nicospace

New Horizons - Pluton, nous voilà !

Recommended Posts

Résumé traduit de l'article publié dans Science sur le Blog du Dr Eric Simon :


http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2019/05/ce-que-lon-sait-sur-ultima-thule-mu69.html


Je savoure tout particulièrement ce passage : 


"Etant donné que la géologie de MU69 montre seulement un petit nombre de cratères, les chercheurs en déduisent que le nombre de KBO de moins de 1 km, qui seraient responsables de quantités de collisions et de nombreux petits cratères, est moins important que ce que l'ont pensait."  

 

:D :x :P 9_9:)

  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

http://pluto.jhuapl.edu/News-Center/News-Article.php?page=20190808

 

L'Union Astronomique Internationale a officialisé 14 nouveaux noms désignant des endroits sur Pluton

 

Alcyonia Lacus, a possible frozen nitrogen lake on Pluto's surface, is named for the bottomless lake in or in the vicinity of Lerna, a region of Greece known for springs and swamps; the Alcyonian lake was one of the entrances to the underworld in Greek mythology.


Elcano Montes is a mountain range honoring Juan Sebastián Elcano (1476–1526), the Spanish explorer who in 1522 completed the first circumnavigation of the Earth (a voyage started in 1519 by Magellan).


Hunahpu Valles is a system of canyons named for one of the Hero Twins in Mayan mythology, who defeated the lords of the underworld in a ball game.
Khare crater honors planetary scientist Bishun Khare (1933–2013), an expert on the chemistry of planetary atmospheres who did laboratory work leading to several seminal papers on tholins – the organic molecules that probably account for the darkest and reddest regions on Pluto.


Kiladze crater honors Rolan Kiladze (1931–2010), the Georgian (Caucasus) astronomer who made pioneering early investigations the dynamics, astrometry and photometry of Pluto.


Lowell Regio is a large region honoring Percival Lowell (1855–1916), the American astronomer who founded Lowell Observatory and organized a systematic search for a planet beyond Neptune.


Mwindo Fossae is a network of long, narrow depressions named for the Nyanga (Eastern Dem. Rep. Congo/Zaire) epic hero who traveled to the underworld and after returning home became a wise and powerful king.


Piccard Mons is a mountain and suspected cryovolcano that honors Auguste Piccard (1884–1962), a 20th century inventor and physicist best known for his pioneering balloon flights into Earth's upper atmosphere.


Pigafetta Montes honors Antonio Pigafetta (c. 1491–c. 1531), the Italian scholar and explorer who chronicled the discoveries made during the first circumnavigation of the Earth, aboard Magellan's ships.


Piri Rupes is a long cliff honoring Ahmed Muhiddin Piri (c. 1470–1553), also known as Piri Reis, an Ottoman navigator and cartographer known for his world map. He also drew some of the earliest existing maps of North and Central America.


Simonelli crater honors astronomer Damon Simonelli (1959–2004), whose wide-ranging research included the formation history of Pluto.
Wright Mons honors the Wright brothers, Orville (1871–1948) and Wilbur (1867–1912), American aviation pioneers credited with building and flying the world's first successful airplane.


Vega Terra is a large land mass named for the Soviet Vega 1 and 2 missions, the first spacecraft to fly balloons on another planet (Venus) and to image the nucleus of a comet (1P/Halley).


Venera Terra is named for the Venera missions sent to Venus by the Soviet Union from 1961–1984; they included the first human-made device to enter the atmosphere of another planet, to make a soft landing on another planet and to return images from another planetary surface.

 

 

PlutoFeaturesNomenclatureMap_color-01.jpg

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

reportage sur New Horizon jusqu'à Ultima Thulé ce soir sur Arte

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca date de 2019, c'est tout récent (première diffusion de ce documentaire?) - vu en replay, merci je l'avais raté (pour une obs. de Jupiter B|).

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au congrès conjoint EPSC-DPS qui se déroule actuellement (15–20 sept. 2019) à Genève ( https://www.epsc-dps2019.eu/ ), voici une sélection de quelques présentations (abstracts uniquement, hélas :|) concernant les résultats de NH sur Ultima Thule (2014 MU69) :


Jeudi 19 sept. (posters)
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/posters/34462

 

EPSC-DPS2019-1140 - Paul Schenk
Topography of Pits & Troughs on Ultima Thule (2014mu69) from New Horizons.
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/EPSC-DPS2019-1140-1.pdf

 

NH_2014MU69_circular-pits_Schenk_EPSC-DPS_2019.png.8f9681b1b6376f435283e716e7dd5865.png

 

EPSC-DPS2019-1235 - Kelsi Singer
Impact craters on 2014 MU69: The geologic history of MU69 and Kuiper belt object size-frequency distribution.
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/EPSC-DPS2019-1235-1.pdf

 

etc ...

 

Vendredi 20 sept. (exposés oraux)
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/orals/34462

 

EPSC-DPS2019-896 - John Spencer
Geology and Geophysics of 2014 MU69: New Horizons Flyby Results.
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/EPSC-DPS2019-896-1.pdf

 

EPSC-DPS2019-639 - Catherine Olkin
The Color of 2014 MU69 from New Horizons.
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/EPSC-DPS2019-639-1.pdf

 

EPSC-DPS2019-311 - Simon Porter
The Shape and Pole of (486958) 2014 MU69.
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/EPSC-DPS2019-311-1.pdf

 

EPSC-DPS2019-100 - Jason Hofgartner
Albedo Map of Kuiper Belt Object 2014 MU69 and Comparison with Cognate Solar System Objects.
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/EPSC-DPS2019-100-2.pdf

 

EPSC-DPS2019-922 - James Keane
The Geophysical Environment of (486958) 2014 MU69.
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/EPSC-DPS2019-922-1.pdf

 

etc ...

 

A suivre sur :

https://twitter.com/hashtag/epscdps2019?f=tweets&vertical=default&src=hash

Edited by BobMarsian
  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est encore avec un extrême plaisir que je mets en exergue ce lien particuliers qui aurait tendance à rester trop discret, perdu dans la masse des documents fournis par Bob'.

 

Doc' sur la cratérisation de MU69 déduite des observations faites par NH et qui confirmera que cratérisation ne sera pas synonyme de castration. :)

 

https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/EPSC-DPS2019-1235-1.pdf

 

 

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la face cachée de Pluton sans jamais oser le demander ;), ... du moins celle qui était à l'opposé de la face observée par New Horizons (au niveau de la zone claire nommée par la suite Sputnik Planitia) lors de son survol rapproché de juillet 2015 :

 

"Pluto's Far Side"
S. Alan Stern (Southwest Research Institute) et al.
https://arxiv.org/abs/1910.08833 (9 Oct. 2019)

 

5db307d203b85_191019_Plutos-Far-Side_Stern_Fig-4-global-image-mosaic.png.3f7bc4698253efe4511d4f651b6a3437.png

Crédit :  Stern et al. (2019)

 

5db307f36acc9_191019_Plutos-Far-Side_Stern_Fig-5_geological-map.png.a92fe173d259cd7366503cf464aaa4b1.png

Crédit :  Stern et al. (2019)

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.swri.org/press-release/pluto-orbiter-mission-decadal-survey-study

 

Il y aura peut-être un jour un orbiter autour de Pluton ! La NASA vient de sélectionner une proposition du Southwest Research Institute (Alan Stern et l'équipe de New Horizons) pour une étude de faisabilité. Il y a 9 autres projets pour d'autres destinations et la NASA devra choisir (une seule mission ?) en 2022.

 

Sur le site du magazine Astronomy, Alan Stern détaille les grandes lignes de la mission :
https://astronomy.com/magazine/2019/10/return-to-pluto


Lancement en décembre 2028 par lanceur lourd (SLS ou autres)
Assistance gravitationnelle avec le survol de Jupiter en octobre 2030
Début du "freinage" en 2046 pour une mise en orbite plutoniènne en... 2059 !!!  O.o:o Pour racourcir les délais il faudrait du nucléaire mais cette solution est-elle réaliste d'ici 2028 ? :S
La mission autour de Pluton et Charon est de 2 ans
la sonde fait 2339 kg
Après ses deux ans dans le système plutonien la sonde repart explorer d'autres objets, peut-être une planète naine...

 

Bon, moi je veux bien débuter le fil pour le lancement en 2028, mais pour l'arrivée faudra quelqu'un d'autre pour continuer. Place aux jeunes !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/10/2019 à 22:18, jackbauer 2 a dit :

Lancement en décembre 2028 par lanceur lourd (SLS ou autres)

 

Bah ! Probablement, ils estimeront le SLS trop cher et voudront se rabattre sur un lanceur éco. du style Atlas 5 et l'orbiteur plutonien se reduira peut-être en un ou plusieurs cubsats embarquant seulement quelques kilogrammes d'instrumentation scientifique !

 

Le 31/10/2019 à 22:18, jackbauer 2 a dit :

Début du "freinage" en 2046 pour une mise en orbite plutoniènne en... 2059 !!!  O.o:o Pour racourcir les délais il faudrait du nucléaire mais cette solution est-elle réaliste d'ici 2028 ? :S

 

2059 ! Ben ! Ils en profiterons pour commémorer le centenaire du premier essai d'un moteur-fusée nucléaire thermique : le KIWI-A (1/7/1959), d'un programme (1955-1973) qu'ils ont été incapables de mettre en application. D'ici là, ils auront tout le temps de pleurer sur leurs décisions passées. :$
Après ça, on va encore me tirer dessus à boulets rouges concernant ma fascination sur les performances attribuées aux ovnis !
Que voulez-vous que je vous dise ? Je suis plus qu'impatient et de constater notre misérabilisme persistant en matière de vols interplanétaires ... :S

 

http://jpcolliat.free.fr/lune/nerva_2.htm
http://what-when-how.com/space-science-and-technology/nuclear-rockets-and-ramjets/
https://en.wikipedia.org/wiki/Project_Rover

 

Raemer_Schreiber.jpg

 

 

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, Bob, en attendant que les E.T nous dévoilent leur technologie, les américains semblent reprendre leur recherches sur la propulsion nucléaire :

 

https://arstechnica.com/science/2019/09/nasa-wants-to-send-nuclear-rockets-to-the-moon-and-mars/

 

"...NASA’s next step was to develop the hardware needed to take the engine from theory to reality. In 2017, NASA awarded BWX Technologies a three-year, $19 million contract to develop the fuel and reactor components necessary for a nuclear engine. The following year, Congress earmarked $100 million in NASA’s budget for the development of nuclear propulsion technologies. And this year they got another boost when Congress added another $125 million for nuclear propulsion.
But before a nuclear rocket engine gets its first flight, NASA needs to overhaul its regulations for launching nuclear materials. In August, the White House issued a memo that tasked NASA with developing safety protocols for operating nuclear reactors in space. Once they’re adopted by NASA, the stage will be set for the first flight of a nuclear engine as soon as 2024. This coincides with Trump’s deadline to return American astronauts to the moon; maybe this time they’ll be hitching a ride on a nuclear rocket..."

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, jackbauer 2 a dit :

But before a nuclear rocket engine gets its first flight, NASA needs to overhaul its regulations for launching nuclear materials. In August, the White House issued a memo that tasked NASA with developing safety protocols for operating nuclear reactors in space. Once they’re adopted by NASA, the stage will be set for the first flight of a nuclear engine as soon as 2024.

 

On croise les doigts ! 9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/10/2019 à 22:18, jackbauer 2 a dit :

Début du "freinage" en 2046 pour une mise en orbite plutoniènne en... 2059 !!!

 

Il faut regarder en détail, mais du fait de l'inclinaison du système Pluton-Charon, on perd beaucoup en capacité d'exploration si on visite le système au moment des solstices : au solstice, la nuit polaire de l'hémisphère hiver s'étend jusqu'à 32,5° de latitude, c'est donc près de 50% de l'hémisphère qui est inaccessible (ou 25% de la surface totale). Par ailleurs, arriver au moment (ou proche de) l'équinoxe permet la configuration unique d'observer un pôle qui sort de d'une nuit polaire de 100 ans et quelques (le chiffre exact dépend de la position de l'équinoxe par rapport au périhélie), et d'un autre qui sot d'un jour polaire tout aussi long. Donc il est peut-être bien plus intéressant d'arriver sur Pluton en 2060 que 30 ans plus tôt si cela rapproche de l'équinoxe, ce qui présente par ailleurs l'avantage non négligeable de diminuer les coûts : temps de trajet plus long = vitesse d'approche plus faible = moins de carburant au lancement et pour le freinage = plus de masse pour les instruments (à coût constant).

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.nasa.gov/feature/far-far-away-in-the-sky-new-horizons-kuiper-belt-flyby-object-officially-named-arrokoth

 

On pensait que "Ultima thule" était le nom définitif pour l'objet le plus lointain survolé par une sonde spatiale. Et non ! Il faut maintenant l'appeller ARROKOTH, terme signifiant "ciel" dans la culture de la tribu indienne Powhatan...
L' IAU  a entériné la proposition de l'équipe d'A. Stern
Je préférais largement Ultima T. !!

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/11/2019 à 22:37, jackbauer 2 a dit :

https://www.liberation.fr/sciences/2019/11/13/l-asteroide-ultima-thule-au-nom-trop-polemique-rebaptise-arrokoth_1763132

 

L'explication pour le changement de nom : "Ultima Thulé" faisait référence aux nazis… (!)

 

Dans la foulée, d'une manière rétroactive, faudrait aussi songer à rebaptiser l'astéroïde (279) Thulé qui fut au moment de sa découverte en 1888, le premier à franchir la barre de 4 UA (demi-grand axe) en restant le plus distant jusqu'au repérage du 1er troyen Achilles en 1906 (5,21 UA).

 

5dcede97b3e5b_Distribution-des-orbites-des-petites-plantes_Rudaux_1948_ASF.JPG.38af803da739a5e02c7c39db82606055.JPG

Réf. :  Astronomie  Les Astres, l'Univers  -  L. Rudaux et G. de Vaucouleurs,  Larousse,  1948

 

PS : ... et dans le move de l'absurdité, pourquoi pas aussi, renomner le PS, affublé d'une des composantes du parti du IIIème Reich ? :P

Edited by BobMarsian
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Absolument, tout ça est parfaitement ridicule. Ultima Thulé faisait rêver au moins, ça avait un côté dernière frontière glacée, mythologie nordique, plein de poésie. Un vrai gâchis.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faudrait peut-être aussi réfléchir à rebaptiser préventivement le village de Sainte-Tulle dans les Alpes-de-Haute-Provence, ça sonne un peu trop pareil... :P

 

Non mais plus sérieusement, cet abandon est un signal très négatif. Ça veut dire qu'on laisse ce nom millénaire aux nazis, ils l'ont gagné en quelque sorte ? :(Bravo...

 

Après avoir réussi à s'approprier indûment la "croix gammée" alors que le svastika, tout le monde est en train de l'oublier, est un symbole plutôt positif (harmonie, cycle perpétuel du monde, éternité dans beaucoup de cultures orientales) qui existait partout sur la planète à une échelle de temps incomparable à celle des nazis. Cet état de fait devrait avoir plus de légitimité et d'acceptation dans nos esprits que le détournement de ce beau symbole par des impis. En conservant malgré tout un tabou dessus, nous ne faisons qu'être volontairement soumis à leurs choix abjects !

 

Et maintenant c'est carrément le nom "Thulé" que les gens honnêtes et bien intentionnés devraient perdre ? Et après ça sera quoi ? :/Zut à la fin...

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1

Ultima Thulé me faisait rêver : un monde glacé très lointain, une sorte de frontière difficilement atteignable ...

Certains ont aussi rejeté l'œuvre de Wagner parce qu'elle avait plu aux nazis ...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

A part ça, c'est quoi la prochaine cible ???

Elle est déja désignée ou ils sont encore en train de la chercher ???

ça va commencer à être dur de trouver un autre caillou , même avec Hubble :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, compustar a dit :

A part ça, c'est quoi la prochaine cible ???

Elle est déja désignée ou ils sont encore en train de la chercher ???

ça va commencer à être dur de trouver un autre caillou , même avec Hubble :(

 

Je me souviens avoir lu quelque part que NH effectuerait lui-même sa recherche de nouvelle cible... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, jmco a dit :

+1

Ultima Thulé me faisait rêver

 

Et moi, et moi, et moi...


Croyez-vous qu'Ultima Thulé fasse rêver  un africain, un chinois ou un amérindien ? Le ciel appartient à tout le monde, et il est heureux que l'UAI encourage à nommer les corps célestes en référence au plus grand nombre de cultures. Les occidentaux se sont largement servis avec les constellations, les planètes, leurs satellites et les premiers astéroïdes. Je ne pense pas que nous autres occidentaux ayons exactement le même rapport au ciel que les autres du fait que celui-ci est autant phagocyté par notre culture. Je suis certain que nombre d'entre nous se sentiraient amputés d'un petit quelque chose si l'UAI demandait d'abandonner, par exemple, le nom de Cassiopée pour celui de Wangliang.

 

Quand il m'arrive d'intervenir en milieu scolaire, il vient toujours un moment où les enfants rient. C'est au moment où je liste les planètes naines et arrive au nom de Makémaké. Le nom les fait rire car ils sentent bien qu'il est différent de tout ce dont je leur ai parlé (et dont on leur a parlé). Mais quand je leur dit qu'il est normal que le ciel appartienne à tout le monde, et que cela fait référence à quelqu"un qui pour d"autres est aussi important que Jupiter, ils arrêtent de rire et ont envie de savoir ce qui se cache derrière ce nom mystérieux.

 

 

 

Edited by dg2
  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aimais bien Ultima Thulé.

Vu depuis mon point de vue.

Mais oui, ce que dit dg2, c'est convainquant, franchement.

Donc oui, en effet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/11/2019 à 11:31, BobMarsian a dit :

Je me souviens avoir lu quelque part que NH effectuerait lui-même sa recherche de nouvelle cible... 

après le download des données, il reste encore 10 mois. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now