Bill46
      Ce 9 janvier 2021 à 10h39 heure française (approximativement), l'astéroïde de type Apollo(n) 2021 AS2 va frôler la Terre à la vitesse de 24 km/s et à 3/10e de la distance Terre-Lune (environ 107 260 kilomètres, soit 0,2790 la distance à la Lune, ou 16,84 rayons terrestres). D'après les derniers calculs, cet astéroïde ne présente pas de menace dans un futur proche (ce 9 janvier 2021 verra son approche la plus courte pour au moins les 10 prochaines années). La taille de ce rocher, repéré le 8 janvier à l'observatoire du Mount Lemmon aux Etats-Unis, est estimée de 3 à 8 mètres. C'est le 3e objet à croiser l'orbite de la Lune découvert cette année.
       
      https://www.minorplanetcenter.net/mpec/K21/K21A81.html
       

       

       
    • By BobMarsian
      Jack  l'avait brièvement évoquée dès fév. 2019 (*), cette fois depuis le 11 nov. 2020, date de la signature d'un accord de coopération entre les agences spatiales japonaise (JAXA) et allemande (DLR), cette mission bilatérale semble bien être sur les rails pour se concrétiser.
      https://www.dlr.de/content/en/articles/news/2020/04/20201112_destiny-germany-and-japan-begin-new-asteroid-mission.html
      (*) http://www.astrosurf.com/topic/119035-hayabusa-2-à-lassaut-de-ryugu/?page=17&tab=comments#comment-1633149
      Aussi l'occasion d'en parler, puisque les Génimides, c'est pour dimanche-lundi 13-14 déc.

      - DESTINY+ (Demonstration and Experiment of Space Technology for INterplanetary voYage with Phaethon fLyby and dUst Science).
      - Instrument principal (DLR) : DESTINY+ Dust Analyzer (DDA) qui collectera & analysera (spectromètre de masse) les échantillons de poussière.
      - 2 caméras : TCAP (télescopique) & MCAP (multispectrale) pour observer Phaéton lors du survol.
      - Lancement en 2024 (2 ans de retard ) par une Epsilon-S (4 étages dont 3 à poudre) depuis le centre spatial d'Uchinoura (extrème sud du Japon).
      - 4 ans de voyage pour arriver jusqu'à Phaéton, ce qui me semble beaucoup pour atteindre un astéroïde géocroiseur !
      - Survol à ~ 500 km, Phaéton étant alors distant de 150 Gm du Soleil, comme le Terre ...
       

      Crédit : JAXA-Kashikagaku
       
      Quelques caractéristiques de (3200) Phaethon (1983 TB) :
      - Découvert par l'observatoire spatial IRAS (NASA) le 11/10/1983
      - Orbite :  q = 0,140 UA,  Q = 2,403 UA,  a = 1,271 UA,  i = 22,3°,  e = 0,890
      - NEA type Apollo, PHA (Potentially Hazardous Asteroid) : géocroiseur potentiellement dangereux (2ème PHA par la taille)
      - Astéroïde avec le + faible périhélie (0,140 UA) lors de sa découverte, battant (1566) Icarus : 0,187 UA (découv. 1949)
      - Son périhélie à 21 Gm (vs 46 pour Mercure) entraîne une échauffement de surface à ~700° C et une diffusion de poussière le long de son orbite comme une comète, dont l'étude constitue l'objet et l'intérêt de cette mission.
      - Type spectral (taxonomique) :  B-type ou F-type ?
      - Diamètre ~ 6 km
      - Période de rotation = 3,6 h
      - Albédo géométrique pV :  entre 12 et 22 % suivant les sources d'études ...
       

      Crédit : The New Solar System,  Beatty & Chaikin, 1990
       
      Observations diverses :
       
      - Arecibo en mode radar (résolution 75 m) :

      https://www.nasa.gov/feature/jpl/arecibo-radar-returns-with-asteroid-phaethon-images
      + détail d'un spot sombre au radar :

      http://www.naic.edu/~pradar/press/Phaethon.php
       
      - Faible extension lumineuse (queue ?) vue par l'observatoire spatial solaire STEREO-A :

      Crédits :  D. Jewitt & others / NASA / STEREO
      https://skyandtelescope.org/astronomy-news/is-phaethon-a-rock-comet/
       
      - Traînée de poussière photographiée pour la 1ère fois par la Parker Solar Probe (instrument WISPR) :

      Credits: Brendan Gallagher/Karl Battams/NRL
      https://www.nasa.gov/feature/goddard/2019/revealing-the-physics-of-the-sun-with-parker-solar-probe
       
      Autrement, on doit pouvoir obtenir beaucoup d'autres infos plus précises sur le site de la JAXA ...
    • By Jacques Ardissone
      Bonjour  à tous,
      j'ai tenté cette occultation, que je pensais facile, 10 s pour moi, à Arles, un temps superbe, champ bien identifié... avec une camera ASI 174 MCC non refroidie, en format FITS, 220 poses d'environ 1 s au gain 400 (c'est le maxi) et un C11 muni du réducteur AP x 0,67.
      L'acquisition est faite avec Sharpcap.
      Voici les paramètre de la caméra:

       
      Une image brute montrant Dioné avec une trame non corrigeable par des offsets:
       

       
       
      la courbe de lumière avec photométrie d'ouverture par Iris (j'ai des problèmes d'ouverture de fichiers avec Muniwin ou Siril)
       

       
       
      la même, zoomée vers l'occultation prévue:
       

       
      et une moyenne mobile sur 3 valeurs avec Excel:
       
       

       
      J'aimerais donc des conseils pour avoir moins de dispersion dans mes mesures et rendre les courbes exploitables pour les prochaines occultations, car pour celle-ci il n'y a plus rien à en attendre.
      Merci à tous,
      Amicalement,
       
      Jacques
  • Upcoming Events