Sign in to follow this  
Simon Fabre

Soleil vu de Pluton et éclipse presque totale...

Recommended Posts

... Quand on prend l'inclinaison de l'orbite de +-17°/ecliptique et l'inclinaison de l'axe de +-122°/orbite on a plus de change de se trouver en déclinaison négative comme c'est le cas ci-dessus . (et rotation rétrograde)

Christophe .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Certes, mais cela ne fait pas 6° mais plutôt 40°, non ?... (faire petit dessin)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

La connaissance de l'inclinaison de l'orbite sur l'écliptique et de l'inclinaison de l'axe sur le plan de l'orbite (obliquité) ne suffisent pas à déterminer la direction de l'axe des pôles : il y a une infinité de solutions réparties sur un cône.

Le rapport du groupe de travail de l'IAU sur les éléments de rotation de 2009 indique bien, pour Pluton et pour Charon :
(134340) Pluto AD0 = 132°.993
D0 = -6°.163

(134340) Pluto:I Charon AD0 = 132°.993
D0 = -6°.163

Les coordonnées sont calculées par rapport au système universel ICRF (International Celestial Reference System). Ce sont donc bien les coordonnées équatoriales que nous connaissons, pour l'époque J2000.0.


Note : il n'y a pas de notion de coordonnées géocentriques ou topocentriques pour des étoiles, uniquement pour les objets du système solaire. Et encore, pas trop éloignés de l'observateur. Par exemple pour Pluton vu de la terre, l'écart entre géocentrique et depuis la France est de 0,01s en AD et 0,2" en D, soit une distance d'environ 0,3" ....

Le "pôle nord" de Pluton est donc bien actuellement situé dans l'hydre femelle, à environ 7° de Alphard.

Francis

PS. Je ne vois pas de raison(s) pour la(es)quelle(s) il n'y aurait pas de précession pour Pluton. La précession est un phénomène universel pour tous les corps en rotation ( à commencer par la toupie). Les interactions gravitationnelles avec Neptune, par exemple, sont suffisantes pour que les orbites de Neptune et Pluton soient synchrones, alors elles doivent bine aussi influencer sur la précession, non ? Mais je n'ai pas pu trouver d'info à ce sujet....

Share this post


Link to post
Share on other sites
... J'ai bien fait un dessin en 3D sous Autocad mais effectivement il manque l'angle de l'obliquité comme dit ci-dessus (on a la position sur un cône) .
Pas trouvé cet angle sur le net !

Est-ce qu'il n'y a pas une parallaxe si l'étoile polaire de Pluton n'est pas trop loin ? Coordonnées équatoriales de l'axe données par la Nasa donc comme base des angles la terre (équateur,point vernal) alors que Pluton est a 40UA ...

Pour la précession , celle de la terre est du aux marées , non ? et je pense qu'il y en a peu sur Pluton du fait que Pluton/Charon sont synchrones et le soleil bien loin ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les coordonnées équatoriales de l'axe des pôles donnent une direction, donc "à l'infini". Il n'y a donc pas de parallaxe. Ces coordonnées sont dans un repère "absolu" centré sur le centre de gravité relativiste du système solaire et calé sur la position de radio-sources très lointaines.... qui a, en effet, le bon goût d'avoir un des plans parallèle au plan équatoriale de la terre en J2000.0.

La précession n'est pas due aux marées mais aux perturbations gravitationnelles du soleil, de la lune, et, dans une moindre mesure, des autres planètes (celles-ci influent plutôt sur la précession du périhélie).
Ces perturbations ( en particulier celles de la Lune, qui n'est pas sur le plan de l'écliptique) , sont également à l'origine de la nutation.
C'est vrai qu'enfin ces perturbations luni-solaires sont aussi à l'origine des marées.
Mais même s'il n'y avait pas d'eau sur la terre, il y aurait une précession de l'axe de rotation de la terre (comme il y en a sur une toupie). La principale raison de la précession est que la terre n'est pas sphérique, mais aplatie aux pôles, et donc "renflée" à l'équateur, ce qui crée un couple de rappel vers le plan de l'écliptique, ce qui crée un déplacement de l'axe de rotation de la terre. Celui-ci est d'environ 50,5"/an. Le soleil est responsable d'environ 16"/an et la lune de 34,5"/an (actuellement).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Intéressant de réfléchir et d'apprendre des trucs qu'on a pas l'habitude de s'y pencher Francis ! surtout que l'autre post sur Pluton a tourné au vinaigre , surement la chaleur ou la Nasa qui n'a toujours pas diffusé une image du flyby en 3 semaines , la plus proche a 770000 km il me semble !

<<Les coordonnées équatoriales de l'axe des pôles donnent une direction, donc "à l'infini". Il n'y a donc pas de parallaxe. Ces coordonnées sont dans un repère "absolu" centré sur le centre de gravité relativiste du système solaire et calé sur la position de radio-sources très lointaines.... qui a, en effet, le bon goût d'avoir un des plans parallèle au plan équatoriale de la terre en J2000.0. >>

Je ne comprend pas ton <centre de gravité relativiste du système solaire> pour les coordonnées équatoriales je croyais que c'était le centre de la terre et le point Vernal les références ? et donc avec comme base de +-40UA pour Pluton , si l'étoile visée n'est pas trop loin il doit y avoir un petit angle de parallaxe , non ? , il faudrait des coordonnées écliptiques pour définir l'axe de rotation ...

Christophe .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this