nicospace

New Horizons - Pluton, nous voilà !

Messages recommandés

c'est un peu du blabla ce communiqué :)
Ils savent assez bien ce qu'ils ont comme données et ce que ça dit ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous sommes bien d'accord.:D

Ceci dit, des données, ça s'analysent. Puisque tu es incapable de le faire (quelle incompétence !), tu n'en diras pas plus pour l'instant. ^_^

Si tu veux le mail de Cathy je te le passe en message privé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, ça va je l'ai son mail :)
Les donnée je ne les ai même pas, mais on a vite su ce que racontaient les données. C'est simple à dépouiller :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suspens suspens les amis xD….  Et on saura quand, il y a un délai ou ça n'est pas encore décidé ? 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, Motta a dit :

 Et on saura quand, il y a un délai ou ça n'est pas encore décidé ? 

On pourrait demander à Jean-Luc... mais disert comme il est... B|

Ce que l'on peut dire à ce sujet c'est que pour l'occultation ayant eu lieu le 17 juillet 2017, dès le 4 août suivant, nous avions un communiqué rendant compte des résultats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, jldauvergne a dit :

Non, ça va je l'ai son mail :)
Les donnée je ne les ai même pas, mais on a vite su ce que racontaient les données. C'est simple à dépouiller

Vil séducteur !

En fait il faut croiser les données recueillies sur les différents sites, n'es-ce pas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Huitzilopochtli a dit :

Ce que l'on peut dire à ce sujet c'est que pour l'occultation ayant eu lieu le 17 juillet 2017, dès le 4 août suivant, nous avions un communiqué rendant compte des résultats.

Le problème c'est que ça n'est toujours pas publié scientifiquement sur celle là. Là je pense qu'il veulent sortir dans Nature ou Science, du coup il n'y a pas de maîtrise des délais. A moins qu'ils changent d'avis car ils ont un délai très court avant le survol, publier ensuite n'aura plus de sens. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu qu' Hubble avait été utilisé pour l'occasion, comme pour une précédente occultation (juillet 2017)

L' Hypothèse de la nature binaire d' Ultima T. sera peut-être renforcée !?

 

Vue d'artiste :

 

000o.jpg

Modifié par jackbauer 2
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, jldauvergne a dit :

Le problème c'est que ça n'est toujours pas publié scientifiquement sur celle là. Là je pense qu'il veulent sortir dans Nature ou Science, du coup il n'y a pas de maîtrise des délais. A moins qu'ils changent d'avis car ils ont un délai très court avant le survol, publier ensuite n'aura plus de sens.

 

Bon ben ça veut dire observation positive + une surprise. Je vois mal une observation négative ou une banale confirmation d'un objet plus ou moins rond de la taille attendue se retrouver dans Nature ou Science. Maintenant on peut parier entre forme bizarre/compagnon/disque de poussière. Vu les résultats de l'occultation Argentine (la deuxième) je vais mettre une pièce sur "forme binaire".

Pas certain que ça intéresse les gros journaux, vu que d'un point de vue scientifique on en saura 1000x plus après le passage de la sonde. L’intérêt de ces occultations c'est de préparer au mieux le passage de la sonde, qui elle délivrera les données intéressante pour la science. Publication ou pas, ça reste une super manip (il y a quelque chose de magique à observer une occultation d'étoile par un astéroïde/objet trans-neptunien, encore plus j'imagine quand ça participe à préparer le survol de cet objet par une sonde) et certainement une riche aventure humaine.

 

@jackbauer 2, si j'ai bien tout suivi, Hubble (ainsi que Gaia) avait été utilisé pour faire de l'astrométrie et affiner la trajectoire de mu69, ce qui avait permis d'expliquer l'échec de la première série d'occultations (les télescopes n'étaient simplement pas aux bons endroits).

En revanche, le télescope SOFIA (une drôle de machine dont on ne parle beaucoup) avait été utilisé pour plusieurs de ces occultations il me semble.

 

jf

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'article Wiki sur Ultima T est assez complet sur les occultations :

 

In June and July 2017, 2014 MU69 occulted three background stars.[27] The team behind New Horizons has formed a specialised "KBO Chasers" team to observe these stellar occultations from South America, Africa and the Pacific Ocean.[

On 3 June 2017, two teams of NASA scientists tried to detect the shadow of 2014 MU69 from Argentina and South Africa.[31] When they found that none of their telescopes had observed the object's shadow, it was initially speculated that 2014 MU69 might be neither as large or as dark as previously expected, and that it might be highly reflective or even a swarm.[32][33] Additional data taken with the Hubble Space Telescope in June and July 2017 revealed that the telescopes had been placed in the wrong location, and that these speculations were wrong.[34][35]

2014 MU69's shadow traces its most likely binary shape, as seen in the stellar occultation that occurred over Argentina on 17 July 2017. The best-fit red circles reveal MU69's possible doubled-lobed – or binary – nature.

On 10 July 2017, the airborne telescope SOFIA was successfully placed close to the predicted centerline for the second occultation while flying over the Pacific Ocean from Christchurch, New Zealand. The main purpose of those observations was the search for hazardous material like rings or dust near 2014 MU69 that could threaten the New Horizons spacecraft during its flyby in 2019. Data collection has been successful. A preliminary analysis suggested that the central shadow was missed;[36] only in January 2018 it was realized that SOFIA had indeed observed a very brief dip from the central shadow.[37] The data collected by SOFIA will also be valuable to put constraints on dust near 2014 MU69.[38][39] Detailed results of the search for hazardous material were presented on the 49th Meeting of the AAS Division for Planetary Sciences, on 20 October 2017.[40]

On 17 July 2017, the Hubble Space Telescope was used to check for debris around 2014 MU69, setting constraints on rings and debris within the Hill sphere of 2014 MU69 at distances of up to 75,000 km from the main body.[41] For the third and final occultation, team members set up another ground-based "fence line" of 24 small, mobile telescopes along the predicted ground track of the occultation shadow in southern Argentina (Chubut and Santa Cruz Provinces) to try to better constrain, or even determine, the size of 2014 MU69.[29][42] The average spacing between these telescopes was as small as 4.5 km (2.8 mi).[43] Using the latest observations from Hubble, the position of 2014 MU69 was known with much better precision than for the June 3 occultation, and this time the shadow of 2014 MU69 was successfully observed by at least five of the mobile telescopes.[42] Combined with the SOFIA observations, this will put good constraints on possible debris near 2014 MU69.[39][35]

Results from the occultation on 17 July show that 2014 MU69 has a very irregular shape (an "extreme prolate spheroid"), or may even be a close or contact binary.[10][44] According to the number and duration of the observed chords, 2014 MU69 has two "lobes", with diameters of 20 km and 18 km, respectively.[9] A preliminary analysis of all collected data did suggest that 2014 MU69 may be accompanied by an orbiting moonlet, which is about 200-300km away.[45][46] However, it was later realized that a problem with the data processing software was responsible for a shift in the apparent location of the target. After accounting for the software bug, the short dip observed on 10 July is now considered to be a detection of the primary body.[37]

There are currently two potentially useful 2014 MU69 occultations predicted for 2018, but neither is as good as the three 2017 events.[27] Hubble observations are planned to support ground observations (taken from Senegal and Colombia) of the August 4 occultation, from which ultra-precise astrometry and shape information about the target can be derived.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant