symaski62

Rosetta -100 jours :)

Messages recommandés

--------------------------------------------------------------------------------

Le n° de novembre de l’excellente revue «*L’Astronomie*» consacre un gros dossier aux comètes, avec en particulier un article de 4 pages à ROSETTA. Y figure une interview de Francis Rocard, très intéressante…
Je relève ces passages :

«*Un autre problème, plus récent, concerne deux roues à inertie qui commencent à faiblir. La sonde en possède quatre et trois sont nécessaires pour un contrôle d’attitude précis. Mais pour le moment, les performances ne sont pas atteintes ; On arrivera en temps et en heure pour la mise en orbite en mai 2014. Au cas où ces deux roues seraient défectueuses, on travaillerait alors sur le mode dégradé. Ces roues sont surtout utiles pour le largage très précis de l’atterrisseur Philae.*»
(…)
«*Nous sommes très préoccupés par un dégazage éventuel de la comète, qui pourrait atteindre les panneaux solaires et éventuellement modifier la trajectoire ou l’attitude de ROSETTA. C’est une grande inconnue pour le moment.
En fait, on largue en principe en novembre, mais si on s’aperçoit que l’activité de la comète est plus importante que prévu, il faudra avancer la date et larguer Philae le plus tôt possible, c’est-ce qu’à l’ESA on appelle le mode «*panique*» !
(…)
«*Le largage officiel est prévu pour le 10 novembre 2014*»


Décidemment, après KEPLER, voilà ROSETTA qui a des problèmes avec ses roues à inertie…
Quelle plaie ! Espérons que cette fantastique mission se déroule bien…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Font ch.... à l'ESA, pas moyen de lire leur vidéo, que des players embarqués exotiques. Pour le lire coller le lien "téléchargement Mp4" dans VLC.

[Ce message a été modifié par chinois02 (Édité le 20-01-2014).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

YES !

quote:
PARIS - La sonde européenne Rosetta est sortie comme prévu lundi de 31 mois de sommeil, a annoncé l'ESA, et elle doit maintenant se préparer à son rendez-vous avec la comète 67P/TG, une boule de glace de 4 km de diamètre dont elle va tenter de percer les secrets.

Le réveil de Rosetta était programmé pour sonner lundi à 10h00 GMT (11h00 de Paris) mais le premier signal, après un long processus automatisé, n'est parvenu sur Terre - à 800 millions de km de là - qu'à 18h18 GMT, après un voyage de 45 minutes à la vitesse de la lumière.

Reçu par la station au sol de la Nasa à Goldstone (USA), ce signal a été immédiatement confirmé par le Centre européen d'opérations spatiales de l'agence spatiale européenne (ESA) à Darmstadt et le réveil de la sonde a été annoncé sur le compte Twitter @ESA_Rosetta: Salut, le monde!.

Il fallait absolument que le réveil fonctionne, a dit Fred Jansen, responsable de la mission Rosetta à l'ESA. Après une journée d'attente éprouvante, nous sommes ravis que notre sonde soit réveillée et communique de nouveau , dit-il dans un communiqué.

Avec Rosetta, l'ESA cherche à percer l'évolution du système solaire depuis sa naissance grâce à l'analyse de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, qu'elle doit rencontrer cet été, avant de faire un bout de chemin dans l'espace avec elle, jusqu'à la fin de l'année 2015.

Notre chasseur de comètes est de retour. Grâce à Rosetta, nous allons franchir une nouvelle étape dans l'exploration des comètes, a déclaré Alvaro Giménez, directeur de l'exploration robotique de l'organisation.

Rosetta devrait envoyer les premières images de la comète en mai, alors qu'elle se trouvera encore à 2 millions de kilomètres de sa cible. Vers la fin du mois de mai, elle effectuera une importante manoeuvre d'alignement sur cette dernière en prévision de leur rendez-vous crucial qui devrait avoir lieu en août.

Cet été, elle se portera à une centaine de km de la comète 67P/TG, qu'elle commencera à étudier sous toutes les coutures, à la recherche notamment d'un lieu d'atterrissage propice pour son module Philae.

Cet engin, gros comme un réfrigérateur mais bourré d'instruments de pointe, doit harponner la boule de glace cosmique en novembre 2014.

(©AFP / 20 janvier 2014 19h53)


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui.. ça c'est fait !
Encore du boulot et des vérifications à venir pour tous les instruments de la sonde et de l'atterrisseur pendant son approche..
Premières images de la comète début mai, à 2 millions de kilomètres, et fin mai une manoeuvre pour se mettre en position pour le rendez-vous avec la comète au mois d’août.
Une tête d'épingle dans l'espace...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi utiliser les noms russes francises et pas ceux employes par l'UAI pour designer la comete Churyumov-Gerasimenko (67P/C.-G.)?

Vous avez tous entendu parler de la comete ROSI qui a fait la une des journaux en novembre dernier !?
(ROSI = Reseau Optique Scientifique International)

Nicolas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nicolas a totalement raison : la francisation des noms internationaux (les vrais noms) est ridicule.

Certaines agences ont transformé 67P/Churyumov-Gerasimenko en 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. Fallait le faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bof...
Le Kremlin, c'est à Moscou ou à Moskva? Et Moscou, c'est en Russie, ou en Rossia?
De toute façon, à moins de vouloir apprendre l'alphabet cyrillique, il faut bien faire un petit effeort de latinisation, sinon de francisation.

L'avantage de la francisation, c'est que si elle est bien faite, on devrait à peu près respecter la prononciation. Un français qui ne connait rien au russe et qui lit Churyumov-Gerasimenko aura tendance à le prononcer shu-riu-mov jé-ra-zi-men-ko, ce qui est assez différent de Tchourioumov-Guérassimenko.

Sinon, tu sais comment on dit Port-Moresby en Papou ou La Mecque en Arabe?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est rien, ça, Kirth ! Je reviens de chez les Bochimans, on a parlé des Trois Zèbres, des Deux Chasseurs, des Oeufs d'Autruche et des Bosquets en langue Khoïsane, pleine de clics, alors le Russe................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout le monde ne sait plus faire que ça, communiquer par clics...
Résultat : plus personne ne sait le français
Alors russe ou patagon, hein, j'aime mieux même pas le savoir !
Déjà tes nains de jardin, là, ils portent au moins douze noms différents, selon qu'on les appelle, qu'on les hèle ou qu'on les traite... tu parles que c'est pratique !
M'enfin pour en revenir à tous ces petits corps en décomposition dont personne a rien à battre - et dont certains sont vaporisés avant même d'être baptisés - on n'a qu'à pas les appeler, épicétou ! Qu'est-ce qu'on s'emmerde, franchement ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Evidemment il y a pas mal de nom qu'on a francise pour la pratique ou par habitude (difficile de parler de Beijing ou Nanjing plutot que Pekin ou Nankin, pour autre exemple), la chaque Pays (etranger) a ses pratiques.
Mais pour les noms de cometes, il y a aussi les denominations adoptees par l'UAI, qui n'empechent pas de prononcer oralement differemment que la lecture lettre a lettre - le probleme c'est apres d'utiliser l'abreviation "T-G" qui ne correspond plus a rien.

Pourquoi tous les media parlaient de "tempel one" pour Tempel 1 a l'occasion de la mission Deep Impact... et la on cherche a faire l'inverse?

Nicolas

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que voila un combat important à mener !!
Au fait à quand tes travaux publiés en français ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ceux qui veulent visionner la téléconférence avec Philippe Gaudon du CNES (chef projet Rosetta)
Très intéressant !
Ma question sur les roues de réaction a été la première posée.
En résumé la sonde est sortie de son hibernation en bon état ; Les roues à réaction sont surveillées avec attention mais il n'y a pas panique à bord. Philae n'a pas encore été "examiné"
http://www.strikingly.com/cnestalks

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est juste que la luminosité de la comète est 0.2 à 0.3 magnitude plus brillante que prévu, mais la PSF n'est pas différente de celle d'une étoile ponctuelle.
67P a aussi été observés par des amateurs (français) la semaine dernière (m=21.3). Elle devrait être imagée par la caméra Osiris de Rosetta à partir de demain.

Nicolas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Philae tirée de son "sommeil" aujourd'hui :

"..le robot Philae, 100 kilogrammes bardé de 10 instruments scientifiques, qui doit se poser sur la comète, une première dans l'histoire de l'exploration spatiale. Philae est éteint depuis plus de trois ans, pour réduire au minimum sa consommation"

[Aujourd''hui] "Vendredi, le CNES va « réveiller » le logiciel de vol central du robot. C'est le Centre de contrôle de Cologne (LCC) qui aura la charge de cette phase, tandis que le SONC (Science Operation and Navigation Center), à Toulouse, calculera les trajectoires permettant à Philae de se poser en toute sécurité et suivra les opérations scientifiques. A partir du 10 avril, les dix instruments de Philae vont être réveillés à leur tour les uns après les autres. Les scientifiques auront trois semaines pour vérifier leur bon fonctionnement."

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/28/philae-passager-de-la-sonde-rosetta-prepare-son-reveil_4391230_3244.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant