Sign in to follow this  
jldauvergne

Les petits arrangement avec la vérité de "Pensée Unique"

Recommended Posts

L’APPEL DE HEIDELBERG

Pour étayer l’idée que Pierre-Gilles de Gennes est un climatosceptique, Jacques Duran souligne qu’il a signé l’appel de Heidelberg en 1992.

Ce qu’il oublie de mentionner c’est qu’il s’agit d’une mémorable affaire de manipulation, plutôt complexe orchestrée par des lobbies.

Ce texte promu par une organisation au titre trompeur « Centre International pour une Ecologie Scientifique », a été soumis à un grand nombre de personnalités qui l’ont signé. On compte dans la liste plusieurs prix Nobels de premier pllan : Hans Bethe, Linus Pauling, Ilya Prigogine, Pierre-Gilles de Gennes, et de grands intellectuels comme Pierre Bourdieu et Eugène Ionesco.

Une version en Français peut être lue ici. http://www.global-chance.org/IMG/pdf/GC1p24.pdf

Le texte est remarquable en ceci que derrière des formulations assez vagues chacun peut y coller n’importe quelle idée en accord avec ses propres opinions. Ca fait un peu penser aux prédictions de voyantes qui sont valables pour le plus grand nombre.
Par exemple le début du texte dit : « nous nous inquiétons d'assister, à l'aube du XXIème siècle, à l'émergence d'une idéologie irrationnelle ». Qui ne s’en inquièterait pas ? Il n’est pas précisé de quelle idéologie irrationnelle il s’agit, ça pourrait être aussi bien celle d’extrémistes écolo, ... que celle des climatosceptiques.

Autre extrait où il est difficile de ne pas être d’accord : « Nous adhérons totalement aux objectifs d'une écologie scientifique axée sur la prise en compte, le contrôle et la préservation des ressources naturelles. »
Le loup se cache dans le détail, voilà la phrase clef : « Nous soulignons que nombre d'activités humaines essentielles nécessitent la manipulation de substances dangereuses ou s'exercent à proximité de ces substances, et que le progrès et le développement reposent depuis toujours sur une maîtrise grandissante de ces éléments hostiles ». Lorsqu’un Pierre-Gilles de Gennes valide un tel passage, on sait ce qu’il a en tête. Il est pro-nucléaire et ne s’en cache pas.

Hélas, comme tous les signataires, il s’est fait piéger.

Un excellent article de Stéphane Foucart sur le site du Monde décortique la machination.

Pour faire court, le Centre Internation pour une Ecologie Scientifique a été créé sous l’impulsion de l’organisation Science and Environmental Policy Project créée par l’un des pire lobbyistes du climatoscepticisme : Fred Singer (voir plus haut). L’initiative a été soutenue au moins par l’industrie de l’amiante et celle du tabac via Philip Morris.
Dans le prolongement de cet appel, le Centre International pour une Ecologie Scientifique a organisé toute une série de conférences dans lesquels les risques liés à l’industrie sont minimisés. Parmi les conférenciers on retrouve notamment Fred Singer. Pour les autre intervenants, Stéphane Foucart explique que : « plus de la moitié des douze scientifiques intervenant ont des liens financiers avec l'industrie cigarettière américaine, soit à titre de consultant, soit par le biais de crédits de recherche. Les autres sont liés à d'autres secteurs... Quant au seul Français présent, c'est le toxicologue Etienne Fournier, membre de l'Académie nationale de médecine et... du Comité permanent amiante - un groupe informel désormais célèbre, mis sur pied par CES pour appuyer le lobbying en faveur de la fibre minérale. »

Finalement « l'écrasante majorité des signataires ignore tout de l'origine du texte et des motivations de ses commanditaires », résumer Stéphane Foucart. Mais le mal est fait, le texte est instrumentalisé et diffusé pour la première fois le 1er juin 1992, à la veille de l'ouverture du Sommet de la Terre à Rio, …

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 10-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Merci Jean-Luc pour ce travail de détricotage scientifique du site de la pensée unique. Je sais que s'atteler à ce genre de chose peut être assez chronophage... Mais je suis déjà ton ami
Dieu ? N'est-il pas un concept concomitant à la surreprésentation/saturation de l'inclination naturelle de l'espèce humaine à la spiritualité?

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Une autre étude montre que 97 à 98% des chercheurs qui travaillent sur la climatologie soutiennent l’origine anthropique du réchauffement climatique."

Jean Luc, je vais être taquin, étant fan absolu De Nietzsche, je vais le
paraphraser:

C'est pas parce que 97% des gens disent une connerie que ça devient une vérité.

Je dis ça, c'est juste pour faire avancer le smilblick, en fait j'ai pas
la moindre idée de l'origine anthropique ou pas du truc et il faut bien
reconnaitre que je n'en bat les coucouniettes.

De toute façon personne n'a la moindre idée de savoir comment ça va se passer
comment le système météo extrêmement complexe va évolué (peut-être qu'il va
se réguler tout seul).

Je pense qu'on a vraiment d'autres problèmes bien plus urgents à régler et
que tout cela c'est juste de la sodomie de diptère!

Perso je pense que toutes ces grosses têtes avec des QI stratosphériques
feraient mieux de s'occuper des vrais problèmes actuels: misères, sous-développement
exploitations de mecs par d'autres, guerres, famines, enfin tous ces trucs
sans importance!


Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi j'ai pas lu grand chose mais chuis d'accord avec Jean Luc toute manière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aimerais commenter ce que dit MichelR... car il y a des concepts intéressants même si cela me semble un peu à coté
Primo: Sur le fait que le RC soit anthropique ou non est typiquement une question mal posée. On peut à la limite accepter la question de la détermination du ratio "part de l'anthropique" versus "part du naturel" en tant que contribution au RC. En environnement, la bonne approche scientifique passe par d'une part l'acceptation de la complexité et d'autres part par le coté multifactoriel de la choses... Ce qui en fait revient au même
Secondo: Même si je ne m'en bat pas forcément les c... à l'instar de MichelR ) cette question ne sert à rien... car il vaut mieux s'occuper des effets et en conséquence les maux planétaires de l'environnement passent par une meilleure acceptabilité et prise en compte par les gouvernements de la notion de développement durable qui n'est pas qu'un concept fumeux d'écologistes de salon (voir bibliographie pléthorique à ce niveau, là pas le temps)
Après, là ou MichelR nous induit dans un raccourci, l'exploitation des "mecs par d'autres" et les guerres je doute que l'on puisse balayer cela d'un revers de main... N'oublions pas que nous sommes que de simples êtres humains... Mais le sous-développement passe forcément par la prise en compte de l'environnement pour que ce soit durable... et le RC est aussi un des facteurs majeurs à prendre en compte pour améliorer l'adaptabilité des populations mondiales y compris en conservant/améliorant entres autres les pratiques agricoles (et culturelles) locales.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Perso je pense que toutes ces grosses têtes avec des QI stratosphériques
feraient mieux de s'occuper des vrais problèmes actuels: misères, sous-développement
exploitations de mecs par d'autres, guerres, famines, enfin tous ces trucs
sans importance! "


Le problème c'est que l'évolution *rapide* du climat risque fort de provoquer tout ça. Le dérèglement rapide des températures peut avoir des conséquences catastrophique sur certaines espèces qui font partie intégrante de notre chaine alimentaire. Couper cette chaine--> famine, famine --> guerre.

Voilà.

[Ce message a été modifié par AlSvartr (Édité le 12-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

@michelR
Dans la complexité il faut réfléchir en termes de probabilité. Nous faisons de la prospective climatique, les politiques ont besoin de décider, donc on demande l'avis des experts, qui peuvent bien sûr se tromper, mais jusqu'à quel point ? Les experts scientifiques disent-ils tous des absurdités ? Que pensez des autres sciences complexes comme la génétique ? On est plus au 19e siècle.

Concernant la hiérarchisation des priorités, je pense que personne n'essaye de prendre un problème après l'autre, et que le monde est bien trop complexe et sclérosé pour qu'on y arrive. Donc, il faut tout faire en même temps. Et savoir réfléchir plus loin que le court terme. Cela s'appelle l'adaptabilité, qui est quand même une forme de l'intelligence. Quant au relativisme, au-delà des enseignements philosophiques, c'est quand même une une impasse à la réflexion et à l'action.

C'est pourquoi face aux probabilités des impacts des GES, il faut bien faire quelque chose non ? Rester les bras croisés est la pire des attitudes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Perso je pense que toutes ces grosses têtes avec des QI stratosphériques feraient mieux de s'occuper des vrais problèmes actuels: misères, sous-développement exploitations de mecs par d'autres, guerres, famines,

En faisant quoi ? Il y a une technique contre la misère ? Il y a une théorie scientifique de l'exploitation de mecs par d'autres ? Il y a un vaccin contre la guerre ? Plus d'OGM contre les famines pour faire pousser du blé dans le désert ?... alors même que l'on détruit régulièrement en occident des stocks de pommes, de lait, etc...
L'humanité a suffisamment de science pour régler la plupart de ses problèmes... à ce stade, ce n'est plus un problème de grosses têtes, c'est un problème de décideurs, autrement dit d'élus et de représentants politiques.

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 12-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Bon, ok dans ce cas, pourquoi il en aurait quelque chose à péter du climat alors qu'il laisse des pauvres innocents se faire massacrer en Syrie et ailleurs ?

Il a proposé une résolution au Conseil de Sécurité des Divinités Unies, mais Allah et Confucius ont mis leur véto, prétextant qu'il n'y avait pas de preuve scientifique de l'existence du dépositaire de la résolution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"les politiques ont besoin de décider"

A part dans les dictatures où on privilégie le long terme parce qu'à court terme, il n'y a aucun problème pour rester au pouvoir, toutes les démocraties elles, raisonnent à court terme...

On a eu un exemple au combien flagrant en Europe il y a quelques décennies!! Faut-il le rappeler?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourtant le modèle de référence actuel fait l'unanimité.

[Ce message a été modifié par jmpg86 (Édité le 12-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

ERREUR DE TRADUCTION

Sur cette page, http://www.pensee-unique.fr/news.html Jacques Duran évoque la question du réchauffement de la troposphère tropicale.
Il en parle comme d'un problème car elle ne se réchaufferait selon lui pas assez.
Il s'appuie notamment sur les propos de Lennart Bengtsson, un scientifique Suédois retraité qui aurait dit :

quote:
« l'absence d'un quelconque réchauffement significatif dans la troposphère tropicale depuis le début des observations de l'ère satellitaire, en 1979, est particulièrement problématique parce que les modèles actuels prévoient un réchauffement moyen de 0,3°C-0,4°C durant la même période. »

Le sens d'un mot a été changé à la traduction.
On peut lire sur cette page à la version originale : http://klimazwiebel.blogspot.fr/2013/03/lennart-bengtsson-global-climate-change.html
Voici l'extrait de départ traduit par Jacques Duran

quote:
The lack of any significant warming in the tropical troposphere since the beginning of space observations in 1979 is particularly intriguing in particular as present models show a warming trend over the same time of 0.3-0.4°C in the average

Le mot "intriguing" dans cette citation a été traduit par Duran en "problématique". Si vos cours d'anglais sont loin derrière vous, la traduction d'"intriguing" est "fascinant". On passe ainsi d'une connotation plutôt positive du scientifique curieux de comprendre, à quelque chose de négatif.


Si on lit le texte en entier de Lennart Bengtsson, on voit que cette question ne l'inquiète pas outre mesure, il imagine même plusieurs pistes d'explications possibles :

quote:
This can be due to errors in handling the clouds or that the water vapour effect is overestimated and that in reality the atmosphere is loosing heat to space in regions of very dry air that is not well represented in models. Alternatively more heat is effectively transported into the depth of the oceans.

Ce que Jacques Duran oublie de signaler également sur le fond de cette question de température de la troposphère tropicale, c'est qu'il s'agit d'un problématique complexe et débattue, plusieurs publications plus récentes à celles qu'il utilise prétendent avoir résolu ce problème.

Il y a par exemple cet article dans la prestigieuse revue Nature : http://www.nature.com/ngeo/journal/v3/n12/abs/ngeo1008.html qui dit :

We conclude that, in contrast with some observational indications, the tropical troposphere has warmed in a way that is consistent with moist-adiabatic adjustment, in agreement with global climate model simulations.

Ou encore celle là : http://www.arl.noaa.gov/documents/JournalPDFs/ThorneEtAl.WIREs2010.pdf
It is concluded that there is no reasonable evidence of a fundamental disagreement between tropospheric temperature trends from models and observations when uncertainties in both are treated comprehensively

Je ne sais pas si cette question est close, mais omettre de signaler ces travaux de premier plan est une méthode spécieuse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’EFFET DE SERRE A LA HONGROISE

Sur cette page : http://www.pensee-unique.fr/effetdeserre.html#Miskolczi , Jacques Duran présente le travail du Physicien Ferenc Miskolczi. Celui-ci ose le tout pour le tout, il prétend démontrer que le CO2 relâché par l'homme n’a pas d’effet de serre additionnel, car on serait déjà à saturation. Sa publication est ici : http://www.ilovemycarbondioxide.com/archives/IDOJARAS_vol111_No1_01.pdf

Il tente ainsi de balayer un siècle de connaissance. La réponse à sa théorie est ici : http://www.realclimate.org/docs/Rebuttal_Miskolczi_20100927.pdf

Pour enfoncer le clou Jacques Duran invoque un certain professeur Zagoni :

quote:
Il est intéressant de remarquer que le Professeur Zagoni qui est, maintenant, un des principaux supporters de la théorie de Miskolczi était, il y a quelques mois à peine, le plus ardent défenseur de la théorie classique du réchauffement anthropogénique en Hongrie. On peut lire cet article du 30 août 2007 dans lequel il fustige les journalistes qui doutent que la cause d'une vague de chaleur sur la Hongrie soit le réchauffement anthropogénique. C'était à peine quelques semaines avant qu'il découvre la théorie de Miskolczi et devienne instantanément sceptique sur la théorie classique de l'effet de serre...

Présenté comme ça, on peut penser que Miklós Zágoni occupe un poste de scientifique. Pas du tout, c’est un professeur assistant de philosophie http://web.archive.org/web/20060109160538/http://hps.elte.hu/dept/faculty.html

Plus embêtant, plusieurs sources indiquent qu’il est affilié au Heartland Institute. http://www.sourcewatch.org/index.php?title=Heartland_Institute/Global_warming_experts

Si vous ne connaissez pas le Heartland pour faire court leur précédent crédo était de prouver que le tabac n’est pas mauvais pour la santé. Le tout financé par Philip Morris. Pour le climat c’est Exxon qui paye.

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 13-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

REMISE EN CAUSE DES FONDEMENTS DE LA PHYSIQUE ET DE LA THERMODYNAMIQUE

Pour beaucoup de climatosceptiques, la discussion porte sur l'ampleur de l'effet du CO2 rejeté par l'homme, et ils questionnent la possibilité que des effets secondaires atténuent l'effet de serre. Mais Jacques Duran va beaucoup plus loin. Il remet en doute l'effet de serre du CO2. Une posture plutôt rare voire radicale. Un très grand nombre des scientifiques sceptiques auquel se réfère Jacques Duran -comme Lindzen- ne contestent pas du tout le fondement physique du forçage radiatif lié à une augmentation du taux de CO2.

On peut tout au plus discuter sémantique, sur le fondement du terme effet de serre qui n'est pas idéal, car l'atmosphère ne se comporte pas comme la vitre d'une serre en verre. Il convient plutôt de parler de forçage radiatif, mais lorsque l'on parle d'effet de serre sur le climat tout le monde voit de quel phénomène physique il s'agit. C'est sans doute plus parlant aussi pour le grand public qui dans le détails ne sait pas pourquoi une serre ça chauffe.
La nuance, c'est qu'une vitre bloque la convection de chaleur (les remous d'air). Un gaz lui ne joue pas ce rôle de barrière physique, par contre il réfléchit certaines longueurs d'onde infrarouge, et ce rayonnement n'est donc pas réémis vers l'espace. Dans une serre, le verre joue aussi ce rôle mais cette contribution est secondaire par rapport à l'effet de stopper la convection.

quote:
Quelqu'en soit l'enjeu, un site comme celui-ci se devait aussi de s'interroger sur l'existence réelle de ce fameux effet de serre et surtout sur ses véritables fondements scientifiques. Car il s'agit bien là d'un problème de physique fondamentale dont beaucoup de monde affirme que le mécanisme est parfaitement compris et démontré...Comme c'est souvent le cas, les choses sont admises comme telles et rarement examinées dans le fond. Et, le temps passant, cela devient vite une certitude...De fait, L'histoire des sciences est très riche de nombreuses "bourdes" qui ont perduré, parfois pendant des dizaines d'années, avant d'être débusquées par des esprits critiques et clairvoyants qui ont, le plus souvent, éprouvé les plus grandes difficultés à de faire entendre. (Voir ici).

Cette "certitude" des grands médias et du grand public repose fondamentalement sur une analogie (fausse) généreusement propagée que je vais me faire un plaisir de démonter pour vous. D'autre part, comme l'affirment G. Gerlich et R.D. Tscheuschner, il n'existe, à ce jour, aucune démonstration scientifique de la réalité de "l'effet de serre du CO2 dans l'atmosphère", qui parte des lois fondamentales de la physique, dans toute la littérature scientifique internationale. D'ailleurs, s'il y en avait une, bien vérifiée, la cause serait entendue et je ne me serais sûrement pas donné le mal d'écrire tout le contenu de ce site.


L'histoire de l'effet de serre du CO2 ne date par d'hier dans la littérature. Il remonte aux travaux de Joseph Fourrier en 1824. Depuis il y a eu de nombreuses autres publications : http://en.wikipedia.org/wiki/Greenhouse_effect

Par ailleurs, cet effet est vérifié par les mesures satellitaires : http://www.nature.com/nature/journal/v410/n6826/abs/410355a0.html

Si vous doutez encore, sachez que les changements climatiques liés à une variation de l'effet de serre ont déjà eu lieu dans l'histoire géologique de la Terre : http://palaeo.gly.bris.ac.uk/Benton/reprints/2003TREEPTr.pdf

Il serait possible de lister de nombreuses autres sources, mais est-ce bien nécessaire ?

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 13-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bonne synthèse en tout cas. Un vrai boulot de journaliste.

Juste une précision, Miskolczi ne remet pas en cause l'effet de serre, mais dit juste qu'il est probablement déjà saturé, ou quasi saturé, mais qu'en revanche, la poursuite de l'augmentation du taux de CO2 conduirait à un assèchement de certaines zones tropicales.

Pour le reste, question philo de savoir pourquoi Dieu laisse crever la Syrie et le climat, il me semble n'y avoir qu'une seule réponse possible :
Si Dieu nous a donné le libre arbitre et des facultés de jugement, c'est pas pour nous empêcher de faire des conneries !
Nous avons le libre arbitre en tout, pour tout et dans toute situation, y compris si nous pensons avoir pour dessein d'exterminer un peuple de façon industrielle.
Il n'y a qu'un cerveau humain schizophrène pour avoir imaginé un Dieu qui, d'un côté nous laisserait libre de décider de tout, mais qui de l'autre nous punirait dès qu'on n'a pas la "bonne" conduite.

"Et si rien n'existait, si tout n'était qu'illusion ? Alors j'aurais payé ma moquette beaucoup trop cher..." (Woody Allen)

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci JD j'ai corrigé la formulation, elle n'était pas assez précise effectivement. J'ai mis "il prétend démontrer que le CO2 relâché par l'homme n’a pas d’effet de serre additionnel, car on serait déjà à saturation"

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 13-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Si Dieu nous a donné le libre arbitre et des facultés de jugement, c'est pas pour nous empêcher de faire des conneries !

"L'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'univers d'où il a émergé par hasard.
Non plus que son destin, son devoir n'est écrit nulle part.
A lui de choisir entre le royaume et les ténèbres."

Jacques Monod

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme j'ai l'habitude de dire à ma femme, la seule chose à comprendre c'est qu'il n'y a rien à comprendre.
Le jour où on a compris ça, on s'évite bien des soucis
Et on peut enfin cultiver notre jardin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien ce que dit Monod. Mais par contre, je ne pense pas que nous soyons seul. je veux dire au sens spirituel.
J'aime bien, dans "Contact", quand Jodie Foster explique au jury qui l'accuse d'avoir tout truqué sur son voyage, qu'elle a découvert "qu'aucun de nous n'est seul". Alors qu'en face d'elle elle a des "croyants classiques", juste bon à faire des signes de croix de grenouilles de bénitier.
Ca me plait beaucoup...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On dévie là On est passé du Pensée Unique debunking à du God debunking. Vous êtes ambitieux les gars Bon c'est vrai que ça a plus de gueule de se coltinerà dieu qu'à un physicien retraité lobbyiste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que Dieu existe ou n'existe pas, cela ne relève pas de la science mais de la liberté d'opinion de chacun... ce qui est sûr c'est que si Dieu existe, on peut se demander en quoi l'intéresserait le destin de l'espèce humaine qui ne représente rien en espace et en temps face à l'Univers. Ce serait assez incongru Bref les guerres et les dictatures n'ont rien à craindre... à moins que l'Homme ne devienne intelligent, bien sûr Oui je crois que le salut de l'Homme viendra de l'Homme, enfin s'il vient un jour...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this