Sign in to follow this  
PierreJL

Quand on tire sur la corde...

Recommended Posts

Bonsoir à tous !

Cela fait un moment que je n'avais pas posé de questions...
Je vais essayer d'être clair.

Imaginons d'abord deux personnes distantes de 300 mètres et reliées par une corde.
Si la corde est déjà tendue, le fait de tirer dessus aura un effet immédiat pour l'autre personne.
Maintenant si la corde mesure 300 km et qu'elle est tendue, le fait de tirer dessus aura-t-il un effet immédiat pour la personne à l'autre bout ?
Mon idée est de comparer les effets sur la corde en terme de vitesse.
Imaginons enfin une corde reliant un lieu sur la Lune à la Terre...
Si on tire dessus, les effets se feront sentir à l'extrémité au bout de combien de temps ?
On sait que la lumière pour le même chemin mettra une grosse seconde.
Là sincèrement si la corde n'est pas du tout élastique, pourquoi mettrait-elle du temps? Y-a-t-il une inertie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Question intéressante.
Dans l’hypothèse que la corde n'est absolument pas élastique et qu'elle est déjà parfaitement tendue, j'imagine que l'effet est immédiat. Mais chuis pas physicien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis pas physicien non plus, mais si ta corde tient en un seul morceau, c'est grâce à la cohésion des atomes entre eux, elle-même permise par la force électromagnétique. Or dans l'univers, rien absolument rien (particule, onde, force) ne peut se déplacer plus vite que la lumière. Pas plus la force électromagnétique que la force de gravitation.

En passant sur le fait qu'à mon avis un objet ayant une élasticité nulle est une pure vue de l'esprit et surtout est contraire aux lois de la physique (ce qui enlève une grande partie de l'intérêt de la question qui revient à se demander quel peut être le comportement physique d'un objet...contraire à ses lois)

[Ce message a été modifié par Thierry Legault (Édité le 11-05-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonne question ...

[Ce message a été modifié par baroche (Édité le 11-05-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
on voit d'ailleurs bien qu'en Suisse, le temps minimum de transmission de l'information est de 2 minutes, et cela quelle que soit la longueur de la corde...

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est que nous avons des cordes très élastiques Thierry ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,
A mon avis, c'est la vitesse de propagation d'une onde sonore dans un matériau (la corde) qui compte. Car tirer un coup sur la corde revient à créer une dépression en ,infrason, qui va se déplacer de l'émetteur au récepteur.
Ça existe en plus simple sous la forme d'une ficelle tendue entre deux pots de yaourt...

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'ailleurs le Suisse G. Tell avait plus d'une corde à son arbalète

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense que jhaw donne la bonne réponse...
Un choc crée à l'extrémité d'une tige métallique (ce qui revient à un déplacement donc à "tirer ou pousser") va se propager à la vitesse du son dans la barre...
Même chose pour ta corde...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Attention, mon nouvel ami, espace-temps courbe oblige, la corde ne sera jamais droite, sa "flèche", si je ne me trompe pas dans mes calculs relativistes, avoisinera une vingtaine de mètres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est vrai qu'avec la rotation de la Terre, l'orbite (légèrement) elliptique de la Lune, la force à appliquer, la résistance de la corde et nonobstant son élasticité, sa masse et les phénomènes gravitationnels.. l'exercice de pensée demeure un tout petit peu délicat ..

Sinon ça doit être une transmission longitudinale du mouvement à la vitesse du son.. à peu près, car la contrainte de forces transversales s'appliquerait aussi pour redresser la courbe de la corde due à la gravité..

Enfin peut-être.. non c'est bon.. heu.. à voir..

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est plutôt la masse de la corde qui provoque la flèche!


Mais il faut faire attention car le linge sèche en mouillant les cordes.

[Ce message a été modifié par adintc (Édité le 11-05-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
je crois que c'est meme bien plus nul que ça : la vitesse de reaction se propage a la vitesse du son du matériaux incriminé non ?!?

Share this post


Link to post
Share on other sites

"C'est plutôt la masse de la corde qui provoque la flèche !"

Pas du tout. La corde serait tressée en photons qu'elle se courberait pareil.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous avez tout faux ! Dans ce cas particulier faut appliquer la théorie des cordes et le tenseur énergie-impulsion ..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tiens, un petit exercice :

Depuis la Terre, on dirige un spot lumineux sur une étoile proche, disons 5 années-lumière de la Terre.
On attend 5 ans pour que le spot arrive sur l'étoile.

Puis on le dirige en quelques secondes sur une étoile à la même distance de la Terre mais transversalement à une année-lumière de la précédente.
Quelle est la vitesse de ce spot lumineux calculée depuis la Terre.

Pauvre Einstein ?

Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pis si on tendait une corde dans un trou de ver, hum?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lucien: le spot n'étant pas un seul "objet" transportant une énergie donnée, mais simplement le résultat de l'interaction entre un faisceau lumineux et les étoiles, il n'y a aucune contre-indication par rapport à la relativité. Il s'écoulera réellement quelque seconde entre la fin du spot sur l'étoile 1 et l'arrivée du spot sur l'étoile 2.

[Ce message a été modifié par AlSvartr (Édité le 11-05-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:

"C'est plutôt la masse de la corde qui provoque la flèche !"
Pas du tout. La corde serait tressée en photons qu'elle se courberait pareil.


Superclampin, en fait on dit la même, isn'it?

Share this post


Link to post
Share on other sites
adintc : tu ne dis pas la même car tu parles de la masse de la corde, or ce n'est pas la masse de la corde qui courbe l'espace entre la Terre et la Lune mais la masse des astres du système solaire (la masse de la corde contribue de façon négligeable).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, et la distance entre la Terre et la Lune varie pas seulement en fonction de leur distance géométrique, si j'ose écrire, mais aussi en fonction de leur distance "relativiste", due au fait que l'espace temps est courbé différemment entre la Terre et la Lune en fonction de la position Soleil-Terre-Lune. Il me semble, mais y faut que je remette mon calcul avant que Daniel (voire PascalD ou Dg2, pourquoi pas) ne me rembarre, mais je crois que ça joue pour quelques dizaines de mètres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Bruno, tu as raison, mais ce que je voulais dire est que la corde, possédant une masse, suit aussi la courbure de l'espace-temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tiens, un petit exercice :
Depuis la Terre, on dirige un spot lumineux sur une étoile proche, disons 5 années-lumière de la Terre.
On attend 5 ans pour que le spot arrive sur l'étoile.

Puis on le dirige en quelques secondes sur une étoile à la même distance de la Terre mais transversalement à une année-lumière de la précédente.
Quelle est la vitesse de ce spot lumineux calculée depuis la Terre.

Pauvre Einstein ?

Lucien

je dirais plutôt : pauvre Lucien

tu raisonnes comme si le faisceau lumineux était d'un seul bloc, comme "solide", ce qui est évidemment absurde. C'est une suite de photons, comme les gouttes d'eau du jet qui sort du tuyau d'arrosage. Gouttes d'eau qui ne vont pas plus vite quand tu changes la direction du jet.

N'empêche, si un vrai physicien lit ce fil, il doit bien se bidonner (ou sangloter ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Thierry,
je n'ai pas donné de réponse que je sache.
Et tu n'as pas répondu !

Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this