jfleouf

SpaceX pose sa fusée Falcon 9 !

Messages recommandés

Salut à tous,

Apres quelques déboires, cette fois c'est la bonne pour spaceX qui a réussi une première: faire se poser une fusée après l'avoir utilisée pour mettre en orbite des satellites.
Un lien vers l'info (en anglais, dsl) avec une vidéo qui montre le délire dans la salle de contrôle: http://money.cnn.com/2015/12/21/news/companies/spacex-launch-rocket-landing/index.html

Je ne sais pas si ça va vraiment révolutionner le spatial (je soupçonne qu'ils se retrouvent avec le même genre de problème que pour la navette spatiale: grosses difficultés/coûts pour réutiliser l'engin) on verra dans l'avenir. Et puis dans tous les cas, ça restera une belle prouesse technologique.

J'ai hâte de lire ce que le pote journaliste de Superfulgur en pense

jf


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une longue vidéo de cet incroyable exploit
Allez directement à 42:00 pour le retour sur le sol et le délire dans la salle de contrôle
http://www.youtube.com/watch?v=O5bTbVbe4e4&feature=youtu.be

Dommage que ce soit en pleine nuit, il y aura sans doute de plus belles vidéos !

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 22-12-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est plutôt à 32mn Jack
Bon ils l'ont fait, c'est un bel exploit technique, leur enthousiasme fait plaisir à voir (et il en faut pour se lancer ce genre de défi ! )
Reste à voir maintenant le pourcentage de pièces qui va réellement pouvoir revoler et surtout si l'opération est viable économiquement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
La fusée de Tournesol ! Enfin !...

Pas vraiment, puisque seule la base de la fusée revient ! Le second étage est perdu.
Par ailleurs, est-ce que quelqu'un pourrait me dire l'intérêt qu'il y a à récupérer ainsi le premier étage plutôt qu'avec un parachute ? La fusée est-elle juste un démonstrateur technologique pour un engin plus gros où le parachute n'est pas applicable ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve ça fabuleux...

Les progrès de l'astronautique me laissent sans voix...

Je me demande si on pourrait pas commencer à rêver d'un engin qui reviendrait se poser sur le sol, comme un avion...

Pourquoi pas un engin habité, même, qui ferait ainsi à moindre coût des allers-retours vers l'espace ?

Qui sait si un jour ça n'existera pas ?

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je pense que tu délires Super, pis je ne sais pas pourquoi, encore même qu'on y arrive, on finira par se rendre compte qu'en fait ça coûte plus cher qu'on ne pense tout ça, et tu verras qu'on finira par abandonner le truc, enfin moi je dis ça je ne dis rien !

Paraît que les russes z'avaient un truc comme ça dans leurs carton, Hirma, Herma, ou un truc comme ça ! Même les européens je crois, Bourrache je crois qu'ils avaient appelé leur projet !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben nan, Tournesol !

Un engin, une sorte d'avion spatial qui ferait des allers-retours vers l'espace, ce serait forcément moins cher qu'une fusée qui est intégralement détruite voyons !

Une Ariane 5, c'est 50 millions.

L'engin auquel je pense (je n'arrive pas à lui donner un nom, à cet engin qui ferait des allers-retours entre la Terre et l'espace), je pense que ça coûterait dix fois moins cher, nan ?

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
une sorte d'avion spatial

Non ? T'es sérieux ? Un truc dans ce genre tu veux dire ?

Pffffff n'importe quoi !

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 22-12-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heureusement que Christophe Colomb écoutait pas des types comme toi ya cinq siècles, il aurait jamais découvert l'Amérique !


Un jour y aura des fusées qui iront à mille à l'heure, puis dix mille à l'heure, puis cent mille à l'heure, puis mille miions à l'heure, puis mille miiards à l'heure, ça s'appelle le progrès !

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... L'avion spatial britannique SKYLON de la société Reaction Engines Ltd et son moteur SABRE qui a déjà 20 ans de développment avec des budgets réduits !

Le projet SSTO le plus avancé à l'heure actuelle et apparemment sérieux et viable pour l'avenir ... dans les 10-20 années à venir si l'on voulait bien miser gros sur lui !
http://www.reactionengines.co.uk/space_access.html




Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
http://fr.wikipedia.org/wiki/Skylon

quote:
Le Skylon est un avion qui met en œuvre des techniques complexes avec des répercussions sur les couts de fabrication et d'entretien. Comme la navette spatiale américaine en partie réutilisable, les couts de maintenance et de fabrication initiale pourraient rendre son utilisation peu intéressante sur le plan économique à l'encontre du but recherché.

En fait, ce que beaucoup de gens oublient, c'est que pour qu'un concept technologique soit viable économiquement, il faut qu'il dispose d'une niche de développement commercial en adéquation avec le terrain économique.

Voilà pourquoi le Concorde a été tué par la crise du pétrole, et voilà pourquoi Ariane Espace marche bien.

Un certain spationaute se désole de voir que l'on se limite à la banlieue terrestre avec nos Ariane... sauf qu'il y a un marché qui fait vivre Ariane, et que ce marché se limite à la banlieue terrestre.

Pourquoi la conquête du système solaire n'a pas eu lieu ? Parce qu'il n'y a pas de retour économique possible ! En tout cas actuellement. Evidemment, par retour économique, il ne faut pas mettre dans la balance les effets secondaires de la R&D.
Le jour où exploiter le minerais des astéroides sera intéressant économiquement (parce que le retour en valeur de minerai dépassera les investissements), alors peut-être que l'on poussera un peu plus loin.

La conquête du nouveau monde, en dehors de Colomb, n'était motivé que par des aspects pécuniaires !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ellon Musk est trrrrrrrrrrrrrrrrrrrrès optimiss sur son engin qui fait des allers-retours...

A terme il prévoit une baisse des coûts de son Falcon (60 millions) d'un facteur 100.

Il fait comme si l'ensemble revenait sur Terre, comme si l'ensemble était près à redécoller, etc etc etc..

Il oublie apparemment l'histoire de cet engin spatial dont j'ai oublié le nom, qui devait coûter 50 miions à chaque tir, et qui finalement coûtait un miiard, avec la fiabilité que l'on sait...

lol

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Paraît que les russes z'avaient un truc comme ça dans leurs carton, Hirma, Herma, ou un truc comme ça ! Même les européens je crois, Bourrache je crois qu'ils avaient appelé leur projet !

La navette russe s'appellait Bouran. il en reste deux exemplaires je crois.
http://www.dailymotion.com/video/xeb69y_bouran-la-navette-spatiale-russe_tech

L'européenne s'appelait Hermès.

[Ce message a été modifié par adintc (Édité le 22-12-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah !

Je savais bien que Tournesol y connaissait rien !

Je résume : trois engins réutilisables (navette, Hermès, Bourane) : trois échecs.


S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bourane n'a pas été un échec, c'est juste que les russkofs se sont rapidemment aperçu que ça n'avait pas d'intérêt...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est peut-être une voie sans issue mais ils ont l'air d'y croire.
Des gens, très bien, se sont trompés dans un passé récent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des échecs???

...Et alors? Combien de centaines d'échecs, souvent mortels, avant que l'homme de vole?
Mais depuis, en quelques décennies que de chemin parcouru!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Bourane n'a pas été un échec, c'est juste que les russkofs se sont rapidemment aperçu que ça n'avait pas d'intérêt...

Oui, c'est ce que l'on dit !

L'Histoire de la technologie est pleine de rêves avortés, non pas du fait de l'impossibilité technologique, mais du fait du plafond de verre de la réalité économique.
- Le voyage sur la Lune ne rapportait rien, on y a mis un point final.
- Le Concorde ne rapportait rien, on y a mis un point final.
- Internet fonctionne, parce que ça rapporte plein de tunes.
- Ariane vole, parce que ça rapporte plein de tunes d'envoyer des satellites qui sont le support d'un tas de technologies qui rapportent des tunes (téléphonie, télévision, ...).

C'est la loi de l'offre et de la demande, mais aussi une question de rentabilité. L'argent est le nerf de la guerre.
Ici SpaceX fonctionne parce que sous perfusion de l'énorme fortune d'Elon Musk du fait d'activités qui n'ont rien à voir avec le spatial !
Les navettes ont fonctionné un temps parce que sous perfusion de l'argent de l'état américain...
Au bout d'un moment, les actionnaires ou le contribuable demandent des comptes !

C'est pas très romantique, mais c'est la réalité !

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 23-12-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Et alors? Combien de centaines d'échecs, souvent mortels, avant que l'homme de vole?

L'avion a rapidement trouvé un créneau économique (et même plusieurs) qui lui a permis de prospérer.

http://www .challenges.fr/entreprise/aeronautique/20151222.CHA3140/le-lanceur-spatial-reutilisable-de-spacex-une-equation-economique-incertaine-pour-arianespace.html

En fait, il faut voir si au long terme SpaceX arrive à conjuguer fiabilité et récupération, sans ajouter des coûts de maintenance qui rendent inutile l'intérêt du réutilisable !

Il faut voir qu'un lanceur est soumis à d'énormes contraintes, et qu'un lanceur réutilisé et un lanceur qui a plus de chances de lâcher en vol ! De fait, pour éviter qu'il ne lâche, il faut effectuer de la maintenance, qui paradoxalement peut s'avérer plus coûteuse que d'utiliser un lanceur neuf.
Pourquoi ? Parce que la technologie permettant la récupération est plus complexe et coûteuse que celle impliquant le jetable.

En fait, la question à 100 balles, c'est de savoir si SpaceX réussira ce pari. Le doute des acteurs dans le domaine vient du fait que les agences spatiales traditionnelles se sont déjà cassé le nez sur la question du réutilisable.

Il faut voir que si les lanceurs SpaceX ont un taux d'échec important, les utilisateurs se détourneront de ces lanceurs, et si le carnet de commandes est insuffisant, ils ne tourneront pas !

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 23-12-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bourane a été un échec, je persiste.

Son "succès" n'était qu'apparent : elle est revenue sur Terre hors d'état de revoler. Mais ça, dans la mythologie spatiale soigneusement entretenue par les fans, personne ne le dit, d'ailleurs, personne ne le sait...

Idem pour la navette américaine, évidemment : son coût de "reconstruction" à chaque vol était exhorbitant, on arrive à une ardoise finale de plus de 1 milliard de dollars par tir, contre 50 millions pour Ariane 5 : en effet, je comprends que Arianespace regarde l'aventure Space X d'un oeil légèrement distancié...

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant