nicospace

New Horizons - Pluton, nous voilà !

Messages recommandés

A moi la millième réponse de ce fil !! :P

 

Après le papier évoqué par Bob, un autre vient d'être mis en ligne sur arXiv ; Il ne comporte que deux pages mais c'est la première impression des scientifiques après avoir réceptionné les premières photos du survol d'Ultima T.

 

Overview of initial results from the reconnaissance flyby of a Kuiper Belt planétésimal : 2014 MU69

https://arxiv.org/abs/1901.02578

 

extrait :

 

 

Capture.PNG

Modifié par jackbauer 2
  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

"Mottled appearence"... et si c'était des boules de neige sale ? O.o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Kaptain a dit :

et si c'était des boules de neige sale ?

c'est ça qui est drôle oui, ça pourrait bien réconcilier ce concept basique que l'on a cru faux, avec la réalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les comètes explorées jusqu'à présent sont des boules de neiges cuites et recuites après des dizaines de passages près du soleil (si vous passez une boule de neige sale à la pyrolyse elle doit ressembler à la matière sombre des comètes explorées par des missions spatiales). Une comète dynamiquement neuve qui arrive du nuage de Oort peut très bien ressembler plus à Ultima Thule, d'autant plus qu'il semble que l'activité en surface soit bien plus importante au début que pour une comète ancienne...

Les comètes explorées par des missions spatiales ne sont pas représentative de l'ensemble des comètes - c'est une vision très biaisée.

Nicolas

  • J'aime 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, biver a dit :

Une comète dynamiquement neuve qui arrive du nuage de Oort peut très bien ressembler plus à Ultima Thule, ...

 

Pour lever toute ambiguïté, les KBOs comme UT, d'après ce que j'ai lire et comprendre, ne proviennent pas du nuage d'Oort, mais sont nés là où ils se trouvent, hors éventuelle migration passée.

"Mais bon..." , pour reprendre la fameuse chute d'Huitzi ;)

Modifié par BobMarsian
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, BobMarsian a dit :

mais sont nés là où ils se trouvent, hors éventuelle migration passée

Ca veut dire quoi cette phrase ? Ils peuvent avoir migré avant de naître ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 38 minutes, jldauvergne a dit :
Il y a 2 heures, BobMarsian a dit :

mais sont nés là où ils se trouvent, hors éventuelle migration passée

Ca veut dire quoi cette phrase ? Ils peuvent avoir migré avant de naître ? 

 

Je me suis sans doute mal exprimé.  Je voulais dire que la ceinture de Kuiper dont le noyau se situe actuellement vers les 44 UA, ne s'est peut-être pas toujours situé précisément à cette distance, sous l'influence de Neptune, par exemple, mais que ses objets sont bien nés ou se sont aglutinés dans cette même ceinture sans provenir d'ailleurs : centaures ou nuage d'Oort ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui ils ont bougé un peu, mais ils sont restés loin du Soleil. Si on avait un doute, il est levé par les photo d'UT. 
L'un des arguments forts aussi c'est la forme de l'orbite d'UT très circulaire, elle a donc été peu perturbée. On est belle et bien dans le congelo du Système solaire. 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, biver a dit :

Les comètes explorées par des missions spatiales ne sont pas représentative de l'ensemble des comètes - c'est une vision très biaisée.

Nicolas

 

 

Mais comment imagines-tu les autres ?

Jean-Pierre Bibring est lui plus catégorique ; J'ai assisté à sa conférence aux dernières RCE de La Villette 

La suite des propos inscrits sur ce visuel c'est que les comètes (c'est le principal enseignement des missions Rosetta & co) sont essentiellement constituées de matière organique, il y a très peu de glace d'eau.

 

P.S   Doit-on considérer qu'Ultima T est une comète ?

 

 

01.PNG

Modifié par jackbauer 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour compléter et appuyer, une interview de JP Bibring :

http://huet.blog.lemonde.fr/2016/09/26/rosetta-repose-la-question-de-lubiquite-de-la-vie/

 

extrait :

Tchoury est une comète, mais est-elle représentative de toutes les comètes du système solaire où ces dernières sont-elles à classer dans différentes catégories ?

 

Jean-Pierre Bibring :

Lorsque cette comète a été choisie comme cible pour la mission Rosetta, nous ne disposions d’aucune donnée permettant de préférer telle comète plutôt qu’une autre, pour sa composition, ou l’une quelconque de ses propriétés physiques. Sans que nous n’imaginions qu’il puisse y avoir une certaine diversité parmi ces objets, rien ne nous permettait réellement de la caractériser. C’est la trajectoire de cette comète qui la rendait accessible à la mission Rosetta, dont l’objectif était d’effectuer un rendez-vous cométaire, c’est-à-dire de ralentir au voisinage de la comète au point de suivre ensuite une même trajectoire, pour l’accompagner dans son périple autour du Soleil – ce qui n’avait jamais été réalisé auparavant. Pour les objectifs scientifiques, toute comète, semblait-il, ferait l’affaire : représentative d’une même classe d’objets formés à partir d’un même matériau d’origine et en ayant préservé l’essentiel. Avec Rosetta, une certaine diversité se fait jour, qui pourrait refléter la dynamique collisionnelle  du système solaire dans ses premières phases, ainsi que les gradients thermiques présents au sein du disque protosolaire. La composition isotopique de quelques éléments chimiques en est exemplaire. Une faible différence de température, quelques degrés de plus ou de moins, suffisent à modifier considérablement, pour les atomes d’hydrogène, la proportion de ces derniers qui se présentent sous la forme du deutérium (l’hydrogène « lourd » doté d’un neutron en plus) au sein des molécules synthétisées à partir de ces éléments, telles l’eau. Or, nos instruments nous permettaient d’analyser ce fameux « rapport D/H » si instructif. En revanche, il semble acquis qu’un grand nombre des propriétés cométaires sont génériques, en particulier en ce qui concerne le contenu organique. Cela provient de ce que tous les noyaux cométaires ont été formés et maintenus à des températures très froides, tant pendant leur accrétion que tout au long de leur histoire ultérieure, piégés dans des réservoirs très lointains du Soleil.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question pour Nicolas : est ce que dans le passé on ne peut pas imaginer une bien plus forte proportion de 67P formée de glace, et qu'au fil du temps, les éléments plus lourds se soient concentré, laissant au final un objet surtout rocheux avec seulement des traces de glace ?

Pour faire de la planétologie avec les mains, un truc qui me frappe maintenant c'est la taille prédominante du "cou" sur 67P par rapport à MU69. 
Comet_7Jul2015_NavCam_800x600.jpg

Ça donne vraiment un sentiment d'abrasion gigantesque sur les deux lobes, surtout celui de gauche quand on le regarde sous le bon angle. 

Rosetta_OSIRIS_Comet_67P_jet_3D_left-eye.jpg

 

Autre question pour @biver, est ce que l'on a une idée de la différence (ou pas) de structure entre une comète issue de la ceinture de Kuiper et une comète issue du nuage de Oort. Est ce que ces deux familles sont si proches que ça en s'étant formées à des distances aussi différentes du Soleil ? 
Je veux dire par là, dans le Nuage de Oort est ce qu'il ne devrait pas y avoir une plus forte proportion d'éléments volatils ? Ce sont aussi des comètes à plus longue période, j'imagine qu'en moyenne elles sont un peu mieux préservées ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, jldauvergne a dit :

... une comète issue de la ceinture de Kuiper ...

 

Heu !  N'appelle-t-on pas ce type d'objet un centaure qui n'est pas franchement une comète classique, mais dont quelques rares spécimens, dégazent de temps en temps comme c'est le cas de Chiron ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

 

il y a 14 minutes, BobMarsian a dit :

Heu !  N'appelle-t-on pas ce type d'objet un centaure qui n'est pas franchement une comète classique, mais dont quelques rares spécimens, dégazent de temps en temps comme c'est le cas de Chiron ?

 

La spécificité essentielle des centaures par rapport aux comètes semble être leurs tailles nettement supérieures. Mais ces deux types d'objets cohabitent dans la ceinture de Kuiper et leurs compositions est probablement assez voisines (?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, BobMarsian a dit :

Heu !  N'appelle-t-on pas ce type d'objet un centaure qui n'est pas franchement une comète classique, mais dont quelques rares spécimens, dégazent de temps en temps comme c'est le cas de Chiron ?

67P vient de la ceinture de Kuiper. Les centaures c'est autre chose, c'est un état intermédiaire entre l'objet de Kuiper et la comète à courte période. Leurs orbites ne sont pas stables. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les questions...:

1) Les modèles d'évolution dynamique du système solaire évoluent avec le temps - là où j'en suis le nuage de Oort est formé à partir de la ceinture de Kuiper initiale, lorsque lors du LHB/résonnance 2:1 de Jupiter Saturne (avec des variantes "late veneer" ) plus de 99% de la masse de la ceinture de Kuiper a été éjectée, pour une part pour former le nuage de Oort (peut-etre plus une composante interne à moins de 10000 UA)

2) Les diversité de composition et de rapports D/H des comètes ne montrent aucune différence entre les comète issue de la ceinture de Kuiper (disque dispersé en toute rigueur) et du Nuage de Oort, ce qui renforce l'hypothèse d'une source commune, avec en contrepartie une diversité de composition dues à l'extension de la ceinture de Kuiper d'origine.

3) J'ai parfois des divergences de vision avec JP Bibring qui ne connait essentiellement que la comète 67P, et sur les 50 et quelques comètes qu'on a étudié en radio, IR, visible,..., on a vu beaucoup de diversité et mon opinion est que 67P est plutôt dans une queue de distribution (pauvre en CO, CH3OH, peut-être plus riche en espèces soufrées que la moyenne, et surtout avec un rapport D/H des plus élevés) et surtout plutôt très poussiéreuse (trouvez moi une photo de 67P avec une coma verte ou une queue d'ions...!) - voyez la comète 46P: si Rosetta avait été vers cette comète, le déroulé de la mission et les résultats auraient été tout autres!

4) Pour l'aspect évolution, je peux très bien imaginer que 67P lorsqu'elle était encore dans la ceinture de Kuiper était très différente: pourquoi pas riche en CO, et ayant perdu plus de 99% de son CO depuis (mais moins en autres glaces et poussières). Les comètes peuvent dégazer leur CO jusqu'à plus de 15-20 UA (observé) voire aux limites de la ceinture de Kuiper. Et pour répondre à une autre question, oui, les objets Centaures sont considérés comme des intermédiaires entre Ceinture de Kuiper et comète à courte période - une petite fraction sont actif (dégazage de CO ou CO2?). Un exemple de changement récente est 81P/Wild 2 qui était un centaure avant 1974.

5) Pour en revenir à Ultima Thule versus 67P, le premier a vraiment un aspect de 2 objets collés, 67P à un aspect moins tranché, mais pour beaucoup symptomatique de 2 morceaux qui se sont collés, mais la comète perd 0.1% de sa masse tous les 6.5ans en temps "normal", mais les comètes périodique présentent des sursauts majeurs avec fragmentation environ 1 fois par siècle (statistique de D.Jewitt) - 17P a ainsi perdu 3-4% de sa masse en 2007 (et probablement autant en 1892).  Donc on peut imaginer que l'activité passée de la comète 67P a pu contribuer significativement à sa forme actuelle (d'ailleurs la majeure partie de l'activité vient du "cou" nord loin du soleil et surtout près du "cou"/pole Sud au périhélie (99% de la perte de masse). A noter qu'avec l'accélération actuelle de la rotation de 67P, elle devrait atteindre une vitesse critique d'ici 1 siècle (=> séparation des lobes?)

6) Dernière chose, il y a d'autres objets à aspect binaire comparables aussi à Ultima Thule:

allez voir les images radar de la comète 45P ou mieux de 8P/Tuttle...

 

Nicolas

  • J'aime 5
  • Merci 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le Friday, February 07, 2014 à 08:48, Superfulgur a dit :

En fait, on sera déçus... Pluton ressemblera à Triton, et puis c'est tout.
Le système solaire était bien plus palpitant au XIX e siècle qu'aujourd'hui

Je retombe par hasard sur cette partie du fil en 2014. C'est drôle à lire.

 

Le Saturday, February 08, 2014 à 00:32, Kirth a dit :

Je ne peux pas te laisser dire que Pluton ressemble à Triton.
En fait, il y a une énorme montagne sur Pluton,

Prophétique !

  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@biver , merci Nicolas pour toutes ces précisions. C'est hyper intéressant !

Je ne connaissaisais les images de 8p Tuttle. Incroyable ! 

Ce que tu dis ça donne envie de voir une mission partir vers une comète de ce type mieux préservée. Ce n'est pas dans les cartons puisque le Discovery program envisage plutôt un retour d'échantillons de 67p.  Ça sent le réchauffé, il me semble que c'était le plan initial avant que la Nasa ne se désolidarise de l'ESA. Ils feraient mieux d'aller voir une autre comète directement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pourquoi je ne suis pas particulièrement fan de la mission Caesar vers 67P - surtout qu'ils devraient prélever un échantillon dans les zones des retombées de l'activité au périhélie, puisque c'est ce qui recouvre les zones éclairées (au nord) lorsque la comète est loin du soleil - donc pas d'échantillon primitif mais déshydraté ou du moins altéré par un cycle d'activité :/. C'est un choix technique... Il y a cependant un petit projet de mission de type F (Fast) de l'ESA proposé cet automne pour être prêt à survoler une comète dynamiquement neuve (Proposé par G. Jones je crois) - mais ce n'est que dans les toutes premières phase de proposition...

Nicolas

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Alan Stern annonce que de nouvelles images d'#UltimaThule prises par seront dévoilées cette semaine, et d'autres la semaine prochaine

 

Par qui ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas encore. Je lui ai demandé si une conférence de presse est prévue mais ce n'est pas décidé encore. Si il y a une conférence de presse ce sera par lui. A tout seigneur tout honneur. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant