Sign in to follow this  
jldauvergne

Les petits arrangement avec la vérité de "Pensée Unique"

Recommended Posts

UNE LECTURE TRES PERSONNELLE DES PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES.

Sur cette page : http://www.pensee-unique.fr/theses.html Jacques Duran aborde une publication de 2008 dans le revue Science.

On peut la trouver ici : http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.172.3899&rep=rep1&type=pdf

Le titre est “A Test of Climate, Sun, and Culture Relationships from an 1810-Year Chinese Cave Record”. L’article est articulé autour de l’analyse d’une stalactite qui permet de reconstruire les épisodes de moussons sur 1810 années. Ces variations sont comparées à d’autres traceurs, comme les variations de température dans l’hémisphère nord, l’activité solaire, l’évolution des glaciers en Suisse, et la fin de certaines dynasties.

Les auteurs trouvent qu’il y a un lien entre les variations de mousson et l’activité solaire d’une part, et que des variations en Europe peuvent être corrélées à des variations en Chine. Ainsi le petit âge glaciaire de l’Europe correspond à une période de moindres moussons, et l’optimum médiéval de l’Europe correspond à des moussons plus marquées. Les variations qu’ils trouvent ont des similitudes avec les variations de température de l’hémisphère nord, mais les auteurs notent que c’est une corrélation imparfaite. Les variations de la mousson collent mieux à celles du Soleil.

Enfin les auteurs notent qu’après 1960 les corrélations divergent, ce n’est plus le Soleil qui dicte les variations de mousson mais les facteurs anthropiques. Ce point est argumenté dans l’article.

Voilà comment Jacques Duran explique cette conclusion :
Parbleu, il faut bien parvenir à se faire publier dans Sciences et ne pas se couper des crédits de la National Science Foundation qui a financé cette étude...
Ce commentaire, …. se passe de commentaire.

Une autre phrase est étonnante. Jacques Duran dit :
Autant dire, comme on le sait déjà, que le graphique en crosse de hockey de Michael Mann est carrément démenti par ces résultats.
Est-ce qu’il a bien lu l’article ? On peut se poser la question. En tout cas moi je l'ai lu et j'y ai découvert que les auteurs utilisent les travaux de Mann et s’y réfèrent (dernière page). La courbe en cross de hockey est même surimprimée à leurs propres courbes, …

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 15-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ceux que cette étude intéresse, il y a un article de vulgarisation ici : [http://www.liberation.fr/sciences/2008/11/11/-_242688

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 15-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joli travail de décorticage en effet, du beau boulot.

J'ai commencé a regarder les publis de G. Gerlich et R.D. Tscheuschner, mais je doit avouer mes faiblesses en thermodynamique pour apprécier la subtilité ou l'inanité des arguments dévelloppés par ces derniers (mes souvenirs dans le domaines datent de ma deuxième année de fac...) :
http://xxx.lanl.gov/PS_cache/arxiv/pdf/0707/0707.1161v4.pdf

Sachant qu'il y a des fusées en physique sur ce forum, peut être que certains arguemnts pourraient êtres dévelloppés, notamment sur la contre attaque
http://www.worldscientific.com/doi/abs/10.1142/S021797921005555X

ainsi que sur la réponse
http://arxiv-web3.library.cornell.edu/pdf/1012.0421.pdf

Merci d'avance a ceux qui m'aideraient a m'y coller ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
LA TARTE A LA CRÈME VIKING

A plusieurs reprises, Jacques Duran évoque l'installation des Vikings au Groenland pour argumenter à quel point il aurait fait chaud à l'époque de l'optimum médiéval (environ du milieu du Xe siècle au début du XIVe siècle, mais surtout au XIIIe s. d’après les historiens). Il se réfère aussi à de quelques documents de Spencer ou de notre ami d’Astrosurf Joël Cambre, qui abondent dans ce sens :
http://www.pensee-unique.fr/bonnetdane.html
http://www.pensee-unique.fr/pasteau.pdf
http://www.pensee-unique.fr/Spencer_thermostat_fr1.pdf
http://www.pensee-unique.fr/joelcambre.pdf
http://www.pensee-unique.fr/theses.html

Spencer par exemple dit : "A l’appui du point de vue que la douceur des températures actuelles n’est pas sans précédent, citons le fait que les Vikings arrivant au Groenland y installèrent des fermes, jusqu’à ce qu’un refroidissement les firent abandonner leurs exploitations dans ce pays".

L'histoire est belle, mais elle est en grande partie fausse .

En fait, ce qu'ils veulent nous faire croire s'articule autour 3 erreurs :

*la première est que la colonisation du Groenland aurait été déclenchée par l'optimum médiéval. C'est faux, elle a été déclenchée par un fait divers.

*La seconde est de dire que le nom de Groenland (terre verte) prouve que l’île était plus verte à l'époque. C'est faux aussi c'est un nom « marketing » inventé par Erik le Rouge pour attirer les colons.

*Et enfin la dernière est de dire que le petit âge glaciaire a provoqué le déclin de la colonisation Vikings. Ce n'est pas tout à fait faux, mais le dire comme ça c'est faire une très grosse omission, c'est un facteur parmi 5 à 6 autres. Le changement climatique n’est pas suffisant pour avoir eu raison d’eux. On parle de Vikings quand même, pas de Pygmées (je n’ai rien contre les Pygmées, mais ils ne tiennent pas bien le froid )

Si vous avez autre chose à faire ou que vous me croyez sur parole, vous pouvez vous arrêter là. Pour les autres, je vais développer tout ça en détail.


--------


PREAMBULE

Déjà il est important de préciser qu'avant l'épisode Viking, il y avait les Dorsets au Groenland, ils ont été remplacés par les Thules, ancêtres des Inuits, lesquels sont toujours là malgré les petites variations de température. La colonisation de l'île a même débuté il y a 4500 ans avec une occupation jusqu'au nord.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_Groenland

Bref la présence de l’homme sur cette terre rude ne date pas d’hier et est finalement assez banale.


POURQUOI DES VIKINGS AU GROENLAND ?

Ce n'est pas un épisode chaud qui a amorcé la colonisation Viking du Groenland, mais tout simplement le bannissement d'un Viking très célèbre : Erik le Rouge (il était roux). Fils d'un meurtrier banni de Norvège et réfugié en Islande, il a lui même commis un meurtre qui lui a valu d'être à son tour chassé d'Islande. C'est alors qu'il s'est embarqué vers le Groenland avec 20 de ses camarades.

C’était en 982. Erik le Rouge n'a pas pu aborder le sud est (côte en face de l'Islande) à cause des glaces (et non il ne faisait pas si chaud que ça, on est au Groenland quand même, et l’été, la banquise s’écoule le long de la côte sud est). Il a donc contourné pour aller vers le sud-ouest.

Ci-dessous la carte des premières colonies :


UNE TERRE VERTE

Ce que nous expliquent Jacques Duran et ses sources, c'est que le fait que le Groenland signifie Terre verte (ce qui est vrai) prouve que l'île était chaude à cette époque là. Pourtant le Groenland a beaucoup de zones dans lesquelles il n'y a pas de glaciers côtiers. Ces zones sont parfois larges de plus de 50 km, et bien entendu, elles sont vertes. Voir plus verte que l’Islande, surtout dans la péninsule historique de Reykjanes dominée par une langue de lave récente. Ou même sur les terres d’Erik le Rouge au nord ouest, un peu plus vertes que Reykjanes, mais tout de même assez brutes. En fait 20% du Groenland est libre de glaces. La température annuelle moyenne est même légèrement positive au sud : http://fr.wikipedia.org/wiki/Groenland car la zone bénéficie en partie du courant chaud du gulf stream : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e2/Golfstream.jpg

La partie sud n'est même pas prise par la glace l'hiver.

Se sentant sans doute un peu seul et en danger, Erik le Rouge a entrepris de lancer une vague de colonisation 3 ans après s’être établi sur place.

De là vient l'invention du nom Groenland "Terre verte" c'est pour donner envie aux gens de venir coloniser l'île. C'est ce que nous apprend la saga d'Erik Le rouge :

"« Þat sumar fór Eiríkr at byggja land þat, er hann hafði fundit ok hann kallaði Grænland, því at hann kvað menn þat mjök mundu fýsa þangat, ef landit héti vel. »

Ce qui se traduit par : « Cet été-là, Erik alla coloniser le pays qu’il avait découvert et qu’il appela Groenland, car il dit que les gens auraient fort envie d’y aller si ce pays portait un beau nom. » Saga d’Erik le Rouge, traduction Régis Boyer, Folio.

Il est donc retourné en 985 en Islande chercher des candidats. Ils sont partis à 24 navires, seuls 15 ont atteint le Groenland. http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_Groenland


LE DECLIN

Maintenant on peut se demander si c'est le petit âge glaciaire (1300 à 1850 en gros) qui a précipité la fin de la colonisation Viking comme le suggèrent Duran et ses amis ?
Clairement la réponse est non. La colonisation a duré 450 ans et il s'est passé 200 ans entre le début de cette période plus froide et la fin de la présence Viking au Groenland.

A priori, le déclin a débuté à des périodes différentes selon les colonies : http://www.les-crises.fr/images/1300-climat/1342-groenland/52-population-viking-groenland-lynnerup.jpg
Mais comme le montre le webdoc dont j’ai donne le lien plus bas, ce n'est pas si simple, ça n’a pas été aussi linéaire que sur cette courbe

Ce n'est pas vraiment le froid qui a eu raison de la fin de la colonie Viking. Au plus c'est sans doute un facteur additionnel qui a accéléré le déclin. Pour Jared Diamond (biologiste évolutionniste, physiologiste et géonomiste), 5 facteurs peuvent menacer une société : la dégradation anthropique de l'environnement, les changement climatique, les guerres, perte de liens commerciaux, et absence d'adaptation face aux problèmes environnementaux. (Petite digression : notez en passant que notre société réunit 4 des 5 critères).
Le climat n'est donc que 1 de ces 5 facteurs, … et les Viking l’ont cumulé avec les 4 autres !

*L'analyse des pollens montre que lorsque les Vikings sont arrivés, il y avait encore des arbres. Petit à petit ils ont tout coupé pour se chauffer (le Inuits eux utilisant la graisse animal pour ça). Je vous recommande à ce propos ce webdoc sur une expédition scientifique : http://www.eric-le-rouge.fr/

Les Viking ont également exploité la tourbe, tout cumulé, ils ont provoqué de l’érosion.

*Ils ont eu des périodes de conflit avec les Inuits et les pirates européens.

*Contrairement aux Inuits, il semblerait que les Vikings ne consommaient pas de poisson pour des raisons culturelles. Cela leur aurait pourtant permis de faire face aux hivers plus rudes pour se nourrir. Au fil du temps, ils se sont simplement mis à chasser un peu plus le phoque. Ce n'est pas une adaptation suffisante.

*Commercialement, il y a eu une baisse du cours de la fourrure d'ours et de l'ivoire de morse.

*On peut ajouter à ça d’autre facteurs probables à ceux listés par Jared Diamond : la population consanguine devenue moins fertile (25 000 habitants au maximum vers 1300), et il peut y avoir eu des épidémies.


TOUT CA POUR CA

Pour finir, l'astuce souvent utilisée sur Pensée Unique est de laisser croire que l'optimum médiéval est valable pour la Terre entière, or selon l’état actuel des connaissances ce n'est plus ce qui est admis scientifiquement.

Extrait de wikipédia : Des historiens tels qu'Emmanuel Le Roy Ladurie restent prudent sur la durée de cette période : « Laissons de côté, ou du moins considérons avec prudence, la notion de "petit optimum médiéval" (POM). On a voulu le faire durer du IXe au XIIIe siècle et l'étendre au monde entier ! [...] Je veux me borner ci-après à une constatation essentiellement séculaire : il y a bien en tout état de cause au XIIIe siècle, "en Europe occidentale", une longue série d'étés secs, vraisemblablement chauds, qui se montrent dans l'ensemble plutôt favorables aux agriculteurs, et par voie de conséquence, aux consommateurs»
http://fr.wikipedia.org/wiki/Optimum_climatique_m%C3%A9di%C3%A9val

Jacques Duran a eu cette phrase qui va devenir célèbre à force : « D'autre part et conformément à l'unanimité des observations (à l'exception de la courbe en crosse de hockey de Mann et al), on distingue l'optimum médiéval qui est une période chaude pendant laquelle les Vikings ont colonisé le Groenland (voir ici) et où les peuples d'angleterre cultivaient la vigne. »

Je ne reviens pas sur le raisin et les Vikings, ça c'est fait. Mais on voit bien qu’il essaye de discréditer Michael Mann en invoquant des arguments faux. Et la courbe de Mann porte sur le globe entier et pas simplement sur l’Europe et l’Amérique du nord qui ont effectivement eu une période plus douce au moyen âge.

Le travail de Mann portant sur le globe entier avec la courbe en forme de cross de hockey a été confirmé par de nombreuses publications.

La courbe ci-dessous montre la compilation de plusieurs travaux de reconstruction des températures moyennes les siècles passés, dont le travail de Mann, tout cela converge.


Sur tout ça un lien intéressant à lire : http://www.les-crises.fr/le-mythe-du-groenland-vert/

Merci à Brizhell qui m’a mis la puce à l’oreille sur cette tartufferie de plus.

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 21-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
On voit bien que Duran est bien un falsificateur, et non un simple lanceur d'alerte comme veut nous le faire croire joel cambre.
Il y a eu aussi une histoire avec Robitaille : à grand coup de phrase tout faite du style "ca y est le RCA est mort" Duran s'était appuyé sur ses travaux complétement délirants (lit-il seulement les articles qu'il paraphrase ?)et avait finit par retirer tout ça en catimini sans jamais expliquer ou s'excuser d'avoir trompé ses lecteurs par manque de rigueur et excès d'idéologie.
Discrédité à vie...

Share this post


Link to post
Share on other sites
En effet, il y a moult traces de manipulations dans ces pages (il suffit de plonger au hasard sur certains sujets pour voir que le mode de rédaction des sujets traité s'apparent aux mécanismes du "Story telling" bien connu des spécialistes de la communication. Il y a manifestement un but derrière cela...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Storytelling_%28technique%29

Il y a des exemples flagrant notament sur l'utilisation de clichés faux en thermodynamique (ou je le répète, mon niveau de maitrise du sujet n'est pas très élevé, et qui malgré cela me sautent aux yeux).
Je pense que l'on aura l'occasion d'en rediscuter Jean Luc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai parcouru la présentation de joel cambre, c'était amusant, car une bonne partie des arguments défendus à l'époque ont été démenti.
C'est ça aussi le pire avec un site comme pensée unique : un jour, il lève un lièvre, soit, c'est le débat, des scientifiques se penchent dessus, et dans le meilleurs des cas des réponses sont données qui invalident l'argumentaire. Sauf que celui-ci va rester ad vitam eternam sur le site et personne ne saura jamais que c'est un tissu de connerie démenti.

Il existe un type qui s'appelle jipebe29, si vous avez parcouru les commentaires des sites internet qui parle de changement climatique, il est dans tous ! Cela fait à peu près 5 ans qu'il passe ses journées à copier/coller des petits résumés sur tous les sites (il doit bosser avec les alertes google), il a posté des milliers de commentaires, quinze page d’occurrence... Et ses commentaires sont vraiment incroyable de mauvaise foi, de désinformations, de manipulation...
https://www.google.com/webhp?hl=fr#hl=fr&q=jipebe29
Si ça c'est pas du lobbying ! Certes, est-il payé ? La majorité des sceptiques qui traînent sur les blogs sont des retraités qui n'ont rien d'autres à faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
des retraités qui n'ont rien à foutre! Mais c'est le cas de ce brave Joël!!

Enfin c'est pas grave, des livres remplis de tissus de conneries, il y en a eu et il y en aura encore...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis pas sûr qu'il y ait une "intention" derrière ça, sinon celle d'avoir raison contre tous parce qu'on est plus malin. Il y a un quart de siècle, l'obsession, c'était la relativité générale d'Einstein. Un grand nombre de mathématiciens du dimanche couvraient des centaines de pages obsessionnelles, sous formes de lettres, d'opuscules, etc, pour expliquer qu'il fallait vraiment être mongolles pour croivre à la relativité, alors que eux avaient tout compris. C'était fascinant... Ensuite il y a eu le big bang, bien sûr, avec la même typologie de personnes - des personnes âgées, essentiellement - dépassées par la recherche contemporaine. Ces phénomènes s'éteignent d'eux mêmes, naturellement. J'ai moi-même assez de lucidité pour réaliser qu'avec l'âge, mon obsession anti Martiens relève de cette pathologie, et que je serai démenti un jour. L'essentiel, c'est de mourir avant d'avoir tort.

Share this post


Link to post
Share on other sites

>L'essentiel, c'est de mourir avant d'avoir tort.

Fait gaffe, je croit savoir qu'il y a un marseillais qui a mis un contrat sur ta voiture, dans un autre post :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
FEU MARCEL LEROUX

Marcel Leroux est l'une des figure référente de Jacques Duran, il ne tarit pas d'éloges à son propos.


Quelques marques d'estime : http://www.pensee-unique.fr/paroles.html#leroux

quote:
Je ne pouvais pas ne pas évoquer la personnalité de Marcel Leroux qui était un grand climatologue français. Il est décédé en Août 2008. Professeur émérite de climatologie à l'Université Jean-Moulin (Lyon), il était directeur du Laboratoire de climatologie, risques et environnement du CNRS. Il a publié un certain nombre d'ouvrages (en anglais, le plus souvent) très connus dans le monde de la climatologie. Sa notoriété est mondiale.


quote:
Je ne peux mieux faire que de vous inviter [...] à lire le texte d'un de ses récents interviews (en français, format pdf). Il dit tout.

Le pdf en question est ici, et il est édifiant. http://www.pensee-unique.fr/leroux.pdf


A la question "Vous voulez dire qu’il n’y a pas de fonte des calottes glaciaires ?"
Marcel Leroux répond " C’est un fait incontestable !"

Et pourtant :


Plus loin : "L’observation satellitale montre même qu’au cours de la période 1979-1999, qui est celle de la plus forte hausse supposée de la température, la surface de la banquise a globalement augmenté autour du continent antarctique."

C'est faux entre 79 et 99.

Par contre, elle a tendance à être assez stable et à progresser, mais plutôt après 1999. Mais il ne s'agit que de la banquise. Le continent lui même est sur une tendance de perte de 190 milliards de tonne d'eau par an. http://www.nature.com/ngeo/journal/v2/n12/pdf/ngeo694.pdf

Le fait que la glace de mer se maintient et progresse légèrement est une conséquence indirecte du réchauffement, notamment il y a plus de vent.
A sa décharge Marcel Leroux ne pouvait pas avoir connaissance de ces travaux, il est décédé avant. Mais le fait d'occulter la perte de glace continentale est spécieux. http://www.sciencemag.org/content/296/5569/895.abstract http://psc.apl.washington.edu/zhang/Pubs/Zhang_Antarctic_20-11-2515.pdf

quote:
Au Groenland, certaines régions fondent, notamment sur les pourtours, mais la masse de glace augmente au centre de l’île, comme la masse de la plupart des glaciers scandinaves.

C'est entendu, mais c'est bien l'un des effets du changement climatique, il y a plus de précipitations sur le Groenland. Du coup dans les zones froides la glace s'accumule un peu plus qu'avant. Au milieu de l'île les températures dépassent rarement 0°C donc ces zones sont très sensibles aux variations de précipitation. Du moins c'est ce que m'avait expliqué Jean Jouzel quand je lui avais posé la question pour un article dans C&E, ça me semble logique. Et je le crois, J Jouzel connait bien le sujet Groenland. On doit pouvoir trouver les articles scientifiques qui étayent ça en cherchant un peu.
Globalement le bilan est sur une forte perte de glace pour l'ensemble de l'île.

quote:
Le refroidissement des pôles a atteint 4 à 5°C pendant la période 1940-90 - c’est-à-dire plus de la moitié, mais en négatif
, de la valeur prévue pour 2100 ! C’est le démenti le plus flagrant apporté aux prévisions des modèles.

Je préfère ne pas commenter par respect pour les morts.
Ci-dessous, l’échelle va de -2 à +2°

quote:
les hypothèses sur le réchauffement climatique n’ont jamais été vérifiées par l’observation, pas plus au début du XXe siècle qu’au début du XXIe. La fameuse courbe du GIEC n’est qu’un artefact, constamment
démenti par les mesures et les observations satellitaires

quote:
Cette courbe n’est d’ailleurs pas validée par les mesures récentes effectuées par les capteurs de satellites qui, depuis 1978, ne montrent au contraire aucune évolution notoire

Et si pourtant c'est vérifié de toute part, notamment par les mesures satellite. http://www.nature.com/nature/journal/v410/n6826/abs/410355a0.html

Finalement ce qui est rassurant c'est que Marcel Leroux avoue dès le début de l'interview qu'il est dans un posture idéologique, il nie le réchauffement, mais il pense que si il existait ce serait bien. En creux, peu lui importe le devenir des milliards de personnes qui vivent au bord de l'océan et dans les zones sèches. Il fait abstraction aussi du possible point de bascule du climat lorsque le pergélisol va fondre et libérer son CH4.

quote:
Personnellement, je souhaite que la terre se réchauffe. C’est d’ailleurs la position de la Russie, qui considère qu’un réchauffement serait bénéfique. En effet, cela nous ferait faire d’immenses économies de chauffage, et donc de matières premières comme le pétrole

quote:
lors de toute période chaude, à l’échelle paléoclimatique comme à l’échelle récente, les pluies tropicales sont plus abondantes. Ce qui veut dire que paradoxalement, si le réchauffement était effectif, la sécheresse cesserait dans le Sahel ! Mais malheureusement, ce n’est pas le cas

Marcel Leroux était un radical. Beaucoup de sceptiques reconnaissent le réchauffement mais discutent de son origine. Marcel Leroux remet en cause le réchauffement lui même. C'est une posture à la marge, mais pas défendable.
Il y a réchauffement, et ça n'a pas entrainé de précipitation plus fortes au Sahel, au contraire, il y a eu de nombreuse sècheresses et de nombreuses famines.
Le réchauffement n'est pas que une opportunité de moins utiliser nos radiateurs malheureusement, ... http://en.wikipedia.org/wiki/File:Sahel_rainfall_timeseries_en.svg

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 21-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Leroux est connu dans la climatologie française et notamment les géographes climatologues (qu'il est)pour sa théorie des AMP (anticyclone mobile polaire). Il est rentrer directement en conflit avec "l'école norvégienne" des fronts dans la prédiction météo, et donc Météo-France. Les débats furent houleux au point où des doctorants de Leroux finissaient en pleurs après des présentations suite aux attaques des météorologistes. Il a d’ailleurs crée un fossé entre les géographes climato/météo et les ingénieurs de météo-france vers les années 2000, mais cela s'est tassé depuis.
Sur le système climatique il n'a aucune compétence et s'il est aimé des sceptiques c'est qu'il a combattu les modélistes informaticiens projecteurs de scénarios catastrophes. Le titre de Grand Climatologue affublé est ridicule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui si j'ai bien compris, sa contribution principale à la science climatique est l'idée d'anticyclone mobile polaire. Concept largement contesté. C'est un peu comme Lindzen avec son effet Iris qui ne se vérifie pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ABSENCE DE PREUVE, ... VRAIMENT ?

Marcel Leroux et Jacques Duran prétendent qu'il n'y pas de preuve de l'effet du CO2. Les deux nient ce que mesurent les mesures satellites.

Jacques Duran se hasarde par exemple à lâcher dans une brillante auto-interview de lui-même inspirée d'un texte du créationniste Roy Spencer qualifié de "un très bon spécialiste en la matière" http://en.wikipedia.org/wiki/Roy_Spencer_%28scientist%29 :
" Question : Sommes nous absolument certains de l'existence et de la valeur de ce déséquilibre radiatif aussi appelé "forçage radiatif" ? L'avons nous mesuré ?

Réponse : Non. Les instruments actuels en orbite autour de la planète ne sont ni assez sensibles ni assez précis pour détecter de si faibles variations (je rappelle ici que Roy Spencer qui affirme cela est un spécialiste des mesures satellitaires). Ces déséquilibres radiatifs de 1,6 ou 0,8 watt/m2 résultent de calculs purement théoriques. Nous n'en avons pas la preuve expérimentale directe."
Source : http://www.pensee-unique.fr/effetdeserre.html

Une étude récente a produit des résultats assez fins qui contredisent clairement ces positions.

quote:
Since the late 1970s, satellite-based instruments have monitored global changes in atmospheric temperature. These measurements reveal multidecadal tropospheric warming and stratospheric cooling, punctuated by short-term volcanic signals of reverse sign. Similar long- and short-term temperature signals occur in model simulations driven by human-caused changes in atmospheric composition and natural variations in volcanic aerosols. Most previous comparisons of modeled and observed atmospheric temperature changes have used results from individual models and individual observa tional records. In contrast, we rely on a large multimodel archive and multiple observational datasets. We show that a humancaused latitude/altitude pattern of atmospheric temperature change can be identified with high statistical confidence in satellite data. Results are robust to current uncertainties in models and observations. Virtually all previous research in this area has attempted to discriminate an anthropogenic signal from internal variability. Here, we present evidence that a human-caused signal can also be identified relative to the larger “total” natural variability arising from sources internal to the climate system, solar irradiance changes, and volcanic forcing.
Consistent signal identification occurs because both internal and total natural variability (as simulated by state-of-the-art models) cannot produce sustained global-scale tropospheric warming and stratospheric cooling. Our results provide clear evidence for a discernible human influence on the thermal structure of the atmosphere

Ils ont notamment fait une reconstruction assez fine en isolant d'un côté la température avec l'influence du Soleil et des volcans en bleu, et en rouge le reste.

Un article de vulgarisation en anglais sur le sujet. http://www.sciencedaily.com/releases/2013/09/130917132326.htm

L'article scientifique est ici : http://www.pnas.org/content/early/2013/09/10/1305332110.abstract

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 23-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne connais pas les travaux de M. Leroux mais combattre les modélistes informaticiens n'est pas forcément une mauvaise chose même si le mot combattre n'est absolument pas le bon mot. Dans la recherche française (et pas que...), on observe une tendance à modélisation à outrance des phénomènes. Peut-être que le miroir au alouettes d'une quantification plus cartésiennes la rend plus acceptable scientifiquement et d'un point de vue de l'homo communicatus? ... Ceux qui font de la modélisation et du traitement du signal savent ce qu'est une fonction de transfert. Jusqu'à présent est-ce qu'un scientifique, un laboratoire reconnu a donné la fonction de transfert du climat de la planète Terre? (c'est à dire avec tous les paramètres en entrée et en sortie ). Je me demande si quelqu'un est même sûr de celui d'un amortisseur de voiture... Vingt deux ième ordre? Qui dit mieux? En clair et en simplifiant outrageusement (oui je peux aussi le faire )faire des modèles est une bonne manière de fabriquer des questions, au mieux de fabriquer un faisceau de réponses simplifiées... mais pas vraiment d'y répondre et encore moins de produire des solutions. Surtout en environnement et en particulier dans l'approche géographique. Les solutions sont plutôt dépendante de la capacité de l'homme à s'impliquer dans un processus décisionnel acceptable... On appelle pas cela la politique?

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Dans la recherche française (et pas que...), on observe une tendance à modélisation à outrance des phénomènes. [...] Jusqu'à présent est-ce qu'un scientifique, un laboratoire reconnu a donné la fonction de transfert du climat de la planète Terre?

Je parle pour ma paroisse.

1. Un exemple : Etudier la propagation d'une onde électromagnétique dans un dispositif constitué d'un réseau de boites quantiques réalistes (i.e. correspondant à un dispositif réel constitué de GaN etc...) est mission impossible analytiquement. Au mieux on aura un résultat vaguement correct à la grosse louche, au pire, complètement faux.
Pourquoi ? Parce que le problème revient rigoureusement à gérer des empilements énormes de matrices (au sens mathématique du terme) de grandes dimensions. On peut démontrer que dans de nombreuses situations, le problème n'est pas gérable analytiquement, voir nécessiterait des centaines d'années de calcul à la main.
Aujourd'hui, on est confronté à des problèmes d'une complexité telle, qu'espérer les résoudre analytiquement est complètement utopique. Seule la modélisation numérique permet de prendre en compte des problèmes lourds mathématiquement sans avoir à faire des calculs pendant des milliers d'années.

Je précise que la moitié de mes publications relèvent de travaux analytiques, le reste c'est de la modélisation. Donc je ne suis pas opposé aux démarches analytiques, loin de là.

2. Littéralement, on peut obtenir une fonction de transfert numériquement.

3. Par expérience, les gens que j'ai vu le plus opposé à la modélisation étaient souvent des scientifiques compétents mais ne maîtrisant pas le numérique et la programmation. Il était souvent plus facile pour eux de critiquer la modélisation que de s'y mettre !

quote:
Peut-être que le miroir au alouettes d'une quantification plus cartésiennes la rend plus acceptable scientifiquement et d'un point de vue de l'homo communicatus? ...

Je connais quelques rares numériciens totalement à la ramasse sur les approches analytiques et sur la capacité à prendre du recul sur leurs modélisations. La modélisation ne doit pas être une boite noire. Mais bon, ça c'est le B.A.BA des cours de physique numérique.
La précision relative du numérique ne doit pas faire oublier la nécessité de justesse du modèle sous-jacent, sans quoi cette précision est vaine.
Inversement, dans de nombreuses situations, on a clairement besoin de cette précision.

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 22-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le "problème" des solutions numériques, c'est que c'est souvent la ligne de moindre pente, c'est une attaque frontale et brutale du problème, qui ne nécessite pas trop de réflexion ...

Le temps passé à mettre sur pied le modèle numérique aurait peut-être été mieux employé à réfléchir au problème global ? C'est seulement au pied du mur (quand la simulation numérique explose tellement vite que même avec tous les supercalculateurs de la planète il faudrait 1000 ans pour obtenir une solution) que les chercheurs se remettent à bosser pour de vrai ...

Pour illustre ça il y a le LHC, avec le remplacement des développement à base de diagramme de Feynman (dont le nombre de terme explose très rapidement) par les méthodes d'évaluation "on shell" type BCFW ...

Je ne suis pas sûr que cette méthode de calcul aurait vu le jour si les ordinateurs contemporains du LHC avaient été capable de digérer les diagrammes de Feynman ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tournesol, oui je comprends parfaitement tous tes arguments... Effectivement, je peux être à la ramasse coté programmation!! Mais pour toute réponse, on peut aussi dire que tous les excellents "pisseurs de code" et je prétends être assez bon observateurs sont à la ramasse dès qu'il s'agit de conceptualiser un minimum... En général les mauvais "pisseurs de code sont des esprits synthétiques qui savent ce que c'est qu'une question posée.. Bon je plaisante ..., en fait il n'y a pas de situations ni blanches ni noires mais quand même que ce genre d’argument type "à la ramasse" est sans objet. D'autant que dans une équipe de recherche, ne pas avoir programmer n'est pas une tare et le contraire aussi L'essentiel est dans l'écoute de l'autre...
Pour ce qui est de l'analytique, bien entendu que je suis d'accord avec toi (loin de moi l'idée d'inverser une matrice 10000x10000!) car je n'ai pas dis qu'il ne fallait pas modéliser mais que, la course à la publication aidant il faut bien le dire aussi, la simplification du modèle dépasse parfois l'entendement... Malgré les discours ambiant à la pluridisciplinarité le réflexe pavlovien de modéliser selon ce que l'on connait à la vie dure. Sur le fait que seule la modélisation numérique permet de prendre en compte des problèmes lourds mathématiquement sans avoir à faire des calculs pendant des milliers d'années.... c'est assez évident mais dans le domaine environnementale particulièrement la modélisation numérique n'est pas toujours adapté... surtout quand il faut corréler spatialement par exemple un modèle hydrologique (SWAT pour ceux qui connaissent) avec une réponse sociale... les alea, le risque...
Oui je me suis mal exprimé, on peut toujours obtenir une fonction de transfert numériquement... mais l'approche conceptuel du modèle est toujours la même... la justesse du modèle, sa robustesse, etc... La non linéarité qui va tout foutre en l'air

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 22-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai du mal à avoir un avis définitif sur la modélisation. Mais de ce que je vois, en science il y a plein de choses qui ne se feraient tout simplement pas sans modélisation. Exemple récent : savoir si ISON va se casser ou pas.
Il y a un modèle qui dit plutôt non. Il suffirait de le contraidre un peu par les observation pour formuler une conclusion plus définitive.

Le climat c'est plus compliqué à modéliser qu'une comète, par contre on a énormément d'observations (bien plus que sur ISON) qui permettent de contraindre et vérifier les modèles. J'imagine que les choses avancent comme ça en affinant les bons modèles, en les contraignant, et en mettant à la poubelle les mauvais comme l'effet iris de Lindzen, celui là justement ne se vérifie pas par l'observation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
In AGRICULTURE & ENVIRONNEMENT
N° 18 - OCTOBRE 2004

Q: Tout le monde s’accorde à dire que la planète se réchauffe.
Qu’en pensez-vous ?

R: En me parlant de réchauffement, vous vou-
lez sûrement me faire peur, moi qui ai vécu 40
ans en Afrique ! Personnellement, je souhaite
que la terre se réchauffe. C’est d’ailleurs la posi-
tion de la Russie, qui considère qu’un réchauffe-
ment serait bénéfique. En effet, cela nous ferait
faire d’immenses économies de chauffage, et
donc de matières premières comme le pétrole.

C'est un squetch, c'est ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faut reconnaître que l'entreprise de démolition de JLD est assez impressionnante. Perso, j'attend avec curiosité que la courbe recommence à grimper (d'ici 5 ans, au maximum, d'après mes sources) pour voir comment Pensée Unique (j'adore ce titre en forme d'aveu, c'est énorme) va réagir...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Magnifique travail
Enormissime.

Par contre ou est l'intéresser j'aimerais lire d'avantage des arguments de défense.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La voix de son maître ici est Joël Cambre, visiblement il ne juge pas utile de développer des contres arguments. Mais qu'il y vienne, tous les arguments développés ici sont basés sur des sources fiables et crédibles. J'en répondrais sans difficulté et il le sait, je l'ai habitué depuis quelques années à ferrailler sur la question

Du coup, il a pour le moment simplement répondu dans le fil d'à côté par une pirouette :

quote:
Pour le site pensée unique il comporte des dizaines de milliers de lignes, alors c'est un peu facile d'y détecter des coquilles et des inexactitudes, voire ici et là des erreurs manifestes. Qui sait qui disait déjà "donnez-moi quatre lignes de l'écriture d'un homme et je le fais pendre"?


On doit en être à une grosse vingtaine d'erreurs pointées, je n'ai pas encore fini de mettre en forme ce que j'ai repéré. Et encore je suis très loin d'avoir tout lu Pensée Unique.
D'ailleurs, je n'aurais jamais le courage de tout lire. Mais les mensonges manifestes sont en tout cas bien au delà de la coquille involontaire et effectivement inévitable. Une petite erreur de traduction peut être une coquille. Réinventer l'histoire de la colonisation Viking du Groenland, de la viticulture britannique, et des épisodes de gel de la Seine et de la Tamise ça va bien au-delà de la coquille, c'est du mensonge et de la manipulation.

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 23-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personne n'est dupe,

la terre entière connait la situation mais le pognon les lobbies et la cupidité sont les seules références de nos jours.
Nous constaterons trop tard que les "hurluberlus" ne le sont pas tant que ça tout compte fait.

Pourquoi, avec des penseurs tel que l'on peux en lire dans ce forum, des gens qui on une capacité d'analyse comme JL, pourquoi on ne les entends pas sur des antennes à grande écoute.

Prendre la parole avec force de persuasion afin qu'il y ait une réel prise de conscience.
Mais avec des sources fiables de préférence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
*Attention p480xt69, moi je ne suis pas du tout spécialiste du climat. Juste journaliste scientifique, et ici simple citoyen comme tout le monde.

Sur les ondes on entend des gens infiniment plus affutés que moi comme Jean Jouzel, Hervé le Treut, et Valérie Masson-Delmotte. Et je pense qu'on va les entendre beaucoup dans les jours qui viennent avec la publication du premier volet du 5ème rapport du Giec.

Malheureusement ces dernières années, on a aussi beaucoup entendu Claude Allègre qui utilise les même arguments mensongers que Jacques Duran. On a aussi beaucoup entendu Vincent Courtillot, infiniment plus fin et prudent que Claude Allègre, mais maintenant qu'il a eu les données de température que soit disant on lui cachait, ... on ne l'entend plus.
Claude Allègre n'est pas en grande santé, donc on ne devrait pas trop le voir je pense. On verra si Vincent Courtillot reprend son bâton de pèlerin. Ce serait quand même osé après avoir perdu dans le débat à l'académie des sciences : http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/09 /scoop-le-match-bard-versus-courtillot-%C3%A0-lacad%C3%A9mie-des-sciences.html , je pense qu'il trouve plus sage de retourner à la géologie. J'espère en tout cas. Il a d'autres batailles d'arrière garde à défendre comme nous expliquer que ce n'est pas un astéroïde qui a tué les dinosaures.

En fait chez nous on a de la chance, les portes drapeaux de la désinformation sont feu Marcel Leroux, le convalescent Claude Allègre, et un Vincent Courtillot mis knockout en débat publique. Les livres de Claude Allègre sont tellement truffés d'erreurs grossières qu'ils ont eu peu d'influence. La situation de la désinformation dans les pays anglo-saxons est beaucoup plus préoccupante. Aux États Unis on peut même dire qu'elle est dramatique. Comme le créationnisme (beurk !), le climatoscepticisme y a fait son chemin.

A la limite je pourrais éventuellement parler du sujet ailleurs que sur un forum après avoir fait un vrai travail de journalisme. Mais ce que j'ai fait là ce n'est même pas du journalisme. Je suis juste allé chercher sur la toile la réponse à certains mensonges véhiculés par Jacques Duran. Ça fait des années que l'on explique à Joël Cambre que cette source est pourrie et il continue à la diffuser ici. Ras-le-bol !
C'est très facile et accessible à tous de débunker Pensée Unique. Lisez, à la première information louche ou étonnante, un coup de google, la vérité n'est pas loin le plus souvent.
Au plus c'est un travail préliminaire qui oriente les vrais questions qu'il faudrait se poser. D'où vient ce besoin de raconter n'importe quoi ? Est-ce intéressé ? Est-ce ce que c'est une question qui relève de la psychologie ? Est-ce simplement pour appuyer par la mauvaise foi une idéologie anti écolos ?

Voire même, est-ce que c'est pour devenir n'importe qui, qu'il raconte n'importe quoi ?


*Merci Super

[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 23-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this