jackbauer 2

L'expansion de l'univers est trop rapide...

Messages recommandés

http://hubblesite.org/newscenter/archive/releases/2016/17/full/?linkId=25115190

Des observations faites ave HUBBLE semblent indiquer que l’univers est en expansion 5 à 9 % plus rapidement que calculé préalablement.
Plusieurs hypothèses sont évoquées mais on est dans le flou complet :
- énergie noire plus puissante que prévue
- à ses débuts l’univers possédait une particule inconnue (dark radiation)
- la matière noire aurait des caractéristiques susceptibles d’ influer sur l’expansion
- la théorie de la gravitation d’Einstein serait incomplète

Bref plus on observe moins on comprend…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On pourrait dire bien d'autres choses encore :

Moqueur : est-ce là, Monsieur, votre cosmologie de précision ?

Admiratif : l'oeil d'Hubble a percé ces brumes qui engluent à jamais nos cyclopes géants,

Naïf : ainsi le monde s'affranchirait sans frais des équations des cosmologistes ?

Optimiste : reprenez espoir, voilà que s'entrouvrent d'excitantes perspectives sur des terres inconnues,

Emphatique : voyez l'univers déchiré par la noire énergie titanesque de forces obscures,

....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dramatique : mais alors, Professeur, nous allons tous mourir ?
Admiratif : un tel miroir, Monsieur, mille étoiles, reflète !
Respectueux : Dg2, PascalD, ChiCygni, ces fusées, que dis-je, ces lumières, ces novae, de Rodriguez, ont bien mérité !
Naïf : Alors, l'Univers, au détails près de l'énergie et de la matière noire, nous est tout connu ?
Militaire : Un bon coup de JWST ou d'EELT, règlera leur compte à tous ces cosmologues !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pédant : le modèle d'univers nommé par nos édiles le Lambda-CDM a dû voir son lambda courber sous la contrainte d'une subtile quintessence,

Prévenant : gardez vous que sans fin vos pensées vous entraînent sur des chemins remplis de sombres créatures

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par ailleurs, attention à ne pas confondre expansion et extension..

Par exemple, on ne dit pas "expansion du tennis"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

défricheur: Ne serait-ce pas la mise en évidence d'un nouveau tenseur champ scalaire de Higgs / énergie noire qui, ramené dans une métrique fractale quaternaire expliquerait le Redshift comme une conséquence directe de l'inflation dans la théorie des branes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pilier de comptoir : C'est le bon Dieu qu'a mangé trop de fayots !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
http://www.science-et-vie.com/article/contradiction-entre-les-telescopes-hubble-et-planck-vers-une-nouvelle-cosmologie-7607

Contradiction entre les télescopes Hubble et Planck : vers une nouvelle cosmologie ?
Par Serge Brunier Le 29 jan 2017 à 15h53

Les mesures de l'expansion de l'Univers par les télescopes spatiaux Hubble et Planck sont inconciliables. Les astronomes et les physiciens planchent sur un nouveau modèle cosmologique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ça continue, tout pareil que nos politiciens !!!
Il va y avoir une enquête savoir lequel des deux qui ment ?
Bonne journée,
AG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Ce qui m'interpelle dans cette affaire, c'est que :

- dans le cas de Planck, on évalue Ho à partir des propriétés du fonds cosmologique, donc des propriétés globales de l'Univers observable, en appliquant le modèle cosmologique qui est fondé entre autres choses sur l'homogénéité de l'Univers à grande échelle

- dans le cas des travaux effectués avec les télescopes (Hubble et les géants au sol), on évalue Ho avec des mesures directes sur des galaxies appartenant à une zone d'Univers peut-être trop petite pour que l'homogénéité soit suffisante. Dans ce cas on mesurerait un Ho "local" et non le vrai Ho "cosmologique"

Cette remarque un peu triviale est sans doute levée dans le détail des travaux cités, mais ce serait bien d'en être sûr. Si quelqu'un peut éclairer ce point ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

jmco,

Tu as parfaitement raison : les Céphéides et les SN sont "locales".

En revanche, la seconde valeur de H0, de, en gros 72, contre 67 pour Planck, est donnée par les lentilles gravitationnelles, et elle, on peut difficilement la juger "locale"...

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Super : oui, avec les amas de galaxies qui font lentilles gravitationnelles, on doit avoir des données assez représentatives de l'ensemble de l'Univers

Néanmoins, à l'inverse, lorsqu'on mesure ainsi H à très grande distance, on le mesure il y a très longtemps. Ce ne doit pas être facile de raccorder correctement à la valeur actuelle Ho que l'on ne peut mesurer que localement et qui n'est peut-être pas représentative du point de vue cosmologique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
L'expansion de l'univers est trop rapide...

Peut-être parce que les cosmologistes rongent leur frein ?

Désolé pas pu m'empêcher

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Historien des sciences : À cette époque, malgré de nouvelles mesures qui venaient compliquer un peu plus la cohérence de leur belle théorie, les doctes savants se refusaient toujours à remettre en cause le fondement même de leur paradigme expansioniste qui leur permettait d'expliquer et de calculer l'âge de la création de l'Univers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Scato : L'Univers primordial, avec son Big-bang, nous contrepète un parfum diffus si bien mélangé qu'on a du mal a savoir ce qu'il a mangé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ça faisait longtemps...

L'article est interessant.

Donc on en revient à 72.

Reste à comprendre pourquoi on deduit 67 et pas 72 des mesures de plank.

En tout cas ça expliquerait ce vieux débat qui finallement ne serait pas une imprecision de mesure mais de modélisation.

Une nouvelle constante = 5 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant