Sign in to follow this  
bulot

big bang et temps

Recommended Posts

Pascal : "Une fois de plus, la métaphysique a embrouillé la physique ..."

Il n'y avait aucune métaphysique dans cette discussion. Mais par contre, des réponses peu claires, et à côté (densité, temps cosmologique, ...).

Pascal :"Ce que voulait dire Gordon en déclarant "une seconde est une seconde", c'est, je crois, que :
Si on pouvait téléporter à travers l' espace et le temps une copie exacte d'un chronomètre actuel à côté du chronomètre que tu observes à l' aide du super téléscope, cette copie et le chronomètre qui est(enfin, était) là-bas seraient parfaitement synchrones."


Oui, mais je ne l'aurais pas dit comme ça, en invoquant une expérience de pensée non valide, car elle fait intervenir une téleportation instantanée, ce qui est incompatible avec la RG.

Une expérience de pensée peut s'affranchir de détails matériels pour sa réalisation, mais elle ne peut contredire le cadre conceptuel théorique dans lequel elle est mise en oeuvre, sinon elle ne démontre plus rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Et je persiste à ne pas saisir en quoi évoquer le "temps cosmologique" (qui n'est qu'une sorte de convention afin de faciliter les datations)

Précisément. C'est la convention utilisée pour décrire l' évolution de l' Univers ("les 3 premières minutes", et toutes les autres étapes chronologiques du modèle, se réfèrent au temps cosmologique).

PS: La téléportation n' a pas a être instantanée. Une copie d'horloge parfaite et éternelle placée à bord d'une sonde spatiale capable de sortir du superamas local, et beaucoup de patience, ferait l' affaire.

Sinon, pour le reste, et peut-être malgré les apparences, il me semble qu' on est d'accord.

[Ce message a été modifié par PascalD (Édité le 21-12-2014).]

[Ce message a été modifié par PascalD (Édité le 21-12-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Juste une remarque et puis je sors sur la pointe des pieds, n'ayant pas le niveau pour me mêler d'une discussion de si haute tenue :
"Effectivement, une seconde c'est toujours ici et maintenant, mais la proposition "une seconde est une seconde. etc.." peut parfaitement être énoncée ici et maintenant (ce je je fais) en parlant des secondes de là-bas et jadis, qui sont bien les mêmes (mesurées par des horloges locales, comme il se doit), même si pour prendre connaissance de ces horloges ça fait des distorsions dues à la perspective..."
D'accord, mais uniquement si on adhère au postulat que les constantes fondamentales sont bien constantes, ce qui à ce jour n'a pas été tranché à cause de mesures contradictoires donc controversées, mais sur lequel reposent toutes nos certitudes cosmologiques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pascal : "PS: La téléportation n' a pas a être instantanée. Une copie d'horloge parfaite et éternelle placée à bord d'une sonde spatiale capable de sortir du superamas local, et beaucoup de patience, ferait l' affaire."

Ah mais alors, c'est un déplacement "normal" , le voyage vers... (vers quoi, d'ailleurs ? Vers le passé ?) va la désynchroniser (par rapport à celle restée auprès de Bulot).


Alain "D'accord, mais uniquement si on adhère au postulat que les constantes fondamentales sont bien constantes, ce qui à ce jour n'a pas été tranché à cause de mesures contradictoires donc controversées, mais sur lequel reposent toutes nos certitudes cosmologiques "

Ah non pas du tout. Le temps (comme l'espace) n'est pas un quelque chose de physique et n'a rien à faire des constantes fondamentales (ce sont les durées de certains phénomènes qui seraient affectées si ces constantes vacillaient, il faudrait revoir nos horloges, atomiques ou suisses, et renégocier les contrats d'assurance-vie).

Le temps resterait ce qu'il est, un paramètre imperturbable et abstrait...


[Ce message a été modifié par Gordon (Édité le 22-12-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à tous !

oui, je crois qu'il convient que je me replonge dans quelques lectures sérieuses pour capter une partie de vos échanges !!!

Gordon : "Si tu sais calculer des ponts, tu as au moins un niveau terminale C (ou quel que soit le nom que ça porte aujourd'hui, disons Math Elem), tu peux donc tout à fait lire le petit bouquin d'Einstein (en Petite Bibliothèque Payot, la relativité)..."

>> Oui cela devrait aller coté "math" !!! J'ai encore quelques restes surtout après les 8 années qui ont suivi à s'user les fonds de culottes et à se torturer les (le ?) neurones ! Ceci dit, je m'apperçois tout de même que le calcul récurent reste souvent la règle de trois !!!!

J'ai trouvé le livre que tu recommandes sur internet : je vais le commander et tenter de faire un rapprochement entre la RR et vos échanges de points de vues.

Basiquement, dans mon métier, la philo ou la méta n'ont pas leur place : ça tient, ça ne tient pas, ça se déforme ou pas, etc. La réponse aux calculs est claire, les modèles de calculs robustes (avec toutefois quelques petits coef de calage ... pour être honnête !)

Dans vos domaines, je sens que les hypothèses sont parfois fragiles et que les extrapolations ont des barres d'erreurs terribles. Ce n'est pas du tout une critique de ma part mais parce que vous ne pouvez faire mieux ?

Quoi qu'il en soit, ma question de départ n'était pas si simple que cela pour un profane comme moi.

je vous souhaite une bonne fin d'année

à bientôt
bulot


Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this