Sign in to follow this  
Cyp

Mais, au fait, c'est quoi une étoile filante ?

Recommended Posts

Salut à tous !

J'ai écrit un article contant ma petite campagne d'observation des Perséides 2015, une page expliquant l'intérêt d'observer les étoiles filantes, et même développé un petit programme pour aider à les compter.

Mais... en fait, c'est quoi une étoile filante ?

Pour répondre à cette question, je change de méthode et vous propose une planche explicative qui, je l'espère, vous apportera entière satisfaction ! (Une version haute résolution est proposée au téléchargement en bas de page.) [...]

Lire la suite : https://www.cypouz.com/article/150912/mais-au-fait-est-quoi-une-etoile-filante

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonsoir,
En tout cas, les étoiles filantes c'est beaucoup gros et beaucoup plus contrastées que ton texte. Heureusement car sinon elles passeraient inaperçues.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour apprécier, il faudrait pouvoir lire... Là, c'est franchement illisible !

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai lu mais même le lien est difficilement lisible...! Pourquoi de si petits caractères...?

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai lu mais même le lien est difficilement lisible...! Pourquoi de si petits caractères...?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Alain pour le lien. Je n'imaginais pas que ce serait si difficile à trouver !

Share this post


Link to post
Share on other sites
À 100 % c'est illisible, mais à 200 % c'est parfait. En fait il s'agit d'un poster, il faut l'agrandir. Et comme le dit Chris277, c'est du PDF, donc des polices vectorielles, donc qu'on peut agrandir autant qu'on veut (vous êtes trop habitués à vos images pixellisées...)

Bref, c'est beau et instructif !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Chris, merci Bruno !

En fait, ce n'est pas du vectoriel. C'est bien ce que je comptais faire initialement, mais le fichier était alors interprété différemment par les OS et les lecteurs PDF. Du coup, j'ai fait un export bitmap en A3 et 600 ppp.

Mais je réessaierais de le passer en vectoriel si j'arrive à résoudre les bugs résiduels ; ça permettrait notamment de gagner sur le poids du fichier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah OK. C'est sans doute pour ça que je n'ai pas réussi à dépasser 270 % et quelques. Mais bon, à 175 % ou 200 % c'est parfaitement lisible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bruno, je viens de changer le PDF pour une version vectorielle, qui réduit en plus de 30 % le poids du fichier.

Denis, pas de problème. Par contre, je suis pas mal pris en ce moment et le temps qu'il me reste passe souvent à Sirene. Le plus simple reste l'e-mail : cyprien@cypouz.com

[Ce message a été modifié par Cyp (Édité le 18-09-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Finalement comme souvent on ne discute pas du contenu mais du contenant !

Bon je commence : une étoile filante c'est un pléonasme non ? (à moins qu'il existe des étoiles immobiles mais par rapport à quoi ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Bon je commence : une étoile filante c'est un pléonasme non ? (à moins qu'il existe des étoiles immobiles mais par rapport à quoi ?"

Tout ceci nous ramène aux temps bénis durant lesquels seuls le mouvement rectiligne vertical et le mouvement circulaire uniforme existaient en temps que mouvement naturels, les autres étaient des mouvements contraints. La sphère des fixes, résidences des dieux étoiles était mue par le mouvement circulaire uniforme, considéré comme éternité car devant se reproduire sans cesse : les météores ou phénomènes sublunaires apparaissant dans l'air, tellement plus lourd et grossier que l'éther (d'où le mot météo) n'étaient pas mus par ce mouvement divin : on y rencontrait donc tous les phénomènes atmosphériques, mais aussi toutes les apparitions furtives n'ayant pas droit au statut d'astres divins, de l'arc en ciel, à la comète en passant par les étoiles filantes.
C'était simple et poétique la physique alors...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this